Les blogs
du village
Prendre le thé chez Syssie
S'inscrire à la newsletter du village
Bienvenue sur mon blog !
            
Un peu de disponibilité, un zeste de tendresse, une pincée d'écoute et beaucoup de sincérité.
Partageons nos recettes , nos astuces , nos créations, nos découvertes, nos voyages.
Partons vers des aventures culinaires.

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 >>
Dernier arrêt (dur, dur de rentrer !)
Le paradis des oiseaux.

le Lac du Der-Chantecoq




Nous y passons la journée,au calme .
Allez il est temps de rentrer !! 





Allez on repart..

 11/08/2016
Nous passons la nuit près du zoo,nous sommes HS !!

Nous continuons notre route,en chemin nous nous arrêtons en Champagne.
Au pays d'Othe,vallée de de la Vanne.

Nous découvrons le domaine de Bernadette et Jean-François qui nous reçoivent gentiment pour la nuit.
La Ferme des Charmes


Bernadette nous propose de goûter ses spécialités.Le ratafia de cidre,le cidre,le jus de pommes et ses gelées et confitures.

Leur fille s'occupe d'un Domaine où elle produit du champagne à quelques kilomètres de là.

J'en profite pour acheter du ratafia,du cidre et des gelées (d'acacia , de pétales de roses exc.) voilà de bonnes choses à offrir à la famille et aux amis.


Au cœur du Pays d'Othe, entouré de forêts, de prairies et de pommiers : "CHAMPCHARME".

 

Spécialisée dans la fabrication de cidre bouché, de jus de pommes, de ratafia, de confitures et de gelées. 

La Ferme des Charmes vous accueille pour une visite de l'exploitation, du Musée de l'Histoire Paysanne, pour la dégustation et la découverte de leurs produits fermiers.



Nous passons une bonne nuit,en sécurité,au calme juste le coq qui nous réveillera gentiment le lendemain matin .
Merci à tous ces producteurs, petits et grands, ils perpétuent les traditions,le terroir .
Leur vie n'est pas toujours facile mais ils nous reçoivent avec le sourire, simplement. 



Trop de monde à la Rochelle,nous décidons de commencer à remonter vers chez nous.
Depuis quelques temps,j'ai envie de découvrir le zoo de Beauval .
Allez hop,allons-y !! 


Quand nous arrivons ,il y a encore beaucoup de monde,il est 16h00.Nous trouvons un parking pour camping car,là ça va,il y en a juste 5/6,par rapport à celui que nous avons passés où il y en avait au moins 60 !! mais sur celui que nous choisissons il faut marcher un peu pour arriver à l'entrée du zoo LOL 
Nous allons voir le parc en repérage pour le lendemain,voir les heures d'ouverture,le prix exct.Devant l'entrée,merci à eux,sont postés des militaires armés, plan vigipirate oblige!mais les pauvres,il faut encore 32°!!
Nous profitons pour nous balader et découvrons un petit viticulteur bien sympathique.Il nous fait découvrir et goûter son vin de Tourraine et ses fromages de chèvres.
J'en profite pour acheter du vin pour la famille(à boire avec modération bien sûr )et du fromage de chèvres pour nous,miam!
Au moment de payer,je me rends compte que ce viticulteur fait parti du réseau France Passion dont nous faisons partis(je vous en parlerais plus tard)je lui demanande si il reste de la place pour notre camion?oui,oui, il n'y a que deux camping car et il y a de la place pour cinq.
Ni une ni deux,nous allons chercher notre camion et nous nous installons chez ce monsieur qui est à 50 mètres du zoo.
Voilà cette fois on ne bouge plus.La soirée arrive avec sa fraîcheur qui nous fait du bien.Nous entendons les cris des animaux du zoo,un peu genre jurassic park !!! 



le ZOO DE BEAUVAL

 09/08/2016
Allez je vais vous montrer quelques photos du zoo .

























Nous avons pu admirer un spectacle avec des rapaces.
Magnifique ce spectacle , beau travail des dresseurs.
Les oiseaux sortaient de toutes parts , la mise en scène était bien rytmée.
Le clou du spectacle fût un mélange de différentes espèces d'oiseaux,rapaces,aras bleus,cacatoès, perruches,pélicans, marabout,chouettes,hiboux,ibis royal,cigognes et j'en oublie sûrement !!! 














Certains oiseaux sortaient de ces cages et s'envolaient de cette tour pour venir se poser près de nous ou sur leur dresseur.

Vraiment nous avons découvert un bel endroit même si les animaux seraient mieux en liberté dans leur milieu naturel, certains n'avaient pas l'air malheureux et tous avaient beaucoup d'espace. 
Nous sommes arrivés à 9h00,et repartit à 16h00.



Nous passons la nuit à Saint Savinien sur Charente , nous passons faire un ptit coucou à un oncle.

Nous trouvons un petit camping au bord de la Charente.
.L'île aux Loisirs. 




Ne quittons pas la Charente sans pineau !!
Nous allons chez un viticulteur qui nous fait visiter son domaine .

Nous pouvons également y passer la nuit mais nous ne resterons pas cette fois.

Le Champ du Frêne 

Bien sûr, nous repartons les bras chargés de cognac,vieux pineau (à consommer avec modération)  





Saint-Savinien est une petite ville française, située dans le département de la Charente-Maritime et la région du Poitou-Charentes. Ses habitants sont appelés les Savinois et les Savinoises.
La commune s'étend sur 47 km² et compte 2 577 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2005. Avec une densité de 54,8 habitants par km², Saint-Savinien a connu une hausse de 9,1% de sa population par rapport à 1999.
Entourée par les communes de Le MungTaillant et Taillebourg, Saint-Savinien est située à 13 km au nord-est de Saint-Georges-des-Coteaux la plus grande ville des environs. 
Située à 6 mètres d'altitude, le Fleuve La Charente, le Ruisseau Sauvaget sont les principaux cours d'eau qui traversent la commune de Saint-Savinien.




Nous nous arrêtons cette fois à Saint-André-des Eaux.

Entre Mer et Brière. 


Saint-André -des Eaux se situe dans le parc naturel régional de Brière, dans la campagne bocagère en bordure du marais,tout proche de l'Océan.

Un bel endroit,apaisant,calme,un paradis pour les oiseaux,les chevaux. 


Nous avons profité d'un bel endroit pour faire une balade en chaland dans les marais avec un guide .
Pronende en Brière.
Bel balade bien commenté, retour en calèche par le village et ses maisons à toit de chaume. 






Finalement nous y restons deux jours.Nous avons trouvé un petit camping,familial,propre,avec des propriétaire bien sympathiques.Pas trop de monde, juste ce qu'il faut .Les Chalands Fleuris à quatre kilometres à vélo du parc régional de Brière et ses marais.



Merci Annick

 06/08/2016
Hum !!! j'aime les recettes maison .

Merci Titanic pour cette douceur.





Nous faisons une pause de deux jours chez nos amis bretons à Etel.

Le campig est plein mais nous trouvons une petite place pour la nuit .

Balade à Etel . 







La Pointe du Raz

 05/08/2016
Nous y sommes restés deux jours.
Avec un temps magnifique,belles balades à vélo . 


Ici, le Finistère justifie pleinement son nom ; la fin des terres se célèbre dans un défilé de caps et de promontoires qui bravent le large. Ce littoral a pour points d’orgue les mythiques Pointes du Raz et du Van. Après les vastes espaces marins, l’arrière-pays révèle un caractère convivial.
Classée "Grand site de France", la Pointe du Raz s'élève à quelque 70 mètres de hauteur. Sculptée par l’océan et les vents, elle vaut à elle seule le voyage dans la région. Face à elle, le phare carré de l'îlot de la Vieille, allumé en 1887, fut automatisé en 1995. Au-delà des roches indomptées et de la mer émeraude, le panorama sur le large permet d'admirer l'île de Sein et par temps clair le phare d'Ar Men.Une maison blanche sur la bruyère, une chapelle égayée de lichen, un port « de poche » au pied du granit … le long des falaises, les sentiers sécurisés réservent des surprises. La balade est recommandée pour savourer l’âme turbulente de la Pointe du Raz. En Cap-Sizun, la pointe du Millier, la pointe de Beuzec et la pointe de Brézellec sont aussi des lieux de promenade d’exception, avec vue sur le Cap de la Chèvre. Les amateurs de sensations s’aventurent jusqu'au versant nord à l'Enfer de Plogoff, où la légendaire princesse Dahut se débarrassait de ses amants. Un éperon étroit domine les vagues. Il n’y a pas que de verticales roches ! Des plages de sable invitent à de douces escales et la Baie des Trépassés rassemble les adeptes de glisse.Le Cap, c'est aussi l'habitat de nombreux oiseaux, dont la fameuse mouette rieuse. Protégée depuis 1996, la Pointe du Raz préserve l’écosystème de ces espèces. Encore plus remarquable, ne manquez pas la réserve ornithologique du Cap Sizun. Sur une côte grandiose, parsemée d’îlots, vous pourrez observer les mouettes tridactyles, les guillemots ou les pétrels fulmars à partir du sentier de visite. Pour avoir un œil d’aigle, des longues-vues sont à disposition et des jumelles s’empruntent à l’entrée.









Nous nous sommes arrêtés pour deux nuits ,dans un camping à la ferme à 4 km de la Pointe du Raz.

Un très bel accueil, un endroit propre et calme.
La Ferme de Kerguidy-Yzella





Un peu de repos

 03/08/2016
Et voilà , nous sommes de retour après 15 jours à parcourir les côtes Bretonnes.


Le soleil nous a accompagné tout au long de notre périple .
2300 kms,la Bretagne est aussi jolie dans les terres.  


Nous avons découvert Paimpont,Brocéliande et ses légendes.

Merlin,Lancelot,le roi Arthur,Excalibur,les chevaliers de la table ronde,le tombeau de Merlin l'Enchanteur,l'énorme chêne à guillotin.

Je vais vous montrer tout ça !! 


Le chêne à Guillotin 


Le chêne à Guillotin est situé à Concoret et plus précisément au village du Vaubossard.C'est le gros chêne du pays vieux d'environ 1000 ans,mesurant 20m de haut et ayant une circonférence de 9,65m. Ce qui est encore plus atypique, c'est son creux énorme à l'intérieur. Selon la légende, l’abbé de la paroisse, l'abbé Pierre-Paul Guillotin (c'est aussi l'enfant du pays il est né au Vaubossard en 1750), se cacha à l’intérieur du tronc de ce chêne en 1971 pendant la révolution afin d’échapper à ses poursuivants. En fait, lorsqu'il était vicaire de Saint-Servan en 1790, il refusa de signer la constitution civile. Ce délit le poussa à revenir au pays afin d'exercer secrètement son ministère. Mais, le 6 octobre 1793, des gardes nationaux de Paimpont accompagnés des gendarmes de Plélan se mirent à sa recherche afin de l'arrêter.Que vous le savez,il s'était caché dans ce fameux chêne et les autorités ne sont pas parvenues à l'appréhender. Voilà pourquoi ce chêne est désormais connu comme le «chêne à guillotin».




Le tombeau de Merlin 

Le tombeau de Merlin est le vestige d'une allée couverte qui présentait encore 8 dalles jusqu'en 1892 suite  

Merlin l’Enchanteur est l’enfant sans père, fils d’une pieuse nonne et d’un démon incube mais qui échappa au diable par baptême. Merlin, qui savait “transformer l’apparence des gens”, fut attaché comme barde à la cour du roi de la grande Bretagne Il devint l’ami et le conseiller de son fils, le fameux roi Arthur.

Mi homme mi dieu, devin et magicien, Merlin rencontra la fée Viviane, la dame du lac, à la fontaine de Barenton. Merlin, par amour, lui confia peu à peu tous les secrets de son art, jusqu’au pouvoir de retenir un homme à jamais. Viviane s’en empara pour le garder prisonnier dans “neuf cercles” immatériels au cœur de la forêt.

Merlin vient de temps à autres se reposer sous ces deux blocs de pierre, c’est pourquoi vous pouvez y faire un voeu.Mais l'enchanteur Merlin n'accepte que des offrandes naturelles,branches,feuilles, herbes exct. 


 


L'arbre d'Or 

Un énorme incendie a dévasté du 7 au 11 septembre 1990 bonne une partie de la forêt de Brocéliande autour de Tréhorenteuc et plus particulièrement le site légendaire du "Val sans retour".


Suite à l’incendie, l’Association de Sauvegarde du Val sans Retour a organisé le reboisement des zones sinistrées et 30 000 arbres furent replantés durant l’hiver 1991-92. En mémoire de ces événements et pour maintenir la légende de la forêt, l’artiste François Davin a créé l’Arbre d’Or. C’est un tronc de châtaignier calciné qui fût doré à la feuille (90 grammes d’or le recouvrent).

Cet arbre représente la tête et les bois d’un cerf, animal mythique de la forêt qui aimait se transformer Merlin pour hanter les bois. Inauguré le 10 août 1991, il est entouré de cinq arbres noirs. L’arbre d’or symbolise la renaissance de la forêt, tandis que les arbres noircis rappellent la forêt brûlée.

Cet arbre d’or connut bien des vicissitudes, tantôt amputé d’une branche, gratté par des vandales en mal de souvenirs ; il est maintenant, après restauration, entouré d’un grillage et ses abords plantés d’aiguilles de schiste pourpre pour empêcher son approche.

 



La Vallée des Saints

 03/08/2016


Au cœur de la Bretagne, des dizaines de statues représentant les saints bretons ont élu domicile sur une colline d'où ils semblent contempler la région. Chaque année, de nouveaux géants sont taillés dans le granit et rendent le paysage toujours plus fantastique.
Près de Carhaix et de son incontournable festival des Vieilles Charrues, un autre projet démesuré s'installe peu à peu : la Vallée des Saints. Il y a 1 500 ans, des moines et prêtres venus de Grande-Bretagne accostèrent sur les côtes bretonnes. Certains, tels que Malo ou Brieuc, ont marqué le territoire. Dans le village de Carnoët, des sculpteurs réalisent des statues en granit de 4 mètres de haut de ces saints et les placent sur une motte féodale d'où la vue s'étend jusqu'aux Monts d'Arrée. Chacune a un style bien particulier : l'une ressemble au Petit Prince, une autre à un Indien d'Amérique du Nord. En 2015, le site en comptait déjà une cinquantaine. Des visites guidées sont organisées l’été. De mai à septembre, vous pourrez également observer les sculpteurs travailler.  








En contrebas de ces statues nous avons découvert la Chapelle St Gildas.

Petit édifice en croix latine qui se compose d'une nef flanquée au nord d'un bas-côté, d'un transept et d'une abside polygonale. Sur le pignon de la façade occidentale s'élève un petit clocher ajouré, à flèche de pierre qui semble appartenir au 17e siècle. Les grandes fenêtres de la nef et de l'abside sont surmontées de pignons, avec rampants décorées de crochets et de gargouilles. Flèche reconstruite en 1757. 

A l'intérieur, la voûte est formée par une charpente lambrissée. Une clôture en bois peint et sculpté date du 16e siècle. Sur chacun des panneaux sont représentés les apôtres et deux scènes de la vie du Christ. L'entrée qui sépare la nef du transept porte en son milieu le Christ en croix entouré de sa mère et de Saint-Jean. 
Cette chapelle pourrait avoir été une fondation seigneuriale remontant aux premières années du 16e siècle. Sa proximité avec la forteresse de Tossen-Saint-Gweltas laisse penser que ce pouvait être la chapelle privée de ce château. Cet édifice paraît avoir été totalement achevé en une seule campagne se situant autour de 1500.

Le chevet à noues multiples et le clocher-mur à contreforts l'apparentent aux autres églises du Trégor réalisées par cet atelier de Morlaix. Au chevet figure une galerie de personnages grotesques : une femme mongolienne, à la mâchoire proéminente, allaite un enfant rachitique tout en tenant par la queue un chien qui, tête en bas, tente de la mordre. La plupart des œuvres d'art de la chapelle ont été volées au cours des années 1960, à l'exception d'un ange gravé sur une poutre, vêtu du pantalon traditionnel breton. Une cage de bois dans la nef servait à recueillir les offrandes au recteur, le jour du pardon. Le sarcophage de ce dernier, où des reliques de saint Gildas auraient été déposées, est également conservé.







Niché à quelques encablures du centre d’un village breton,  (à une vingtaine de minutes au sud-ouest de Rennes), le Manoir de l’Automobile et des vieux métiers de Lohéac est un lieu exceptionnel.

 


Exceptionnel il l’est à plusieurs titres.

Premièrement par le nombre des autos présentées : plus de 400 véhicules disposés sur plus de 14000 m2 d’exposition. Ensuite par la diversité des véhicules et des marques qui y sont représentés. Difficile de privilégier un type de véhicule (protos du Mans, Formule 1) à un autre (voitures populaires française, GT prestigieuses des années 60, 70, 80 ou 90), une marque (FerrariMaserati, Facel Vega) à une autre (Alpine, Packard, Alfa Romeo), le Manoir, un musée pas comme les autres, vaut véritablement le détour, plutôt quelques heures à cheminer de découverte merveilleuse en découverte merveilleuse dans ses nombreuses salles.(4 heures de visite pour nous !!)

Il accueille également une collection de véhicules miniatures, restitue le cadre des anciens métiers entre autres découvertes qui, à coup sûr, raviront petits et grands. En son enceinte, il regorge d’autres trésors. Un plan d’eau permet par exemple aux véhicules amphibies de tenter régulièrement des sorties. 

Alentours enfin une multitudes d’activités se sont développées : écoles de pilotage sur les circuit de rallycross ou asphalte, manifestations tout au long de l’année (la désormais fameuse autobrocante qui se déroule au début de chaque mois d’octobre) il est impossible de s’ennuyer à Lohéac !

Personnellement, je ne me suis pas ennuyée ! 
















Les Jardins de Brocéliande 

« Un retour aux sens et une ode à la nature à ne pas manquer ! » 

Site classé dans le top 10 des lieux touristiques de Bretagne.  

Et c'est vrai que ce jardin vous promet de devenir un visiteur sensationnel ou « sens dessus dessous » :  Des aventures sensorielles vous attendent pour découvrir des univers botaniques exceptionnels avec « Réveille tes pieds » (à faire pieds nus),  « Active tes sens » (à faire les yeux masqués) ou « File là-haut » (à faire dans les arbres) !

 

Traverser ainsi les collections de lilas, d'iris en passant par les escapades asiatiques ou encore les vergers de pomme bio, devient un jeu d'enfants et permet de s'approprier la biodiversité !! 

Un jardin aussi où des poules, des oies voguent au milieu de sculptures d'art contemporain ou dans des décors kitchs des années 70, et vous assure divertissement et récréation. 

Acteurs de l'économie sociale et solidaire, du développement durable, les Jardins de Brocéliande sont un lieu d'insertion de personnes en situation de handicap, différentes et compétentes !

Création du parc : Gérard Brière

Les Jardins de Brocéliande ont été créés en 1995, à l'initiative de l'ancien directeur de l'ESAT (ex-CAT) Le Pommeret, Monsieur Gérard Brière 
Le but était double : faire découvrir aux visiteurs la richesse végétale et la richesse humaine. Ils sont ainsi le fruit du travail d'une équipe de vingt personnes handicapées et de son personnel d'encadrement, passionnés par leur travail, avides de rencontre et de partage de leur savoir-faire. Ces jardins permettent à chacun la rencontre avec la nature, les civilisations ou la poésie, de se laisser surprendre par l'originalité des scènes paysagères, et surtout d'éveiller ses propres émotions.









Les forges de Paimpont

 02/08/2016

Fondée en 1673 la forge de Paimpont fonctionna jusqu’en 1894, date de sa fermeture définitive.
Le village des Forges de Paimpont a conservé les vestiges des laminoirs et des fonderies, les bâtiments destinés autrefois aux logements des maîtres de forge et des ouvriers, ainsi que les écuries, des remises et des lieux de culte.

Les activités de cette manufacture de fer ont profondément marqué le paysage du village des Forges qui aligne ses maisons basses du XVIIIe siècle, en schiste violet, anciens logements des ouvriers sidérurgistes.

Jusqu’au 19e siècle, l’industrie bretonne de la métallurgie "au charbon de bois" fut parmi les plus importantes avant d’être supplantée par la concurrence.

 








<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :