Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 16 645 317
Nombre de commentaires : 81 490
Nombre d'articles : 6 199
Dernière màj le 15/12/2017
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

MERCREDI DES CENDRES

 01/03/2017
Le mercredi des Cendres marque l’entrée officielle en Carême et dans le cycle pascal. Il peut tomber n’importe quel mercredi entre le 4 février et le 10 mars, en fonction de la date de Pâques.

Un rite!
Les cendres qui proviennent des rameaux de l’année précédente, brûlés pour l’occasion, sont déposées sur le front des fidèles.
Cette coutume de se couvrir la tête de cendres - et à l’origine de se revêtir aussi d’un sac - est une ancienne pratique pénitentielle qui remonte au peuple hébreu.

La religion!
Aux commencements du christianisme, ce rite des cendres n’était pas directement associé au début du Carême.
Vers l’an 300, il fut adopté par certaines Églises locales et intégré au rite d’excommunication temporaire ou de renvoi des pécheurs publics de la communauté.

Les origines!
L'origine du mercredi des cendres remonte au pape Grégoire Le Grand(fin du VIe siècle) qui décida de rajouter 4 jours au Carême pour obtenir les 40 jours de jeûne en dehors des dimanches et avança ainsi le début du Carême catholique au mercredi.

Une coutume!
Au VIIe siècle environ, cette coutume donna lieu, dans certaines églises, à un rite public du mercredi des Cendres.
Les pécheurs confessaient d’abord leurs péchés en privé. Puis ils étaient présentés à l’évêque et mis publiquement au rang des pénitents. Ils devaient se préparer pour recevoir l’absolution donnée le Jeudi saint. Après une imposition des mains et des cendres, ils étaient renvoyés de la communauté comme Adam et Eve l’avaient été du paradis.

Le « sac » qu’ils avaient revêtu et la cendre dont ils étaient couverts permettaient de les reconnaître lors des assemblées ou, le plus souvent, aux portes de l’église où ils étaient relégués.
Cette pratique pénitentielle impliquait généralement de s’abstenir de viande, d’alcool, de bain.


Au cours du Moyen Âge, c’est la dimension personnelle du péché, plutôt que son caractère public, qui fut objet d’insistance.
Par conséquent, les traditions associées au mercredi des Cendres furent appliquées à tous les adultes de la paroisse, mais sous une forme mitigée.
Au XIe siècle, les pratiques en usage étaient fort semblables à celles que nous connaissons aujourd’hui.

Comme toute fête de l’année au calendrier chrétien, le mercredi des cendres se situe en référence à la fête des fêtes qu’est Pâques qui célèbre le passage de la mort à la résurrection de Jésus Christ.
Fête tellement importante qu’elle est célébrée durant cinquante jours (de là vient le mot Pentecôte), et qu’elle est précédée d’une préparation de quarante jours (d’où vient le mot Carême).

Bonne journée!



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :