Les blogs
du village
grainedesucre

grainedesucre

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 267 703
Nombre de commentaires : 6 927
Nombre d'articles : 535
Dernière màj le 15/04/2014
Blog créé le 24/09/2011

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

le podingue de ma grand mère

 09/01/2012
avez vous du pain rassis ? alors je vous livre la recette comme on utilisait le pain perdu ...pour une recette savoureuse ! en plus c'est hyper facile !


il vous faut
un moule beurré et fariné (peu importe la forme du moment qu'il contient la préparation liquide)
du pain
2 ou 3 oeufs suivant la quantité de pain (je vous dirais ensuite)
1/2 litre de lait (environ)
du sucre roux (cassonade) 75 g
du rhum ( 3 c à soupe)
3 poignées de raisins secs


bon : çà se fait en deux étapes

1ère étape : je coupe le pain rassis en petits morceaux  à la scie à pain. je place le tout dans un grand saladier (tout dépend bien sûr de la quantité de pain rassis dont vous disposez)



ajouter le sucre roux (ici nous l'appelons cassonade), les raisins secs que vous versez d'abord dans votre main. Pour mon demi-saladier, 3 poignées suffisent). 

puis vous versez le lait et là attention ! il faut "presque" recouvrir le pain mais pas tout à fait avec le lait.  si vous en mettez pas assez, votre gâteau sera sec, si vous en mettez trop il sera mou.
Vous ajoutez le rhum. vous touillez le tout pour bien brasser le pain.
ensuite..... vous attendez 1/2 journée (pour que le pain absorbe le lait, le sucre et que vos raisins gonflent. vous posez une assiette plate sur le dessus pour la poussière et pour que çà évolue bien;


2ème étape : l'après-midi ou le lendemain, vous ajoutez les oeufs (alors là c'est à vous de voir, si vous avez un gros saladier rempli, il faut 3 oeufs entiers, sinon 2 çà va bien.
vous touillez bien pour tout mélanger.
vous préchauffez votre four à 180/200°. vous versez votre préparation dans le moule beurré et fariné. vous placez le tout au milieu du four pour 45'.
il vaut mieux un four moyen/chaud, que trop chaud.
froid, çà ne 'montera" pas, trop chaud il sera cuit dessus et pas dedans.
au bout du temps, vous plantez toujours votre fameux couteau à lame plate dedans, si c'est sec, c'est tout bon ! sinon vous prolongez la cuisson.
ma grand mère ajoutait un glaçage sucre et rhum au dessus. Mais je n'ai pas la qualité de ses artères !
régalez vous bien



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :