Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 31 962 184
Nombre de commentaires : 39 236
Nombre d'articles : 6 545
Dernière màj le 24/09/2018
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Recettes Thermomix TM31 et TM5, c'est ICI.

Recettes COOKEO, c'est ICI.

<< 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 >>
Sortez votre flacon de sauce soja du réfrigérateur, elle peut faire des merveilles ! Avec elle, donnez une touche asiatique à tous vos plats et assaisonnez soupes, viandes et poissons.

D'origine chinoise, la sauce soja (jiang yong) a également connu un succès fou au Japon où elle se nomme shoyu. C'est une sauce fabriquée à partir d'un mélange de graines de soja fermentées, de blé, d'eau et de sel marin. Sa couleur ambrée varie du brun au rouge, plus ou moins foncé.

Sauces, marinades and co

Utilisez la sauce soja pour cuisiner certaines viandes (porc, poulet, canard...) en les y faisant mariner, ce qui donne une autre saveur. Les marinades à la sauce soja sont idéales pour les brochettes que l'on fait cuire au barbecue en été. Alors avant de partir en camping, n'oubliez pas un petit flacon de sauce soja !

Pensez également aux ailes de poulet et faites-les mariner dans une sauce composée de 2 cuillères à soupe de sauce soja, 2 cuillères à soupe de miel, 1 cuillère à café de moutarde et 1 trait de citron. Placez les ailes 4 heures minimum au réfrigérateur arrosées de cette marinade, puis faites griller au four, et voici de délicieux chicken wings pour un apéritif dînatoire !

Pour donner une saveur japonaise à vos plats, rien ne vaut la sauce teriyaki : elle se vend prête à l'emploi mais vous pouvez aussi la confectionner vous-même. C'est simple et peu coûteux ! Il faut du mirin (un alcool de riz doux), de la sauce soja douce, du sucre (20 à 25 g pour 10 cl de préparation). Mélangez le mirin et la sauce soja en quantités égales. Ajoutez le sucre. Portez à ébullition en remuant pour bien dissoudre le sucre. À ébullition, baissez le feu et laissez encore cuire 5 minutes environ. Laissez refroidir. Veillez à ne pas cuire à feu très vif car le teriyaki prendrait une consistance de caramel, alors qu'il doit être juste sirupeux.

Et que diriez-vous d'une vinaigrette à la sauce soja et au curry ? Dans un bol, mélangez 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin, 1/2 cuillère à café de sauce soja, 1/2 cuillère à café de moutarde de Dijon, du poivre (surtout pas de sel !) et un petit peu de curry. Ajoutez 3 cuillères à soupe d'huile d'olive et mélangez intimement.

Pour accompagner du canard, optez pour une sauce à l'orange. Avec du jus et des zestes d'oranges, des épices, de la sauce soja, du vinaigre et du Porto, elle se fait en un temps express.

Pour remplacer le sel

Avec sa saveur salée, la sauce soja assaisonne naturellement les plats. Puisque c'est de saison, ajoutez quelques gouttes de cette sauce dans vos potages, soupes et autres veloutés en fin de cuisson, après avoir mixé les légumes. Ou bien en début de cuisson, à la place d'un cube de bouillon déshydraté : c'est moins gras et votre bouillon sera salé.

Comme en Asie, assaisonnez le riz blanc avec un trait de sauce soja. Attention cependant de ne pas avoir la main trop lourde ! De même pour des légumes nature, cuits à la vapeur ou au wok.

Pour adoucir le côté parfois trop salé de la sauce soja (il arrive que l'on ait la main lourde sans faire exprès !), ajoutez quelques pincées d'épices douces en poudre (cannelle ou vanille).

Nouilles, vermicelles, riz et légumes sautés

Au wok ou dans une sauteuse, les plats sautés sont un régal ! Souvent rapides et faciles à faire, il suffit d'avoir quelques nouilles fraîches, du vermicelle de riz ou du riz déjà cuit sous la main.
Le principe est toujours le même : faites sauter les ingrédients avec un peu d'huile, de sauce soja (ce qui leur donnera une couleur légèrement brune), voire quelques épices. Ajoutez des queues d'oignons ou de la ciboule émincées, un peu de coriandre ou de persil frais haché et au choix, des petits dés de poulet, d'omelette, de tofu...

Faites de la sauce soja maison

D'habitude, vous achetez de la sauce soja en flacon de 125 ml. Sachez qu'il est possible de la faire vous-même. Une seule condition : être patient car il faut la laisser macérer pendant 4 à 5 mois. Faites cuire dans de l'eau 3 litres de graines de soja jusqu'à ce qu'elles soient réduites en purée. Ajoutez 1 kg de farine. Malaxez le tout jusqu'à obtention d'une pâte épaisse. Laissez-la reposer 2 jours dans un endroit obscur et frais. Suspendez ensuite le récipient pendant 1 semaine dans une pièce bien ventilée.

Lorsqu'une moisissure apparaît, mettez au soleil une jarre contenant 5 litres d'eau et 1 litre de sel. Quand la température de l'eau paraît chaude au toucher, incorporez-y la pâte soja-farine. Laissez la jarre en place pendant 1 mois, en remuant tous les jours avec un bâton ou une grande cuillère en bois. Le mélange va noircir. Laissez reposer pendant 4 ou 5 mois sans y toucher, sauf en cas de mauvais temps où il faut couvrir la jarre.

Au bout de ce temps, décantez la sauce et réservez-la dans des flacons hermétiquement fermés. Vous aurez ainsi de la sauce soja à disposition.

Je ne sais pas si beaucoup d'entre nous vont se lancer dans la préparation de la sauce soja  ... mais au moins cet article aura le mérite de nous faire découvrir cette sauce.
J'ai déjà fait des aiguillettes de poulet à la sauce tériaky. Je vous mettrai la recette. C'est extra!

Source : Le Journal des Femmes




Voici ce qu'il m'a apporté. Je compléterai au fur et à mesure .... car comme j'ai été gentille, il doit encore m'apporter d'autres cadeaux !!!!!............... 

Voilà mon rêve réalisé pour faire la cuisine! Je l'ai déjà testé car je dois vous avouer que j'ai triché! en effet, le Père Noël me l'a apporté avant Noël! mais il savait que j'avais beaucoup de choses à préparer pour Noël et que ce magnifique appareil me serait d'un grand secours pour me faire gagner du temps. Oh! ce n'est que du bonheur de travailler avec ce robot!
Merci Père Noël!  




A plus pour la suite ....

La voilà avec un peu de retard!!!

* Un magnifique coeur à réaliser au point compté et aussi en broderie hardanger. Je n'ai encore jamais pratiqué cette broderie. Il va falloir que je m'exerce avant! Elle vient de Norvège, de la région de Hardanger. C'est une broderie à points comptés et motifs découpés.




* Un coffret de 3 DVD de Laurent Gerra. Ce sont 3 spectacles différents dont celui que nous sommes allés voir aux Arènes de Metz.


* Du matériel pour pouvoir pratiquer le tiffany à la maison.

   - Une meuleuse



   - Du petit matériel : pinces, fer à souder, cuivre, étain, coupe-verre, ....




* une glace (thème bord de mer) pour notre maison de Meschers que j'ai oublié de prendre en photo!




Un après-midi convivial entre amis!

Voici ma galette à la frangipane. J'ai suivi la recette que j'ai apprise à l'atelier de cuisine.
Nous l'avons mangée avec nos voisins. C'est mon mari qui a été le roi ! et pourtant, je n'ai pas triché  ... Du coup, il a payé le champagne  .... mais c'était prévu!




Le gâteau des rois

 06/01/2008
La galette des Rois est un gâteau célébrant l'Épiphanie et traditionnellement vendu et consommé quelques jours avant et après cette date.
La galette est à base de pâte feuilletée fourré à la frangipane similaire au pithiviers (galette fourrée), ou non (galette sèche), en Belgique et dans le nord de la France. Dans la moitié Sud de la France, elle est briochée.
En Occitanie, la galette des rois (appelée gâteau des rois) est un pastis, une sorte de brioche, aromatisée à la fleur d'oranger et contenant des fruits confits et appelée parfois royaume. En Provence, ce dessert est appelé gâteau des Rois et se compose d'une sorte de brioche parfumée à la fleur d'oranger recouverte de sucre et de fruits confits.
Pour cette recette, il vous faut :

- 500 g de farine
- 3 œufs
- 15 g de levure de boulanger
- 1/2 zeste d'orange
- 1/2 zeste de citron
- 100 g de beurre
- 100 g de sucre
- 50 g de rhum
- 50 g d'eau de fleur d'oranger
- 8 g de sel


Préparation :


1 - Préparer tous les ingrédients.



2 - Placer la farine, les œufs entiers et la levure de boulanger émiettée dans la cuve du batteur.



3 - Dans une casserole, rassembler le beurre, le sucre, le rhum, les zestes et porter à ébullition.



4 - Lorsque ce sirop bout, le faire tiédir en y ajoutant l'eau de fleur d'oranger.



5 - Verser ce sirop tiède dans la cuve du batteur...



6 - ...et battre.



7 - Il est nécessaire que la pâte ait du corps et une bonne élasticité. Si besoin, rajouter de l'eau de fleur d'oranger.

8 - Laisser pousser 2 heures dans un endroit tiède.





9 - Rompre la pâte et la façonner en forme de couronne. N'oubliez pas d'y insérer discrètement une fève.



11 - Laisser pousser 2 heures dans un endroit tiède.

12 - Dorer toute la surface du gâteau au jaune d'œuf battu.

13 - Recouvrir toute la surface du gâteau de sucre en grains. Il possible également de le décorer avec des lamelles d'oranges confites, du sucre cristallisé ou des fruits confits.



15 - Enfourner à four moyen, 180°C pendant une vingtaine de minutes.

17 - Au terme de la cuisson, retirer du four et laisser refroidir.





Source : Le meilleur du chef



N'achetez pas de galette des rois cette année! Faites-la plutôt vous-même grâce à la recette que j'ai apprise à l'atelier de cuisine.

Préparation de la crème d'amande :

- 80g de beurre
- 320g de tant pour tant (mélanger 160g de sucre glace et 160g de poudre
  d'amande)
- 2 oeufs entiers (soit 90g d'oeufs)
- 12g de farine
- 1 c à soupe de rhum



- Ajouter au beurre en pommade le tant pour tant petit à petit et ajouter les
  oeufs.
- Fouetter le tout de façon à monter la préparation.
- Ajouter la farine puis le rhum.


Préparation de la galette :

- 2 cercles de pâte feuilletée
- la crème d'amande préparée
- 1 oeuf entier battu
- 1 c à soupe de sucre de canne

- Etaler le premier cercle de pâte feuilletée.
- Badigeonner d'oeuf le pourtour de la pâte sur 2cm.
- Etaler la crème d'amande sur tout le reste de la pâte en y ajoutant une
  fève.



- Recouvrir avec le second cercle en appuyant bien sur les 2cm du bord.



- Dorer à l'oeuf entier le dessus.
- Faire des dessins à l'aide d'un couteau ou d'une fourchette.
- Mettre au réfrigérateur 10 minutes.
- A la sortie, redorer encore une fois.
- Piquer le dessus avec un couteau à légumes.
- A ce stade, vous pouvez congeler votre galette pour vous avancer sinon ...
- Enfourner pendant environ 40mn à 180°C.
- A la sortie du four, badigeonner avec du sirop de sucre de canne pour lui
  donner un aspect brillant comme à la boulangerie.





Les photos ont été réalisées lors de l'atelier de cuisine. Demain matin, je vais la réaliser pour fêter les rois en compagnie de nos voisins.

Source : mon atelier de cuisine



Cette terrine est fondante, divine, à tomber par terre ! Elle a sa place en entrée sur les tables de fête, ou bien comme plat principal avec une salade pour un repas léger. Je l'ai faite pour Noël.
Ingrédients :

• 400g de potiron en purée (couper le potiron, le cuire à l'étouffée, l'éplucher et le réduire en purée. Bien le laisser égoutter. Je l'ai préparé la veille.)
• 10 cl de lait
• 3 oeufs
• 50g de farine T80 ou blanche
• 2 cuillerées à soupe d'huile d'olive OU 50g de beurre fondu
• 90g de gruyère ou comté râpé
• 2 cuillerées à soupe de crème liquide
• 15 olives vertes coupées en rondelles (facultatif)
• 30g de pignons


Préparation :

1. Mélanger le potiron en purée avec le lait.



2. Dans un autre bol, mélanger les oeufs, la farine, l'huile, le gruyère râpé, et la crème. Ajouter la purée de potiron en mélangeant et les olives coupées en rondelles.



3. Déposer une feuille de papier cuisson dans un moule à cake. Au fond, répartir les deux tiers des pignons. Verser la pâte. Recouvrir avec le reste des pignons.



4. Cuire 45 mn au four à 200°C. Laisser refroidir et servir bien froid acompagnée d'une sauce mayonnaise-ketchup.





Source : Elle



Noël 2007 chez nous!

 06/01/2008

Pour le soir du réveillon de Noël, voici quel fut mon menu.



- En apéritif, "Hypocras" accompagné de canapés aux oeufs de lumps et émincés de saumon.

 



- Cassolettes de saint-Jacques.

- Tourte aux cuisses de canard confites et champignons des bois.





- En dessert, un framboisier.

=======================================

Nous avons fêté Noël avec mes enfants le 25 au soir. Cette année, j'ai innové pour le menu. Il se composait de petits plats, ce qui nous permettait de faire des pauses au gré des envies.



- En apéritif, toujours "Hypocras" accompagné de toasts, allumettes au fromage, escargots feuilletés à la truffe et brochettes surprise, le tout fait maison.

 

 



- Crème de courge aux quatre épices et foie gras.



- Foie gras du terroir au pain d'épices.



- Terrine divine de potiron et pignons



- Nougat glacé (recette de l'atelier de cuisine)



- Bûche de Noël, génoise au chocolat fourrée au mascarpone et aux cerises

 

 

===========================================

La déco de ma table.

 

 


Le père Noël est passé et avait déposé les cadeaux derrière bar....





Ce fut un magnifque Noël entouré des notres. Que du bonheur!  




Brochettes surprise

 06/01/2008

Ingrédients :



- des piques de différentes couleurs si possible. C'est plus beau!
- bandes de jambon fumé, tomates cerise
- dés de surimi, concombre, cornichon
- dés de jambon blanc, olive, dés de gruyère
- crevettes, moules marinées, feuilles de mâche


Recette :

Intercaler les différents ingrédients sur les brochettes et les piquer soit sur une demi-pastèque, une citrouille, une orange, une pomme, ..... selon la saison.

Voici mes réalisations pour Noël : sur une pomme et sur une orange.





Source : l'atelier de cuisine




Le tourin blanchi

 04/01/2008

Un potage d'hiver savoureux, facile à réaliser et bon marché, qui ravira vos convives et toute la famille !

L'aïl est un condiment indispensable. Ses bienfaits pour la santé sont reconnus. Riche en sels minéraux et en antioxydants, c'est un excellent remède des troubles circulatoires (anti-athérosclérose, anticoagulant). Stimulant et hypotenseur, il possède également une action antiseptique, et on lui prête une vertu vermifuge.

L’ail peut être consommé cru (émincé sur les viandes grillées, les poissons, les salades ou la betterave), et bien sûr cuit dans de nombreux plats.


Ingrédients :
(pour 6 personnes)



- 8 belles gousses d'ail
- une bonne cuillère de saindoux
- 1,5 litre d'eau
- 1 œuf
- 1 cuillère à soupe de vinaigre de vin
- sel, poivre
- vermicelle
- (facultatif : pain, fromage râpé) mais c'est meilleur!


Recette :

Préparation de l'ail



- Peler 8 belles gousses d'ail.
- Les hacher.
- Les faire revenir dans un cuillère de saindoux (ou bien 25 grammes de beurre ou margarine ou 2 cuillères à soupe d'huile de tournesol) - l'ail ne doit pas brunir.

Le fond du potage



- Mouiller avec 1,5 litre d'eau.
- Saler et poivrer à votre convenance.
- Porter à ébullition puis faire cuire à feu doux 20 minutes.

Si vous le désirez, vous pouvez ensuite faire cuire du vermicelle dans cette préparation.

Le blanchiment



- Avant de servir le tourin : séparer le blanc d'œuf du jaune.
- Mélanger le jaune d'œuf à une cuillère à soupe de vinaigre de vin.
- Ajouter le blanc d'œuf à la préparation, bien mélanger.

Puis, hors du feu :



- Ajouter le mélange jaune d'œuf / vinaigre au potage : vous venez de "blanchir" votre tourin.

Servez....

Variante

Versez le bouillon sur des tranches de pain rassis ou grillé ou bien utiliser l'eau qui a servi à faire cuire vos choux-fleurs, au lieu de blanchir, parsemer du gruyère râpé sur les tranches de pain.

Source : Gerbeaud




Les fêtes de fin d'année sont souvent l'occasion de s'offrir ou de recevoir des plantes qui apportent aux intérieurs le soleil généralement absent dehors. Azalée, cyclamen, ponsettia... apprenez comment les conserver fleuris le plus longtemps possible.


Le cyclamen

cyclamen dans son cache-pot

Il déteste la chaleur. Interdiction absolue de séjour près d'un radiateur. Placez-le plutôt près d'une fenêtre, dont la vitre froide refroidira l'air alentour. S'il doit nécessairement séjourner dans une pièce chaude, placez-le plendant la nuit sur le rebord du balcon, à l'abri des volets cabanés.



L'azalée en fleurs

azalée de fleuriste en potVendue chez les fleuristes ou en pépinière, sa floraison de décembre est époustouflante. Pour la conserver, l'azalée a besoin d'humidité. Pour cela, conservez toujours un fond d'eau dans la soucoupe ou le cache pot. Mais attention : le bas du pot ne doit pas tremper dans l'eau : intercalez une couche de gravier ou mieux, de billes d'argile expansée.

Dès que la terre sèche : elle fane. Pour "rattraper le coup", plongez la une nuit dans un seau rempli d'eau.


Le phalaenopsis

Cette orchidée fort répandue doit être humidifiée régulièrement durant la floraison. Laissez tremper le pot quelques minutes dans l'eau et égouttez. Vaporisez le feuillage avec de l'eau (de pluie idéalement) à température ambiante. Ne touchez pas les fleurs.

Une fois fané, coupez la tige florale. Une nouvelle ramification florifère apparaîtra sous quelques mois.

Comme la plupart des autres plantes d'intérieur, les orchidées supportent mal la proximité d'une source de chaleur. Si vous en possédez plusieurs, groupez-les pour créer un "micro-climat" plus humide.


Le poinsettiapoinsettia

L'euphorbe de Noël a horreur des courants d'air. Attention donc à ne pas le placer dans une zone de circulation, et ne le laissez pas en travers d'une fenêtre même pour quelques minutes d'aération. Lorsque les feuilles colorées (on parle de bractées) sèchent et laissent une tige dégarnie avec une simple touffe à l'extrémité : coupez tout à 10cm du pot, pour stimuler la production de nouveaux rameaux.

Attention aux excés d'arrosage : souvent vendu dans un mélange très riche en tourbe, le poinsettia peut hélas être facilement "étouffé" par l'eau.

Source : Gerbeaud




Dans la famille pommes, je voudrais...
La pomme, un fruit pas défendu !

Boskoop
Chair ferme, finement acidulée, légèrement jaune et sucrée.
Utilisation: fruit de table, c'est la pomme à cuire par excellence.

Canada
Chair blanc jaunâtre, mi-tendre, sucrée, fine, parfumée et d'une acidité agréable.
Utilisation: pomme au four et compotes.

Cox orange
Chair croquante, juteuse, légèrement acidulée et très parfumée.
Utilisation: une des meilleures pommes à couteau.

Elstar
Chair blanc jaunâtre, croquante, très sucrée, juteuse et d'une acidité rafraîchissante, parfumée.
Utilisation: pomme de table. 

Gala
Chair jaune, ferme, croquante, juteuse, peu acidulée, douce et sucrée.
Utilisation: excellent fruit de table et de cuisson. 

Golden
Chair blanc jaunâtre, juteuse, ferme, fine, sucrée, légèrement acidulée et parfumée.
Utilisation: très bonne pomme à couteau.

Granny Smith
Chair blanc verdâtre, fine, croquante, très juteuse, acidulée, peu parfumée.
Utilisation: pomme à croquer. 

Jonagold
Chair jaunâtre, mi-ferme, croquante, juteuse, très sucrée, légèrement acidulée, et très parfumée.
Utilisation: fruit de table.

Pink Lady
Chair blanc jaunâtre, croquante, juteuse, très sucrée, d'une acidité rafraîchissante et parfumée.
Utilisation: fruit de table.

Red Chief
Chair blanche, fine, ferme, juteuse et douceâtre.
Utilisation: pomme à couteau de grande qualité gustative.  

Reine des reinettes
Chair blanc crème, douce, acidulée et parfumée.
Utilisation: bonne pomme à couteau. 

Tentation
Saveurs sucrées et acidulées équilibrées. Chair rafraîchissante.
Utilisation: pomme à couteau, compotes et tartes.

Source : Pour Elles





Granité de pommes

 04/01/2008
- Râpez une pomme rouge, lavée et non pelée, sur une râpe à gros trous.

- Mélangez les morceaux de fruit avec 1 c. à s. de jus de citron, 1 c. à s. de
   miel et 2 c. à c. de baies roses écrasées.

- Répartissez le tout dans des verrines et faites prendre 2 h au congélateur.

- Sortez 10 min avant de déguster.


La fête des rois

 04/01/2008
Garnies de frangipane, de fruits ou de chocolat, les galettes font la fête chaque année au début du mois de janvier. Mais au fait, d'où vient cette tradition ?

L'Epiphanie

L'Epiphanie, c'est d'abord une fête chrétienne qui signifie "manifestation de Dieu". On la célèbre le 06 janvier et dans la tradition catholique, elle fait référence à la visite des mages auprès de l'Enfant-Jésus.

Les rois mages

Les Mages ou rois mages sont évoqués dans l'Evangile. Cependant saint Matthieu ne précise ni leur nom, ni leur nombre.
Dans la culture populaire, ils sont au nombre de trois : Gaspard, représenté sous les traits d'un asiatique, Melchior au teint clair et Balthazar, venu d'Afrique. Ils apportent l'or, la myrrhe et l'encens, et représentent l'humanité toute entière qui vient à la rencontre du Fils de Dieu.

Les gâteaux des rois

Cet épisode des Evangiles a donné naissance à la tradition profane du gâteau ou de la galette des rois.
Autrefois (c'est toujours le cas dans certaines régions, et notamment dans le sud de la France), c'était traditionnellement une brioche en forme de couronne, nature ou garnie de crème ou de fruits confits, qu'on dégustait.

Naissance de la galette

La galette elle-même serait née au XVIe siècle, plutôt dans les régions du Nord de la France. Au moment de la dégustation, il était de coutume de prévoir une part de plus, au moment de la dégustation. Cette part, était destinée au pauvre (à l'invité inattendu ou à l'absent) qui pouvait arriver à l'improviste. D'où son nom de 'part du pauvre' ou 'part du Bon Dieu'.
Longtemps la galette était sèche, c'est à dire non garnie, ou simplement sucrée. Et puis, au fil du temps, cette pâtisserie s'est enrichie de crème, de fruits... et de frangipane.

La frangipane

Etroitement associée à la galette des rois, la frangipane est une crème cuite à base de lait, de sucre, de farine, d'oeufs de beurre et d'amandes qui entre aussi dans la composition du pithiviers, par exemple.
Le Grand Larousse Gastronomique explique que "le nom de cette crème vient du nom d'un parfumeur italien installé à Paris au XVIIe siècle, Frangipani : ce dernier avait mis au point un parfum pour les gants, à base d'amande amère, dont les pâtissiers s'inspirèrent."

J'ai la fève !

La fève qu'on cache au creux de la galette ou du gâteau des rois fût d'abord une fève, une vraie ! Au XIXe siècle, la fève s'est transformée en petits sujets (religieux le plus souvent) faits de porcelaine, de plastique ou de métal. Depuis quelques années, elle fait l'objet de soins de la part de certaines enseignes, de certains boulangers ou de certains pâtissiers qui chaque année, éditent de nouvelles fèves.

Source : Pour Elles




Avec une assimilation plus lente que celle du sucre et un pouvoir sucrant plus important, le miel nous fait du bien. De quoi nous régaler en douceur! 

Butinez les bienfaits du miel !

- Déposez 2 étoiles de badiane, 2 petits bâtons de cannelle et 1 gousse de vanille fendue en deux dans un bocal en verre.

- Versez par-dessus 250 g de miel liquide, fermez et laissez reposer 1
  semaine minimum.

- Utilisez dans des infusions ou sur des tranches de pain, des brioches...

Source : Pour Elles




Cet après-midi, nous avons profité du temps ensoleillé et nous sommes allés nous promener dans un petit village très typique tout à côté de Meschers. C'est Talmont.
Cette cité médiévale de Talmont-sur-Gironde est très connue grâce à son patrymoine roman : l'église Sainte-Radegonde. Elle est édifiée en 1094 par les Moines bénédictins de l’Abbaye de Saint-Jean d’Angély. Un ravissant petit cimetière est installé au pied de cet édifice religieux.

Le village de Talmont-sur-Gironde, édifié en 1284, est un petit port dédié à la pêche et il a une âme! Ce village est riche d’une histoire mouvementée. Grâce à certains contours géographiques, ce village, qui est une véritable place forte de l’Estuaire et qui fut le théâtre des guerres de religion, est presque une île.

Le village a été réhabilité et il est très agréable de se promener le long de ses venelles. Au cours de notre promenade, nous avons pu contempler un tilleul plus que centenaire qui trône sur la place de la Mairie.

L'église Sainte-Radegonde









Les remparts de Talmont




Promenade dans les venelles



Une boutique originale




Vue depuis les remparts en direction des falaises de Barzan




L'entrée du port de Talmont à marée basse




Ma dernière acquisition pour décorer notre petite maison!



Demain, nous partons toute la journée à La Rochelle.


<< 413 414 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :