Les blogs
du village
VESUNA

VESUNA

La Revue du patrimoine

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 996 336
Nombre de commentaires : 42
Nombre d'articles : 266
Dernière màj le 31/10/2019
Blog créé le 26/08/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Jean-jacques Dallemand rend hommage à Jacques Lafont

 08/11/2012
Jacques Lafont

 1934-1986



Quelques mots-valises inventés dès 1962



Rhuminant :          Vache enrhumée qui mâche des boules de gommes pour avoir moins mauvaise mine.



Momisérable :        Personnage d'un roman de Victor Hugo, enveloppé de bandelettes, et placé dans un sarcophage en bois d'érable.


Coquelicosmique :  Fleur des champs magnétiques, d'un beau rouge vif, qui s'épanouit dans l'azur céleste au chant du coq.               
EGYPCHIEN :        Chiot des bords du Nil. Sage comme une image sur un sarcophage. Il n'est jamais privé de désert. On l'endort, quand la nuit embaume la fleur de lotus, avec la célèbre berceuse : "Au Caire de la lune".



OPTICHIENS :       Chiens d'aveugles et de tous ceux qui ont la vue basse. Chiens de chasse, ils tirent avec des fusils à lunettes, des cailles. Mais certains d'entre eux, qui n'aiment pas le gibier, se nourrissent exclusivement de lentilles ....opti-salé.



Hommage au poète Jacques Lafont  -un maître disparu- par Jean-Jacques Dallemand


Bonjour.
Ces mots valises, si chers aux jeunes enfants, prennent ici, une dimension particulière, à la fois poétique et humoristique, et parfois sarcastique.
J'ai un faible pour l'egypchien.

Au début de ma carrière j'ai souvent animé des ateliers lecture et bibliothèque pour de jeunes enfants handicapés mentaux un tantinet fachés avec l'école et nous avions inventé un dictionnaire des mots tordus qui ne manquait pas de piquant!
Ainsi les enfants allaient régulièrement rencontrer la slipologue... aimaient se servir d'une casseécole pour faire de la compote..et l'offrir à la table de porcelaine ( table du personnel..) et quand on les reprenait, ils ne manquaient pas de s'énerver et de nous faire savoir: " j'ai les boules qui glandent" sous le menton.

il s'est glissé une faute de frappe dans votre titre  (1934 - 1936).
Par annie-claude      le 08/11/2012 à 11:09     Voir mon blog !  

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :