Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 20 248 791
Nombre de commentaires : 87 103
Nombre d'articles : 6 812
Dernière màj le 11/12/2018
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

GIVERNY(27)-La Maison de Monet

 08/10/2018
Alors que son bail à Poissy se termine en avril 1883, Monet recherche une vaste maison à loyer modique à l'écart de Paris, de ses rivalités et ragots, notamment parce qu'il vit avec une femme mariée, Alice Hoschedé.
En visitant les confins du Vexin, il découvre, de la portière du petit train entre Vernon et Gasny, Giverny, un petit village de 279 habitants.

Vous pouvez voir ou revoir notre balade à Giverny depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(18 clichés)


Finalement, il tombe sur une « maison de paysan » au lieu-dit le Pressoir, bordée par la rue du Haut ou du Village et le chemin du Roy.
Elle est précédée d'un jardin potager et d'un verger, le Clos normand.


La visite commence par le salon de lecture encore appelé "petit salon bleu".
Ce salon communique avec "l’épicerie" où étaient entreposés le thé, l’huile d’olive, les épices et les œufs, dans des meubles suspendus au mur.


On entre ensuite dans le premier atelier de l’artiste, où il a travaillé jusqu’en 1899 et qui a fait l’objet d’une reconstitution en 2011.


Une soixantaine de tableaux ont été sélectionnés pour être répliqués.


Uu premier étage, les appartements privés.
D’abord, nous découvrons la chambre de Monet qui a fait en 2013 l’objet d’un minutieux travail de reconstitution scénographique.


Des objets et œuvres picturales sont présents dans la pièce, notamment le cabinet de toilette mitoyen du vivant de Monet, comprenant des reproductions de toiles de ses amis : Cézanne, Renoir, Signac ou Caillebotte.


La fenêtre s'ouvre sur le jardin pensé par Monet!


Du matin au soir...Monet passe de son jardin à son atelier!


Ambiance familiale au milieu de nombreux enfants, des amis venus de Paris...


La dernière des pièces à l’étage, la chambre de Blanche Hoschedé-Monet qui a été ouverte au public pour la première fois en 2014.


La maison de Monet abrite près de 250 estampes de l'ukiyo-e, datant des 18e et 19e siècles parmi lesquelles des œuvres majeures de Kitagawa Utamaro (1753-1806), Katsushika Hokusai (1760-1849) Utagawa Hiroshige (1797-1858).
La passion de Monet pour les estampes japonaises remonte à ses années de formation artistique au Havre.


Poursuivons notre visite de rez-de-chaussée avec la salle à manger!


Enfin! La cuisine! Je vous laisse admirer!
Sur les murs jaunes, on peut admirer la collection d’estampes japonaises.


Les meubles peints en jaune étaient alors très modernes pour l’époque.
Dans les vitrines, on peut voir la vaisselle en faïence bleue, le service jaune et bleu, que Monet avait fait faire pour les jours de fête.


Dans la cuisine aux carreaux bleus de Rouen....


.....l’immense cuisinière aux multiples fourneaux et les ustensiles de cuivre semblent attendre le retour de leurs propriétaires.


À demain pour une promenade dans les jardins de Claude Monet!



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :