Les blogs
du village
LA GUILLAUMETTE
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 39 706 509
Nombre de commentaires : 43 252
Nombre d'articles : 7 123
Dernière màj le 03/08/2020
Blog créé le 31/08/2007

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Pensées d'un autre temps, 9 janvier 2019

 09/01/2020
Quand j étais enfant, le mois de janvier était la période des vœux et du blanc.

Mon père envoyait énormément de courrier, c'était le moment où il écrivait aux amis, à la famille, aux relations professionnelles afin de présenter ses vœux et donner des nouvelles.
Les petites cartes de voeux, les mignonettes, étaient charmantes et semblent désuettes aujourd'hui. Elles représentaient le plus souvent des villages enneigés. Suivant le degré d'intimité et d'affection, il écrivait juste la petite carte ou alors c'était la carte plus une longue lettre. 

Nous recevions en retour beaucoup de lettres, j'aimais découvrir les cartes qui les accompagnaient. Mes favorites étaient celles avec des paillettes qui bordaient un toit ou mettaient en valeur un détail particulier.


Un autre moment important de janvier était la visite d'un représentant d'une maison de linge. 

Il arrivait avec deux grandes valises, parfois il retournait à sa voiture en chercher une troisième. Ma mère l'accueillait au salon où il posait ses valises et les ouvrait au fur et à mesure. Et il en sortait des draps en pur coton,  ou bien il nous faisait admirer des draps brodés, ajourés, bordés de dentelle.
Bien sûr, j'étais trop jeune pour bien me rendre compte de la qualité de tel ou tel drap, mais l'intonation de la voix de ma mère, les adjectifs employés, me permettaient de comprendre son admiration. Il n'y avait que du blanc pour les draps, mais quand il ouvrait la valise contenant les nappes, c'était digne d'un arc-en-ciel. Les articles étaient onéreux mais de très belle qualité. Il fallait passer commande, la réception du linge se faisait plus d'un mois plus tard. 


Ce monsieur est venu des années durant, et puis un jour cette société a fermé ses portes. Les catalogues de Linvosges, de la Redoute et des trois Suisses ont remplacé ses visites tant attendues et agréables.

Merci à celles et ceux qui perpétuent pour mon plus grand plaisir, ces envois de cartes et petites attentions au moment de la nouvelle année. Elles m'ont permis de partager avec vous ces réflexions d'un autre temps... 

J'espère que vous ne vous êtes pas endormies en lisant mon verbiage. Regarder les photos, ce n'est qu'une partie de l'article et lire ces lignes, c'est partager avec moi mes réflexions d'un autre temps....



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :