Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 34 196 321
Nombre de commentaires : 101 397
Nombre d'articles : 8 839
Dernière màj le 12/06/2024
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

SAINT-MARTIN-DE-BOSCHERVILLE(76)-Abbaye Saint-Georges de Boscherville-L'Abbatiale (II)

 23/01/2019
Tout près de Rouen, au cœur d’un méandre de la Seine, à Saint-Martin de Boscherville, se dresse l’une des plus prestigieuses abbayes romanes de Haute-Normandie.
Nichée dans la vallée de la Seine, en bordure de la forêt de Roumare, Saint-Georges de Boscherville offre un but de visite et de promenade dans un site riche d’un passé bi-millénaire.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre visite de l'abbaye Saint-Georges de Boscherville depuis le début en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(11 clichés)


La visite de cette église nous a amenés à admirer quelques chapiteaux de la partie romane de l'abbatiale!
Celui-ci représente "Le cheval et l'oiseau"!
 
Le cheval et l’oiseau.
La dualité intérieure.
L’oiseau-esprit s’élève au-dessus de la branche.
Le cheval, noble-conquête de l’homme symbolise le moi impulsif.
La crinière est tressée = le cheval est dompté.


Chapiteau intitulé : « Le sanglier ».
Le sanglier.
Chez les celtes, le sanglier symbolisait l’autorité sacerdotale.
Solitaire dans la forêt, il fouille le sol pour se nourrir.
Symbolise-t-il aussi le moine qui fouille les Saintes Écritures pour nourrir son esprit ?


Chapiteau intitulé : « Jésus et les deux moines ».
Jésus et les deux moines.
Monté sur un ânon, les bras en croix, Jésus tient dans sa main droite une vigne qui court autour du chapiteau.
Les rameaux rappellent son accueil à Jérusalem.
Le moine obéissant sourit : ses sarments portent du fruit.
L’autre tient à sa gauche un sarment desséché.
Ceinture = obéissance.
Bâton= préceptes du maître.
Jésus dit : « Je suis la vigne et vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruits ».


Cette image serait le Christ Messie Roi.
Mais que penser d’un Christ qui ne porte pas d’auréole ?
Cette plaque sculptée se trouve placée entre deux arcs.
Exactement comme les plaques vues à la cathédrale de Bayeux . On a ici une représentation, non du Christ, mais d’un évêque repérable à sa crosse.


Chapiteau intitulé : « Le monstre à cou doublé ».
Par suite d’un mauvais reflet, nous n’avons pu lire la légende de ce chapiteau. Deux corps adossés de quadrupèdes (des lions ?) se rejoignent pour former une seule tête.


Bas-relief intitulé : « Le duel de chevaliers ».
Le duel de chevaliers.
Deux chevaliers combattent.
Les chevaux= leurs instincts, leurs idées à dompter.
Les chevaux ont leur patte avant retournée.
Le retournement est signe de conversion.
Le combat intérieur de tout homme qui veut grandir spirituellement.


Chapiteau intitulé : « Le basilic et la belette » .
Le basilic et la belette.
Le basilic (= le malin tentateur), animal chimérique.
La belette (elle est en dessous du bras de l’homme de gauche), symbole celtique irlandais de l’affection et de la vigilance.
Le personnage de gauche résiste, étire son long cou vers le ciel et reste vigilant comme la belette, étend ses bras comme le Christ, écarte le couteau dangereux, tire une langue moqueuse au basilic, s’élève vers le ciel (voir ses pieds).
À droite, ni cou ni bras, pieds coincés, dents serrées … il fallait veiller comme la belette.
Veillez et priez pour ne pas entrer en tentation.


Chapiteau intitulé : « L‘âne rétif ».
L‘âne rétif.
La conversion de notre âne intérieur.
Un âne aux longues oreilles fermées veut sortir.
Un personnage le tire par la queue vers l’autel. Ce personnage a les mains croisées sur la queue= pour se convertir et tenir bon, il faut prier.
« Revenez à moi, détournez vous de vos pêchés, dit le Seigneur, … convertissez-vous et vivez. » (Ezéchiel 18 , 32) ».


Chapiteau intitulé : « Les grandes eaux ».
Les grandes eaux.
Il semble que des traits de pluie tombent de nuages.
Tombent-ils sur des personnages à peine ébauchés ?
Dans le symbolisme biblique, l’eau est germinale, fécondante et vivifiante.


Chapiteau intitulé : « Abraham et Isaac ».
Abraham et Isaac.
Par obéissance à Dieu Abraham est monté sur la montagne pour offrir et immoler son fils Isaac.
L’ange arrête le bras d’Abraham armé du couteau.
Abraham et Isaac portent la ceinture, symbole de l’obéissance.
Ils arborent un sourire, signe du bonheur d’avoir fait confiance à Dieu. L’offrande de soi. L’obéissance avec confiance.

N'hésitez pas à vous arrêter pour visiter cette abbatiale....d'autres chapiteaux vous y attendent!

À demain pour la suite de cette balade!



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :