Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 21 089 645
Nombre de commentaires : 88 024
Nombre d'articles : 6 907
Dernière màj le 17/02/2019
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

JAPON-Hiroshima-Parc du Mémorial de la Paix

 03/02/2019
Hiroshima, située sur la côte nord de la mer intérieure de Seto, sur l'île de Honshū, la plus grande île japonaise.
Elle est la capitale de la préfecture d'Hiroshima et la ville la plus importante de la région de Chūgoku
 
Depuis le 6 août 1945, la ville est mondialement connue pour avoir été l'une des deux cibles, avec Nagasaki, des bombardements atomiques orchestrés par les États-Unis au cours de la Seconde Guerre mondiale.
 
Vous pouvez suivre les aventures de Nicolas au Pays du Soleil Levant depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(12 clichés)


Hiroshima fut fondée en 1589 sur la côte nord de la mer intérieure de Seto par le seigneur féodal Terumoto Mori.
Celui-ci construisit le château d'Hiroshima sur la plus grande des îles que forment les bras de la rivière Ōta, d'où le nom de la ville.
 
Pendant la première guerre sino-japonaise, Hiroshima devint l'une des principales bases logistiques de l'armée impériale japonaise. Elle conserva cette fonction au cours de l'ère Showa.
 
Lors de la Seconde Guerre mondiale, Hiroshima était un centre stratégique assurant la défense terrestre de tout le sud du Japon, ainsi qu'un centre industriel de première importance.


Le Dôme de Genbaku!
Le dôme de Genbaku, ou le mémorial de la paix d'Hiroshima ou encore le dôme de la Bombe Atomique, était à l'origine le Palais d’exposition industrielle de la préfecture d'Hiroshima.
Son nom provient du terme japonais « genbaku », abréviation du terme « genshibakudan » signifiant « bombe atomique ».


Pont Aioi!

Le pont Aioi est un pont situé à Hiroshima au Japon qui enjambe la rivière Ōta.

Sa particularité dans le fait qu'il est constitué de deux tabliers perpendiculaires l'un par rapport à l'autre, dont le plus petit partant vers le Sud dessert le parc du Mémorial de la Paix de Hiroshima.



Reconnaissable depuis le ciel par ce plan en « T », c'est pour cette raison que l'équipage du bombardier américain Enola Gay le prit pour cible lors du premier bombardement atomique le 6 août 1945.

(photo prise sur le Net)


Red Bird Monument ou Monument aux Oiseaux Rouges!
Miekichi Suzuki (1882-1936), romancier distingué de l'époque Meiji et Taisho, est né ici, à Hiroshima.
En 1918, il lance le magazine de littérature pour enfants Akai Tori (L'oiseau rouge) qui donne naissance aux premières chansons et contes de fées pour enfants au Japon.
Miekichi Suzuki est connu comme le «père de la littérature pour enfants» pour ses contributions.


Ce monument, l'œuvre de Katsuzo Entsuba, a été construit en 1964 et symbolise le redressement d'Hiroshima après la dévastation de la bombe atomique et l'espoir d'une paix mondiale.
L'inscription sur le monument se lit comme suit: «Je rêverai pour toujours, comme je le faisais dans mon enfance, et je ne souffre donc qu'un peu. Miekichi. "


Ce monument fait partie du parc du Mémorial de la Paix de Hiroshima. De nombreux bâtiments ont été construits en souvenir de l'attaque et dans l'espoir d'une paix durable.


Des milliers de grues en papier du monde entier sont déposées quotidiennement autour du monument, car selon une ancienne tradition japonaise, celui qui plie un millier de grues peut voir son souhait exaucé.


Ces origamis servent de symbole aux enfants qui les réalisent et à ceux qui visitent le monument, signifiant leur souhait d'un monde sans guerre nucléaire car Sadako est morte à la suite d'une leucémie induite par les irradiations, avant qu'elle n'ait pu faire mille grues en papier elle-même.


Le monument de la paix des enfants!

Ce monument commémore Sadako Sasaki ainsi que tous les autres enfants ayant péri dans le bombardement.

Cette fillette, tout juste âgée de 2 ans lors du bombardement, développa une leucémie due à son exposition aux radiations qui la tua alors qu'elle avait 12 ans, en 1955.

Elle avait entrepris de plier 1 000 grues en papier, ce qui, selon une légende japonaise, permet de voir un de ses vœux exaucés.



Elle est soutenue par un piedestal en granit sur lequel il est gravé:
-Ceci est notre cri
-Ceci est notre prière
-Pour construire la paix dans le monde
 
Le monument fut inauguré le jour de la fête des enfants, le 5 mai 1958.
Le piédestal avait été dessiné par Kiyoshi Ikebe, un professeur de l'université de Tokyo tandis que les statues ont été créées par Kazuo Kikuchi, professeur à l'université des arts de Tokyo.
La cloche située sous le piédestal avait été offerte par le physicien Hideki Yukawa, partisan du désarmement nucléaire.


La flamme de la Paix!
Devant le musée d'Hiroshima pour la Paix, nous apercevons un monument conçu par Kenzō Tange représentant deux mains jointes au niveau des poignets.
Au centre de ces dernières se trouve une flamme qui fut allumée le 1er août 1964 et qui symbolise la lutte contre le nucléaire militaire.
Elle brûlera en effet jusqu'à ce que toute « forme d'arme nucléaire soit éradiquée »
 
Chaque année une manifestation s'y tient en mémoire des victimes de la bombe nucléaire.
 
À bientôt!



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :