Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 48 364 132
Nombre de commentaires : 45 109
Nombre d'articles : 7 395
Dernière màj le 06/01/2023
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

"Un Violon sur le sable", 27 juillet 2011

 07/08/2011
Conformément à la tradition désormais bien établie, "Un Violon sur le sable" se veut une immense fête où l'on célèbre la musique classique à travers ses morceaux les plus connus. 
Ce soir-là à 22 heures, commençait le premier concert. La foule était installée sur le sable de la plage de la grande conche à Royan pour près de 2 heures de spectacle intense. 


Ca y est... ça commence!
Philippe Tranchet, le grand maître de cette gigantesque fête de la musique qui existe depuis 24 ans, donne le coup d'envoi de cette soirée.  


Le premier artiste est Jean-Jacques MILTEAU, le plus célèbre harmoniciste de France. Il est accompagné de son ami complice, le guitariste Manu GALVIN. Ils ont joué "Mercy, Mercy, Mercy" de Joe Zavinul.

Sa virtuosité est éblouissante. A noter que Christophe Maé (invité du Violon sur le sable 2009), disciple de Jean-Jacques Milteau, tient le son de son harmonica du maître.


Puis, le Choeur du Pays royannais interprète une oeuvre de Gabriel Fauré et "Because" de Lennon et Mac Cartney.

Tous les artistes sont accompagnés par l'orchestre du Violon sur le sable composé de 70 musiciens sous la direction de Jérome Pillement. Cet orchestre est composé d'artistes provenant de différents orchestres français.




La soirée se poursuit par une surprise..... L'arrivée sur scène d'Olivia RUIZ....

Sur scène, "La Miss Météores", titre de son dernier album, a interprété 2 titres. Le premier, "La femme chocolat" extrait de son album de 2005. Et la seconde chanson est "Its oh so quiet" qui est un inédit.  
Superbe prestation pour cette deuxième chanson qui sort de son répertoire habituel.


L'ambiance de la soirée est allée crescendo avec la prestation de GUO GAN.

Il joue du Erhu. C'est un instrument qui a été inventé il y a plus de mille ans, quelque part près du Fleuve Jaune. Le Ehru, violon chinois à deux cordes, a traversé les siècles intacts. Personne n'a apporté la moindre modification. Une petite boite en ébène finement décorée recouverte d'une peau de serpent, un long manche et un archet en crin de cheval qui se glisse entre les deux cordes.

Guo Gan a joué 2 morceaux : le thème du film « In the mood for love » et « La course du cheval » une œuvre traditionnelle chinoise.

Ce fut un moment musical d'exception qui suspend le temps. Le son de cet instrument est d'une pureté rare et apaisante.


Grande émotion aussi lorsque le ténor Michael SPYRES interpréta "Pourquoi me réveiller, ô souffle du printemps?" de Jules Massenet et surtout "Nessun dorma" de Giacomo Puccini.  


Cette première soirée s'est terminée par un superbe feu d'artifice.  


Si mon article vous a intéressé(e), je vous donne rendez-vous pour la deuxième soirée qui a eu lieu le 29 juillet 2011



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :