Les blogs
du village
VESUNA

VESUNA

La Revue du patrimoine

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 982 346
Nombre de commentaires : 42
Nombre d'articles : 266
Dernière màj le 31/10/2019
Blog créé le 26/08/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

JACQUES LAFONT - HOMMAGE AU POETE DISPARU

 04/10/2010
De Jacques LAFONT
1934-1986
Poète Périgordin
Elève de Maurice ALBE
Et grand ami de François AUGIERAS
De 1962 à 1965 J. Lafont fut un inoubliable Scapin


Ce texte fut écrit par J.L. en décembre 1964 à l'intention de DLM, la veille de son départ pour Hourtin.
ADIEU CAPITAINE



Que voulez-vous qu'ils deviennent, les bateaux quand ils sont vieux ?
Tant d'amarres les retiennent, on ne peut plus rien pour eux...

Adieu adieu capitaine, Adieu capitaine adieu
Adieu adieu capitaine, adieu capitaine adieu..

Ils on chassé la baleine, le thon et le cachalot,
Tant de jours tant de semaines
Maintenant ils sont à flot...

Adieu adieu capitaine
Adieu mon beau matelot

Peut-on parler d'âmes en peine,
A propos de vieux bateaux,
Leurs plaintes ce sont leurs chaînes
Qui les relient au fond de l'eau.

Adieu adieu capitaine
Adieu mon beau matelot

Rêvent-ils d'isles lointaines; Bornéo ou Tahiti,
Entendent-ils les sirènes qui leur disent "c'est fini"

Adieu adieu capitaine
Adieu adieu pour la vie...


Ce texte de jacques LAFONT a été mis en musique par jean Naty-Boyer puis a fait l'objet d'un disque microsillon 45 T sous le titre "Si ça vous chante" Il suffit de consulter le catalogue sonore sur le site Naty-Boyer pour l'écouter.


Hyacinthe en alternance avec Bouchon

Ce nom Jacques Lafont - notre Scapin - me saute au visage, et les souvenirs ...et tous ces noms Vincent Fournier (notre metteur en scène - j'ai prénommé mon fils Vincent) Jean-Louis Feydit (mon cher Tati qui m'a si souvent consolée) Annie, Colette, José et tous les autres. Je suis partie pour suivre ma vie et mon amour avec  Denis.....ça valait la peine, puisque nous sommes toujours heureux et  ensemble. Mais je n'ai rien oublié des fers à friser chauffés sur les cuisinières dans la campagne, des fleurs que mes amis m'envoyaient quand nous avons joué à Périgueux, pour jouer à la grande ! Merci Jacques et merci à tous les autres

Par NICOLE DESCHAMPS/FACHE      le 12/02/2018 à 00:44   

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :