Les blogs
du village
Coppamozzacity
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 059 354
Nombre de commentaires : 808
Nombre d'articles : 494
Dernière màj le 01/03/2018
Blog créé le 16/04/2008

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
<< 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 >>









le manguier

Le manguier est un grand arbre originaire d'Asie qui peut atteindre 40 mètres de haut avec un port très étendu.

Ses jeunes feuilles peuvent être jaunes, rouges ou orange et prennent ensuite une jolie teinte vert brillant.

Appelé également mangifera indica ou « mango tree », il est cultivé pour son fruit charnu à la chair sucrée que les asiatiques dégustent à maturité, ou encore vert et râpé avec du citron vert.

Ce n'est pas un arbre d'une culture délicate, mais étant donné son continent d'origine, il demande humidité et chaleur, surtout en période de croissance.

Son feuillage est persistant, mais l'arbre meurt dès que la température est inférieure à 0°C.

Sous nos latitudes, on peut donc d'ores et déjà se résigner à garder cette plante en pot et la rentrer dès que les nuits descendent en dessous de 5°C.

Comment procéder

Dans les régions indigènes, la plante se cultive surtout par semis. C'est également la meilleure méthode en Europe.

Après avoir dégusté le fruit, il suffit de planter la graine. Plusieurs écoles se disputent d'ailleurs l'art et la manière de la germination.

Toutes se valent et pour la réussite de l'expérience mieux vaut tenter de faire germer 2 graines de deux manières différentes.

La première méthode consiste à enlever la cosse du noyau pour récolter l'amande protégée. Avec un couteau, on ouvre les deux parties du noyau.

L'amande est alors disponible. Il faut la planter à 4 cm de profondeur dans un terreau bien humide et riche en éléments nutritifs, comme des algues, du fumier ou  du compost Prévoir un pot assez profond et large, car le manguier possède une racine pivot ainsi qu'un système racinaire de surface assez développé et étendu.

Le mieux est alors de disposer ce pot sur un radiateur ou sous une fenêtre sud / sud-ouest.

Pour favoriser la germination, on peut également recouvrir le pot d'un film plastique cellophane qui gardera une humidité constante, ainsi qu'une chaleur conséquente. Sinon il faut veiller à l'humidité du terreau très régulièrement.

La chaleur et l'hygrométrie étant les deux facteurs principaux de la germination.


Ensuite, tout peut aller très vite, de quelques jours à un bon mois, suivant la qualité de la graine mise en terre. Au départ, les feuilles ont l'air un peu fatiguées et leur couleur oscille entre le rouge et le jaune.

Mais après que la plante se sera régalée des éléments nutritifs du sol, elles se redresseront enfin et prendront une couleur vert.

Les autres méthodes

On peut également placer le noyau directement dans du coton humidifié. Il faut alors attendre un peu que le germe soit bien vigoureux pour replanter le tout dans un substrat drainant.

Ou encore utiliser la technique de l'avocat et ne laisser que le cul du noyau (là où le germe sort) dans un verre d'eau, là encore posé près d'une source de chaleur et à la lumière.

Une fois la pousse bien installée, les mêmes conditions de culture prévalent sauf qu'en grandissant la plante a besoin d'une humidité moindre.

source internet : Faustine Milard




Un retour aux sources bien mérité !!

Une semaine de balade et de cocooning dans la famille !!

Ya que ça de vrai !!



















Ca y est !!!!!!

Demain le 31 mars !!!!!!!!!!!!!

Vero et moi ,nous nous pacsons !!

l'évidence! un besoin de partager, de concretiser ces quelques années

passées ensemble ,de continuer à s'aimer tout en officialisant notre

union!!!


                                     le Pacs

    Il y a essentiellement deux raisons pratiques pour lesquelles on peut vouloir conclure un Pacs. D'abord, pour mettre certains biens en commun.

En principe, depuis le 1r janvier 2007, le Pacs institue une séparation de biens entre partenaires;  ceux-ci peuvent néanmoins décider dans leur convention de soumettre certains biens au régime de l'indivision.

Ensuite, parce que les partenaires font l'objet d'une imposition commune sur les revenus perçus après la date d'enregistrement du Pacs.

     Mais les partenaires ne deviennent pas héritiers l'un de l'autre du fait du Pacs; il n'a aucun effet sur leur nom, ni sur la filiation ou l'autorité parentale; le Pacs n'ouvre pas droit à la procréation médicalement assistée pour les partenaires de même sexe.

Conséquences du Pacs

Les effets du Pacs sont moins étendus que ceux du mariage. Pour une comparaison entre les deux, voir

A.- Conséquences du Pacs entre partenaires

Les partenaires doivent s'apporter une aide mutuelle et matérielle. 

Le contrat de Pacs peut organiser la façon dont chacun aidera l'autre, mais il ne peut pas annuler ce devoir.

Pour les Pacs enregistrés après le 1r janvier 2007, les partenaires seront tenus de vivre ensemble Le Pacs ne fait pas des partenaires des héritiers l'un de l'autre.

Pour qu'un partenaire hérite de l'autre il est nécessaire qu'un testament ait été établi en sa faveur.

Sa part de l'héritage dépendra de la quotité disponible. Pour plus d'informations:  Accédez à un modèle gratuit de testament:


B.- Conséquences du Pacs sur les biens des partenaires

Les biens individuels acquis avant l'enregistrement du Pacs demeurent des biens propres; la convention de Pacs ne peut pas décider d'en faire des biens communs.

Depuis le 1r janvier 2007, la règle dite de la présomption d'indivision ne s'appplique plus aux biens acquis individuellement après l'enregistrement du Pacs: chacun garde la propriété de ce qu'il acquiert seul

Mais la convention de Pacs peut prévoir que certains biens acquis même individuellement après l'enregistrement de la convention deviennent des biens indivis, appartenant pour moitié aux deux partenaires


Toutefois, ne peuvent devenir des biens communs:
- Les sommes d'argent perçues par un partenaire après la conclusion du Pacs et qui ne sont pas utilisées pour acheter un bien;

- Les biens créés et leurs accessoires, par exemple: les droits d'auteur, la clientèle de profession libérale, un fonds de commerce;

- Les biens à caractère personnel;
- Les biens ou portions de biens acquis au moyen de deniers appartenant à un partenaire avant l'enregistrement de la convention de Pacs initiale ou modificative aux termes de laquelle le régime des biens communs a été choisi ;

- Les biens ou portions de biens acquis au moyen de sommes d'argent reçues par donation ou succession ;

- Les portions de biens acquises à titre de vente de tout ou partie d'un bien dont l'un des partenaires était propriétaire au sein d'une indivision successorale ou par suite d'une donation.

L'indivision signifie qu'il faut l'accord des deux partenaires pour les actes même de gestion courante dont un bien indivis fait l'objet.

L'indivision a aussi pour conséquence que l'un des partenaires peut à tout moment demander le partage des biens indivis

Les créanciers personnels d'un partenaire peuvent aussi demander le partage des biens indivis afin de saisir la part du partenaire débiteur.


C.- Conséquences du Pacs sur les dettes

Depuis le 1r janvier 2007, la solidarité entre partenaires concernant leurs dettes individuelles ne s'applique plus qu'aux dépenses effectuées par l'autre pour les besoins de la vie courante; le nouvel article 515-4 ne fait pas mention des dépenses relatives au logement;

on en conclut que la solidarité ne s'y applique plus, ce que semble sous-entendre le nouvel article 515-5 qui restreint la solidarité aux seules dépenses de la vie courante


Précédemment, le Conseil constitutionnel a jugé que la règle de la solidarité est d'ordre public, ce qui signifie que l'on ne peut pas y déroger par une stipulation contraire dans la convention de Pacs

D.- Avantages fiscaux du Pacs

— Imposition commune au titre de l'impôt sur le revenu, de l'ISF et des impôts directs ou locaux (taxe d'habitation), dès la première année de conclusion du Pacs.
— Abattement de 76.000€ en matière de droit sur les successions et de donations.
— Tarif spécial en matière de droits sur les succession et donations: 40% pour la fraction n'excédant pas 15.000€, et 50% pour le surplus.

La situation des personnes liées par un Pacs est donc plus avantageuse que celle des concubins (abattement de 1.500€, taux de 60%).


E.- Conséquences du Pacs quant au logement

— En cas d'abandon de la résidence commune par l'un des partenaires, le contrat de bail continue au profit de l'autre;
— En cas de décès du partenaire-locataire, le contrat de location est transféré au partenaire survivant;
— Le partenaire d'un bailleur est au nombre des bénéficiaires de la reprise du logement suite au congé donné par le bailleur au locataire;
— Depuis le 1r janvier 2007: en cas de décès du partenaire, le partenaire survivant aura le droit d'habiter gratuitement pendant un an dans ce qui était la résidence commune.

F.- Conséquences du Pacs en droit social

En droit du travail, les partenaires ont les mêmes droits que les époux (congés payés, congé de deux jours en cas de décès du partenaire, etc.);
— La qualité d'ayant droit d'un assuré est attribuée au partenaire pour les prestations d'assurance maladie et d'assurance maternité;
— Les prestations sociales perçues avant, seront perdues en cas de conclusion d'un Pacs (comme en cas de remariage);

G.- Autres conséquences du Pacs

— Il est fait mention en marge de l'acte de naissance de chaque partenaire de la déclaration de Pacs, avec indication de l'identité de l'autre. C'est une grande nouveauté introduite par la loi du 23 juin 2006;
— Une priorité de mutation des fonctionnaires à fin de rapprochement est accordée aux partenaires d'un Pacs;
— Pour le capital décès, le partenaire survivant est assimilé au conjoint, à défaut de bénéficiaire prioritaire;
— La conclusion d'un Pacs constitue un élément d'appréciation des liens personnels en France, concernant l'entrée et le droit de séjour des étrangers.

source internet !!



 

Ingrédients pour 12 grosses gaufres :

 

 

  • 500g de farine
  • 2 c à c de levure de boulanger
  • 75cl de lait
  • 30 g de sucre
  • 1 pincée de sel
  • 200 g de beurre fondu refroidi
  • 8 œufs

 

 

Préparation

  

Mélanger tous les ingrédients pour former une pâte lisse.

Laisser lever à température ambiante dans un grand saladier.

Faire cuire dans un gaufrier très chaud 5 minutes environ par gaufre.

A deguster avec de la confiture et un bon chocolat chaud !!!!!

Bon appétit




BONNE ANNEE !!!!!!!

 01/01/2010

AMOUR ,GLOIRE ET BEAUTE !!!!!!!!




gateau au chocolat !!!

 30/12/2009

15 minutes

Cuisson : 7 minutes

 

 

- 100 g de beurre

- 100 g de chocolat pâtissier noir

- 55 g de farine de blé

- 4 oeuf(s)

- 75 g de sucre en poudre

 

 

 

  Faites fondre le chocolat et le beurre au bain-marie.  

 

  Préchauffez le four sur thermostat 7 (210°C). 

 

  Mélangez les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Puis ajoutez la farine. 

 

  Versez la préparation dans la casserole de chocolat fondu. Mélangez le tout. 

 

  Puis versez dans 4 ramequins beurrés et farinés. Enfournez 5 à 7 minutes.  

 

  Vous obtenez un délicieux gâteau moelleux dehors et fondant dedans à servir immédiatement !

 
source / un livre de patisserie de ma bibliotheque !!




joeux noél à tous !!!!


<< 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :