Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 34 224 166
Nombre de commentaires : 101 413
Nombre d'articles : 8 847
Dernière màj le 18/06/2024
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

DOMREMY-LA-PUCELLE(88)-La Basilique du Bois-Chenu (I)

 17/07/2018
Située sur le coteau au dessus du village de Domremy, dans le département des Vosges, la Basilique du Bois Chenu est le monument de la reconnaissance nationale à Jeanne d’Arc.
 
La première pierre du bâtiment a été posée le 3 novembre 1881 à proximité immédiate du lieu où Jeanne, aurait aussi entendu ses voix.
Surplombant la Meuse, la basilique est un lieu incontournable à visiter lorsque l’on s’intéresse à l’histoire de Jeanne d’Arc.
 
Vous pouvez voir ou revoir notre balade autour de Jeanne d'Arc en cliquant sur ce lien!
 
Cliquez sur les photos pour les agrandir!
(12 clichés)


Après une éclipse de plus de quatre siècles, on assiste, au milieu du 19e siècle, à l’expansion soudaine d’un culte patriotique en l’honneur de Jeanne d’Arc, dans l’histoire, la littérature et les arts.


Au Bois-Chenu, un hêtre séculaire, “le Beau May”, s’élevait à proximité de la “Fontaine des Fiévreux”, où Jeanne disait avoir entendu ses Voix.



En souvenir de quoi, au 16e siècle, une chapelle avait été érigée par Étienne Hordal, chanoine de la cathédrale de Toul et arrière-petit-neveu de Jeanne.



Au 17e siècle ce sanctuaire était en ruine.



Il ne restait qu’une clef de voûte et une statue de Jeanne d’Arc actuellement au Musée de la Maison natale.


C’est à cet endroit qu’après bien des hésitations, on devait ériger le mémorial de Jeanne, dont la première pierre fut posée en 1881.


Propriétaire du terrain, le diocèse de Saint-Dié fit appel aux Pères Eudistes pour gérer les travaux et organiser les pèlerinages.


Dès 1883, la crypte était construite, ainsi que le porche constituant la base de la tour.


Dès 1891, un vaste chantier va monter en moins de dix ans : le clocher, la nef et l’Aumônerie des Pères Eudistes.


En 1920 le comité du Bois-Chenu entreprit de réaliser le second plan qui allait doubler l’église en surface, par l’adjonction d’un large transept et d’une abside, donnant ainsi naissance à l’église nationale Sainte-Jeanne d’Arc, puis en 1939 à la Basilique Sainte-Jeanne-d’Arc.


À demain pour la suite de cette visite!



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :