Les blogs
du village
LES BONS RESTAURANTS

LES BONS RESTAURANTS

MARC ET SYLVIE

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 33 836 406
Nombre de commentaires : 101 280
Nombre d'articles : 8 815
Dernière màj le 16/04/2024
Blog créé le 26/04/2010

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

BAR-LE-DUC(55)-L'Église Saint-Étienne

 26/01/2022
Située au coeur de la Ville Haute de Bar-le-Duc, l'église Saint-Étienne était, à l'origine, la collégiale Saint-Pierre d'où le nom de la place qu'elle domine encore!

Vous pouvez voir ou revoir la visite de la ville de Bar-le-Duc depuis le début en cliquant sur ce lien!

Cliquez sur les photos pour les agrandir!


La façade est de style gothique flamboyant.
L'arc est orné de médaillons représentant, à la façon antique, les commanditaires de l'ouvrage et Louis Guyot doyen du chapitre de la collégiale de 1513 à 1520.


La nef date des 14e et 15e siècles.
Elle est composée de trois vaisseaux de largeurs différentes.
En revanche la hauteur des voûtes a été réalisée selon une formule que l'on retrouve souvent au Moyen-Âge!


L'église Saint-Étienne est l'un des premiers édifices de ce type dans le diocèse de Toul.
C'est ce qu'on appelle une église halle!


La présence d'orgues est attestée dans l'église dès le 17e siècle.
En 1770, Nicolas Dupont réalise un instrument détruit 23 ans plus tard lors de la Terreur!
L'instrument actuel est l'oeuvre de Jean François Vautrin et de Antoine François Brice Didelot.
Ils reprennent des éléments de celui du 17e siècle.
Il a été en partie modifié à la fin du 19e siècle.


Un peu d'histoire.....
La collégiale Saint-Pierre:
En 1315, le comte de Bar Édouard Ier décide de fonder la collégiale Saint-Pierre en Ville Haute, à la place d'une ancienne chapelle du 13e siècle dédiée au même saint.
Le projet reçoit l'approbation en 1318 de l’évêque de Toul Jean d'Arzillières qui place la collégiale sous le patronage collectif de la Vierge, des apôtres Pierre et Paul, et de saint Étienne.


L'église Saint-Étienne:

À la Révolution, l'édifice est très endommagé par des saccages et des pillages : les statues de façade et les vitraux sont brisés, les armoiries et blasons sont effacés, et une partie du mobilier est détruit.

La collégiale est fermée en 1790 puis rouverte l'année suivante sous le nom d'église Saint-Étienne.

Entre 1793 et 1795, l'église n'est plus un lieu de culte et sert même, en 1794, d'abri pour un convoi de prisonniers.

Devant l'état de dégradation de l'édifice, des travaux de restauration sont entrepris au XIXe siècle!


Ce Saint-Christophe est une pierre sculptée du 17e siècle.


L'église abrite deux œuvres du sculpteur lorrain Ligier Richier.
Une de ces oeuvres est: le Transi de René de Chalon.
Le Transi de René de Chalon, également appelé le Squelette, est une statue funéraire en pierre calcaire de Sorcy réalisée au 16e siècle.



Œuvre majeure de Ligier Richier et de la Renaissance en France, cette sculpture est installée en 1545 dans la collégiale Saint-Maxe du château des ducs de Bar sur le tombeau de René de Chalon, prince d'Orange, tué lors du siège de Saint-Dizier un an plus tôt.


En 1790, à la suite de la destruction de la collégiale sous la Révolution, le transi est déménagé dans l'église Saint-Étienne.
Il représente un squelette debout, tendant son cœur à pleine main vers le ciel.


Dans le soubassement aménagé au pied de ce monument se trouvent probablement les ossements des Princes de Barrois.

À demain pour la suite de cette visite!



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :