Les blogs
du village
Le bonheur est éphémère...
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 10 092 229
Nombre de commentaires : 10 130
Nombre d'articles : 2 764
Dernière màj le 22/08/2019
Blog créé le 09/12/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
J'ai créé ce blog le 15.01.2010 afin de vous faire partager quelques bribes de ce qui fait ma vie. Je souhaite vous faire découvrir petit à petit ma région, mes passions, mes recettes, mes petits jardins etc.                        Je compte sur votre indulgence pour les fautes et les maladresses...  J'ai un ordinateur depuis peu ; Mais ne dit-on pas : "qu' il n'y a pas d'âge pour apprendre...! "...alors je me lance !                                                         J'espère que mes articles vous intéresseront, et vous offriront comme à moi, le plaisir de partager de nouvelles amitiés... Faites donc ''une petite pause "... et n'hésitez surtout pas à m'envoyer vos commentaires... C'est parti ! ...

Amis visiteurs, si vous êtes externe à Certiferme, si vous souhaitez me laisser un message : il vous suffit de cliquer sur "Contacter l'auteur" depuis n'importe qu'elle page du blog et de compléter le formulaire qui apparaîtra

merci d'avance     Bonne visite

_______________________________________________________________________

J'ai ouvert ce blog le 15.01.2010 afin de vous faire partager quelques bribes de ce qui fait ma vie. Je souhaite vous faire découvrir petit à petit ma région, mes passions, mes recettes, mes petits jardins etc.                        Je compte sur votre indulgence pour les fautes et les maladresses...  J'ai un ordinateur depuis peu ; Mais ne dit-on pas : "qu' il n'y a pas d'âge pour apprendre...! "...alors je me lance !                                                         J'espère que mes articles vous intéresseront, et vous offriront comme à moi, le plaisir de partager de nouvelles amitiés... Faites donc ''une petite pause "...et n'hésitez surtout pas à m'envoyer vos commentaires... C'est parti ! 
     Bonne visite


<< 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 >>
Bonjour ....
bonne semaine
Enfin on va essayer....car....

Si j'ai de la chance, cette semaine sera réservée au jardin...

 mais ici (pour l'Alsace) à la météo de dimanche soir, on nous annonce de la pluie ! 

Dire que chaque fois que Vova prends des jours de congés pour m'aider au gros boulot dans le jardin, ben: "il pleut"! = chance pour l'un 
et malchance pour l'autre!!! (évidemment l'autre c'est moi ! lol)

 je suis en pétard !!!
Il y a encore tellement à faire ... dont le ramassage de cailloux, avant chaque semis...

Les galères de mon jardin :

- Les voleurs
- Les cailloux
- Les limaces


CALENDRIER LUNAIRE DE JARDINAGE DU 4 AU 30 AVRIL 2010

 

Dimanche 4 avril, on passe en lune montante, c’est la période des semis (c’est aussi la période favorable pour prélever les greffons et pour greffer).

DateType de jourActions à mener

Dimanche 4 avril

Jour feuilles

Semer salades, chouxcéleriépinards, blettes

Lundi 5 avril Jour fruits Semer les auberginescourgettes, melons, poivrons,tomates
Semer les pois (grains ridés), et les fèves
Mardi 6 avril (avant 15h) Noeud lunaire Ne jardinez pas
Mardi 6 avril (après 15h)
Mercredi 7 avril (matin)
Jours fruits Semer les auberginescourgettes, melons, poivrons,tomates
Semer les pois (grains ridés), et les fèves
Mercredi 7 avril (après midi)
Jeudi 8 avril
Jours racines Semer radiscarottescéleri rave
Vendredi 9 avril (avant 10h)  Apogée Ne jardinez pas
Vendredi 9 avril (après 10h) 
Samedi 10 avril
Jours fleurs Semer brocoli, choux-fleurs
Semer œillets d’indesouciscapucines
Du dimanche 11 avril
 Au mercredi 14 avril
Jours feuilles Semer salades, choucéleriépinards, fenouil, blettes,basilic
Jeudi 15 avril
Vendredi 16 avril
Jours fruits Semer : tomatesauberginespoivrons
Semer  poisfèvesharicots
Samedi 17 avril
Dimanche 18 avril
Jours racines Semer radispoireauxcarottes, salsifis, betteraves

Le 19 on passe en lune descendante, c'est la période favorable pour : bouturer, enrichir le sol, éclaircir les semis, repiquer, planter, tailler, diviser.


DateType de jourActions à mener
Lundi 19 avril
Mardi 20 avril (avant 10h30)
Jours fleurs Repiquer ou planter les fleurs ainsi que les artichauts, brocolis et choux fleurs
Mardi 20 avril (après 10h30) Noeud lunaire Ne jardinez pas
Mercredi 21 avril
Jeudi 22 avril
Jours feuilles Repiquer ou planter ou éclaircir les salades, épinards,choux, les aromatiques, le persil
Tailler les haies, tondre la pelouse et scarifier
Vendredi 23 avril
Samedi 24 avril
Dimanche 25 avril (matin)
Jours fruits Planter les fraisiers
Repiquer les auberginespoivronstomates
Samedi 24 : ne pas jardiner après 17h
Dimanche 25 (après-midi)
Lundi 26 avril
Mardi 27 avril
Mercredi 28 avril (matin)
Jours racines Planter les pommes de terre
Planter ailcéleri raveoignonspoireaux
Mercredi 28 avril (après-midi)
Jeudi 29 avril
Jours fleurs Planter les choux-fleurs
Vendredi 30 avril
Samedi 1er mai (matin)
Jours feuilles Repiquer les choux, les salades, et le basilic

Samedi 1er mai, on repasse en lune montante, ça repart pour des semis...





LE LEZARD

 11/04/2010




Le lézard des murailles      
Une espèce protégée

Le lézard des murailles, le plus commun en Europe. 
Le corps des lézards est entièrement couvert d'écailles qui peuvent être, selon les familles, lisses, tuberculeuses ou épineuses. Leur couleur est adaptée au milieu dans lequel ils vivent. Par exemple es lézards des steppes ou des déserts sont en général bruns, alors que les lézards des forêts sont souvent verts. Certains, comme les caméléons, peuvent modifier leur couleur en fonction de stimuli externes. Ils muent régulièrement, et la vieille peau, ou exuvie, se détache par morceaux.

Au stade adulte il a une silhouette élancée, une tête longue, un peu déprimée et au museau conique, un corps mince et assez aplati, une longue queue effilée et des pattes fines à longs doigts. La coloration et le dessin présentent une grande variabilité selon les individus. Les parties supérieures de la majorité des exemplaires varient du gris au brun, avec parfois une teinte verdâtre. Les flancs montrent, surtout chez la femelle, deux raies longitudinales ou séries de taches claires qui délimitent une bande brun foncé souvent tachetée de clair. Le milieu du dos montre fréquemment une ligne vertébrale foncée ou une série de taches sombres. Le dos, en particulier celui du mâle, est moucheté ou marbré de brun foncé ou de noir. On observe assez régulièrement des sujet ayant une queue anormalement courte: résultat d' une autonomie.

Les jeunes de l'année présentent une coloration gris foncé avec des taches plus claires. Les deux raies latérales claires, comme chez la femelle, sont généralement très nettes et constituées de taches plus ou moins confluentes; la ligne vertébrale sombre est souvent présente.


Comme les autres lézards, cette espèce se repère souvent à l' ouïe: un frou-frou signale la présence possible d' un individu. Souvent aussi, on peut observer une simple "fuite". Ce lézard étant peu craintif et assez curieux, il est en général aisé de voir ou d' entendre l' individu, car il ressort en général rapidement de sa cachette.


L'observation d' un lézard dans une fente d' un mur n'indique pas, a priori, que l'on a affaire à un lézard des murailles, les deux autres espèces, le lézard des souches et le lézard vivipare, pouvant aussi s' y abriter. Toutefois, le lézard des murailles est bien meilleur grimpeur que les deux autres espèces.


Les lézards subissent des mues régulières: il peut arriver de découvrir des lambeaux d' exuvie. Cette peau est fragmentée et non d'une seule pièce comme chez les serpents.


Le Lézard des murailles se nourrit surtout d' insectes, mais aussi d' araignées, de petits mollusques, de cloportes, de lombrics,... L' eau indispensable provient non seulement de la rosée, mais aussi de certaines feuilles ou fruits charnus.



gros plan de lézard des murailles ou podarcis muralis





On rencontre cette espèce dans les milieux pierreux bien ensoleillés, naturels ou artificiels: affleurements rocheux, carrières, murs de pierres sèches ou cimentés, ballast de voies ferrées, terrils, talus de route,... Dans certaines régions, elle semble uniquement liée à des éléments pierreux d'origine anthropique. C' est le cas notamment en Lorraine belge où elle n' a été observée que sur des murs (murs de cimetières, de maisons, de jardins, ruines de château,...) et sur le ballast de voies ferrées désaffectées. En montagne on peut l' observer jusqu' 2000 m d' altitude.


Le territoire d' un individu est situé dans un endroit pierreux bien ensoleillé. Il doit lui fournir des ressources alimentaires en quantité suffisante, ce qui implique la présence d'une couverture végétale suffisante pour héberger de nombreuses proies et
des abris utilisés en cas de danger ou en cas de trop forte chaleur pendant la journée. Il s' agit principalement de fissures et cavités entre des pierres, mais aussi de cavités entre des blocs de béton, des trous de micromammifères ou des fentes dans le sol servant comme abris pour la nuit, les périodes de mauvais temps, d' hivernage et de sites de ponte adéquats.



Son système reproductif est du type ovipare. Comme site de ponte, la femelle dépose les oeufs dans un trou creusé dans le sol meuble ou sous une pierre, là où la couverture végétale est faible ou nulle. 
La ponte est constituée de 2 à 10 oeufs blancs, longs de 10-12 mm. Dans certaines régions plus méridionales d'Europe, les femelles déposent deux ou trois pontes par an. 
La durée d' incubation est liée aux conditions climatiques et de l' exposition du lieu de ponte. Soit de 6 à 11 semaines. A la naissance, le jeune lézard mesure de 50 à 60 mm. 
La maturité sexuelle est généralement atteinte à l'âge de deux ans. 
La longévité est en moyenne de 4 à 6 ans et au maximum de 10 ans.



lezard_murailles_01.jpg



L' altération et disparition des habitats naturels, en particulier les affleurements rocheux à la suite de leur boisement, de leur utilisation comme sites d' escalade intensifs, l' ouverture de carrières sont les menaces les plus connues quant' à la survie du biotope des lézards. 
D' autres aménagements tels la remise en activité de carrières désaffectées, la création de décharges ou terrains de motocross, le boisement spontané ou non, la reprise de l' activité extractive sont égalements des éléments défavorables au développement et à la survie des lézards.


On peut citer d' autres menaces comme: la gestion des voies ferrées (enlèvement du ballast des voies désaffectées, transformation de celles-ci en pistes cyclables asphaltées, boisement spontané d' anciennes voies).. 
La diminution constante des murs riches en fissures et cavités. Soit: démolition des vieux murs, enlèvement de la végétation, construction de nouveaux murs dépourvus de cavités, restauration des ruines, en particulier celles des châteaux occupés par l'espèce. 
Les effets toxiques de la pulvérisation d' herbicides au pied des murs, notamment dans les cimetières ou en bordure des routes, et le long des voies ferrées.
La densité élevée de prédateurs "domestiques" (chats, chiens) ou anthropophiles dans les sites proches des habitations.


Les prédateurs, notamment parmi les mammifères, sont la belette, la fouine, la musaraigne. Parmi les oiseaux: la buse variable, le faucon crécerelle et la pie-grièche écorcheur. La couleuvre coronelle et par ailleurs, l' action prédatrice des chats domestiques a certainement une influence néfaste sur les populations localisées dans les villages ou à proximité de ceux-ci.



En Europe, l' espèce est protégée par Annexe 4 de la Directive 92/43/CEE sur la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages.

Les travaux de restauration des vieux murs et des ruines, par exemple celles des châteaux, devraient tenir compte de la présence de cette espèce protégée, comme cela a été fait à Maastricht dans le cadre des récents travaux de restauration et consolidation d'une partie des fortifications (Prick & Kruyntjens, 1992). Des actions d'information et de sensibilisation au patrimoine que représente l' "écosystème murs" sont indispensables, tant au niveau des propriétaires privés que des communes (cimetières notamment).

Des actions d' information à l'intention des propriétaires et gestionnaires de sites occupés sont nécessaires, ainsi qu' auprès de certaines catégories de touristes (grimpeurs en particulier).









REPOS

 11/04/2010
Ce matin:  je dors !
 
Hier j'ai bien bossé au jardin, j'ai mal partout...
alors aujourd'hui  dimanche... repos! relaxe !
Je vous souhaite une bonne journée.
gif bon dimanche


GENDARMES AU JARDIN

 11/04/2010
Concernant les "gendarmes" "insectes"
 il y en a beaucoup dans mon jardin.






Personnellement, je les laisse tranquille....comme je l'écrivais dans l'article précédent... je laisse faire la nature... s'ils sont là, c'est qu'ils sont utiles.... ils se nourrissent de pucerons, d'insectes...
(s'ils rentraient dans la maison, j'essaierai de trouver un produit non toxique, un genre de phéromone  pour les attirer ailleurs, ou un répulsif... cela dit ce n'est pas drôle d'avoir des petites bébêtes dans la maison)

Le gendarme, appelé aussi « suisse », « cordonnier », « soldat », « masques-nègres » ou encore « diable cherche-midi » en raison de son attirance pour le soleil au zénith, est un insecte hémiptère de la famille des Pyrrhocoridae. Il porte le nom scientifique français de pyrrhocore, soit « punaise rouge ». Son nom scientifique est Pyrrhocoris apterus (du grec πύρρος(ο), « rouge » et κόρις, « punaise »).

C'est la punaise d'Europe la plus commune et la plus répandue : on la rencontre dans les zones tempérées d'Europe et dans la zone méditerranéenne, jusqu'à l'Inde, partout sauf en montagne. Elle est cependant absente de la Scandinavie et des Îles Britanniques (sauf dans le sud).


Cette punaise ne sent pas mauvais comme la punaise des bois et le gendarme jouit d'une image plutôt sympathique.


L'accouplement a lieu au début du printemps et peut durer jusqu'à 30 heures (on peut donc très facilement l'observer).

La femelle pond de 50 à 70 œufs sur de la terre humide, dans un petit terrier qu'elle a creusé à cet effet ou parmi les feuilles mortes. Les œufs de gendarmes sont noirs. Leurs larves, rouges ou orange uni, sont plus petites que les imagos. Elles éclosent en mai et deviennent adultes au début de l'hiver.


C'est une espèce grégaire formant des groupes parfois très importants en particulier sur les troncs et aux pieds de tilleuls ou d'hibiscus.

Ils sont polyphages, mais se nourrissent essentiellement de graines de Malvaceae (Tilia (tilleuls), rose trémièreAlthaea, etc.), dévorant aussi les œufs d'autres insectes et des insectes morts (parfois même vivants). ((Ils peuvent aussi manger des petits insectes, tel les fourmis.

sources internet



DANS MON JARDIN

 11/04/2010

Mais a qui appartient donc ce nid ???

L'an dernier, dans mon jardin , plus précisément dans la parcelle de topinambourgs, que je nettoyais, j'ai trouvé une boule grosse comme une balle de tennis, très régulière, un magnifique travail... réalisé avec des herbes sèches de pelouse. Hélas cette fois là, je n'avais pas encore mon petit appareil photo numérique, et je regrette, car j'ai fait  une drôle découverte. Il y avait un petit trou bien régulier... comme un nid d'oiseau... mais posé à une 20ène de cms du sol, dans les herbes...parmi les branches de topinambourgs...


Nid sphérique en herbes sèches



je ramasse cette boule , je la retourne dans tous les sens puis je la pose sur le couvercle du composteur en attendant Vova, pour lui faire voir ce magnifique travail....
quelques minutes passèrent et je reviens sur les lieux, avec Vova, et que vois-je!!! 3 petits bébés tout rose (petits mamifères...bien dodus, du jamais vu... 



...surprise, je remets mes gants et j'enfile les bébés dans le nids, d'ailleurs ils se sont aidés eux même... pour sûr ils n'étaient pas vieux, mais un peu plus quand même que ceux de cette photo trouvée sur le net.
Je ramasse un vieux grand pot de fleurs vide, et je mets dedans le nid, je pose le tout à proximité de l'endroit où j'avais trouvé le nid, (en fait, comme il allait pleuvoir, je voulais les protéger de mon mieux ayant involontairement détruit leur environnement.) 
Et je suis rentrée à l'appartement, en me questionnant!!! 
 Le lendemain, j'y retourne! plus aucune trace ...le pot est vide...personne ...
Les jours passèrent, j'en parle aux voisins, qui me disent que c'était des hérissons... j'étais persuadée que non, car mes petits bébés ne portaient pas d'aiguilles, ni cartilages
.... Quelques semaines après, je découvre une 2ème boule "de tennis (en herbe)" plus verte,  dans mon thym, cette fois personne dedans ???? je continue de me demander ce que c'est!!!

Gîte estival du rat

Et puis voilà que j'ai trouvé la réponse. Et je suis contente de moi, car mon geste était bien vu.
Il s'agit "du rat des moissons"
en latin Micromys minutus
Le rat des moissonssouris des moissons ou souris naine, en latin Micromys minutus, est la seule espèce du genre Micromys, appartenant à la famille des muridés. C'est le plus petit rongeurs d'Europe et que l'on retrouve d'est en ouest de l'Eurasie. Il ne pèse que six grammes environ : c'est un micromammifère. Il possède une longue queue légèrement préhensile. Les adultes sont plus roux en été alors que le pelage des jeunes et des adultes en hiver est plus gris.

Leur nourriture principale se compose de graines de céréales. Malgré tout ce régime alimentaire est varié et comprend graines, fruits, baies et insectescomme des papillons, des sauterelles et des chenilles. Tout dépend de la saison : au début du printemps,ils mangent les nouveaux bourgeons des arbres et des arbustes, ainsi que les nouvelles pousses d'herbes. Les dégâts causés aux récoltes sont compensés par le fait qu'ils mangent aussi les insectes qui menacent ces récoltes. Ils apprécient particulièrement les parasites du blé, comme les pucerons noirs donc ils lapent le miellat. De même, ils aspirent le nectar sucré des fleurs.

Pour manger les grains de céréales, le rat des moissons grimpe jusqu'à l'épi en s'aidant de la queue pour se tenir et garder l'équilibre. Il arrache le grain en le saisissant dans ses dents et en faisant levier de la tête. Il tient le grain dans ses pattes antérieures, retire la balle et grignote le cœur.


Espèce eurasiatique de climat tempéré des plaines, de l'Angleterre au Japon. Les rats des moissons habitent les zones sèches d'herbes hautes, comme les champs de céréales, particulièrement lorsque les épis de blé ou d'avoine sont mûrs, les bords des routes, les haies ou les jardins mal entretenus. Ils s'abritent parfois des grands froids dans les granges et les maisons. Si les mâles parcourent des territoires de 400 m², les femelles défendent des territoires plus petits. Nocturnes en été, ils tendent à être plus actif de jour pendant l'hiver.

Bien que non considérée comme une espèce en danger par l'IUCN, dans certains pays comme la Grande-Bretagne le rat des moissons se fait rare ou a disparu dans certaines région d'agriculture intensive. Dans ce pays il fait l'objet d'un programme d'élevage au zoo de Chester et à Wildwood (Zoo et centre d'étude et d'élevage situé dans le Kent) pour des réintroductions dans les campagnes de différentes régions anglaises . Une opération de récupération des balles de tennis usagées a été menée en 2001 pour offrir à ces petits rongeurs chassés de leur nid par les moissons des nids artificiels fixés sur des piquets de bois  .


 Micromys minutus

Alors personnellement, je laisserais tranquille ces petites bêtes, car dans mon jardin elles feront du bon travail, et sont loin de nuire à mes récoltes. J'ai vu une petite entrée très discrète dans le composteur cet hiver... et puis, j'ai tellement d'insectes et de pucerons que je préfère mes petits rats des moissons aux produits chimiques, ou encore "aux voleurs à deux pattes, appelés: humains!!!" qui font beaucoup plus de dégâts croyez-moi.

ci-dessous 3 de ces petites bêtes sur un épis de blé !!!
il n'y a pas de quoi s'affoler ! Même s'ils se reproduisent vite, nous avons des chouettes, des hiboux, etc... 










AUJOURD'HUI

 10/04/2010
Je vous souhaite à tous un 



IL EST L'HEURE

 10/04/2010

...DE VOUS SOUHAITER UNE BONNE NUIT

FAITES DE BEAUX RÊVES ....

A DEMAIN !





BALADE suite....

 08/04/2010
Maintenant je pars à l'opposé de la Petite France, vers la Place de la République. Quelques photos des bâtiments assez imposants et si différents des maisons à colombage!!!

Laissons passer le tram....




Rouge et blanc au centre de la photo, sauf erreur de ma mémoire fragile, mais ce doit-être l'antenne TV FR3




Un magnolia rose


d'un peu plus près..


La Bibliothèque Nationale et Universitaire


Le Théâtre











BALADE suite

 08/04/2010
Une toiture particulière


Un petit tonneau



















JOLIE POUPEE

 08/04/2010

HERBERT LEONARD

 07/04/2010


Herbert Léonard
, de son véritable nom Hubert Loenhard, est un compositeur et chanteur de variétés français, né à Strasbourg, le 25 février 1945. Il est aussi l’auteur d'articles et de livres sur les avions russes de la Seconde Guerre mondiale. Il est également passionné de football et a fait partie de l'équipe des Variétés. Il réside dans le village des peintres de Barbizon (77). 

Herbert Léonard est né à Strasbourg dans une famille modeste, il a une sœur de 10 années son aînée. À 15 ans il intègre le lycée technique de Strasbourg, il découvre par la même occasion le Rock’n’roll, la même année il se casse le bras droit dans un accident de mobylette et son hospitalisation l’empêche de suivre les cours durant 10 semaines.

Après sa période de rééducation de son bras, il quitte le collège et apprend la guitare. Avec plusieurs copains il forme le groupe de rock « Les Jets », une référence à « west side story », le groupe répète durant deux ans et invite le chanteur Michel Ragot à se joindre à eux. Le groupe écume les bals de Strasbourg et en 1964 ils participent à une soirée rock au « Golf Drouot » à Paris.

En 1964, Herbert Léonard quitte les « Les Jets » pour son service militaire.

En 1966, Herbert Léonard rencontre les membres du groupe «  Les Lionceaux » lors de leur passage à Strasbourg et intègre le groupe en tant que guitariste. La même année le groupe se produit dans toute la France et fait même un passage à « L’Olympia ».

À la fin de leur tournée, le groupe se sépara, mais Alain Hattat et Bob Mathieu les ex - leaders des « Lionceaux » l’invitèrent à Paris pour travailler à des séances d’enregistrement. Sur place Alain Hattat le présenta au directeur artistique Lee Hallyday, dont il signa un contrat de sept ans avec son label.

Son premier single sort en 1967, il est diffusé par plusieurs grandes radios nationales mais reste un échec commercial. Durant l’année il participe à la tournée d’Antoine en tant que guitariste. En fin d’année il enregistre la version française de « Somebody to Love » des Jefferson Airplane, un single vendu à 70.000 exemplaires.

En 1968, Herbert Leonard sort son troisième album et le tube « Quelque chose tient mon coeur » . L’année suivante il participe à la tournée de Sylvie Vartan et enregistre son quatrième album.

En mars 1970, un accident de voiture empêche Herbert Léonard à continuer sa carrière. Après six mois de convalescence, Gérard Manset devint son nouvel agent artistique. Un album sortit en 1971 et un second en 1972, mais ils n’eurent pas de succès commercial, et après un dernier gala à l’Olympia, Herbert Léonard décide de quitter le métier artistique.

Entre 1973 et 1980, la traversée du Désert. Herbert Léonard enregistre plusieurs album qui restèrent sans succès commercial. Durant ces années, il devient pigiste puis rédacteur pour un magazine spécialisé dans l’aviation, il devint aussi spécialiste de l’aviation soviétique durant la seconde guerre mondiale.

En 1980, lorsque Vline Buggy découvre un jeune compositeur de talent nommé Julien Lepers, elle n’hésite pas à contacter Herbert Léonard. Persuadée de l’alchimie entre le chanteur et ces compositions, elle devient sa productrice. Intuition payante, l’album « Pour le plaisir » devient disque d’or avec plus de 2,5 millions de copies vendues.

En 1983, il enregistre l’album « Ça donne envie d’aimer » et le single « Amoureux fous » interprété en duo avec Julie Pietri .

En 1985, il enregistre le tube « Châteauvallon », composé par Vladimir Cosma et « Flagrant délit » composé par Julien Lepers, qui devint numéro un au Québec.

En 1988, il enregistre un album live à l’Olympia.

En 1999, l’expérience acquise au cours de ces dernières années conjuguée à son charisme scénique le font choisir comme nouvel interprète du rôle de «Frolo» au sein de la troupe de « Notre-Dame de Paris ». Il accède, de la sorte, à un registre plus sombre. Dans le même temps, « Génériquement Vôtre » lui offre la possibilité de revisiter plusieurs standards du patrimoine télévisuel francophone. On retrouvera parmi eux « L’amour en héritage » ou « Terre Indigo » et son tube « Puissance et gloire ». S’il est question de télévision avec ce nouvel album, c’est encore la passion qui domine. Un hommage au « mouvement du cœur » par celui qui en fait, depuis ses débuts, l’emblème de sa carrière.

En 2010 Herbert Léonard fait partie de la Tournée Âge tendre et Têtes de bois saison 5, au côté notamment de Michèle TorrSheilaHervé VilardGeorgette LemaireAlain Turban...


Herbert Léonard est également l'auteur de plusieurs livres spécialisés sur les avions de guerre de la première moitié du 
xxe siècle.





C'EST BEAU MAIS ....

 07/04/2010


C'est beau mais c'est cher, rien en dessous de 200,00 euros, c'est même plus, pour chacune des pièces  sur ce présentoire !


560,00 euros 


4056,00 euros 


L'oeuf  Russe,  290,00 euros
et le sujet Russe derrière le coeur 533,00 euros








29,80 euros le coussin
26,50 euros la boîte métalique





BALADE suite

 07/04/2010









































Un bretzel (en Alsace, ce nom commun est, en raison de son genre dans les langues germaniques vernaculaire et littéraire du cru - alsacienallemand -, traditionnellement considéré comme féminin) est une pâtisserie salée à base de pâte de brioche, spécialité d'Alsace (bredchdel pour les Bas-Rhinois, bradchdal pour les Haut-Rhinois), d'Allemagne du Sud, de la Suisse allemande et d'Autriche (brezel) en forme de gros nœud.

Il est également connu sous forme de petit gâteau apéritif et fabriqué industriellement dont la pâte croquante mais non briochée est recouverte d'éclats de gros sel.



le Bredzel industriel moderne







Le Bredzel Allemand
Breze.jpg


Un bretzel traditionnel est composé d'eau, de farine, de sel et de levure de boulanger, qu'on fait d'abord pocher à l'eau additionnée de bicarbonate de soude puis qu'on saupoudre de gros sel avant la cuisson au four. Le bretzel traditionnel doit être mangé le jour de sa fabrication et accompagne souvent la consommation de bières fraîches.

On en trouve au comptoir dans la plupart des brasseries de Strasbourg, et dans de nombreuses boulangeries.

Cette pâtisserie s'apparente à celle de la moricette, petit pain salé et moelleux, typiquement alsacien.




 La Moricette alsacienne







LINDA DE SOUZA



Linda de Suza

Linda de Suza
 (de son vrai nom Teolinda Joaquina de Sousa Lança), née le 22 février 1948 à BeringelBeja région d'Alentejo au Portugal, est une chanteuse lusophone et francophone d'origine portugaise vivant enFrance.

Elle quitte son pays pour la France en 1970. Après maints petits boulots, elle s'acharne à présenter des maquettes de chansons avant de trouver enfin un producteur qui l'entraînera sur les chemins du succès : elle enregistre Tiroli-TirolaLa Fille qui pleuraitUn enfant peut faire le mondeDans ma valise en carton ou encore L'étrangère.

Elle obtient un succès inattendu avec son autobiographie La Valise en carton en 1984, qui en 1986 est adaptée en comédie musicale sous le même titre. Elle publiera quelques romans et chantera encore pendant quelque temps avant de quitter la scène.

Linda de Suza chante en portugais et français.




<< 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :