Les blogs
du village
plaisance 17

plaisance 17

Vivre en charente maritime

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 969 566
Nombre de commentaires : 1 090
Nombre d'articles : 290
Dernière màj le 15/04/2020
Blog créé le 22/08/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Partager, échanger, surprendre ceux que j'aime...Et tous les autres, encore inconnus dans ma vie.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >>

Les fleurs du potager

 10/03/2012

Les fleurs au potager :

La bourrache

C’est une plante qui attire de nombreux insectes (abeilles,
bourdons…) .Ceux-ci seront attirer au-dessus des légumes grâce au pouvoir mellifère de la fleur.  Les abeilles vont polliniser les plants du jardin, ce qui favorisera le développement de vos tomates, courgettes, aubergines…

Ensuite, je trouve ces petites fleurs très jolies, elles coloreront intensément  votre potager de bleu.

Les fleurs  sont aussi, comme les feuilles, comestibles. Quelques fleurs enjoliveront  vos salades d’été.

Semis en mars/avril, dés 6/7 feuilles laisser 1 seul plant par godet, en place.

La capucine

La capucine est assez connue, elle est souvent présente dans les potagers car elle attire les pucerons. Et c’est bien un avantage car les pucerons aimantés par les capucines,  délaisseront complètement les autres plantes. Tout comme la bourrache, vous pourrez utiliser les fleurs pour agrémenter les salades.

Semis en place en avril

L’œillet d’Inde

Il a tout à fait sa place dans votre potager. (J’aime particulièrement l’œillet de poète.) C’est  l’allié parfait de la tomate, repiquez-en au pied de vos plants, son odeur tiendra à l’écart une multitude d’insectes ravageurs.
Attention les fleurs d’œillet ne sont pas comestibles

Semis en terrine fin début mars. Repiquerez en godets les meilleurs plants. Fin mai les disposer au pied des tomates.

Les soucis

Les fleurs d’un jaune vif vont illuminer  les carrés, et leur odeur éloigner les puces et pucerons des légumes

Même culture que l’œillet




C'est parti... certains et certaines suivent pas à pas la réalisation de mon potager, avec un gros, très gros doute sur le résultat final.Mais qui ne tente rien... n'a rien.

Depuis quelques années, j’avais très envie de réaliser mon potager mais faute de temps et de présence dans ma maison de Charente maritime, je n’étais pas passée  à l’action. J’ai donc pris le temps, comme on me le conseillait, de réfléchir à ce potager, son mode de culture, son emplacement.

Si j’ai opté pour le potager en carrés, c’est qu’il me permettait de limiter les cultures et donc de mesurer mes capacités physiques à entretenir le jardin. Par ailleurs, sur un plan esthétique, c’était une opportunité d’agrémenter une partie de mon jardin, ensoleillé mais situé sur le côté de la maison et donc peu utilisé sauf par Max…le chien de la maison.

Cette simple réflexion m’a amené à prévoir une barrière entre le jardin d’agrément et potager. Max a la fâcheuse habitude d’adopter tous les lieux dans lesquels je m’attarde un peu !

Les incontournables :

-      Le composteur, je l’ai installé depuis deux ans dans ce coin du futur potager

-      Le récupérateur d’eau de pluie s’y trouve également depuis la même période.

-      La barrière de séparation pour éviter que le chien ne dévaste le jardin

-      L’ensoleillement obligatoire pour le potager.

-      Vous aurez vite envie d’une petite serre pour vos semis

L’organisation du jardin potager :

-      Le choix des carrés de potager.

  • J’ai choisi des carrés de dimensions différentes pour une question esthétique mais surtout pour mieux organiser les cultures.
  • 1 carré de 120x120, 3 de 60x60, 2 de 30x30, 2 de 70x30

-      Le plan du potager :

  • Prévoir des allées entre les carrés suffisamment larges pour les entretenir et travailler facilement.

-      La terre du potager :

  • La terre de mon jardin n’est pas de très bonne qualité, elle est très calcaire, souvent sèche et craquelée l’été avec de nombreux cailloux qui remontent en surface.
  • j’ai donc opté pour remplir mes carrés avec du terreau dont la hauteur (au moins 20cm) correspond aux besoins de la plupart des légumes. J’ai prévu un feutre de drainage agrafé sur les côtés et le fond, pour éviter les mauvaises herbes (que j’ai déracinées au maximum)  et assurer un bon drainage.
  • Choisir un bon terreau pour potager, enrichi en fumier, (fumier d’algue par exemple) et bien sûr étaler votre compost en fine couche avant les cultures pour fertiliser votre terreau.

Les outils :

Ils sont à la dimension des carrés…de petites tailles:

-      Un panier  facilement transportable de planche en planche avec :

  • Pour l’entretien des carrés :  sécateur, coupe-bordure, serfouette
  • Pour les semis et plantations : Petit râteau, semoir, pelle, plantoir
  • Pour l’entretien des végétaux : Petit arrosoir (ne pas arroser les feuilles en général), pulvérisateur, brumisateur.
  • Prévoir des gants, une bobine de raphia dans le panier.

-      Un panier ou une caissette pour la cueillette, un petit seau pour mettre les déchets, mauvaises herbes avant de les jeter au composteur.

-      En fonction des cultures :

  • Des étiquettes pour noter vos plants
  • Des tuteurs pour les légumes (tomates, haricots etc.)

Les graines :

-      Vous pouvez bien sûr acheter des plants. C’est ce que je vais faire en cas de ratage de semis…

-      J’ai, depuis l’an passé, des  pieds de fraises (la charlotte), un groseillier, et un cassissier. je vais doubler la production cette année, pour faire des glaces et desserts fruités

-      Choisir toutes les graines (pour les avoir sous la main) en même temps en veillant si possible   à la qualité des graines    (issues de l’agriculture biologique).

-      Ne pas oublier les graines de fleurs très utiles au potager.

-      Et bien sûr des plantes aromatiques

Enfin, l’installation du potager terminée, préparer la rotation des cultures. (cf. prochain article) La première année…rester modeste ! 




Maurice André

 26/02/2012
Hommage



" Un  séisme considéré comme faible, s'est produit au cours de la nuit de samedi à dimanche en Charente-Maritime.

L'épicentre est Marennes et la magnitude est de 3,8. Selon les témoignages exprimés sur le site de cet organisme, ce tremblement de terre a été largement ressenti par la population sur une quarantaine de kilomètres autour de l'épicentre".

De nombreux habitants ont été réveillés à 4h51.
Moi, je n'ai rien ressenti mais Max, le chien de la maison a demandé à sortir à 5h (pas sûr qu'il y ait un rapport!) Qui, parmi les blogueuses de charente maritime, l'a ressenti?




Et voilà votre gateau à l'orange.
J'ai supprimé le beurre de la recette, ajouter le zeste d'une orange non traitée.
Il est un poil trop sucré pour moi qui ne mange que très peu de sucre mais il est très bon avec le café ou le thé.

 Mélanger dans un grand saladier :

350 g de Farine ou

Pour un gâteau plus léger, ma préférence : 250g de farine et 100g de Maïzena
300g de sucre semoule

Puis :

1 sachet de levure
une pincée de sel

Le zeste d’une orange (non traitée)

Former un puits au milieu :

Casser 4 œufs entiers, Bien mélanger

Et Ajouter petit à petit 2 oranges pressées

Terminer en ajoutant :

3 belles cuillères à soupe débordantes de fromage blanc

Lisser bien le mélange, verser dans un moule préalablement beurré.
Mettre à four chaud 40’ à 180° (thermostat 6)




Ingrédients

 

  • 800 g environ de viande de Boeuf (bourguignon/paleron/gite...)
  • 12 pruneaux
  • 2 carottes, 1 courgette
  • 2 patates douces
  • 4 branches de céleri
  • 350g de champignons de Paris
  • 50 cl de vin rouge
  • 2 verres d'eau
  • Huile d'olive

 

  • Fines herbes de votre choix (laurier/thym)
  • 1 cuillère à café de graines de coriandre
  • 1 cuillère à café de curcuma
  • 1 cuillère à café de paprika
  • 2 gousses d’ail non épluché
  • sel, poivre

 

Préparation

  • Dégraissez la viande et coupez-la en morceaux d'environ 2 centimètres.
  • faites revenir successivement la viande de tous les côtés dans l’huile d’olive, les oignons émincés, les champignons de Paris
  • faites frémir les pruneaux dans le vin rouge agrémenté de quelques feuilles de céleri (ici un bordeaux) pendant 10 minutes
  • Épluchez et tronçonnez les carottes, la courgette, les patates douces, le céleri. Salez, poivrez.
  • Versez les légumes, le vin et pruneaux dans le tajine,
  • versez les différentes épices
  • et laissez cuire 2 h 15 à couvert à feu doux (th6) au four

    servir avec une semoule de couscous extra fin



Dans un précédent article, je vous avais informé de l'étude des chercheurs entre santé et nutrition. Aujourd'hui, les chercheurs ont besoin de volontaires pour participer à cette étude.

L'étude NutriNet-Santé lance un nouvel appel au volontariat !

A partir du 31 janvier 2012 et durant tout le mois de février, les chercheurs de l’étude NutriNet-Santé lancent un nouvel appel au volontariat pour trouver encore plus de participants (de tous âges, de tous niveaux socio-économiques, de toutes régions, bien portants ou malades), qui accepteront de consacrer un peu de leur temps par Internet (15-20 minutes par mois) pour les aider à atteindre leurs objectifs : améliorer les connaissances en nutrition afin de déboucher sur des recommandations scientifiquement valides.

Parlez-en autour de vous ! Informez vos collègues, amis, voisins et famille de cette recherche d’intérêt collectif qui sera utile à court et à long terme pour l’ensemble des consommateurs et pour les générations futures.

Pour leur faire connaître l’étude, pensez à la page Facebook de l’étude (http://www.facebook.com/pages/Etude-NutriNet-Sant%C3%A9/208503185836178)  
Pendant cette grande campagne de recrutement de février 2012, relayez les messages des chercheurs : "Participez à une grande aventure scientifique ! Devenez un acteur de la recherche en nutrition ! Contribuez à fournir aux chercheurs les éléments pour améliorer le contenu de nos assiettes !" et invitez vos connaissances à rejoindre la communauté des Nutrinautes en s’inscrivant sur le site www.etude-nutrinet-sante.fr

Faites passer le message et aidez les chercheurs à atteindre les 500 000 Nutrinautes !
Merci d’avance à tous ! Nous comptons sur vous !

Télécharger le communiqué de presse du 31/01/2012 :
http://media.etude-nutrinet-sante.fr/communique_presse_campagne_nutrinet_31_01_12.pdf



Cest beau aussi, une  ville la nuit, hier soir, Rochefort accueillait Thalassa.
Photo Sud-Ouest



Ce midi, les oiseaux se sont donnés rendez vous comme d'habitude dans le jardin ensolleillé mais encore froid et enneigé par endroits.
Et oh surprise...un nouveau jamais observé encore dans le jardin, mais à qui certains avaient dû transmettre l'adresse.J'avais renouvellé hier les points resto!
un vanneau huppé de bel taille, ma photo n'est pas très bonne, mais j'ai trouvé son  jumeau en photo.



Dans l'émission :

 

Rochefort - Australie (cliquer sur le lien)

 

 Thalassa et le Bel Espoir font escale à Rochefort, le long de la Charente.

Une région qui raconte la grande histoire maritime de la France, lorsque l’arsenal construisait et armait les navires de guerre qui partaient livrer bataille.

L'autre volet de l'émission est consacré à l'Australie




Le Bel Espoir est à Rochefort en charente maritime. Il accueille l'émission Thalassa qui vous fait découvrir notre littoral avant de faire escale à Bordeaux puis à Bayonne.
Ce très beau voilier navigue très souvent et accueille des jeunes et moins jeunes en difficultés. C'est l'oeuvre du Père Jaouen qui l'a acheté en 1968. Aumonier, jésuite, dans les prisons pendant 10 ans, il anime ce projet de réinsertion depuis plus de 44 ans .
Belle escale chez nous  demain soir Thalassa.



Il n'aura évidemment pas le charme de celui de Nadou..mais j'en ai trouvé un.
Ne manque plus que la brique chaude enroulée dans du papier journal..;pour se réchauffer les pieds. Quel bonheur c'était.






Léonard de Vinci, connu pour sa peinture était aussi un génie dans de nombreux domaines. C’était aussi un grand inventeur et il possédait un don particulier, son écriture.

Léonard de Vinci, prenait des notes sur tout ce qu’il observait, il a laissé de nombreux carnets où il couchait ses observations, ses projets, des croquis de ses inventions. C’était un vrai précurseur puisqu’il avait même imaginé à son époque (la renaissance) des sous-marins, des machines volantes, un parachute etc…

Utilisables quasi en l’état, ces notes n’avaient qu’un défaut : elles étaient illisibles !

Les notes de Léonard de Vinci, étaient rédigées en écriture spéculaire : c’est-à-dire de droite à gauche, mais aussi totalement inversé, pour les lire, il fallait s’équiper d’un miroir.

Malgré les diverses interprétations à ce sujet (il aurait voulu crypté ses écrits, pour certains) l’explication est beaucoup plus simple : léonard de Vinci était ambidextre, avait une préférence pour la main gauche. A l’époque de l’encre, écrire de la main gauche, de gauche à droite restait problématique et obligeait à attendre que l’encre sèche… CQFD il écrivit de droite à gauche…et  en formant chaque signe, chaque lettre, en sens inverse du sens habituel.

Un génie tout simplement.




Les Jocondes

 06/02/2012

5 Février 2012

Depuis plusieurs jours, les médias nous révèlent l’existence de « la sœur jumelle » pour les uns, « la petite sœur » pour les autres de La Joconde, célèbre tableau de Léonard de Vinci.

En fait, les deux tableaux existaient et étaient connus des spécialistes. L’un était exposé au Louvre, l’autre se trouvait dans les réserves du musée du Prado de Madrid.

Ce dernier fut longtemps considéré comme une vulgaire copie : le paysage de la toscane n’apparaissait pas dans ce tableau. C’est en nettoyant le tableau que le paysage de toscane apparu identique à l’original, au point que les spécialistes pensent qu’il est l’œuvre d’un artiste, élève de Vinci, qui a réalisé le portrait en même temps que le Maître, au début du 16ème siècle.

Voilà pourquoi certains médias parlent de la sœur jumelle de la Joconde !

Mais pourquoi d’autres parlent-ils de la petite sœur de la Joconde ?

Parce que, comme vous l’aurez probablement remarqué la Joconde découverte récemment paraît beaucoup plus jeune. A ce jour, la seule explication avancée est que l’œuvre originale a besoin d’être nettoyée. (Les salissures vieillissent.. .)

Mais patience, car semble-t-il la réplique de l’élève devrait être pleine d’enseignements sur l’œuvre du maître. Nous n’avons donc pas fini d’en entendre parler et c’est avec un vrai plaisir que j’irai les contempler toutes les deux, réunies au Louvre comme c’est envisagé pour une exposition.




<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :