Les blogs
du village
chez mamy gigi
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 2 961 203
Nombre de commentaires : 7 373
Nombre d'articles : 1 817
Dernière màj le 03/04/2020
Blog créé le 10/01/2013

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Weekend à Paris

 19/02/2020
De retour à la maison, après un petit weekend à Moussy dans le 77, pour l'anniversaire de Colline 12 ans, cela nous a fait du bien, un peu de changement.

Samedi matin mon fils Davy nous a emmené à Porte de Clignancourt aux Puces, un lieu emblématique de St Ouen.

Petite histoire:
Le commerce de récupération ( féraille, chiffons ) éxiste à Paris depuis toujours, de nuit chiffonniers, crocheteurs et buffins parcourent la capitale pour y collecter leur butin.
A partir de 1870 après la guerre les biffins installent leurs baraques dans la plaine de Malasis, près de la porte de Clignancourt, où des étalages d'objets disposés à même le sol attirent de plus en plus de Parisiens et de marchands, augmentant le nombre de collectionneurs " Les Puces étaient nées "


L' avenue Michelet, Une avenue publique se St Ouen, ouvert le samedi dimanche et lundi le long de cette avenue une importante concentration de boutique de fripes de baskets, à des prix intéréssent, très grand choix avec des vendeurs qui savent négocier!

J'ai aperçu une ancienne plaque d'un magasin de cuir qui devait exister il y a qq années.




Mon regard a été attiré par un stand de " chicha " appélé aussi narguilé, la chicha est une pipe à eau permettant de fumer du tabac.

Particularité le réservoir est une bouteille de whisky


Déambuler dans les allées, il y a différents brocanteurs:
Le marché Vernaison


Le marché Vallès, le marché Paul bert la serpette, le marché dauphine, malassis,  malik

Le marché Biron en tout, 220 antiquaires et marchands d'art.


Disquaires, accessoires de cinéma, affiches de collection, jouets anciens jeux vidéos, et consoles..si on aimes fllaner dans l'ancien vous êtes chez vous!


Ayant connu " Les puces "dans mon enfance...Avec mes parents souvent le dimanche papa se levait et disait allez on va aux puces manger une moules frites! et nous nous promenions dans les allées on reprenat le bus 142, et nous rentrions chez nous.

Tout a changé, mais Les puces de Clignancourt reste un souvenir.

Il n'y a plus les p'tis restos " moules frites " ou une chanteuse à la manière d'Edith Piaf accompagnait notre repas...





 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :