Les blogs
du village
Le blog de Titanique
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 26 909 766
Nombre de commentaires : 46 235
Nombre d'articles : 6 755
Dernière màj le 22/08/2019
Blog créé le 26/07/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Cathédrale d'Amiens

 11/06/2019
Nous continuons notre escapade à Amiens avec nos amis Maryse et Francis?


Direction la cathédrale d'Amiens!


La cathédrale Notre-Dame est une cathédrale catholique romaine située à Amiens dans le département français de la Somme en région Hauts-de-France. Dédiée à la Vierge Marie, elle est le siège épiscopal du diocèse d'Amiens.


 

L'essentiel de la construction est en pierre de taille, essentiellement de la craie blanche, roche sédimentaire calcaire typique du Crétacé supérieur (plus précisément ici du Turonien ou Coniacien, datant d'environ 90 millions d'années), majoritairement extraite des carrières de Picquigny à 10 km en aval d'Amiens. C'est une roche très typique du nord et de l'ouest de la Picardie, de la Haute-Normandie ainsi que d'une grande partie du Nord-Pas-de-Calais, très utilisée pour les nombreux monuments gothiques de cette zone (comme à Beauvais, Abbeville, St Riquier, St Quentin, St Omer, Evreux, Vernon, les Andelys, Caudebec-en-Caux, les églises de Rouen, ou encore les cathédrales gothiques disparues de Thérouane, Cambrai et Arras). La craie est une roche fine et assez tendre, très facile à travailler, scier et sculpter, encourageant les structures et sculptures les plus hardies, les carriers ont su sélectionner les bancs les plus durs et de bonne qualité pour la construction (cette pierre étant plus ordinairement fragile et peu résistante face à l'érosion). De nombreux nodules de silex très durs sont présents dans la craie, non repérables à l'avance ils ont toujours été intégrés dans les sculptures dont ils dépassent parfois (et ils sont très visibles par exemple au niveau des piliers de la cathédrale).

 

Les soubassements de la cathédrale sont quant à eux en grès quartzite des buttes témoins du Tertiaire (Thanétien, vers - 55 Ma) de la région, c'est une roche beaucoup plus dure et solide, mais surtout étanche, pour isoler la construction de l'humidité du sol.

 

Les restaurations du XIXe siècle des parties hautes de la façade ont été faites en calcaire lutétien (la pierre typique de la région parisienne, plus solide que la craie, de l'Éocène, Tertiaire) des carrières de l'Oise. La grande balustrade et les marches du parvis, datant du XIXe siècle, sont en pierre bleue belge, un calcaire très dur du Tournaisien (ère Primaire, - 350 Ma) des carrières de Soignies (Belgique)[42]. Le dallage de la cathédrale dont le labyrinthe, en sombre et claire, combine la pierre noire de Tournai (Belgique) avec la pierre claire de Marquise (Pas-de-Calais), deux calcaires marbriers très durs de l’ère Primaire, traditionnellement importés dans la région.

 









La cathédrale a perdu la plupart de ses vitraux d'origine, mais elle reste réputée pour ses sculptures gothiques du XIIIe siècle ornant sa façade occidentale et le portail de la Vierge Dorée sur la façade sud du transept, ainsi que les stalles de son chœur, chef-d'œuvre d'ébénisterie. Son unité architecturale est manifeste, mais les aspects hétérogènes de sa façade occidentale et l'élévation de sa nef montrent que la cathédrale a subi au cours de sa construction d'importantes modifications qui ont altéré la pensée originelle de l'architecte.

Monument historique en France depuis 1862, elle est inscrite depuis 1981 au patrimoine mondial de l'UNESCO[2].



Culte Catholique romain
Type Cathédrale
Rattachement Diocèse d'Amiens (siège)
Début de la construction 1220
Fin des travaux 1269
Style dominant Gothique
Protection Logo monument historique Classée MH (1862)[1]
Patrimoine mondial Patrimoine mondial (1981)


Le toit de la cathédrale Notre-Dame d'Amiens est fait d'ardoises à clous et le faîte qui culmine à 56 mètres est hérissé d'une crête de plomb. D'après une analyse dendrochronologique effectuée en 1988, la charpente du chœur daterait de l'an 1288, tandis que celle de la nef et du transept serait de 1311. La charpente, très légère est formée de fermes espacées de plus ou moins 3,75 mètres[58]. La toiture est entièrement refaite de 1980 à 2007 avec des ardoises de qualité MH, de 8 à 10 mm d'épaisseur[59].

Les parties hautes de la cathédrale d'Amiens, bien plus que celles de Notre-Dame de Paris regorgent littéralement d'œuvres sculpturales médiévales souvent burlesques ou inquiétantes : gargouilles, chimères, rois musiciens ou autres encore.

Source: wikipedia.






 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :