Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 32 993 335
Nombre de commentaires : 39 620
Nombre d'articles : 6 596
Dernière màj le 09/12/2018
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Recettes Thermomix TM31 et TM5, c'est ICI.

Recettes COOKEO, c'est ICI.

<< 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 >>

Le départ approche !

 27/01/2008
Ca sent la fin des vacances.... encore dimanche et lundi matin, les valises sont bouclées et nous reprenons le train direction la Lorraine. Nous arriverons en début de soirée.
Que de beaux souvenirs je vais ramener de ce séjour chez mes amis! Ce fut une semaine ensoleillée qui a ravi mon mari sur les pistes. Quant à moi, j'ai fait connaissance avec la ville de Briançon et ses environs. Chacun est ravi à sa façon!!...
A bientôt pour vous présenter mon séjour en photos.
Bonne journée à vous tous. 


Coucou de Briançon

 27/01/2008
Je vous envoie un petit bonjour ensoleillé de Briançon. Il fait un temps superbe.
Aujourd'hui, j'ai fait une visite guidée de la vieille ville. J'en ai profité pour faire de belles photos que je mettrai en rentrant sur mon blog.

A bientôt.


Je pense à vous!

 25/01/2008
C'est toujours sous le soleil briançonnais que se poursuivent nos vacances. Aujourd'hui, nos amis et moi allons rejoindre mon mari qui est déjà parti faire du ski.
Nous allons prendre les oeufs et le retrouver à une terrasse pour boire un petit café ensemble et faire "bronzette". Encore de belles photos en perspective à immortaliser.
Bonne journée à vous et à plus tard.


Voilà une recette qui vous tiendra chaud en cette période hivernale, tout en ayant un petit goût d'été au cours duquel vous pourrez le déguster froid.
L'acidité du jus d'orange compense le sucre de la carotte et apporte un certain équilibre.

Ingrédients pour 4 personnes :

- 600g de carottes



- 1 grosse pomme de terre
- 1 cube de bouillon
- 1 c à soupe de zeste d'orange râpée
- 1 bouquet garni
- 25g de beurre ou de la crème
- le jus d'une orange
- sel et poivre


Recette :

- Epluchez les carottes et la pomme de terre.
- Coupez ces légumes en morceaux et mettez-les dans la cocotte minute.
- Ajoutez 1,5l d'eau, 1 bouillon cube, 1 c à soupe de zeste d'orange râpée, 1 bouquet garni.



- Portez à ébullition et faire cuire 10mn à la cocotte minute.

- Mixez le tout, puis incorporez 25g de beurre et le jus d'une orange.



- Rectifiez l'assaisonnement en sel et en poivre.
- Réchauffez 1 minute sans laisser bouillir.






Suggestions :

Il n’est pas conseillé de saler ce velouté de carottes comme une soupe classique. Il faut en effet, lui laisser toute sa douceur pour lui conserver son goût fruité.
Je vous conseille de prendre une orange pour réaliser le jus et de ne pas faire le raccourci de prendre du jus d'orange, même 100% pur jus, car il développerait de l'amertume à la cuisson. 

Source : sur le programme télé




La lampe bâteau

 18/01/2008
Chaque mercredi soir, nous prenons part à l'activité de tiffany. Elle se déroule de 20h à 22h à "la maison pour tous" de Montigny-les-metz qui se trouve à peu près à 8 kms de chez nous.
Nous avons commencé ces cours l'année dernière et maintenant, nous commençons à être autonomes pour travailler.
Au fil des semaines, vous aller participer à l'avancement de mon travail jusqu'à la réalisation finale. La lampe bâteau est ma 2ème réalisation.

J'aperçois le bout de mon travail. Elle est bientôt terminée!

Voici le modèle que j'ai choisi de faire après la colombe. 

C'est une lampe avec un motif de bâteau. En fait, le vitrail repose dans une fente dans un socle en bois. Et derrière le vitrail, on peut mettre une ampoule. Ca fait une petite lampe de chevet par exemple!

Elle est destinée pour notre petite maison que nous venons d'acquérir en Charente-Maritime!

 .

J'ai décalqué le modèle. Je découpe chaque partie du dessin comme un puzzle. Je pose chaque morceau sur le verre et à l'aide d'un coupe-verre, je découpe le verre.
 



Je meule chaque morceau de verre et les pose les uns à côté des autres pour reformer mon dessin. Ils sont maintenus par des épingles de couturière.  


 

Tout doucement, on avance!


L'avancement de cette semaine




Ce soir, nous sommes retournés au cours de tiffany car nous avions loupé la séance de la semaine dernière comme j'étais malade. Je me suis rattrapée ce soir et voici mon travail. J'ai fait la coque du bâteau en noir et j'ai commencé aussi la mer.


Nous venons de rentrer du tiffany et je vous montre tout de suite ce que j'ai fait ce soir. J'ai presque fini de meuler le contour de tous les morceaux de ma lampe. Plus qu'un tout en bas qui servira de base à la lampe.
Ensuite, je pourrai passer au sertissage de chaque morceau avec du cuivre.



Ce soir, j'ai terminé de meuler tous les morceaux de verre et j'ai eu le temps de commencer à les sertir de cuivre. La partie gauche est faite.


Nous sommes retournés au tiffany ce mercredi pour la 1ère fois de l'année 2008. J'ai bien avancé dans ma lampe. Elle est presque finie. Mais pas tout à fait encore... mais j'étais impatiente de voir comment elle rendrait avec la lumière. C'est mon mari qui m'a fait le pied en bois.



Quand elle sera vraiment terminée, je referai une autre photo car, sur celle-là, on ne voit pas bien les couleurs de la mer. 

La suite, la semaine prochaine!!!.....

La voilà!




Grâce à la recette que je vous propose, la recette de la bûche de Noël est désormais à la portée de tous. Succès garanti auprès de vos invités!

Ce sera pour le prochain Noël maintenant..... Reconnaissez que je suis en avance!

Préparation de la génoise au chocolat :

J'ai fait la recette que j'avais apprise à l'atelier de cuisine.

- 5 oeufs
- 100g de farine et 50g de fécule ou bien 150g de farine
- 150g de sucre
On compte : 30g de sucre/oeuf
- 15g de cacao en poudre


- Chauffer le four à 180°.
- Casser les oeufs dans un saladier et ajouter le sucre.
- Battre le tout puis chauffer sur le gaz ou une plaque électrique tout en continuant à battre jusqu'à 60°.
Si vous ne possédez pas de thermomètre de cuisine, sachez que cette température est atteinte lorsque le mélange commence à fumer.
- Puis battre au batteur électrique jusqu'à complet refroidissement puis battre plus lentement encore pendant environ 5 minutes.
L'idéal est d'avoir un robot avec un bol!
- Ajouter la farine et le cacao en une seule fois en soulevant.



- Sur un papier de cuisson et à l'aide d'une poche à douille, étaler l'appareil en forme de rectangle.



- Cuire 5 à 6 minutes pour une plaque (pour la bûche).
- Si vous faites un gâteau dans un moule, cuire envion 15 minutes.

- A la fin de la cuisson et dans le but de mieux rouler la plaque pour faire la bûche, la mettre directement au frigo à la sortie du four.


Préparation de la garniture

- 150g de cerises au sirop ou à la liqueur
- 250g de mascarpone
- 150ml de crème fraîche
- 50g de sucre glace

- Egouttez les cerises mais conservez le jus.
- Mélangez le mascarpone avec la crème fraîche et le sucre glace.
- Fouettez le tout jusqu'à obtention d'une pâte tartinable.
- Sortir la génoise du réfrigérateur.
- Retournez la génoise sur une nouvelle feuille de papier sulfurisé.
- Retirez le papier qui colle encore à la génoise.
- Coupez proprement les bords pour obtenir des bords lisses.
- Enrobez la génoise avec le sirop de cerises.
- Etalez une couche de crème au mascarpone. Répartissez ensuite les cerises de manière égale.





- Enroulez la génoise délicatement et enveloppez-la dans du papier sulfurisé.
- Laissez la bûche rafraîchir au moins 1heure dans le réfrigérateur.
- Décorez votre bûche au dernier moment juste avant de la servir.



- Avec un couteau, dessinez des traits sur la longueur.
- Saupoudrez de cacao en poudre et de sucre glace et décorez avec des petites figurines.





Source : magazine recettes Soezie




Charlotte au chocolat

 15/01/2008
Ce WE, nous étions en visite chez nos enfants. Adeptes du chocolat, je leur ai fait plaisir en apportant cette charlotte.  

Amateurs de Chocolat, pensez à vous rendre au Salon du Chocolat de Paris qui a lieu tous les ans entre fin Octobre et début Novembre.
Ingrédients pour pour 6 personnes :

- 30 biscuits à la cuillère ou à défaut des boudoirs. Le nombre est aussi
  fonction de votre moule.
- le jus d'une orange ou à défaut un jus de fruits en bouteille.
- du sucre glace et des copeaux de chocolat.

Pour la Mousse au chocolat

- 200 g de chocolat à fondre morcelé.
- 75g de beurre
- 4 jaunes d'oeufs de la première fraîcheur.
- 6 blancs d'oeufs de la première fraîcheur.
- 20 g de sucre en poudre.
- 2 à 3 gouttes de citron.
- sel.

Préparation de la mousse au chocolat

- Monter les blancs en neige avec les 20 g de sucre, le citron et un peu de sel qui exhaustera le goût de la mousse.

- Faire fondre les 200 g de chocolat avec les 75 g de beurre au bain-marie. Y ajouter un peu de crème liquide éventuellement si le mélange est trop compact (de l'ordre de 1 à 4 cuillères à soupe).
On peut aussi faire fondre le chocolat au micro-ondes.

- Hors du bain-Marie, laisser un peu refroidir le chocolat en le remuant de temps en temps pour le lisser.

- Introduire les 4 jaunes d'oeuf dans le chocolat fondu. Cette opération doit vite se dérouler de manière à ce que la chaleur du chocolat se répartisse bien sur tous les oeufs en même temps et qu'ainsi la chaleur réduite ne puisse les cuire.

- Puis, y introduire environ 1 quart des oeufs en neige pour rendre la préparation chocolatée plus souple.

- Transvaser la préparation chocolatée assouplie dans la jatte des oeufs en neige restants.

- Incorporer l'une à l'autre les deux préparations à l'aide d'une spatule.

- Réserver au réfrigérateur 6 heures environ avant dégustation ou utilisation.


Construction de la Charlotte

- Recouvrir le moule à charlotte (en commençant par les bords puis le fond) avec les biscuits à la cuillère dont le côté plat (le dessous) aura été trempé dans une soucoupe pleine de jus d'orange.
Mettre le côté bombé des biscuits contre la paroi du moule.





- Verser la mousse dans la charlotte jusqu'à mi-hauteur avec précaution de manière à ne pas déplacer les biscuits à la cuillère en équilibre.



- Mettre ensuite une couche de biscuits à la cuillère imbibés de jus d'orange sur les deux côtés.



- Finir de remplir la charlotte avec le restant de mousse au chocolat.



- Disposer une dernière couche de biscuits à la cuillère non imbibés côté plat à l'extérieur.



- Laisser la charlotte dans son moule au réfrigérateur au moins 6 heures (12 c'est mieux).

- Sortir la charlotte du réfrigérateur et la démouler juste au moment de servir.

- Saupoudrer le dessus de sucre glace et parsemer de quelques copeaux de chocolat (gratter au couteau-économe une plaquette de chocolat noir)






Suggestions :

- Le jus d'orange dans lequel trempe les biscuits peut-être remplacé par n'importe quel autre jus .... ou alcool (Grand-Marnier par exemple).

- Les biscuits à la cuillère sont nettement meilleurs aux boudoirs pour les charlottes : plus tendres et plus gouteux aussi. 

Source : Sur le programme télé



Comme prévu ce WE, nous sommes allés chez mes enfants et j'ai apporté les "fameux pasteis de nata"



Ma fille était au courant pour les pasteis mais elle a gardé le secret ...... Les parents de mon gendre qui sont portugais étaient aussi invités. Et ce fut une véritable surprise pour mon gendre et ses parents. Ils croyaient que je les avais achetés  ....
Je n'ai eu que des compliments et j'ai même été obligée de donner la recette ..... Quel succès!

J'avais également fait une charlotte au chocolat. Voici notre petit dessert!




La technique s'adapte bien à tous les genres de moules couverts et fermés et réussit que ce soit avec un pâton à la levure déshydratée ou un pâton à la levure de boulangerie ou encore un pâton au levain naturel.

L'idéal est la cuisson dans une cocotte en fonte (par exemple : Le Creuset : ovale ou ronde). Sur certains modèles, la poignée est visée. Dans ce cas, il est préférable de l'ôter pour éviter qu'elle ne fonde.



Voici ma cocotte :



Une cocotte en Pyrex ou en verre supportant la flamme, une cocotte Vision avec couvercle, un moule à cake avec couvercle, une cocotte en terre avec couvercle, un Ultra+ de Tupperware conviennent également et à défaut un plat à four à bords hauts, recouvert d'un papier d'aluminium bien ajusté pour fermer le récipient fera l'affaire.





Façonnez un pain ovale ou rond ou long, selon le récipient choisi.

Il faut que le pâton soit très à l'aise, donc il vaut mieux une cocotte trop grande qu'un peu juste ce qui donnerait un pain moulé.

Mettez une feuille de papier sulfurisé au fond ou bien une feuille de cuisson en Teflon découpée au format du fond de la cocotte (pas obligatoire) ou bien graisser légèrement l'intérieur du moule choisi.
Personnellement, je graisse l'intérieur de ma cocotte en fonte.

Placez le pain façonné dans la cocotte et fermez avec le couvercle.

Laissez lever 1 heure 30 pour un pain à la levure de boulangerie ou à la levure déshydratée ou entre 3 et 4 heures pour un pain au levain naturel en laissant toujours le couvercle sur la cocotte. Gardez la cocotte à une température comprise entre 24°C et 35°C environ.

Conseil : s'il fait trop froid chez vous, faites très légèrement préchauffer le four quelques minutes à 50°, éteindre et y mettre la cocotte pour cette partie de la recette (c'est-à-dire la pousse). Quand c'est la mauvaise saison, je mets toujours la cocotte au four pour une meilleure levée.

A la fin de ce délai, le pain est prêt à être enfourné. La transformation du pâton à ce stade est très variable selon la température ambiante et d'autres facteurs, parfois il arrive à doubler de volume, d'autres fois il gonfle à peine... mais pas de soucis, le pain gonfle toujours à la cuisson !

Avant enfournement, badigeonnez la croûte avec un pinceau trempé dans un mélange de lait et de sucre. Eventuellement, saupoudrez de farine blanche avec une petite passoire à thé ou une saupoudreuse ou de graines. Moi, je trouve que c'est plus beau saupoudré de farine! C'est comme chez le boulanger! 

Incisez à l'incisette ou bien avec une lame. Ce n'est pas obligatoire mais cela permet d'avoir un pain avec une jolie " signature ".



Sur un pain rond ou ovale, on peut, par exemple, dessiner une croix sur le dessus, une étoile à 6 branches ou un quadrillage, sur un pain long, des lignes légèrement obliques comme sur une baguette.



Si vous choisissez de ne pas scarifier votre pâton, la croûte s'ouvrira naturellement sans motif géométrique précis sous l'effet de la poussée de la pâte à la cuisson.

Le secret de la réussite :

- Enfournez à FOUR FROID ET SANS PRECHAUFFAGE
- Choisissez la température du four : 240°C thermostat 8 pour un pain,
  mais seulement 200°C pour une brioche
- Pour une durée de 35 minutes AVEC LE COUVERCLE fermé.
- Pas besoin de faire le " coup de buée " ou de mettre un récipient avec de
  l'eau dans le four.

Retenez votre envie de soulever le couvercle pendant la cuisson, vous serez récompensés de votre patience. La présence du couvercle assure l'humidité nécessaire au développement du pain!

Au bout de 45 minutes, le pain est cuit, énormément gonflé, avec des grignes splendides. Si la cuisson ne semble pas suffisante (cela dépend de vos préférences), prolongez la cuisson 5 minutes par 5 minutes après avoir ôté le couvercle.

Sortir immédiatement le pain cuit de la cocotte et le poser sur une grille suffisamment haute pour que l'humidité du pain s'évapore sans ramollir la croûte.






Pain aux 10 céréales

 14/01/2008
Il y a bien longtemps que je vous avais dit que je vous parlerai de mes pains et de ma façon de procéder pour préparer la pâte, la façonner et ensuite cuire le pain.
Ce soir, j'ai fait un pain aux 15 céréales et voilà, je vous explique tout!
Tout d'abord, commencez par mettre dans la cuve de votre robot ou de votre machine à pain ou encore, si vous avez le courage et assez de force dans vos petites mains, pétrissez manuellement :

- 500 g de farine (dans mon cas, de la farine 10 céréales)



- 290 g d'eau
- 1,5 c à café de sel
- 1 c à soupe de sucre (en option)
- 1 c à café d'huile d'olives (optionnel mais permet une plus longue
  conservation de votre pain)
- quelques gouttes de jus de citron
- 1 sachet de levure déshydratée (levure sèche de boulangerie) ou bien
  2 c à café de levure S*F ou 15 g de levure fraîche de boulangerie délayée
  préalablement dans un peu d'eau de la recette.

Pétrissez pour obtenir un beau pâton. A la machine à pain, vous avez un programme "pâte" qui dure environ 1h10. Il est très pratique car il fait le pétrissage et ensuite la 1ère levée. Le pétrissage à la machine à pain donne de très bons résultats.



Sortez le pâton de la machine à pain ou du robot et le poser sur un plan de travail fariné. Ecrasez le légèrement pour la dégazer. Ensuite, 2 possibilités s'offrent à vous.

Première possibilité : placez le pâton dans un saladier, couvrez d'un film étirable et mettez au réfrigérateur pour un minimum de 3 heures et même beaucoup plus (plus de 24 h). Cela vous permettra de vous organiser pour faire le pain selon votre planning. C'est bien pratique de pouvoir faire sa pâte à pain très à l'avance.

Deuxième possibilité : si vous voulez préparer votre pain tout de suite, ce qui fut mon cas ce soir, mettez le pâton sur un plan fariné et l'étaler plusieurs fois avec un rouleau à pâtisserie. L'aplatir, le plier plusieurs fois.



Puis vous donnez une forme à votre pâton (petites boules, tresse, ....) ou 4 grosses boules dans mon cas ce soir. Vous façonnez votre pâton en fonction du modèle de la cocotte choisie (ovale, ronde ou longue). La mienne est ronde. Placez le dans une cocotte huilée. Fermer avec le couvercle.



Je vous propose maintenant de venir lire la suite. C'est-à-dire, le sujet " La cuisson en cocotte" qui est une information générale et qui sera valable pour la cuisson de tous vos pains ou mêmes brioches. Cette méthode a été proposée par "Animo".

Je vous montre tout de même le résultat après cuisson en cocotte!







Une petite recette comme je les aime! quelques tranches de kiwis pour faire le plein d'énergie et de la mâche du jardin pour le plaisir! Je me suis appliquée à faire une belle présentation : c'était encore meilleur. Bon appétit !

La culture de la mâche est apparue en France, sur les bords de Loire, à la Renaissance. On la trouve notamment représentée dans une peinture de Léonard de Vinci, "La Léda et le Cygne", aujourd'hui disparue.

La mâche est conseillée dans de nombreux régimes amaigrissants. Elle contient 3 fois plus de vitamines C que la laitue. Elle possède des vertus antioxydantes permettant de lutter contre le vieillissement des cellules. Autre atout très important aujourd'hui, la mâche est riche en Omega 3. Enfin, c'est aussi une très bonne source de vitamine B9 (ou acide folique), qui permet d'entretenir un bon sommeil et évite la fatigue.. Certains l'ont ainsi surnommée "la salade anti-stress"…

La mâche se mange évidemment tout simplement crue, en salade. Elle se marie bien avec les betteraves, les pommes et les noix. Comme elle est fragile, il faut l'assaisonner au dernier moment, et comme elle est douce, il faut utiliser des huiles douces (noix, olive, pépin de raisin…) et peu de vinaigre (cidre, balsamique, xérès…).
La mâche peut se conserver 3 à 4 jours, dans sa barquette ou son sachet plastique d'origine, dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Quand on n'a pas la chance comme moi d'en avoir dans son jardin, elle est vendue en sachet ou en barquette. Elle est prête à l'emploi, il suffit de la rincer sous l'eau (évitez les bains prolongés qui l'abîmeraient). Si vous la trouvez vendue avec les racines, il faut alors les enlever et bien la nettoyer car elle contient souvent du sable.

Après ce brin d'informations, passons à la petite recette!

Ingrédients pour 2 personnes :

- De la mâche (la notre est du jardin!)
- 4 kiwis (du jardin d'une amie!)
- 10g de beurre
- 3 c à soupe d'huile d'olive
- 1 cà soupe de vinaigre balsamique
- sel et poivre
- des physalis pour la décoration (en option)

Préparation :

- Déposer la mâche dans les assiettes.
- Peler et couper les kiwis en tranches fines.



- Les poêler quelques instants avec une noix de beurre fondue.



- Les disposer sur la salade.
- Arroser d'huile d'olive, de vinaigre balsamique, de sel et de poivre.



Bonne dégustation. Cette entrée vitaminée et légère sera appréciée après les lendemains de fêtes.....!

 

 


Source : découpée dans une pub d'un supermarché.




Le cake aux amandes

 12/01/2008
Vous êtes pressée et vous devez  vite faire un gâteau! voici une recette toute trouvée....   

Ingrédients :

- 100g de beurre mou 
- 100g de sucre fin 
- 3 oeufs 
- 1 c à c de vanille liquide 
- 125g de farine T45 
- 1 sachet de levure chimique 
- 100g de poudre d'amandes

Recette :

- Mélanger tous les ingrédients.
- Verser la pâte.
- Lisser la surface avec une spatule humide et enfoncer légèrement les
  amandes.
- Faire cuire à 190° C pendant environ 55 min.
- Laisser refroidir, démouler le cake et transférer sur une grille.

La pâte est toute légère. Je vous le conseille.



Suggestion : Faire la même 
recette mais cette fois, verser la pâte dans un moule à manqué et poser des pommes sur le dessus.




Gratin dauphinois

 11/01/2008
Dans le gratin dauphinois traditionnel, la recette veut que l'on frotte le plat avec la gousse d'ail écrasée et non qu'on laisse l'ail pressé.
De plus, j'augmente la quantité de lait. Ce qui permet de cuire les pommes de terre uniformément sans avoir à les tourner pendant la cuisson. Non seulement cela donne du travail mais en plus le gratin est moins présentable car les lamelles sont cassées. Et pour finir, je mets aussi du gruyère entre les deux couches de pommes de terre.
Voici quelques variantes qui personnalisent mon gratin dauphinois!
Ingrédients pour 4 personnes :

- 2 gousses d'ail
- beurre
- 1 kg de pommes de terre coupées en fines lamelles
- gruyère (environ 100 à 150g)
- 3 verres de lait
- sel, poivre
- 1 oeuf

Recette :

- Epluchez l'ail et le passer dans le presse-ail puis frotter le plat à gratin avec l'ail écrasé.

- Laissez l'ail dans le plat en le dispersant au fond du plat et graissez avec le beurre.

- Etalez une couche de pommes de terre, saupoudrez de gruyère râpé, poivrez, puis à nouveau une seconde couche de pommes de terre, gruyère, poivrer et saler.



- Versez 2 verres de lait dans le plat. Mettre à four chaud th 7 pendant 50 mn.



- 10 minutes avant la fin de la cuisson, battez 1 oeuf avec un petit verre de lait, sel et poivre et versez sur le gratin. Laissez dorer encore 10 minutes.



Je l'ai fait en accompagnement de mon saumon tériaky. Hum! miam... miam....

Source : la recette améliorée de ma copine Claude



Saumon teriaky

 11/01/2008
Je vous ai posté recemment un article à propos de la sauce soja. Voici une recette de saumon accomodé avec une sauce dont il est question dans cet article.   
Vous pouvez préparer cette sauce ou bien vous vous la procurer toute prête en supermarché.
N'hésitez pas à tester cette recette. Le saumon est caramélisé et c'est un régal!
 
Ingrédients pour 2 personnes :

- 2 pavés ou barons de saumon
- 8 c à soupe de sauce teriyaki
- huile de sésame

Préparation:

- Dans une assiette creuse, mettre à mariner le saumon dans la sauce. Le recouvrir d'un film transparent et le placer au réfrigérateur 1 à 2 heures si possible mais au moins 1/2 heure.



- Le sortir du frigo, le badigeonner légèrement d'huile et le faire griller à la poêle.

- Vous pouvez utiliser le reste de la marinade durant la cuisson pour badigeonner les pavés.

- Cuire quelques minutes de chaque côté. Il doit avoir un aspect brillant et quelque peu "caramélisé".




Suggestion :  J'ai accompagné ce saumon tériaky d'un gratin dauphinois.
On peut procéder de la même maniére avec du boeuf ou des aiguillettes de poulet. 


Source : mon amie Lolote



Voici mes pains d'épices de Noël cette année . Mon petit Maël les a adorés  ... Il revenait toujours en chercher dans la boîte..... et avant de repartir chez lui, il me l'a apportée pour avoir les derniers!!!

Ce WE, nous allons chez mes enfants. Je vais lui en refaire  ....





<< 415 416 417 418 419 420 421 422 423 424 425 426 427 428 429 430 431 432 433 434 435 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :