Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 26 605 853
Nombre de commentaires : 94 302
Nombre d'articles : 7 671
Dernière màj le 24/09/2020
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

SAINT-JEAN-DE-FOS(34)-Le Pont du Diable

 03/05/2011
Je continue de vous faire découvrir les balades faites dans le Languedoc-Roussillon lors de mes dernières vacances.

Le Pont du Diable est une construction d'architecture romane situé dans la commune de Saint-Jean-de-Fos, dans le département de l'Hérault.



À l'entrée des Gorges de l'Hérault, au lieu-dit "gouffre noir", le vieux pont roman, accroché aux berges abruptes, enjambe le fleuve en son point le plus resserré.


Long de 50 mètres, il comprend 2 arches principales en plein cintre, 2 ouvertures secondaires et les ouïes, destinées à faciliter l'écoulement des eaux en période de crue.


Il fut construit entre 1028 et 1031, par les 2 abbayes d'Aniane et de Gellone qui contrôlaient jalousement les 2 rives du fleuve.

Considéré comme l'un des plus vieux ponts médiévaux français, il est classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO au titre du chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.


Ni le Diable, ni les colères de l'Hérault ne semblent impressionner ce pont.



En contrebas du pont du Diable de belles plages ont été aménagées.


Aujourd'hui, pour franchir le fleuve on emprunte le pont routier construit en 1932.


Vues sur les gorges de l'Hérault ainsi que sur le Pont du Canal.

C'est la crise du phylloxera qui ravageait la vigne à la fin du 19e siècle, que naquit le projet de réalisation d'un canal permettant de noyer les terres de la vallée de l'Hérault afin d'endiguer l'épidémie.

Ainsi, les eaux captées en amont de Saint-Guilhem-le-Désert se divisent au Pont du Canal poursuivant leur course sur les 2 rives du fleuve et parcourant plus de 50 kilomètres dans toute la vallée.


Selon la légende du 12e siècle, il ne fallut rien moins qu'un accord entre Guilhem et Satan pour construire ce pont.

On raconte que Guilhem s'était engagé à livrer au diable l'âme de la première personne traversant le pont en échange de sa construction.

Au lieu de ça, Guilhem fit traverser son chien...

Ayant été trompé, le diable se jeta dans les eaux de l'Hérault, creusant ainsi le "gouffre noir".

Parfois, en période de crue, la colère de Diable semble se réveiller et ses hurlements surgissent du fond du gouffre.

C'est ainsi que pendant de nombreuses années, les pèlerins et gens de passage qui traversaient le pont se munissaient de pierres pour les jeter dans le fleuve dans l'espoir d'y laisser le Diable au fond.



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :