Les blogs
du village
33gourmande
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 7 387 724
Nombre de commentaires : 8 719
Nombre d'articles : 2 671
Dernière màj le 21/05/2020
Blog créé le 22/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
pour partager un peu de vie quotidienne avec le plus grand nombre et aussi échanger des idées de "bonne bouffe", de lecture, de jardinage et de découvertes diverses - pour ma part je vous ferai découvrir ma région    l' Aquitaine en espérant vous transmettre mon amour pour ce beau coin de France...
<< 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 >>

une pointe de regrets

 07/12/2008
bien que nul ne soit indispensable, ses collègues femmes ont tout de même tenues à lui témoigner leur regret de le voir partir car, dans cet univers masculin, lui seul prenait soin de leur bien être en étant toujours là pour les dépanner en cas de pénurie....et il fallait bien un peu d humour aussi.....


je vous l avais déjà dit, mon mari a été super gâté (mais au bout de 26 ans de boite c est un peu normal) - tout d abord la carte et son gps


il lui fallait bien un truc à bricoler : sitôt reçu, sitôt monté


cela prend de plus en plus forme


eh voilà il ne reste plus qu a attendre les beaux jours pour en profiter - c est un appareil au gaz - moitié barbecue/moitié plancha ce qui nous promet de belles grillades


sans oublier l indispensable tablier pour bien cuisiner bien sûr !!



mais il en faut pour les autres jours alors à bientôt et merci de vos gentils commentaires je vais faire ma soupe de ce soir toute simple : bouillon maggi à la volaille + cheveux d ange suivi de boudins antillais grillés aux pommes fruits et d un bout de fromage

(au fait il va falloir que je teste l adresse donnée par Françoise pour les fromages du Jura)




tout d abord cet oiseau de proie que nous avons trouvé sur la pelouse en train de dévorer toutes les petites grenouilles vertes qui pullulent - peu farouche il est reste 3 jours ainsi soit dans le pin (comme sur la photo que j ai réussi à prendre même si elle n est pas très nette car malgré tout il s envolait dès qu on ouvrait une fenêtre) et ce vendredi en rentrant des courses nous l avons aperçu dans le noyers, mort - je pense qu il était soit très vieux, soit il a été empoisonné par un voisin malveillant


et cette petite grive qui était au bord de la terrasse et s est laissé photographiée sans souci



OH ! LA COPIEUSE

 06/12/2008
eh oui je l avoue encore une fois, j ai copié sur le blog de notre amie FRANCOISE, cette recette de gâteau aux pommes


et hop dans le four


et dégustation - mon mari a trouvé cela tellement bon que ce sera le prochain dessert de notre repas avec les enfants dimanche prochain (mais je vous en reparlerai)

encore merci à Françoise pour ces bonnes idées - (pour info je vais aussi piquer l idée de son assiette avec la petite soupe à la banane mais chut!!! il ne faut pas le dire !!!!!!!!!)




la bonne soupe

 06/12/2008

en cette plein saison des soupes en voici une que j ai fait cette semaine et dont nous nous sommes régalés :

1 poivron rouge - 3 endives - 1 courgette - 1 oignon - 2 petits navets - 2 pommes de terre - 2 bouillons de boeuf -

et voilà le tout dans la casserole à cuire - cela fait une bonnne soupe et en plus cela vide le frigo !



et un petit tour dans le mixer et voilà un bon velouté (agrémenter d un peu de crème fraiche si comme moi vous êtes très goumand!) sinon une noisette de beurre et soupoudrer d un peu de curry



pétrit à la MAP et cuit au four- on dirait presque celui du boulanger !



mon amie m a donné une grosse poche de pruneaux cuits et donc j en ai mis au congélateur et puis j ai retrouvé cette vieille recette de ma grand-mère : des pruneaux au vin blanc : 1 kg de pruneaux secs, 1 litre de vin blanc doux, 25 morceaux de sucre, 1 verre de rhum blanc (je n en avais pas alors j ai mis de la grappa d italie), 1 gousse de vanille et laisser macérer au maximum - les pruneaux vont s imprégner de tout cela et ensuite déguster avec un petit café à la fin d un bon repas - c était notre petite sucrerie du dimanche après midi chez ma grand mère quand j étais plus jeune - on verra bien si ils sont aussi bons (je vous dirai cela)



MILLE EXCUSES

 06/12/2008
JE VOUS AI UN PEU NEGLIGES CES TEMPS CI MAIS JE N AI PAS ENCORE EU LE TEMPS DE M ORGANISER AVEC MON MARI A LA RETRAITE - IL ME SEMBLE QUE J AI UN PEU MOINS DE TEMPS POUR MOI ET DONC POUR RESTER DES HEURES SUR MON BLOG - MAIS JE CONTINUE A PREVOIR LES ARTICLES DONC AUJOURD HUI C EST "MON BLOG"



hier j ai reçu le 1er cadeau commandé sur Internet, sur le site de Boulanger.fr c est un autocuiseur à riz - j en avais trouvé un l an dernier chez Ikea et je l avais pris pour ma dernière, qui est en couple avec un gabonnais (donc très consommateur de riz) et elle en avait marre des casseroles sales, qui débordent souvent, et du riz mal cuit - et du coup sa soeur qui a goûté le riz ainsi cuit en a réclamé un pour Noel - mais on n en trouve pas partout !



mais le tout début de la Haute Normandie puisque nous sommes allé  passer 2 jours chez mon beau-frère et ma belle-soeur à CROTH - l ancienne gare transformée en garderie


la même du temps de son exploitation 



l Eure qui sépare Croth et Sorel - l Eure de l' Eure et Loir, la Normandie et la Région Centre 


Cette usine de papier désafectée faisait vivre de nombreuses familles dans la Région au siècle dernier  Les bâtiments, encore en très bon état, sont en train d' être réabilités afin d abriter de nouvelles activités pour recréer un tissus actif et éviter que ces communes ne s enlisent - Beaucoup des habitants sont des ouvriers de chez Renault



LA FIN DU VOYAGE

 30/11/2008
Par la Chapelle Royale de Dreux que nous n avons pas pu visiter car l hiver elle est fermée au public


un peu d histoire :

La Chapelle royale de Dreux est née de la volonté de la duchesse d’Orléans revenue d’un exil de 17 ans le 2 juillet 1814.

A la Révolution son mari était mort sur l’échafaud, ses enfants dispersés, (deux d’entre eux, Montpensier et Beaujolais, sont morts dans les geôles du fort Saint Jean à Marseille). Son premier souci est de donner aux défunts de sa famille une sépulture décente

Elle achète donc le terrain où se trouve la fosse commune où ont été jetés les restes de ses aïeux, afin d’y faire édifier une chapelle.
Mais le retour de l’Empereur et les Cent-Jours interrompent les travaux qui ne sont repris qu’en novembre 1815.
Elle choisit l’architecte parisien Claude-Philippe Cramail. qui se met en quête des matériaux pour la construction. Il trouve prés de Nogent-le-Roi une ancienne abbaye de bénédictins pour fournir les pierres.
Il trouve aussi un maître maçon intelligent et expérimenté en la personne de Louis-Entrope Lamésange, qui accepte de diriger les travaux.
Les quatre années suivantes sont employées à creuser le grand caveau et à monter les murs de l’édifice. Il est rapidement constaté que le coût de la construction s’avère beaucoup plus onéreux que prévu.
Le 28 mai 1818, l’un des caveaux accueille le premier cercueil, celui de la petite princesse Françoise, Mademoiselle de Montpensier décédée à l’âge de deux ans. Inhumation bientôt suivie par celle de Jean-Marie Rouzet, ami dévoué de la duchesse d’Orléans pendant les jours sombres de la Révolution et de la prison. Il a été anobli par le Roi d’Espagne qui l’a fait comte de Folmon.
La Duchesse s’éteint le 23 juin 1821. Après des funérailles grandioses, son cercueil est descendu dans le caveau central  
Dès lors, c’est le duc d’Orléans, le futur Louis-Philippe Ier qui se fait un devoir de terminer les travaux de la chapelle.
L’année 1822 est marquée par l’inhumation au mois de janvier, de la duchesse de Bourbon-Condé, Louise-Marie-Thérèse Bathilde d’Orléans.
Le 27 juin 1822, c’est la bénédiction solennelle de la chapelle enfin achevée
 
Après les 3 glorieuses, Louis-Philippe est proclamé Roi des Français. Il trouve la chapelle de Dreux trop petite, et décide alors de l’agrandir, mais en conservant l’essentiel de la construction. Trois années seront encore nécessaires pour l’accomplissement définitif des travaux.
 Il manque encore à la chapelle son plus bel ornement : ses vitraux. C’est chose faite grâce à la Manufacture de Sèvres.
 


le Roi prend une ordonnance en date du 23 juin 1843 :
Article premier : « Notre chapelle  royale de Dreux est consacrée à la sépulture des princes et princesses de notre famille, ainsi qu’à celle de nos successeurs, descendants et héritiers ».
IL décide de la disposition des tombeaux pour plusieurs générations.
Cette mesure implique de remonter les corps qu’abritent les caveaux dans le déambulatoire terminé. En 1844 certains des cercueils ont subi les altérations du temps et de l’humidité. La caisse contenant les ossements de la fosse de 1793 est totalement détruite, il faut alors reprendre tous ces pauvres restes et c’ est le vieux Roi, qui s’ en charge.IL remet au goût du jour une vieille tradition abandonnée depuis deux siècles, et fait placer sur les tombeaux de sa mère et de ses enfants des gisants, statues couchées représentants les disparus endormis pour l’éternité.
La mise en place définitive des sépultures ayant libéré le principal caveau, le Roi le fait détruire et remplacer en 1845 par une vaste
crypte circulaire. Y reposent de nombreux membres de la famille Royale jusqu’ à nos jours


la ville de DREUX qui s'étale au bas du promotoire sur lequel est bâti cette Chapelle



pas loin de Houdan, sur la commune de Gambais, se trouve le Chateau de Neuville, magnifique bâtisse au milieu d un parc de + de 1000 hectares qui est l autre curiosité de ce petit village plus connu pour les aventures du triste LANDRU


un petit peu d histoire :

Construit au XVIème siècle, par Joachim de Bellengreville, grand Prévot de l'Hotel du Roy Henri IV.
le château de Neuville fut le témoin des fastes et des tourments de l'histoire
 
1765 : Acquisition du domaine par Clément de Laverdy, conseiller au parlement de Paris, Contrôleur Général des Finances du roi Louis XV.
1795 : Le Marquis de Labriffe, gendre de M. de Laverdy et ancêtre des propriétaires actuels parvient à racheter le château.
C'est en 1960 que la famille entreprend une longue et profonde restauration qui se poursuit aujourd'hui.
 
Chaque pièce bénéficie d'une double exposition, côté cour et côté jardin.
Les salons en enfilade sont décorés de tableaux historiques. Les sols en pierre, les boiseries et les parquets anciens apportent une touche de majesté à une décoration classique et intemporelle. Au sous-sol, les voûtes de briques rouges, les larges cheminées et les encadrements de grès offrent un décor unique magnifiquement préservé.
Côté jardin, vous traversez les douves sur un pont-levis majestueux et accédez à un large parterre encadré d'allées de tilleuls centenaires.
 
Le château classé Monument Historique a servi de décor pour plusieurs films (la vie de château, peau d’ âne, cyrano, ridicule) et permet également d'accueillir séminaires et mariages 



PROMENADE EN FORET

 25/11/2008
nous sommes au bout de la forêt de Rambouillet, qui en cette saison est magnifique !


nous sommes allés aux Etangs de Hollande, célèbres dans le coin - tous les étés nous allions nous y baigner car c'était la plage du coin - bien sûr aujourd hui avec les piscines privées la plage est moins fréquentée mais elle s est transformée : pédalos, mini golf, vtt, quad, équitation et surtout pêche -

Ces 2 étangs sont séparés par une digue et communiquent entre eux et l hiver ils sont habités seulement par les canards, des cygnes, et même un couple de mouettes !



bien sûr en cette période c' est la chasse et dans la forêt de Rambouillet on pratique surtout la chasse à courre - nous sommes arrivés à la fin de la chasse et avons assisté au repas de la meute et surtout au concert de cor de chasse - en dehors de tout ce que représente cette pratique je reconnais que le concert des cors en plein milieu des bois a quelque chose de suréaliste (heureusement nous n avons pas assisté à la chasse proprement dite !)


il faut bien avouer également que ces chiens sont superbes et une meute reste imprésionnante - les cheveaux eux étaient déjà dans leurs vans bien à l abri du froid



LA REINE DE HOUDAN

 25/11/2008

La poule de Houdan est une race ancienne, elle est attestée dès le XIVe siècle, a connu son apogée dans la première moitié du XXe siècle. Sa zone d'élevage couvrait plusieurs cantons des Yvelines et d'Eure-et-Loir. Elle a failli disparaître par la suite face à la concurrence de races plus productives, mais des éleveurs passionnés ont conservé la race. Une dizaine d'éleveurs de la région de Houdan et de Mantes tentent de la faire revivre.

La poule de Houdan se reconnait à sa crête double et à sa huppe de plume sur la tête. C'est, avec la Faverolles, la seule poule de France ayant des pattes à cinq doigts. Elle existe en plusieurs variétés de couleur, la plus connue étant à plumage noir parsemé de taches blanches (on dit noir caillouté blanc), mais elle peut aussi être noire, blanche ou gris perle. Elle est réputée pour la finesse de sa chair comparée par les amateurs à celle de la perdrix. C'est aussi une pondeuse moyenne. Elle bénéficie aujourd'hui d'un label rouge ce qui est extrêmement rare pour une volaille de race pure.

Le poids adulte est de 2,5 à 3 kg pour le coq et 1,5 à 2 kg pour la poule.Elle pond des oeufs à coquilles blanches et ne couve généralement pas.

De mon temps en face du Collège, un éleveur en possédait plusieurs et c'était notre plaisir d'aller les voir en sortant de l'école - Maintenant l'élevage est dans une ferme à l' extérieur - donc je n ai pas pu les photographier mais j ai trouvé cette reproduction




<< 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :