Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 36 304 517
Nombre de commentaires : 41 060
Nombre d'articles : 6 818
Dernière màj le 13/09/2019
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

Partagez avec moi toutes mes passions, mes envies, mes souhaits, mes rêves... N'hésitez pas à me laisser vos impressions. J'y serai très sensible. Merci à vous de venir passer quelques moments avec moi et bienvenue chez moi.

Recettes Thermomix TM31 et TM5, c'est ICI.

Recettes COOKEO, c'est ICI.

<< 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 >>

Pour vous!

 09/02/2008
Le printemps approche à grands pas .... Je vous offre les premières fleurs de mon jardin et partage avec vous le bouquet de mimosa offert hier soir par nos amis. 





Bonne soirée à vous toutes et



L'Internaute Magazine est parti à la rencontre du célèbre cuisinier 3 étoiles au chapeau noir. Ses projets : "ouvrir un fast-food".

>> http://www.linternaute.com/sortir/sorties/resto/grande-cuisine/interview/08/interview-marc-veyrat/

C'est celui de mon amie Anne! Visitez-le.... Vous allez vous régaler. Les photos, les recettes, tout est alléchant. 

>> http://audeladessaveurs.blogspot.com/

Légumes oubliés

 07/02/2008
Hier populaires, les légumes oubliés sont remis au goût du jour dans nos jardins et sont présents sur nos marchés. Panais, topinambour, raifort, crosnes, potimarron ....

Le Panais est une plante herbacée de la famille des Apiacées. Il possède de grandes feuilles poilues, des fleurs jaunes et des racines charnues, tendres et sucrées. Ces racines sont de couleurs crème et de forme allongée. Ce sont surtout celles-ci qui sont utilisées dans la cuisine. Le Panais a une saveur amère et très originale.



En soupe, le Panais combat l'embonpoint. Il est utilisé comme condiment. Il peut-être cuisiné à la vapeur, sauté, grillé ou bouilli.
Il accompagne les soupes, les potages, les pot-au-feu, les viandes et les poissons. Il s'associe particulièrement bien avec les épices. Ses fleurs et son extrait de racine aromatisent les eaux de vie.
Les racines de Panais se conservent dans le bac à légume du réfrigérateur.


Le potimarron



Le Potimarron est une sorte de Potiron appartenant à la famille des Cucurbitacées. Ses tiges sont rampantes. Son fruit, qui a à peu près la forme d'une poire, est de couleur rouge, bronze ou vert. Sa chair est ferme, jaune très orangé et farineuse. Il a un goût de Châtaigne légèrement sucré.
 
Il contient des vitamines, des oligo-éléments, d'acides aminées, d'amidons, de sucres et de carotènes.
 
Le Potimarron peut-être cuit au four ou frit et entre dans la composition de potages, soupes, purées, tourtes... Pas besoin de l'éplucher car vous pouvez le cuire avec sa peau qui fond très bien à la cuisson !
On peut même l'utiliser pour des recettes sucrées !

Il se conserve dans un endroit sec. Plus il est conservé longtemps plus sa teneur en sucre augmente.

Le raifort, subtitut de la moutarde!

Le Raifort est une plante vivace de la famille des Brassicacées. Il possède de grandes feuilles mais de petites fleurs blanches en grappes. Sa racine est charnue et sa pulpe blanche. Sa saveur est piquante et poivrée.

Dépuratif, le Raifort est aussi stimulant car contient de la vitamine C.

En cuisine, on utilise surtout la racine du Raifort en tant que condiment. Il relève les sauces et divers plats (les viandes, les poissons).

Le Raifort se conserve enveloppé dans un linge humide au réfrigérateur et peut-être congelé.


Le topinambour



Plante de la famille des astéracées et d'origine d'Amérique du Nord , le topinambour est consommé pour ses tubercules.

Le topinambour est pour toute une génération, synonyme des privations de la seconde guerre mondiale. Il a vite disparu des étals après la guerre.

Sa réputation est pourtant injustifiée. Cette racine revient aujourd'hui en grâce. Son goût rappelle l'artichaut et il peut s'appeller l'artichauts de Jérusalem!

Le topinambour permet de réaliser d'excellents Parmentier, soupes, en gratin, en soufflé...


Le chou navet encore appelé "Rutabaga"

De la famille des Brassicacées, le Chou navet est un légume racine. C'est un mélange entre le navet et le chou frisé. Il peut-être de couleur jaune vert.

Il est riche en minéraux, en vitamines et en fibres. Il est digestif, diurétique, laxatif, anti-cancérigène et reminéralisant.

Le Chou navet peut-être dégusté cru ou bien cuit à la vapeur ou en purée pour accompagner les potages, les ragoûts, les œufs, la muscade et les soupes. Il peut aussi être transformé en frites.

Il se conserve dans un endroit frais et sombre pendant environ 10 jours.


Le crosne



Connaissez-vous ce tubercule annelé qui ressemble à une chenille boursoufflée ? Les Chinois l'appellent le " Kam-lu " (douce rosée) ou le " Tsao che tsan " (plante pierre ver à soie),
Après avoir connu son heure de gloire, le crosne fut peu à peu oublié. Il commence à réapparaître, sous une forme "prête à cuisiner", évitant au consommateur le fastidieux nettoyage d'autrefois. On le trouve chez certains commerçants entre novembre et mars et quelques régions de France l'ont même adopté pour Noël.

Plante potagère appartenant à la famille des labiées, comme la menthe, ce rhizome émet une tige d'environ 30 cm de hauteur avec des feuilles caduques, un peu échevelées et des fleurs blanches. La partie consommée correspond aux chapelets de tubercules qui poussent sous terre et qu'on peut récolter à compter de novembre alors que le feuillage s'est entièrement desséché.

Il faut le choisir bombé, de couleur claire, de préférence blanc nacré et doux au toucher. Un crosne frais est blanc nacré. Il se ramollit et vire au beige dans une atmosphère trop sèche.

Préparation de base

- Ne jamais peler
- Mettre dans un linge avec du gros sel et frictionner.
- Puis, sous un filet d'eau, les dépouiller de leurs dernières pellicules.
- Plonger ensuite dans une eau froide citronnée pour leur conserver leur blancheur

Suggestions

- Faire bouillir et servir simplement au beurre avec du persil ou à la crème
- Cuire à l'étuvée
- Frire
- Poêler aux lardons avec de la ciboulette et des oignons
- Faire blanchir 2 minutes dans l'eau salée ; égoutter et assécher ; servir en salade, accompagnés d'œufs, de jambon cru fumé, et de persil haché
- Faire blanchir 2 minutes dans l'eau salée ; assécher ; sauter au wok à la japonaise avec des prunes marinées, du bœuf, des champignons, et des cubes de tofu
- Remplace les châtaignes d'eau dans certains plats asiatiques 

 


 

 Mes enfants sont venus aujourd'hui, voilà notre repas de midi :

- une terrine de fruits de mer accompagnée de tagliatelles.
- en dessert, une mousse au chocolat garnie de clémentines.  









Excellente, rapide à faire, voici la recette qui m'a été conseillée par Claude.

Les ingrédients pour 6 personnes :

- 1 sachet de 400g de coquilles st jacques sans corail (pétoncles) surgelé - 1 sachet de 400g de crevettes décortiquées surgelé
- 1 sachet de 400g de fruits de mer (calamar, moule, crevette) surgelé
- 250g de filet de lotte surgelé ou autre poisson
- 1 pot de 500 g de crème fraîche épaisse
- 3 jaunes d’œufs
- 2 gousses d’ail
- piment de cayenne, paprika, poivre, très très peu de sel


La recette :


1 - Mettre les fruits de mers à décongeler dans un peu d’huile d’olive. Ca va rendre de l’eau. J'ai utilisé un wok.



2 - Presqu'à la fin de l'évaporation, ajouter les filets de lotte. Laisser jusqu’à complète évaporation du jus.

3 - Mélanger la crème fraîche avec les 3 jaunes d’œufs, y ajouter 2 cuillères à soupe de paprika et 1 cuillère à café de piment de cayenne (selon vos goûts), 2 gousses d’ail passées dans le presse ail, sel et poivre.





4 - Ajouter aux fruits de mer et poisson. Arrêter le feu.

5 - Beurrer une terrine ou un plat allant au four. Y mettre la préparation et faire chauffer au four jusqu’à ce que ce soit chaud.



6 - Servir avec une salade ou des pâtes fraîches. J'ai préféré accompagner cette terrine de tagliatelles. Cela fait un repas complet.





Ma lampe est terminée

 05/02/2008



Le petit oiseau!

 05/02/2008
Ce n'est pas "le petit oiseau de toutes les couleurs de Gilbert Bécaud" mais ça y ressemble fortement tout de même.....

Enfin un peu de temps libre ce soir pour vous raconter la suite de mon histoire du "petit mot de dimanche" .

Replaçons-nous dans le contexte... je vous disais qu'avec mon amie Simone, nous avions décidé de faire un gâteau au chocolat dont je vous donnerai aussi la recette car il est excellent et pas du tout écoeurant.
Mais qu'allions-nous mettre sur le dessus du gâteau pour le décorer? Une idée germe aussitôt du côté de Simone.... un oiseau!!!!!
Nous voilà parties en courses à le receherche de kiwis, kumquats, feuilles d'ananas, clous de girofle, oranges .....  

A peine rentrées, tout le monde est embauché! Son mari découpe les ailes dans des pelures d'oranges, moi je suis prête appareil photos au poing prête à immortaliser ces moments de détente. Quant à mon amie, elle commence à assembler le petit oiseau. Elle pèle kiwi. A l'aide d'un pique en bois fixe le kumquat en guise de tête, plante 2 clous de girofle dedans pour les yeux et les feuilles d'ananas dans le kiwi en guise de queue. Il ne reste plus qu'à fendre le kiwi sur les côtés pour insérer les ailes.

Et youpi! c'est fini. Voici notre petit oiseau prêt à être posé sur notre gâteau! Que de bons moments tout simples partagés entre amis. 

Voici le lien vers la recette.




Tarte au chocolat

 05/02/2008
Cette tarte au chocolat, traditionnellement cuisinée pour les fêtes aux Etats-Unis, est un dessert original et facile à faire. Cette recette m'a été conseillée par Fraise.

Pour 6 à 8 personnes.
Préparation : 25mn.
Cuisson : 45mn.

Ingrédients pour la crème :

- 200g de chocolat noir
- 4 oeufs
- 1 cuil. à café de café soluble
- 30g de beurre
- 1 pincée de sel.

Ingrédients pour la pâte :

- 12 gaufrettes à la vanille
- 3 blancs d'oeufs
- 1 pincée de sel
- 170g de sucre en poudre
- 1 à 2 gouttes d'extrait d'amandes amères
- 1/2 cuillère à soupe de levure chimique
- 20g de beurre pour le moule.


La recette :

1- Préparez la crème : faites fondre 160g de chocolat coupé en morceaux dans un bain-marie chaud mais hors du feu.



2- Cassez les oeufs en séparant les blancs des jaunes.

3- Ajoutez les jaunes un à un au chocolat, le café dilué dans de l'eau, puis incorporez le beurre. Lorsque le mélange est homogène, retirez-le du bain-mairie.

4- Battez les blancs en neige ferme avec la pincée de sel, ajoutez-les au mélange précédent en soulevant délicatement la masse. Gardez au frais pendant la préparation de la pâte.






5- Préparation de la pâte : mixez les gaufrettes ou mettez-les dans un torchon et écrasez-les finement au rouleau à pâtisserie.

6- Battez les blancs en neige ferme avec la pincée de sel, puis incorporez-y peu à peu le sucre, l'extrait d'amandes amères, les gaufrettes et la levure.

7- Etalez la préparation dans un moule à fond amovible beurré. Moi, j'avais choisi un moule en forme de coeur. J'avais pris la précaution d'habiller le moule avec du papier sulfurisé.



8- Faites cuire à four doux (150°, th.4) 45 minutes. Laissez refroidir dans le four éteint et entrouvert. N'ouvrez pas le four pendant la cuisson de peur de voir la pâte retomber.



9- Démoulez le fond de tarte et garnissez-le de la crème au chocolat.

10- Avec un couteau économe, grattez le reste de chocolat et parsemez-en la surface de la crème. J'avais choisi du chocolat noir aux éclats de noisette. Ce sont les petits morceaux blancs que vous voyez sur la photo ci-dessous.



11- Décorez le gâteau selon votre envie.



Dégustez!




Le mot du dimanche!

 05/02/2008

Bon dimanche à vous! Qu'allez-vous faire de beau? Quant à nous, nous sommes invités chez des amis pour un "café klatsch" comme on dit par chez nous en Lorraine! Je n'ai pas l'habitude d'employer ces expressions typiquement régionales.
Bien que née et élévée en Lorraine, j'ai baigné dans la culture charentaise grâce à mon père et italienne de part ma mère. Alors, je suis "un ersatz" (toujours comme on dit ici)  de Lorrains..... Bon, j'éxagère un peu car si je regarde la véritable définition dans l'encyclopédie Wikipédia, je lis : "Le mot « ersatz » vient de la langue allemande dans laquelle il signifie un « sous-équivalent » de moindre qualité d'un sujet considéré." Ah! tiens je ne me voyais pas comme ça! lol....

Je pars retrouver ma cuisine car je voudrais apporter un gâteau chez nos amis. C'est mon amie Fraise qui m'a donné la recette. Je sais déjà qu'il est très bon! En effet, à Briançon, avec ma amie Simone, nous avons déjà fait ce gâteau. On s'est beaucoup amusées toutes les deux car elle avait trouvé une super idée de déco à poser sur le gâteau! Il faudra que je vous raconte. Là maintenant, il faut que je me mette à la tâche.

A ce soir, pour la suite de la petite histoire!  La voici....




Le mot du jour!

 05/02/2008
Vivement les beaux jours! Il pleut et il fait froid!

Ce fut un peu "speed" aujourd'hui et je n'ai pas eu le temps de venir vous montrer mon beau gâteau d'hier et surtout de vous mettre la recette.

Ce soir, je me suis avancée à la cuisine car mes enfants viennent demain. J'ai mis au menu : terrine de fruits de mer accompagnée de tagliatelles et petite mousse au chocolat décorée de clémentines comme dessert.  

Bonne nuit! pour moi, elle est déjà bien avancée.....  




Yaourts et Yaourtière

 03/02/2008
Pourquoi faire vos yaourts maison ? C'est écologique, vous réutilisez les pots en verre ce qui réduit les déchets de plastiques et d'aluminium générés par les pots habituels et vous évitez le transport de ces produits laitiers tout en créant des yaourts sains à votre goût ! Et puis, c'est aussi ludique car on peut ajouter des parfums et créer des alchimies  à foison...
Depuis que j'ai ma yaourtière, elle n'arrête pas de tourner! les yaourts sont délicieux et c'est facile à faire.

De quoi avez-vous besoin?

- un yaourt du commerce ou du ferment (acheté en pharmacie)
- un litre de lait (vache ou soja, les autres laits végétaux ne donnent pas de bons résultats)
- du lait en poudre

- une yaourtière (60 euros neuve et de 5 à 20 euros d'occasion sur le net) ou encore une cocotte minute ou un four. Je n'ai pas testé ces 2 dernières méthodes mais je sais que cela est possible.

Pourquoi du lait en poudre?

Le lait en poudre joue le rôle d'épaississant. Il vous assure de réussir un yaourt de bonne consistance. Vous pouvez en mettre 1 ou 2 cuillères à soupe même l'équivalent en volume d'un pot de yaourt. C'est que je mets, je trouve çela parfait.

Bon, on se lance :

- Prendre du lait entier plutôt que du lait 1/2 écrémé. Sinon, vos yaourts risquent d'être liquides.
- Portez-le à ébullition et enlever la casserole du feu.
- Attendre 30 à 60.minutes selon la température ambiante, jusqu'à ce que le lait atteigne une température de 37 à 45°C
Ceci est très important! on ne dit jamais incorporer le ferment ou le yaourt de base à une température supérieure à 54°

En dessous de 37°, le yaourt ne peut absolument pas prendre.
Au dessus de 45°, il va tourner et vous obtiendrez moitié-moitié de liquide et de masse solide. Vous n'aurez plus alors qu'à les égoutter et vous obtiendrez une espèce de fromage frais que vous pourrez par exemple, manger avec du sel et additionné de persil haché. Vous pouvez vous en servir 
pour en faire une farce à petits feuilletés.

Alors, comment faire pour trouver la température qui va bien si vous ne disposez pas de thermomètre? Plongez votre doigt dans le lait. La chaleur doit être supportable et agréable. 

- Mélangez bien le lait et les autres ingrédients. Il est conseillé d'utiliser une cuillère en bois plutôt qu'un ustensile en métal (fouet ou cuillère). 

- Versez le mélange dans les pots individuels de votre yaourtière. Allumez votre yaourtière. Elle va chauffer pendant 1 h puis s'éteindre. Ne l'ouvrez pas pendant cette période, le refroidissement progressif de la machine permet aux ferments d'agir convenablement. Je prépare toujours mes yaourts le soir et je les laisse jusqu'au lendemain matin dans la yaourtière.

- Le matin, mettez au frigo vos pots de yaourts après les avoir fermés avec leurs couvercles. Consommez-les de préférence plus vite qu'un yaourt du commerce car le yaourt fait maison est moins stable à la conservation que les yaourts du commerce. Chez nous, ils ne traînent jamais....

On voit que la consistance est bien ferme. Ils ne sont pas du tout acides et bien crémeux. Hum, un régal!





Comme
nt aromatiser vos yaourts?

- Yaourts à la vanille: mettre une gousse de vanille à infuser dans le lait.
- Yaourts à la confiture: mettre une cuillère à soupe au fond de chaque pot (en plus, c'est beau!), l'un des avantages d'ajouter l'arôme dans le pot est que l'on peut faire une fournée avec plusieurs goûts.
- Yaourts au chocolat: ajouter par pot une cuillère à café de cacao et de sucre roux.

Personnellement, je préfère faire des yaourts nature. Ce qui me permet de rajouter ce qui me plaît!

- du miel ou des morceaux de noix ou de noisette
- de la confiture
- de la crème de marrons
- des fruits selon la saison.

Vive le yaourt fait maison!




Aujourd'hui, j'ai eu la surprise de recevoir une chocolatière en cadeau d'un magasin de vente par correspondance. Chic! chic!

Je vais lire tranquillement comment l'utiliser. Oh! ça ne doit vraiment pas être sorcier! C'est rigolo comme appareil. C'est tout petit, on dirait comme une dinette de petite fille. Je prendrai une photo pour vous la montrer.  
Je sens qu'elle va être vite testée car nous adorons le chocolat et tout particulièrement le noir. C'est d'ailleurs le meilleur pour la santé et aussi pour les dents! 

Hum! des fruits trempés dans le chocolat.... j'en rêve déjà!




Ce midi, j'avais envie de nous faire un petit dessert qui changeait des fruits ou des yaourts mais qui ne me prenait pas trop de temps. Et voilà, j'ai trouvé cette recette de crumble aux bananes et aux spéculoos découpée dans un pub d'un supermarché!

Pour 4 personnes :

Ingrédients :



- 3 bananes
- 5 spéculoos
- 80g de beurre
- 50g de farine


Recette :

- Répartissez les bananes coupées en rondelles dans 4 petits plats à gratin beurrés.



- Ecrasez grossièrement les spéculoos et mélangez-les du bout des doigts avec le beurre et la farine.

 

 

- Recouvrez les fruits avec cette pâte.
- Enfournez et laissez cuire environ 20 minutes à 180°.

 

 

Source : Publicité magasin Champion




Un livre à l'honneur!

 02/02/2008
La Chandeleur arrive... Les crêpes seront à l'honneur. Il va falloir réaliser un menu avec des aumonières, crêpes et galettes mais vous manquez d'idées ?
 
Pas de problème, "Fête des crêpes", le nouveau livre de Thierry Roussillon est sorti le 17 janvier (2008). Ce livre est issu de la collection "Carré cuisine" des Editions First.
 
Retrouvez dans ce livre de 89 pages, 52 recettes réparties en 2 parties : crêpes salées et crêpes sucrées. Comme vous le savez pas de crêpes sans pâte ! C'est pour cela que l'introduction de ce livre vous donne 6 recettes de pâte à crêpes.



<< 427 428 429 430 431 432 433 434 435 436 437 438 439 440 441 442 443 444 445 446 447 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :