Les blogs
du village
VESUNA

VESUNA

La Revue du patrimoine

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 742 390
Nombre de commentaires : 47
Nombre d'articles : 256
Dernière màj le 18/06/2018
Blog créé le 26/08/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !

 VESUNA - REVUE LITTERAIRE &   ARTISTIQUE
 DU PATRIMOINE PERIGORD-DORDOGNE &   D'AILLEURS !

Dallemand : BAUDELAIRE ou la folie esthétique



Première conférence disponible : L'EGREGOR (l'apprentisage au XI° siècle en confréries).
Deuxième conférence disponible : TALLEYRAND OU LE GENIE DIALECTIQUE.
Deuxième conférence disponible :

BAUDELAIRE OU LA FOLIE ESTHETIQUE  : paru en librairie (à commander à la Librairie Montaigne de Bergerac .......Librairie des Ruelles à Périgueux.......Librairie Aubarbier à Sarlat.........Librairie MARBOT à Périgueux.....




L'actualité :  .

Peter Hodges, fameux traducteur de Boris Vian et auteur...... nous présente :  "Le Journal de Papa"...à lire dans nos colonnes.
Autres auteurs élus en Octobre 2017 qui ont été reçus à l'Académie en Juin 2018 :

Georges LABROUSSE......Historien des guerres mondiales....
Peter HODGES - auteur Australien (et aussi traducteur de Boris Vian).
Sont déjà membres de l'Académie -reçus en Octobre 2016-  
Jacques TEULET - artiste-peintre post-symboliste-
Philippe BACHMAIR -  maître-métallier ferronnier d'art -
Roger TRENEULE - guide-émérite du patrimoine -
Elus en Juin 2018 : Françoise DUNESME artiste-peintre symboliste et Patrick FRANCOIS, humoriste.


A paraître fin 2018 : "L'Après-midi d'un fauve", précédé de :
"Journal de choses"....Copyright J.J Dallemand
En cours de rédaction : "La Galerie des bois" - Traité de grammaire ornementale.



18/19/2O OCTOBRE 2018 : Trois journées d'animation littéraire et picturale en un lieu de prestige.......au Prieuré de MONTIGNAC-LASCAUX.
LE PREMIER SALON D'AUTOMNE, formule dynamique analogue à la scénographie de l'an dernier au Cloître des Récollets......Avec la participation des membres de l'Académie, reçus et élus.....auteurs, artistes-peintres, un photographe d'art bien connu, un potier d'art, un sculpteur et une douzaine d'autres artistes pressentis -  un lieu mythique au centre du Périgord -déjà préhistorique- !










<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 >>

If I say If

 18/06/2018
L'auteur australien Peter HODGES choisit l'Académie des Sciences, des Beaux-Arts et des Belles-Lettres du Périgord-Dordogne.
Il occupera désormais le Fauteuil six tout en préparant sa rentrée littéraire en France l'an prochain, accueilli par nos soins.

Pour tout contact : écrire à la Revue du patrimoine sur ce site.



de gauche à droite sur ce cliché : l'écrivain Jean-Matthieu CLOT, Mme Rosa CORREIA,  Françoise DUNESME, artiste-peintre symboliste, l'Académicien Roger TRENEULE,  Mme H. LABROUSSE, Mme Gisèle MIDEY, Joëlle MARTINET, Mr MESURON, Mme M.B. G. de Chauzaneaud, Benoît ESPALLIER PRIX VESUNA 2018, le philosophe Franco-Anglais Jean-Marc PASCAL.......



L'hommage biennal en mémoire de Marie-Jo AMBLARD décédée en 2012, qui donna ses traits à la statuette "Tutela Vesuna".......

Journée de réception à l'Académie des Sciences, des Beaux-Arts et des Belles-Lettres du Périgord-Dordogne......et attribution du prix Jeunesse au dessinateur Benoit ESPALLIER. En présence de MM Georges LABROUSSE, auteur d'ouvrages consacrés aux guerres mondiales, Peter HODGES, auteur australien, traducteur émérite de Boris Vian, Roger TRENEULE, guide de l'abbaye de St Avit Senieur, Jean-Marc PASCAL philosophe Franco-Anglais, et de nombreux  artistes et correspondants de l'Académie (Portugal...;Araucanie, Australie, Angleterre)..... que nous présenterons sur d'autres clichés......dans les jours à venir.

Mr Georges LABROUSSE reçu au Fauteuil cinq et Peter HODGES reçu au Fauteuil six.  D'autres auteurs étaient présents à la réception en aprés-midi, notamment Patrick FRANCOIS, humoriste, Jean-Matthieu CLOT romancier spécialiste des Wisigoths, Christine DARBOUX, sculptrice.....M.B.G de Chauzaneaud.....Mme Huguette LABROUSSE, Gisèle MIDEY.....Françoise DUNESME, artiste-peintre symboliste.....



Le dessinateur Benoit ESPALLIER a présenté une partie de ses oeuvres aux deux académiciens reçus au sein de l'Académie le samedi 16 Juin 2018, méritant ainsi de se voir attribué le prix biennal Vesuna jeunesse de la création.

Sur ce cliché : Le Doyen de l'Académie, puis, Peter HODGES, Georges LABROUSSE, nouveaux académiciens, une partie des adhérents.......A noter la présence de Roger TRENEULE, Françoise DUNESME  -artiste symboliste-  Jean-Matthieu CLOT, auteur, Patrick FRANCOIS humoriste, ainsi que du philosophe Jean-Marc PASCAL.

Avec la collaboration de Gisèle MARTINET.




Reçu au Fauteuil cinq : Mr Georges LABROUSSE
Reçu au Fauteuil six   : Mr Peter HODGES  

A lire dans les jours prochains, les comptes-rendus.......

Sur ce cliché, en partant de la droite ; le philosophe Jean-Marc PASCAL et un autre groupe d'adhérents.



Antoine de TOUNENS

Homme de caractère et grand bâtisseur d'idées ; non dans un esprit colonisateur tel que Bugeaud concevait ses projets...Bugeaud, autre périgourdin originaire de Lanouaille, mais Tounens resta dans une assez pure définition de l'échange entre les peuples de la Terre de Feu et le peuple du Périgord.

La nécéssité d'assimiler les Indiens Mapuches aux fins d'en faire des périgourdins ne fut absolument pas son fait. Il s'en tint à soutenir la cause de leur indépendance à l'égard des deux grands pays, Chili et Argentine. Antoine de Tounens n'a massacré personne, contrairement à certains autres "colonisateurs"  créateurs d'empires. N'étant pas issu d'une éducation militaire, fils de paysans puis juriste, il fut à ses débuts Avoué à la Cour de Périgueux, et son Etude, située rue Hiéras, le long de l'ancienne mairie de la ville.

Ce grand et noble aventurier nourri par les traditions du sol natal et par le fameux esprit "Jacquou"  (Eugène Le Roy fut le contemporain d'Antoine de Tounens) laisse encore aujourd'hui une oeuvre considérable car, d'évidence, il demeure un éminent fondateur d'idées modernes et universelles, et les leçons de son exemple, Orélie-Antoine Ier, (comme celui de ce bon Louis XVI) ne sont pas encore  réellement à leur apogée.

Les questions d'ordre monarchique, tout comme d'ailleurs les questions d'ordre culturel, sont la plupart du temps traitées par les médias sur le mode éternel de la dérision et de la caricature, tandis que les questions d'ordre présidentiel, et leurs dérives, sont soigneusement mises sous le boisseau, voire enterrées sans autre forme de procès.....

 
L'entité d'Araucanie et de Patagonie non encore reconnue juridiquement par l'O.N.U. est désignée sous le vocable : ROYAUME.
Les membres du Conseil, selon la coutume, très attachés à la représentation symbolique que signifie la monarchie et ses corollaires d'émancipation culturelle, viennent, il y a deux ans d'élire S.A.R. le Prince STANISLAS à la tête du Royaume. Une Mission française sous l'égide de la présidence du Souvenir Franco-Araucanien est animée par Monsieur Frantz de Quatreboeufs. 

A noter également que le romancier Jean Raspail (célèbre auteur du "Camp des Saints", de "Sire" et autres fameux ouvrages, dont "Moi Antoine de Tounens"  fut nommé Consul général en résidence à Paris.....d'autres consulats virent le jour, notamment dans le Nord de la France, et très récemment à Toulouse, consulat dirigé par Monsieur Luz.

Antoine de Tounens -1825-1878-   né au Hameau de la Chèze, sur la commune de Chourgnac. en Périgord....mort à Tourtoirac......

Nous en reparlerons d'ici quelques jours....... En attendant, nous recommandons la lecture de l'ouvrage signé Jean Raspail "Moi, Antoine de Tounens" disponible chez tous les bons bouquinistes. Un ouvrage de référence, bien que remarquablement romancé, cependant que des dizaines d'ouvrages signés par des voyageurs contemporains sont présents sur les rayons des librairies.

Nous venons d'apprendre qu'un consulat général en Nouvelle-Aquitaine, avec résidence en Pays périgord devrait voir le jour d'ici à quelques semaines.

Cliché actuel :  La tombe d'O.A. Ier à Tourtoirac 
et   :
"Terre de Feu", une oeuvre signée Dominique Martelli - photographe d'art bientôt présente sur le Salon d'Automne en octobre 2018 à Montignac sur Vézère.


Parmi les artistes et auteurs sélectionnés pour le SALON D'AUTOMNE les 18/19 & 2O OCTOBRE 2018 au prieuré de Montignac sur Vézère.....

Dominique MARTELLI....photographe d'art...
Georges LABROUSSE....Patrick FRANCOIS.......Jacques VERGNAUD...Benoît ESPALLIER....Françoise DUNESME....J. CABANEL...


Le bréviaire d'Orélie-Antoine tiendrait sur un billet de dix francs (d'époque).....Il n'est ni théoricien, ni stratège, ni administrateur politique. Son  puissant désir consiste à tenter de fédérer des hommes libres, les affranchir de l'oligarchie et surtout les laisser vivre selon les coutumes tribales. Il fut le porte-voix des sans-voix, le frère infatigable dont la voix  est parvenue jusqu'à nous. Le mode de vie amérindien, le respect de la nature sont à ses yeux un exemple suffisant qui aurait pu rendre profitable, culturellement parlant, la fréquentation entre Périgourdins et indiens Mapuches. 



L'Académie s'internationalise en accueillant un auteur australien, Peter HODGES, traducteur de Boris VIAN, un auteur riche de voyages et d'expériences qui viendra dédicacer le SAMEDI 16 JUIN en Périgord. Puis Georges LABROUSSE, en ce même jour, auteur d'ouvrages aux sujets variés, tandis que Benoît ESPALLIER, dessinateur et artiste hors normes -22 ans- recevra le Prix biennal VESUNA de la création décerné à un jeune talent.

Pour celles et ceux qui souhaitent participer dés le matin, le rendez-vous est fixé, à O9H 15, au coeur des magnifiques jardins sous la Tour de Vesone à Périgueux.
Les inscriptions seront closes au 1er Juin - Contacter la rédaction -


Quelques oeuvres signées Benoît ESPALLIER présentées à Brisbane....



Réponse :  Un maître du désir et de la puissance de la pensée....
Dans son fameux Traité de la volonté, BALZAC à recherché notamment la possession immédiate du monde par l'esprit, une possession intuitive, abstraite, anticipée, et comme à-priori....

Tentative de préhension des choses par l'idée, qui nous mettrait en communication avec les forces invisibles qui les dirigent, avec l'au-delà......

L'intuition -dit-il est une des facultés de l'homme intérieur dont le spécialisme est un attribut......

"J'ai le don de Spécialité.....La Spécialité consititue une espèce de vue intérieure qui pénétre tout.

Parmi les ouvrages moins connus que le Père Goriot ou le Colonel Chabert, pour les esthètes, nous suggérons une étude attentive de :   
 Le Chef-d'oeuvre inconnu".......un  manuel indispensable pour tout artiste débutant ou confirmé.....


CONDILLAC, fameux philosophe s'il en fut révèle en son "Traité des sensations" la valeur logique et la portée métaphysique de sa doctrine, toujours d'actualité, une somme restée célèbre sous le nom "d'hypothèse de la statue".


Il imagina une statue organisée intérieurement comme nous, et animée d'un esprit totalement privé de toute espèce d'idée. L'extérieur, tout de marbre, ne permettait pas à la statue l'usage de ses sens ( ce qui est le cas de notre démarche à propos de notre concept "Tutela Vesuna", personnage fictif, mais néanmoins relié à l'histoire personnelle de votre serviteur dans l'espace de la culture Celtique et Gallo-romaine en Pays Périgord).....

Notre liberté réside dans le fait d'ouvrir à notre choix les différentes impressions susceptibles d'être attribuées à la statue, qu'il s'agisse de la représentation métaphysique décrite par CONDILLAC où de notre réalisation mémorielle.
En résumé, l'originalité de CONDILLAC est simple et radicale. Elle peut s'exprimer en trois mots : Toutes nos idées sont des sensations transformées, et, stade ultime, la transformation que subit une sensation peut aboutir à une idée.

Pour nos fidèles lectrices au quotidien : "Le Traité des sensations" de monsieur CONDILLAC et sur le même sujet, voir "Pygmalion et sa Galatée" en un superbe tableau immortalisé par le célèbre et prodigieux Léon Gérôme.



Théophile GAUTIER  -1811-1872 -
né à Tarbes, faut-il le rappeler.....

Romantique absolu dont la posture dans l'existence va s'incarner en passion et en recherche "dandie" orientée vers le Beau et les plaisirs qui s'y rapportent.....

Il fut le Maître de Charles BAUDELAIRE.....

Voici un de ses fameux courriers poétiques dédié à madame la Marquise de M**
Gautier reprend ici un thème fort prisé des peintres ;  le " Profil perdu" une posture picturale singulière en vogue dès l'Antiquité -notamment utilisée  déjà par Apelle le Grec- puis reprise par les génies de la Renaissance......et aujourd'hui utilisée par les photographes d'art.....

Le Profil perdu

Qu'elle me plaît, en son costume antique,
Cette beauté, blanche sur un fond noir,
Rêve d'amour qu'un pinceau poétique
Cache à demi, pour mieux la faire voir !

On aperçoit de toute la figure
Qu'un bras superbe et qu'un profil perdu ;
Mais si charmant, si parfait, qu'on augure
Bien de trésors dans le sous-entendu !

Un lourd chignon baigne la nuque blonde,
Flots d'or où luit un peigne en diamants ;
Vénus ainsi dut, au sortir de l'onde,
Tordre et nouer ses cheveux écumants.

A l'art exquis s'éjoute le mystère,
Le sphynx coquet irrite le désir
Mais il dit tout en paraissant se taire ;
S'il se tournait, nous mourrions de plaisir !

                      Théophile GAUTIER

Cliché M.J.A. Collection privée JJDallemand (reproduction interdite sans autorisation, soumise aux droits).

A noter que le génial BALZAC avait en son temps décrit cette posture dite du "profil perdu" à laquelle il a consacré un superbe chapitre, in "La femme comme il faut".

Seconde référence à consulter du même BALZAC (trop peu étudié de nos jours) ;  "Le chef- d'oeuvre inconnu" .....Un remarquable traité sur la question de l'art à l'époque de Nicolas POUSSIN et de ses conceptions picturales. La question esthétique s'adresse bien entendu à tous les curieux d'érudition, aux esthètes, praticiens des arts mais aussi à chaque artiste-peintre......!





SAMEDI 16 JUIN 2018 : Journée de l'Académie : Hommage à TUTELA VESUNA sous les traits de M.J.A. - au pied de la Tour de Vesone à Périgueux à 9h3O puis rendez-vous à 11H 3O à Bergerac pour le repas convivial, la réception de deux nouveaux membres académiciens et attribution du Prix biennal Vesuna de la création pour le patrimoine.

Avec les remerciements de la rédaction ! 
En mémoire de Mijo Amblard incarnant "Tutela Vesuna" , source de notre action artistique.....son portrait ci-dessus. 
cliché : Collection privée JJDLM 



Les débuts du théâtre filmé à la télévision avec Lise ELINA, Paul-Louis MIGNON et Max FAVALELLI :

Une année importante dans l'histoire du théâtre et de la télévision française, l'année ou la dette française (Plan Marshall) intégralement remboursée à l'Amérique sur ordre du Président de Gaulle. La fin de la guerre d'Algérie, le plein emploi, les débuts de Claude François (Belles, belles belles) et Roger PLANCHON à Villeurbanne. (Voir sur marine poésie l'article consacré au maître PLANCHON).



Chaque dimanche soir à 19 heures, le rendez-vous de l'O.R.T.F, en noir et blanc, l'atmosphère romantique du théâtre, la jolie voix de Lise ELINA, l'immense culture théâtrale  de Max FAVALLELI, l'intelligence de Paul-Louis MIGNON et son admirable passion à l'égard du théâtre.

C'était l'heure chaleureuse où chaque adolescent pouvait -depuis sa province- découvrir Paris et son rayonnement, enfin à sa portée visuelle...Et sur place ; nos premiers abonnements à l'Avant-Scène .......

Pour ceux qui se souviennent, et pour ceux qui vont découvrir ce que signifiait  -à cette époque-  la présentation de l'art théâtral. Je souhaite à nos lectrices et à nos lecteurs tout le plaisir d'entrer avec la Revue du patrimoine VESUNA dans l'univers 1962. 



Jacques PREVERT

 07/04/2018
Jacques PREVERT : 19OO-1977
                       Sait-on jamais ?

Eux disent savoir toujours
Ils disent la terre la lune le cosmos l'infini le bien
le mal et les origines de la vie 
Ils disent tout comme si de rien n'était
mais quand l'appréhension de l'incompréhension les prend
lls prennent peur
et cette peur renverse la vapeur de leurs idées
Alors ils s'arrêtent à la première gare
à la première station standard
Et c'est toujours le même horaire
la même horreur
celle du vide
Alors ils font leur plein d'essence divine
démarrent à nouveau
et s'en vont de plus en plus vite
pour arriver de moins en moins loin.

                  Extrait de "Choses et autres"


Anton TCHEKOV

 05/04/2018
Anton TCHEKOV : 1860-1904, décrit le caractère Russe en quelques lignes ; au sein d'une Nouvelle intitulée "Lueurs"......

Le personnage "Ananiev" rencontre une ancienne amie nommée "Kissotchka"

"C'est une sensation de solitude terrible que de se croire seul dans tout l'univers, obscur et informe. Sensation orgueilleuse, démoniaque, accessible aux seuls Russes dont les pensées et les sensations sont aussi vastes, aussi infinies, et aussi rudes que le sont leurs plaines, leurs forêts et leur neige. Si j'étais peintre, à coup sûr je peindrais l'expression du Russe au moment où, assis immobile, les jambes repliées sous lui, la tête dans les mains, il s'abandonne à cette sensation.....
Et, en comparaison, les idées d'inanité de l'existence, de mort, de ténèbres d'outre-tombe....ne valent pas un kopek, mais l'expression du visage doit être magnifique.......

A noter que TCHEKOV, tout au long de ses merveilleux récits ne cesse de rendre hommage à ses maîtres, depuis PUCHKINE, jusqu'à TOLSTOI, sans oublier ni GOGOL, ni TOURGUENIEV......
En hommage à la pensée artistique et littéraire Russe ; nous attendons l'autorisation du maître  actuel de la peinture Vladimir VOLEGOF pour diffuser ses oeuvres et ainsi relier Anton TCHEKOV à l'expression picturale de Vladimir VOLEGOF, incarnant aujourd'hui, lui aussi, l'âme Russe authentique.

....La brièveté même des nouvelles de TCHEKOV implique la manière impressionniste de ses descriptions. Ce n'est jamais la réalité qu'il reproduit avec une exactitude de naturaliste, mais seulement l'impression reçue, filtrée, élaguée, épurée de tout élément second, réduite à son expression la plus dépouillée et la plus frappante.

Immense conteur objectif et réservé, dont, dit-il, les pièces doivent être mal écrites, avec insolence !

La plus grande simplicité est de règle (écrit-il en français) pour toute description, de même que le détail bien choisi : Pour souligner la pauvreté d'une demanderesse, il ne faut pas parler de son aspect misérable, il suffit d'indiquer en passant qu'elle portait une vieille mante roussie....un seul détail suffit...Ne pas donner une trop grande place à un dessin trop appuyé, trop détaillé.....

C'est le paysage des environs de Moscou qui parle au coeur de Tchekov, ce paysage simple et humble dont il aime la mélancolique poésie. Obligé de vivre en Crimée les dernières années de sa vie, Tchekov répétera sans cesse, comme ses Trois Soeurs : "Moscou, Moscou !" En décembre 1899, il demande à son ami le peintre Lévitan de peindre le paysage tant aimé.... "

Un pré, des meules, au loin une forêt, et sur tout cela règne la lune".....ne dirait-on pas un tableau plutôt signé Monet ?!.....

Tchekov appelait la Crimée, "cette Sibérie méridionale"..... Bon baisers de Crimée......

Les personnages héros sont complexes et ambigus, ils évoluent dans une atmosphère étrange, presque réelle, mais à laquelle un subtil décalage donne un ton inimitable, spécifiquement tchékovien. Ce décalage est créé avant tout par l'extrême précision des indications scéniques concernant la saison, l'heure, le temps qu'il fait, l'alternance des silences et des divers bruits "descriptifs" qui tous s'imbriquent dans la trame psychologique, lui conférant une richesse inattendue......

A suivre........



Le génie et le goût selon Monsieur Diderot au titre de Directeur de l'Encyclopédie, tandis que l'article "GENIE"  reproduit en partie ci-dessous est bien signé par Monsieur de Saint-Lambert (rendons à César) et aux deux cents collaborateurs de l'Encyclopédie ce qui leur revient de droit) !
L'extrait que nous vous proposons appartient à l'Encyclopédie, article consacré au Génie (voir chez GF et autres formats de poche chez votre libraire préféré)......

                           "L'étendue de l'esprit, la force de l'imagination et l'activité de l'âme, voilà le génie....L'homme de génie est celui dont l'âme plus étendue, frappée par les sensations de tous les êtres, intéréssée à tout ce qui est dans la nature, ne reçoit pas une idée qu'elle n'éveille un sentiment ; tout l'anime et tout s'y conserve......

Le génie entouré des objets dont il s'occupe ne se souvient pas, il voit ; il ne se borne pas à voir, il est ému ; dans le silence et l'obscurité du cabinet, il jouit de cette campagne riante et féconde ; il est glacé par le sifflement des vents ; il est brûlé par le soleil, il est effrayé des tempêtes.......
Colonel-Marquis
de Saint-Lambert
1716-1803
Militaire-Poète-Philosophe-Conteur........


Espérant  par ailleurs que l'indispensable Diderot suscitera l'envie d'appronfondir.........ou sinon......commencer par "Supplément au Voyage de Bougainville"  (pour les futurs ou actuels aventuriers)......."Les bijoux indiscrets" pour les humoristes......."Le neveu de Rameau" ou "Jacques le fataliste"  pour les futurs dialoguistes.........ou bien...."Le Fils naturel"....c'est vous qui voyez !


Un maître actuel de l'art pictural  -né en 1957- que la Revue du patrimoine VESUNA souhaite faire découvrir à ses lectrices et ses neuf cents abonnés (ées) quotidiennes !



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :