Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 23 346 657
Nombre de commentaires : 90 391
Nombre d'articles : 7 225
Dernière màj le 15/10/2019
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

MES LIVRES DE L'ÉTÉ 2019

 06/08/2019
Lorsque le soleil nous boude, sur la plage ou tout simplement pour le plaisir de s'évader dans un autre univers, voici un petit aperçu de mes livres de cet été!
 
I-Elizabeth Georges-La punition qu'elle mérite!
 
L'auteur:
Susan Elizabeth George a passé son enfance en Californie du Nord et vit à côté de Los Angeles.
Sa passion pour l'écriture lui vient d'un voyage d'adolescence en Angleterre, voyage qui a fait d'elle une véritable anglophile.
Tous ses romans s'inspirent d'ailleurs du pays de Shakespeare, où elle se rend régulièrement afin de peaufiner le cadre de ses intrigues.
 
Présentation de l'éditeur:
Elizabeth George revient avec le vingtième Lynley... God save the queen du crime !
Ludlow, bucolique bourgade du Shropshire, tombe dans l'effroi lorsque le très apprécié diacre Ian Druitt est accusé de pédophilie.
Placé en garde à vue, le suspect est retrouvé mort, pendu.

La commissaire Isabelle Ardery, qui a été dépêchée sur les lieux depuis Londres et qui se débat avec ses problèmes d'alcool, a bien envie de classer l'affaire en suicide.
Mais c'est sans compter la sagacité du sergent Barbara Havers.

Coachée à distance par l'inspecteur Thomas Lynley, la Londonienne gaffeuse et accro à la nicotine flaire le pot aux roses : et s'il ne s'agissait pas d'un suicide ?

N'en déplaise à Isabelle Ardery, Lynley et Havers vont reformer leur duo de choc pour observer de plus près la vie de cette petite ville qui semblait si paisible.

Car, derrière leurs allures de gentils retraités ou d'étudiants fêtards, les habitants de Ludlow ont tous quelque chose à cacher...


II-Harlan Coben-Par accident!
 
L'auteur:
Pour ceux qui me connaissent un peu, Harlan Coben est un de mes auteurs préférés et je ne rate jamais une de ses sorties littéraires.

Écrivain américain de roman policier, Harlan Coben est né en 1962.
Diplômé en sciences politiques du Amherst College, il a travaillé dans l’industrie du voyage avant de se consacrer à l’écriture.
 
Présentation de l'éditeur:

L’officier Napoleon Dumas n’obéit qu’à une seule loi, la sienne. Quand on retrouve sur la scène de meurtre d’un policier les empreintes de Maura, son amour de lycée disparue il y a quinze ans, c’est selon ses règles que Nap est décidé à enquêter.

Les coïncidences semblent bien trop nombreuses dans cette affaire : peu avant la disparition de Maura, Leo, le frère jumeau de Nap, et sa petite amie Diana avaient été retrouvés morts sur la voie ferrée. Un double suicide auquel Nap n’a jamais cru. Or Rex, l’officier qui vient de mourir, était aussi un de leurs camarades de lycée.

Que s’est-il passé à l’époque ? Quel lien unissait ces quatre adolescents ?

Nap n’a jamais perdu l’espoir de retrouver Maura et de découvrir la vérité sur la mort de son frère. Mais est-il prêt à tout entendre ?



III-James Patterson-Jeu de massacres!
 
L'auteur:
James Patterson, écrivain et scénariste de films américain que l'on a vu dernièrement jouer son propre rôle dans la série américaine "Castle".
 
Présentation de l'éditeur:
 
Un meurtrier...
Le professeur Dylan Reinhart est l’auteur d’un ouvrage de référence sur les « comportements déviants ». Lorsque Elizabeth Needham, du NYPD, en reçoit un exemplaire accompagné d’une carte à jouer tachée de sang, tout porte à croire qu’un tueur s’intéresse à l’éminent docteur en psychologie…

.....deux enquêteurs.....
Mais il apparaît vite que ce sang est celui d’un homme retrouvé poignardé à son domicile. Quant à la carte, un roi de trèfle, elle prend tout son sens lorsque Needham et Reinhart comprennent qu’elle désigne la deuxième victime d’un tueur que les journaux surnomment déjà le « Dealer ». Ces cartes ne sont donc pas une signature, mais les indices d’un jeu de piste dont Manhattan est le décor…

....et 52 cartes!
Deux de cœur, neuf de carreau, valet de pique… Une à une, les cartes s’abattent. Et les victimes tombent. Une partie s’engage, qu’il faudra jouer jusqu’au bout. Jusqu’au moment où le Dealer perdra la main… à moins qu’il ait gardé un atout dans sa manche ?

Bonne lecture!



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :