Les blogs
du village
mireille herbe folle

mireille herbe folle

Nature et photographie....

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 946 110
Nombre de commentaires : 9 622
Nombre d'articles : 867
Dernière màj le 11/12/2019
Blog créé le 16/05/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Roche aux Fées.....

 24/05/2016
Vous connaissez mon goût pour les légendes...
Légendes?
Oui, peut-être! mais ces récits n'ont-ils pas tous un fond de vérité?????

Aujourd’hui je suis allée me promener dans le département voisin, l'Ain.

J'ai voulu rendre visite au plus vieux Monument historique de ce terriroire, le Menhir de Simandre, ou Menhir de Pierrefiche.
Ce n'est pas très loin de chez moi, je le connais depuis toujours, sans jamais l'avoir photographié.

La pierre se dresse dans un champ de céréales, comme une gardienne, au bord de ce qui était une ancienne voie romaine.

Elle a été taillée dans une carrière toute proche, peut-être 3000 ans avant J.C.
Ce qui lui confère un âge vénérable! plus de 5000 ans !

D’autres pierres ont été dressées à Simandre, et les historiens pensent qu'il y avait dans ce secteur, jusqu'à Bourg en Bresse,  des alignements comme ceux de Carnac en Bretagne.
Toutes ces pierres sont orientées à l’identique, leur face la plus petite est tournée au Nord, la plus grande se trouvant côté Sud-Est. Toutes sont un peu bombées en leur sommet. Pourquoi ? Nul ne le sait.

Cette pierre dressée a toujours servi de point de repère dans la vallée du Suran.
Au temps des Francs, elle marquait la frontière entre l’Austrasie franque et le Royaume d’Arles.



Ma "Pierre aux Fées" - son vrai nom est Menhir de Pierrefiche - a une hauteur de 3,80 m, 50 cm d’épaisseur et 1,30 m dans sa partie la plus large.
Sa base enterrée descend à quatre mètres sous le niveau du sol !

Bien sûr, ce menhir a sa légende ! et c'est pour celà qu'il m'intéresse!

 

Légende que je vous résume ici:

Trois fées allant à la veillée se seraient arrêtées dans le champ.

Elles auraient planté leurs quenouilles dans la terre, et ces quenouilles  se seraient transformées en trois menhirs, dont il ne subsiste que celui-ci..

 

Les croyances druidiques ont la vie dure.

Certains - moi la première - sont persuadés que des forces magnétiques se dégagent des lieux où ont été placés menhirs ou dolmens.

 

Le menhir de Simandre avait encore au début du siècle dernier la réputation d’apporter la fertilité aux couples à marier, qui venaient s'y frotter....

 

Moi, je me suis contentée de faire un voeu......

 

 




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :