Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 23 388 260
Nombre de commentaires : 90 433
Nombre d'articles : 7 232
Dernière màj le 19/10/2019
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

SAINT-NICOLAS-DE-PORT(54)-Le Musée du Cinéma et de la Photographie(III)

 14/11/2012
Nous continuons, aujourd'hui, notre balade à travers le temps et surtout dans ce très beau musée du cinéma et de la photographie situé en Meurthe-et-Moselle et plus présisément à Saint-Nicolas-de-Port..

Nous avons eu la grande chance, grâce à un guide exceptionnel, de pouvoir voyager à travers le long cheminement des inventeurs et chercheurs qui nous ont  conduit sur la voie du cinématographe, depuis les ombres chinoises jusqu'aux jouets optiques.

Aujourd'hui, nous parlerons "Lanterne Magique".

Troisième partie: "Projection lumineuse".

Vous pouvez revoir le début du voyage ici.

Cliquez sur les photos pour les agrandir!


Cet appareil est un projecteur qui a deux fonctions:
-projection de documents
-projection de diapositives.

Mais qui est donc l'ancêtre de ce genre d'appareil?


La lanterne magique!
Ces lanternes magiques datent de 1904.


La lanterne magique est l'ancêtre des appareils de projection et particulièrement du projecteur de diapositives.
Elle apparaît en Chine au IIe siècle avant Jésus-Christ.
Elle constitue l'exemple-type des instruments d'optique dits objectifs.


Les images projetées, généralement des paysages et des personnages, sont réalisées grâce des éléments artificiels tels que des lampes et des  plaques de verre peintes.

La lumière passe par la plaque de verre, puis par la lentille, pour projeter l'image renversée peinte sur la plaque.


Cette fresque a été réalisée par Edith Mexique et représente une séance de lanterne magique vers la fin du 18e siècle.


Mais quoi de mieux qu'une petite séance de lanterne magique pour mieux comprendre.....


Cette fresque a été réalisée par Bénédicte Burtin et représente une projection de dépêches microscopiques apportées par des pigeons voyageurs.


Cette fresque a, aussi, été réalisée par Bénédicte Burtin et représente, elle, une séance de fantasmagorie au couvent des Capucines à Paris à la fin du 18e siècle.


Vous reconnaissez cet appareil?
C'est bien un des seuls qui ne me soit pas inconnu...


Les montreurs de vues allaient de villages en villages montrer des projections lumineuses...L'ancêtre du cinéma!


Une dernière fresque pour la route....


Nous vous attendons demain pour la fin de cette superbe balade dans un  monde extraordinaire!

Bonne journée!



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :