Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 25 523 593
Nombre de commentaires : 93 088
Nombre d'articles : 7 536
Dernière màj le 03/06/2020
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

CHENONCEAUX(37)- Château de Chenonceau - Quelques Chambres

 04/04/2020
Le château de Chenonceau, château de la Loire situé en Touraine, a été construit, aménagé et transformé par des femmes très différentes de par leur tempérament.
Il est édifié par Katherine Briçonnet en 1513, enrichi par Diane de Poitiers et agrandi sous Catherine de Médicis.
Il devient un lieu de recueillement avec la reine blanche Louise de Lorraine, puis il est sauvegardé par Louise Dupin au cours de la Révolution française et enfin, métamorphosé par madame Pelouze...
 
Je vous invite à finir la visite du château avant d'aller nous promener dans les jardins!
 
Vous pouvez voir ou revoir notre visite à Chenonceau depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir
(10 clichés)


Chambre de César de Vendôme!
Cette pièce rappelle le souvenir de César de Vendôme, fils légitime du roi Henri IV et de Gabrielle d'Estrée, qui devint propriétaire de Chenonceau en 1624.


Chambre de Gabrielle d'Estrées!
Cette chambre évoque, elle, le souvenir de Gabrielle d'Estrées favorite du Roi Henri IV, et mère de son fils légitime César de Vendôme.


Les chambres ont une belle vue sur les jardins. Profitons-en!


Vestibule du second étage!
Ce vestibule a gardé intactes les restaurations effectuées au 19e siècle.


Chambre de Louise de Lorraine!
après l'assassinat de son époux le Roi Henri III, Louise de Lorraine se retire à Chenonceau dans le recueillement et la prière.
Toujours vêtue de blanc selon l'étiquette du deuil royal, elle sera surnommée "la Reine Blanche".


Autour du plafond d'origine sa chambre à pu être reconstituée.
Elle s'orne d'attribut de deuil: larmes d'argent, cordelières des veuves, couronnes d'épines et de la lettre grecque lambda initiale de Louise, entrelacée du H de Henri III.
Le mobilier est du 16e siècle.


Suivez-nous pour une dernière visite dans ce magnifique château, la galerie Médicis!


Magnifique salle d'exposition.... il faut pourtant savoir que le Cher, qui passe sous cette galerie, matérialisait la ligne de démarcation.
L'entrée du château, rive droite, se trouvait ainsi en zone occupée...


La galerie, dont la porte sud donnait accès à la rive gauche, permit à la Résistance de faire passer de nombreuses personnes en zone libre!

À bientôt pour une balade dans les jardins!



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :