Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 33 016 470
Nombre de commentaires : 39 621
Nombre d'articles : 6 598
Dernière màj le 10/12/2018
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Recettes Thermomix TM31 et TM5, c'est ICI.

Recettes COOKEO, c'est ICI.

<< 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 >>

Voici mes petits pains d'aujourd'hui. C'est mon amie Moona qui m'a donné cette recette toute simple et rapide. On n'a pas résisté, on les a déjà goûtés à 4 heures avec un bon chocolat chaud. C'est normal, avec le temps que nous avions...  il neigeait!




 

 

Très simple à faire!

Mettre dans la MAP (machine à pain) les ingrédients suivants :

- 120 grammes d'eau
- 180 grammes de lait
- 1 œuf pour aspect brioché
- 30 grammes de beurre mou
- 1 c à s de sucre
- 1 c à c de sel
- 600 grammes de farine blanche
- 2 c à c de levure déshydratée

Lancer le programme pâte. Il comprend le pétrissage et une 1ère levée.



A la fin de ce programme qui dure environ 1h10, faire des boules d'environ 100g chacune. On obtient environ 10 petites boules.



Laisser reposer 15 minutes au chaud dans un four chauffé à 40°.
Lorsqu'elles ont bien levé, pousser le four à 200 °. Laisser cuire environ 15 minutes. Surveillez car cela dépend de votre four.

Ou bien cuire 15 à 20 minutes en chaleur tournante à 180° en enfournant vos boules de pain au départ dans le four froid.

Suggestion : vous pouvez faire des mélanges de farines.
Ils sont très bons même le lendemain... voire le surlendemain... un régal !

Source : Recette de Moona




Mes petits coeurs

 12/02/2008
Voici ce que j'ai acheté au salon Créativa de Metz cette année : des toiles pré-imprimées avec des coeurs et à l'intérieur desquels je broderai nos initiales. Je voudrais les mettre dans notre chambre à Meschers en Charente-Maritime. 
Je termine mes broderies sur mes serviettes de table bleues et ensuite, je commence les petits coeurs.










Vous êtes peut-être étonnés que je vous parle de mon service à huitres  .... mais il a une histoire!

Pendant nos vacances à Briançon, mes amis m'ont emmenée traîner dans des trocs! quelle bonne idée.... 
Et que vois-je? .... un magasin service à huitres en en plus "bleu".... comme j'aime!

Raisonnable comme je le suis ... ...... je leur dis : "C'est bien dommage car il me plaît beaucoup mais c'est impossible de le ramener car ce sera trop lourd dans les valises...."

L'affaire me semblait classée! mais le dernier jour avant notre départ, nos pas nous ont conduits dans les parages du troc. Et j'ai poposé à mon petit mari de lui montrer ce fameux service à huitres qui avait retenu toute mon attention....
Oh! surprise  ....  il me l'a offert ....

Suite de la petite histoire! Arrivés à la maison, j'ai pesé une assiette : rien que 900g .... Le service se compose de 9 assiettes et d'un grand plat. Nous nous étions partagé le service pour le ranger dans les valises. Inutile de vous dire qu'elles étaient bien lourdes  ....

Fin de la petite histoire! Maintenant, il est bien emballé et va voyager jusqu'à Meschers. C'est normal, il retourne d'où il vient! Au dos des assiettes était collée une étiquette sur laquelle il était écrit "BORDEAUX" ....



Recevoir des amis et de la famille ça va encore. Mais recevoir les nouveaux voisins, son patron ou encore la belle-famille pour la première fois, aïe-aïe-aïe. Pour être sûr de ne pas faire de gaffes, et peut-être pour les épater un peu, voici quelques règles pour bien dresser la table.

Les couverts :

Ils sont disposés dans l'ordre d'utilisation, de l'extérieur vers l'intérieur. Si vous prévoyez une soupe, du poisson, puis de la viande, vous aurez du côté droit de l'assiette, de la droite vers la gauche : une grande cuillère, un couteau à poisson et un couteau à viande.
La fourchette : elle se place à gauche, la pointe vers le bas.
Le couteau : il se place à droite, le côté tranchant vers l'assiette. Les porte-couteaux ne s'utilisent que pour les repas familiers car ils signifient que vous n'avez pas l'intention de changer les couverts entre les plats. Si vous en mettez, ne posez pas le couteau dessus quand vous mettez la table.
La cuillère à dessert et le couteau à fromage : ils se positionnent au-dessus de l'assiette, le manche à droite. Côté bombé au-dessus pour la cuillère, côté tranchant vers l'assiette pour le couteau. Pour les repas les plus formels attendez le moment du fromage et du dessert pour les apporter.
Attention, chez les Anglais la fourchette et la cuillère se positionnent le côté bombé sur la table : il s'agit de mettre en valeur les armoiries. En France, celles-ci sont gravées à l'extérieur des couverts, tandis qu'en Angleterre elles sont gravées à l'intérieur.

Les verres :

Ils sont disposés de la gauche vers la droite, du plus grand au plus petit. N'oubliez pas de les essuyer avant, pour effacer les traces de doigts.
Le verre à eau : c'est le plus grand, il est placé le plus à gauche.
Les verres à vin : ils sont placés à la suite du verre à eau, parfois légèrement en diagonale. Si vous voulez faire raffiné, prévoyez un verre pour chaque vin servi.

Les assiettes :

Elles sont disposées à 1 ou 2 centimètres du bord de la table.
L'assiette de présentation : facultative, elle sert de support aux autres assiettes et n'est retirée qu'au moment du fromage.
L'assiette creuse : elle sert pour le potage, elle est présentée sur une assiette plate (histoire de ne pas tacher la nappe dès le début du repas). Ces deux assiettes sont débarrassées en même temps.
L'assiette plate : elle sert pour les plats principaux, viande et poisson.
L'assiette à pain : pour faire chic, elle se place en haut à gauche de l'assiette.
N'empilez jamais plus de trois assiettes (par exemple : assiette de présentation + assiette plate + assiette creuse) et ne mettez jamais deux assiettes plates l'une sur l'autre.
Enfin, ne serrez pas vos invités comme des sardines. Pensez à bien espacer les assiettes. On compte 60 à 70 centimètres par personnes. L'espace minimum (vital) est donc de 30 centimètres entre chaque assiette.

Les serviettes et la nappe :

Pour le pliage des serviettes, laissez parler votre imagination : dans le verre, dans l'assiette ou à côté, en forme de rose, de carré ou de lapin... A vous de jouer votre touche perso, tout en respectant l'harmonie de la table et le style de votre réception.
Pour les plis de la nappe, c'est un peu plus réglementé : sur une table ronde, une nappe ne doit pas avoir de plis (donc sortez le fer à repasser) ; sur une table rectangulaire, vous pouvez laissez les plis de la longueur.
Si vous utilisez une rallonge et que vous n'avez pas de nappe assez grande, plutôt que de faire un raccord au milieu de la table avec deux nappes, prenez en trois et disposez en une à gauche, une à droite et une au centre sur la partie non recouverte, c'est plus joli.
Pensez aussi au molleton qui protège la table et évite les bruits de vaisselle.

La décoration :

Elle doit être légère car, avec tous ce que vous avez déjà mis sur la table, il n'y a plus beaucoup de place.
Les fleurs : évitez les bouquets trop grands qui cachent les invités assis face à face, ainsi que les fleurs trop parfumées qui peuvent incommoder.
Les bougies : comme pour les fleurs, pas de bougies odorantes, merci. Par contre prenez des bougies assez grandes (à hauteur du visage ou plus) car l'éclairage trop bas donne mauvaise mine.

Et aussi
N'oubliez pas de mettre sur la table : salières, poivrières, carafes d'eau et petits cendriers s'il y a des fumeurs (qui normalement doivent attendre le dessert).
Pour éviter de nombreux déplacements, mettez une desserte ou un plateau près de vous avec tout ce dont vous avez besoin pour servir.

Ouf, ça peut commencer.....




 en effet, nous sommes un peu en avance pour fêter la Saint-Valentin.... Mais cette année, des amis nous ont proposé d'aller au restau ensemble. Pourquoi pas?
Ils voulaient aller au restaurant d'application du lycée hôtelier de Metz. Vous savez, je vous en ai déjà parlé car cela fait plusieurs fois que nous y sommes déjà allés. Mais au moment de la réservation, c'était déjà trop tard pour le jour de la Saint-Valentin... Tout était complet! Alors, nous avons décalé d'une semaine et y sommes allés jeudi.

Voici le menu que nous avons dégusté sur une belle table.





Pour accompagner l'apéritif, nous avons eu une cassolette de moules.



En entrée, soupe de poissons, sauce rouille et croûtons à l'ail pour moi et vol au vent de pourlarde et ris de veau pour mon mari.





En plat principal, choucroute de cabillaud et de haddock, pomme safranée pour moi et civet de marcassin à la française, purée de choux-fleur et carottes pour mon mari. 
Et en dessert, une dacquoise.



Désolée, dans le flot de la conversation, j'ai oublié de prendre certains plats en ....

Mon petit mari n'a pas oublié de me gâter  ... J'ai eu la surprise de me voir offrir un service à gâteau que j'avais repéré depuis déjà un petit moment .....



Je l'ai inauguré vendredi soir pour la visite de nos amis  ....


Pour vous!

 09/02/2008
Le printemps approche à grands pas .... Je vous offre les premières fleurs de mon jardin et partage avec vous le bouquet de mimosa offert hier soir par nos amis. 





Bonne soirée à vous toutes et



L'Internaute Magazine est parti à la rencontre du célèbre cuisinier 3 étoiles au chapeau noir. Ses projets : "ouvrir un fast-food".

>> http://www.linternaute.com/sortir/sorties/resto/grande-cuisine/interview/08/interview-marc-veyrat/

C'est celui de mon amie Anne! Visitez-le.... Vous allez vous régaler. Les photos, les recettes, tout est alléchant. 

>> http://audeladessaveurs.blogspot.com/

Légumes oubliés

 07/02/2008
Hier populaires, les légumes oubliés sont remis au goût du jour dans nos jardins et sont présents sur nos marchés. Panais, topinambour, raifort, crosnes, potimarron ....

Le Panais est une plante herbacée de la famille des Apiacées. Il possède de grandes feuilles poilues, des fleurs jaunes et des racines charnues, tendres et sucrées. Ces racines sont de couleurs crème et de forme allongée. Ce sont surtout celles-ci qui sont utilisées dans la cuisine. Le Panais a une saveur amère et très originale.



En soupe, le Panais combat l'embonpoint. Il est utilisé comme condiment. Il peut-être cuisiné à la vapeur, sauté, grillé ou bouilli.
Il accompagne les soupes, les potages, les pot-au-feu, les viandes et les poissons. Il s'associe particulièrement bien avec les épices. Ses fleurs et son extrait de racine aromatisent les eaux de vie.
Les racines de Panais se conservent dans le bac à légume du réfrigérateur.


Le potimarron



Le Potimarron est une sorte de Potiron appartenant à la famille des Cucurbitacées. Ses tiges sont rampantes. Son fruit, qui a à peu près la forme d'une poire, est de couleur rouge, bronze ou vert. Sa chair est ferme, jaune très orangé et farineuse. Il a un goût de Châtaigne légèrement sucré.
 
Il contient des vitamines, des oligo-éléments, d'acides aminées, d'amidons, de sucres et de carotènes.
 
Le Potimarron peut-être cuit au four ou frit et entre dans la composition de potages, soupes, purées, tourtes... Pas besoin de l'éplucher car vous pouvez le cuire avec sa peau qui fond très bien à la cuisson !
On peut même l'utiliser pour des recettes sucrées !

Il se conserve dans un endroit sec. Plus il est conservé longtemps plus sa teneur en sucre augmente.

Le raifort, subtitut de la moutarde!

Le Raifort est une plante vivace de la famille des Brassicacées. Il possède de grandes feuilles mais de petites fleurs blanches en grappes. Sa racine est charnue et sa pulpe blanche. Sa saveur est piquante et poivrée.

Dépuratif, le Raifort est aussi stimulant car contient de la vitamine C.

En cuisine, on utilise surtout la racine du Raifort en tant que condiment. Il relève les sauces et divers plats (les viandes, les poissons).

Le Raifort se conserve enveloppé dans un linge humide au réfrigérateur et peut-être congelé.


Le topinambour



Plante de la famille des astéracées et d'origine d'Amérique du Nord , le topinambour est consommé pour ses tubercules.

Le topinambour est pour toute une génération, synonyme des privations de la seconde guerre mondiale. Il a vite disparu des étals après la guerre.

Sa réputation est pourtant injustifiée. Cette racine revient aujourd'hui en grâce. Son goût rappelle l'artichaut et il peut s'appeller l'artichauts de Jérusalem!

Le topinambour permet de réaliser d'excellents Parmentier, soupes, en gratin, en soufflé...


Le chou navet encore appelé "Rutabaga"

De la famille des Brassicacées, le Chou navet est un légume racine. C'est un mélange entre le navet et le chou frisé. Il peut-être de couleur jaune vert.

Il est riche en minéraux, en vitamines et en fibres. Il est digestif, diurétique, laxatif, anti-cancérigène et reminéralisant.

Le Chou navet peut-être dégusté cru ou bien cuit à la vapeur ou en purée pour accompagner les potages, les ragoûts, les œufs, la muscade et les soupes. Il peut aussi être transformé en frites.

Il se conserve dans un endroit frais et sombre pendant environ 10 jours.


Le crosne



Connaissez-vous ce tubercule annelé qui ressemble à une chenille boursoufflée ? Les Chinois l'appellent le " Kam-lu " (douce rosée) ou le " Tsao che tsan " (plante pierre ver à soie),
Après avoir connu son heure de gloire, le crosne fut peu à peu oublié. Il commence à réapparaître, sous une forme "prête à cuisiner", évitant au consommateur le fastidieux nettoyage d'autrefois. On le trouve chez certains commerçants entre novembre et mars et quelques régions de France l'ont même adopté pour Noël.

Plante potagère appartenant à la famille des labiées, comme la menthe, ce rhizome émet une tige d'environ 30 cm de hauteur avec des feuilles caduques, un peu échevelées et des fleurs blanches. La partie consommée correspond aux chapelets de tubercules qui poussent sous terre et qu'on peut récolter à compter de novembre alors que le feuillage s'est entièrement desséché.

Il faut le choisir bombé, de couleur claire, de préférence blanc nacré et doux au toucher. Un crosne frais est blanc nacré. Il se ramollit et vire au beige dans une atmosphère trop sèche.

Préparation de base

- Ne jamais peler
- Mettre dans un linge avec du gros sel et frictionner.
- Puis, sous un filet d'eau, les dépouiller de leurs dernières pellicules.
- Plonger ensuite dans une eau froide citronnée pour leur conserver leur blancheur

Suggestions

- Faire bouillir et servir simplement au beurre avec du persil ou à la crème
- Cuire à l'étuvée
- Frire
- Poêler aux lardons avec de la ciboulette et des oignons
- Faire blanchir 2 minutes dans l'eau salée ; égoutter et assécher ; servir en salade, accompagnés d'œufs, de jambon cru fumé, et de persil haché
- Faire blanchir 2 minutes dans l'eau salée ; assécher ; sauter au wok à la japonaise avec des prunes marinées, du bœuf, des champignons, et des cubes de tofu
- Remplace les châtaignes d'eau dans certains plats asiatiques 

 


 

 Mes enfants sont venus aujourd'hui, voilà notre repas de midi :

- une terrine de fruits de mer accompagnée de tagliatelles.
- en dessert, une mousse au chocolat garnie de clémentines.  









Excellente, rapide à faire, voici la recette qui m'a été conseillée par Claude.

Les ingrédients pour 6 personnes :

- 1 sachet de 400g de coquilles st jacques sans corail (pétoncles) surgelé - 1 sachet de 400g de crevettes décortiquées surgelé
- 1 sachet de 400g de fruits de mer (calamar, moule, crevette) surgelé
- 250g de filet de lotte surgelé ou autre poisson
- 1 pot de 500 g de crème fraîche épaisse
- 3 jaunes d’œufs
- 2 gousses d’ail
- piment de cayenne, paprika, poivre, très très peu de sel


La recette :


1 - Mettre les fruits de mers à décongeler dans un peu d’huile d’olive. Ca va rendre de l’eau. J'ai utilisé un wok.



2 - Presqu'à la fin de l'évaporation, ajouter les filets de lotte. Laisser jusqu’à complète évaporation du jus.

3 - Mélanger la crème fraîche avec les 3 jaunes d’œufs, y ajouter 2 cuillères à soupe de paprika et 1 cuillère à café de piment de cayenne (selon vos goûts), 2 gousses d’ail passées dans le presse ail, sel et poivre.





4 - Ajouter aux fruits de mer et poisson. Arrêter le feu.

5 - Beurrer une terrine ou un plat allant au four. Y mettre la préparation et faire chauffer au four jusqu’à ce que ce soit chaud.



6 - Servir avec une salade ou des pâtes fraîches. J'ai préféré accompagner cette terrine de tagliatelles. Cela fait un repas complet.





Ma lampe est terminée

 05/02/2008



Le petit oiseau!

 05/02/2008
Ce n'est pas "le petit oiseau de toutes les couleurs de Gilbert Bécaud" mais ça y ressemble fortement tout de même.....

Enfin un peu de temps libre ce soir pour vous raconter la suite de mon histoire du "petit mot de dimanche" .

Replaçons-nous dans le contexte... je vous disais qu'avec mon amie Simone, nous avions décidé de faire un gâteau au chocolat dont je vous donnerai aussi la recette car il est excellent et pas du tout écoeurant.
Mais qu'allions-nous mettre sur le dessus du gâteau pour le décorer? Une idée germe aussitôt du côté de Simone.... un oiseau!!!!!
Nous voilà parties en courses à le receherche de kiwis, kumquats, feuilles d'ananas, clous de girofle, oranges .....  

A peine rentrées, tout le monde est embauché! Son mari découpe les ailes dans des pelures d'oranges, moi je suis prête appareil photos au poing prête à immortaliser ces moments de détente. Quant à mon amie, elle commence à assembler le petit oiseau. Elle pèle kiwi. A l'aide d'un pique en bois fixe le kumquat en guise de tête, plante 2 clous de girofle dedans pour les yeux et les feuilles d'ananas dans le kiwi en guise de queue. Il ne reste plus qu'à fendre le kiwi sur les côtés pour insérer les ailes.

Et youpi! c'est fini. Voici notre petit oiseau prêt à être posé sur notre gâteau! Que de bons moments tout simples partagés entre amis. 

Voici le lien vers la recette.




Tarte au chocolat

 05/02/2008
Cette tarte au chocolat, traditionnellement cuisinée pour les fêtes aux Etats-Unis, est un dessert original et facile à faire. Cette recette m'a été conseillée par Fraise.

Pour 6 à 8 personnes.
Préparation : 25mn.
Cuisson : 45mn.

Ingrédients pour la crème :

- 200g de chocolat noir
- 4 oeufs
- 1 cuil. à café de café soluble
- 30g de beurre
- 1 pincée de sel.

Ingrédients pour la pâte :

- 12 gaufrettes à la vanille
- 3 blancs d'oeufs
- 1 pincée de sel
- 170g de sucre en poudre
- 1 à 2 gouttes d'extrait d'amandes amères
- 1/2 cuillère à soupe de levure chimique
- 20g de beurre pour le moule.


La recette :

1- Préparez la crème : faites fondre 160g de chocolat coupé en morceaux dans un bain-marie chaud mais hors du feu.



2- Cassez les oeufs en séparant les blancs des jaunes.

3- Ajoutez les jaunes un à un au chocolat, le café dilué dans de l'eau, puis incorporez le beurre. Lorsque le mélange est homogène, retirez-le du bain-mairie.

4- Battez les blancs en neige ferme avec la pincée de sel, ajoutez-les au mélange précédent en soulevant délicatement la masse. Gardez au frais pendant la préparation de la pâte.






5- Préparation de la pâte : mixez les gaufrettes ou mettez-les dans un torchon et écrasez-les finement au rouleau à pâtisserie.

6- Battez les blancs en neige ferme avec la pincée de sel, puis incorporez-y peu à peu le sucre, l'extrait d'amandes amères, les gaufrettes et la levure.

7- Etalez la préparation dans un moule à fond amovible beurré. Moi, j'avais choisi un moule en forme de coeur. J'avais pris la précaution d'habiller le moule avec du papier sulfurisé.



8- Faites cuire à four doux (150°, th.4) 45 minutes. Laissez refroidir dans le four éteint et entrouvert. N'ouvrez pas le four pendant la cuisson de peur de voir la pâte retomber.



9- Démoulez le fond de tarte et garnissez-le de la crème au chocolat.

10- Avec un couteau économe, grattez le reste de chocolat et parsemez-en la surface de la crème. J'avais choisi du chocolat noir aux éclats de noisette. Ce sont les petits morceaux blancs que vous voyez sur la photo ci-dessous.



11- Décorez le gâteau selon votre envie.



Dégustez!




Le mot du dimanche!

 05/02/2008

Bon dimanche à vous! Qu'allez-vous faire de beau? Quant à nous, nous sommes invités chez des amis pour un "café klatsch" comme on dit par chez nous en Lorraine! Je n'ai pas l'habitude d'employer ces expressions typiquement régionales.
Bien que née et élévée en Lorraine, j'ai baigné dans la culture charentaise grâce à mon père et italienne de part ma mère. Alors, je suis "un ersatz" (toujours comme on dit ici)  de Lorrains..... Bon, j'éxagère un peu car si je regarde la véritable définition dans l'encyclopédie Wikipédia, je lis : "Le mot « ersatz » vient de la langue allemande dans laquelle il signifie un « sous-équivalent » de moindre qualité d'un sujet considéré." Ah! tiens je ne me voyais pas comme ça! lol....

Je pars retrouver ma cuisine car je voudrais apporter un gâteau chez nos amis. C'est mon amie Fraise qui m'a donné la recette. Je sais déjà qu'il est très bon! En effet, à Briançon, avec ma amie Simone, nous avons déjà fait ce gâteau. On s'est beaucoup amusées toutes les deux car elle avait trouvé une super idée de déco à poser sur le gâteau! Il faudra que je vous raconte. Là maintenant, il faut que je me mette à la tâche.

A ce soir, pour la suite de la petite histoire!  La voici....




<< 412 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :