Les blogs
du village
Galinette

Galinette

A DREAM

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 866 395
Nombre de commentaires : 156
Nombre d'articles : 208
Dernière màj le 19/06/2014
Blog créé le 06/09/2008

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Une maison, mon chat, une vie simple à partager, une cheminée, des recettes authentiques, la région du Nord, de magnifiques voyages et ma collection Rouge et Or Dauphine.
C'est vrai que je  recherche  aussi  la sérénité dans la nature.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 >>

AKKIA ET LOLIPOPPE

 26/11/2008
Le temps était très gris, mais quel bel instant !



En Touraine, Lionel est un passionné des chevaux et des courses en attelage.
En plus de sa passion pour les roulottes, il peut nous organiser de chouettes balades en attelage.
L'an dernier c'était avec AKKIA..


ATTELAGE

 26/11/2008
Cette année, Akkia a besoin de se ménager. Alors c'est avec Lolipoppe !


Un tournebroche mécanique ancien
Cet été,  j'ai déniché, dans un vide-grenier de  l'Aude,  un tourne broche mécanique qui, à mon avis, date peut-être du XIXème siècle.

Il se remonte comme un réveil. Le mécanisme est absolument génial. On le remonte à peu près toutes les demi-heures avec une petite manivelle.

Je viens d'expérimenter la première cuisson d'un poulet dans la cheminée.

Il est nécessaire de prendre son temps et d'être patient, mais nous sommes tout occupés à entretenir le feu.

C'est tout  un art dans notre monde de "stressés".


Table d'hôte privilégiée

Je suis donc retournée en Touraine séjourner dans une roulotte de Lionel.
En mai, il m'avait promis de me faire goûter son fameux pâté en croûte que nous avons baptisé pour la circonstance "pâté de Toussaint".

 Moment délicieux  et chaleureux  près d'une cheminée et d'un bon feu...




Mains expertes


Traditionnellement c'est le "pâté de Pâques", mais nous avons bien ri à le rebaptiser "pâté de Toussaint".
Merci Lionel pour ton talent.



MONS EN PEVELE







LES ESTAMINETS

 15/11/2008
LES ESTAMINETS FLAMANDS, LA TRACE D'UNE HISTOIRE
Les vrais estaminets se nichent encore un peu partout dans le Nord Pas de calais  mais aussi sur les hauteurs (eh oui ! nous avons le Mont des Cats, le Mont noir, Mons en Pévèle...).
Ils témoignent de la décoration, de la simplicité et de la convivialité des bistrots d'antan.

C'est un lieu de vie où l'on peut manger ou tout simplement boire une bière ou un café.

Autrefois les estaminets étaient fréquentés par l'ouvrier textile, le métallo', le mineur, le marin, le paysan.
On y écoutait les nouvelles du journal ; on y dénonçait les misères et conditions difficiles du travail.

On y trouve aujourd'hui de nombreuses bières artisanales qui font notre fierté et on peut y déguster des plats que cuisinaient nos grand-mères  comme la "carbonnade" de boeuf, le lapin aux pruneaux, le potjevleech, la tarte au sucre....
Mais c'est là aussi que l'on peut y trouver des jeux anciens en bois comme par exemple "la grenouille".

Si vous êtes en visite dans le nord, allez voir et poussez la porte !  (j'ai mis des photos dans la rubrique "Ma région")


Un tableau représentant des roulottes est accroché au dessus de la cheminée dans ma petite maison. Il est de Rosemond Meys, un peintre Belge. C'est de l'oxygène !

Ah ! ... retourner en Touraine, chez Lionel et Philippe et dormir à nouveau dans une de leurs roulottes chambre d'hôte (celles-ci sont équipées avec tout ce qu'il faut ; j'ai mis une photo dans ma rubrique voyages).
Je vous en reparlerai.
Je vais probablement faire une sortie en attelage et de grandes balades dans la campagne aux couleurs d'automne. Que du bonheur en perspective ! et je devrais emmener Donuts avec moi. Il est né là-bas.


L'EAU

 21/09/2008


Scotché au robinet



L'EAU

 21/09/2008
Mais oui, Donuts aime vraiment l'eau. Je dirai même que ça devient difficile d'approcher l'évier et le lavabo !
Dernier week end d'été.
Je viens d'avoir un gros gros rhume qui m'a épuisée.
J'ai  gardé tout ce que je pouvais d'énergie pour prendre ma voiture et aller bosser. J'émerge au bout d'une semaine.
Bon week end ensoleillé à tous ! C'est la journée du patrimoine. J'essaie de me conserver....


LA SOURCE

 21/09/2008
Je vous avais bien dit que Donuts aimait l'eau



NUITS EN ROULOTTE

 10/09/2008
CHAMBRE D'HÔTE EN TOURAINE.

Le plus sympa ...peut-être... c'est le petit déjeuner apporté dans un joli panier en osier.



BRADERIE DE LILLE 2008

 10/09/2008
Je suis lilloise depuis plus de 30 ans et je la fais presque tous les ans en "visiteur".
Suivez le guide.
Pour faire un parfait bradeux, dans cette braderie gigantesque,  vous prenez :

- un bradeux ou un groupe de bradeux motivé (dans ce cas prévoyez les téléphones portables)
- des bonnes chaussures
- le Kway
- le sac plastique (très important le sac plastique !) bien plié dans une poche du kaway
- de la monnaie (tout dans les poches, rien dans les sacs à  main)
- un billet de métro pass'braderie pour circuler d'une station à l'autre
- un ch'ti (si vous en avez un sous la main) pour vous guider hors des rues commerçantes qui ressemblent davantage à une foire aux affaires.

Vous avez encore des vrais coins de braderie : Tout le long de la Deule, derrière le Beffroi, dans le vieux Lille, autour des Halles de Wazemmes pour les moules frites....

Le samedi j'ai déniché "LE" souvenir de braderie 2008 parfaitement kitch : un petit cochon rose tirelire, vous savez, le truc que l'on négocie à 1 euro (il m'a fait penser au petit cochon de Bibi-Coucou, dans ma collection Rouge et Or Dauphine).

Plus sérieusement, j'ai trouvé des anciens  piques à planter dans la terre avec pour accrocher des petites ardoises pour indiquer le nom des semis de mes plantes aromatiques. Sympa !
ça se trouve chez les anciens grainetiers ou quincailliers.  Il parait qu'il s'en refabrique des beaucoup plus chers,  parce que cela revient à la mode.

J'ai emmené  mes copains à Wazemmes un peu à l'écart, mais dans un quartier qui aime faire la fête, pour manger les moules (c'est au bout de la rue Gambetta).
Ceci dit, il reste un emblème à  voir ou photographier rue de Béthune (haut des rues piétonnes du centre ville), c'est le tas de moules "mangées " soigneusement constitué de la brasserie "aux moules". Penses-y pu le jour de la braderie, c'est l'usine ; il vaut mieux y aller tranquillement pendant l'année.
Le temps était assez clément, bien que frais à partir de 21 heures.

Le must  pour certains, c'est de trouver des bobs "ricard" distribués gratuitement dans les bistrots avec une inscription : "la braderie, sinon rien".  Une devise de la braderie : c'est bon enfant et on n'a jamais peur du ridicule.
Cette année, je ne suis pas tombée dessus.

Le dimanche, j'y suis retournée seule et  je me suis faite tremper comme une soupe le long de l'esplanade : un 1/4 d'heure t'es lavée, 5 minutes tu sèches et on recommence !
J'ai pu négocier l'achat de tous mes verres à bière avec en cadeau l'eau de pluie dedans. J'en achète tous les ans, tous différents, parce que dans l'année j'en casse.


<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :