Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 19 612 617
Nombre de commentaires : 86 255
Nombre d'articles : 6 726
Dernière màj le 16/10/2018
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

METZ(57)-Le Graoully

 15/12/2016
Le Graoully est un animal mythique à l'apparence d'un dragon, qui vivaient dans l'arène de l'amphithéâtre de Metz.
Il aurait dévasté la ville avant d’être chassé par saint Clément de Metz, premier évêque de la ville au 3e siècle.
Cette légende représentait la destruction des religions païennes par le christianisme.
Le nom du Graoully trouve son étymologie dans l’allemand gräulich qui signifie « monstrueux ».

Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(4 clichés)


On trouve de manière quasi permanente une effigie du Graoully suspendue au-dessus de la rue Taison, non loin de la cathédrale.

On invoque le Graoully, comme origine potentielle de la toponymie de cette rue qui effrayait des générations d’enfants.

Aussi les habitants n’osaient sortir dans cette rue la nuit, de peur de rencontrer le terrible dragon, avertissant : « Taisons, taisons-nous, voilà le Graoully qui passe ! »



Le Graoulli c'est aussi une légende!

La première version de la légende de saint Clément de Metz date de la fin du 10e siècle.
Saint Clément est envoyé par saint Pierre pour évangéliser Metz.
Mais des serpents installés dans l'amphithéâtre empoisonnent l'air de leur souffle venimeux et interdisent ainsi l'accès à la ville.
Après avoir dit la messe et communié, saint Clément se rend à l'amphithéâtre, soumet les serpents d'un signe de croix, puis il lie le plus grand de son étole et le conduit au bord de la Seille.
Là, il lui ordonne de quitter les terres habitées avec les siens.

Depuis ce jour il n'y a plus aucune bête nuisible dans l'amphithéâtre.

Ce dernier élément de la légende est une tradition locale rapportée par Paul Diacre dans ses Gesta episcoporum mettensium, écrits entre 783 et 786.
L'auteur de la légende de saint Clément s'inspire de plusieurs vie.

La légende évolue entre le 11e et le 16e siècle.

Le « plus grand des serpents » devient un dragon buveur de sang envoyé par Dieu pour punir les Messins de leurs débauches.

 

Saint Clément, envoyé pour délivrer Metz du monstre, le noie purement et simplement dans la Seille.



Les échoppes de la rue Taison à Metz rappellent cette légende par leurs enseignes qui sont toutes ornées d'un Graoully!

Vous pouvez revoir d'autres enseignes sur ce lien.



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :