Les blogs
du village
ou je suis née landelles

ou je suis née landelles

village normand - LANDELLES ET COUPIGNY (14) -

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 467 561
Nombre de commentaires : 484
Nombre d'articles : 297
Dernière màj le 19/10/2011
Blog créé le 02/06/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS







LA MAISON DE PAPY

 28/05/2010

La maison de Papy à Landelles et coupigny




Sur proposition de Georges de Coupigny les élèves de Bepa « espaces naturels » du lycée agricole de Vire sont venus restaurer des haies bocagères à Coupigny. Chacun sait qu'au cours des dernières années de nombreuses haies ont disparu et sans cesse le bocage devient de plus en plus clairsemé. Le secteur de Coupigny n'échappe pas à la règle.

Encadrés par leurs enseignants techniques, Thierry Lorand et Élisabeth Levée, les élèves se sont bien investis dans ces travaux qu'ils jugent très utiles pour la restauration des paysages. Ce chantier nature aura notamment permis de regarnir environ 400 m de haies avec des espèces variées : chênes, hêtres, troènes, noisetiers, frênes, érables, fusains...

De plus Armel et Georges de Coupigny ont soigné l'accueil des jeunes en leur faisant visiter le village, son cimetière et son moulin. « Cette action de restauration de paysage correspond bien à notre formation et l'accueil s'est vraiment révélé très chaleureux », ont déclaré les lycéens Antoine et Hugo, Gwendolin et Carole




Le  Comité des fêtes organise : 

 tir à la corde, sciage de bois, lancer de balles, course de brouettes, jeu du tracto pelle et jeu de vitesse pour le changement de roue de voiture.

Course cycliste de la Pentecôte : le public au rendez-vous - Landelles-et-Coupigny


course a la brouette


Equipe de Foot


les retro


ancienne voiture




LOTO



L'école de cyclisme de l'Union cycliste landellaise





Jean Delafontaine, photographe bien connu, en collaboration avec l'AVPPS (Valorisation du patrimoine en pays séverin) propose un ouvrage consacré à l'église de Landelles au cours du siècle dernier. Une large place est bien sûr consacrée à la destruction de l'édifice en 1989, l'église avait alors été la proie des flammes pendant la nuit du 17 au 18 novembre, une terrible déchirure dans le coeur de nombreux Landellais. « Ce soir-là une chorale était en répétition à l'intérieur de l'église, le feu s'est déclaré en fin de soirée dans le système de chaufferie avant de se propager rapidement à tout l'édifice, les choristes étant alors heureusement à l'extérieur » commente Georges Thomas, historien local de l'église. Ce dernier a bien sûr apporté une précieuse contribution à l'ouvrage de vingt-quatre pages composé de photos légendes tirées de la collection de Jean Delafontaine (au total une quarantaine de photos). L'historique de l'église y est fidèlement reconstitué : époque de la séparation de l'Église catholique et de l'État (épisode des herses), arrivée des cloches en 1905...

Livre en souscription au tarif de 15 € jusqu'au 20 décembre auprès de l'AVPPS au Point Info 14 de Saint-Sever et auprès de Jean Delafontaine, prix hors souscription : 16 €.










Les pompiers de Landelles :

POMPIERS

 

Saviez-vous qu'il y a eu une inauguration du matériel d'incendie dans les années 1902 par le Ministre André Marie ( né à Honfleurle  3 décembre 1897 et mort à  Rouen le 12 juin 1974). La pompe à bras couta à l'époque 2000 Francs    http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Marie

 

Puis une inauguration  en 1952  avec le ministre Henry Chéron  (né le 11 mai 1867 à Lisieux il est mort le 14 avril 1936). La nouvelle AUTO-POMPES s’appelait DESIREE

 

 



photo de Mr DELAFONTAINE


ancien casques


Sainte Barbe, en raison de sa foi chrétienne, est enfermée dans une tour par son père Dioscore  Mais un prêtre chrétien, déguisé en médecin, s’introduisit dans la tour et la baptisa.

Au retour d’un voyage de son père, Barbe lui apprit qu’elle avait percé une troisième fenêtre dans le mur de la tour pour représenter la  sainte Trinité qu’elle était chrétienne. Furieux, le père mit le feu à la tour.

Barbe réussit à s’enfuir, mais un berger découvrit sa cachette et avertit son père. Ce dernier la traîna devant le gouverneur romain de la province, qui la condamna au supplice. Comme la fille refusait d’abjurer sa foi, le gouverneur ordonna au père de trancher lui-même la tête de sa fille.

Dioscore la décapita et fut aussitôt châtié par le Ciel,  il mourut frappé par la foudre Quand les chrétiens vinrent demander le corps de sa fille, ne voulant pas utiliser son prénom perse et ne pouvant pas se dévoiler en utilisant son prénom de baptême chrétien, ils ne purent en parler que comme « la jeune femme barbare », d'où le nom de sainte Barbara qui lui fut donné

 

 

Au sein des sapeurs-pompiers, la fête de la Sainte-Barbe est souvent associée à un défilé et à un repas ou un bal. C'est pour eux le moyen de faire la fête et de remercier cette sainte qui protège tous les sapeurs-pompiers. En son honneur, dans toutes les villes et les villages de France, des défilés sont organisés.

 



voici deux nouvelles photos que Christelle Malbron de Landelles m' a envoyé
merci a toi Christelle






Suite à l'incendie de l'église la veillée de Noël sera dans la Salle des fêtes et retransmise en direct à la radio
Animée par les deux Abbés Roger & Letellier



photos de Mr Delafontaine






Si vous venez un jour à Landelles et Coupigny venez aussi visiter l'Abbaye de Saint Sever



LIVRE
sur le chemin du Mont Saint Michel
SAINT SEVER & son ABBAYE

André LAROZE


LIVRE
sur le chemin du Mont Saint Michel
SAINT SEVER & son ABBAYE

André LAROZE


LIVRE
sur le chemin du Mont Saint Michel
SAINT SEVER & son ABBAYE

André LAROZE


L'Inventaire de l'abbatiale : un beau calice du XVIII e - Saint-Sever-Calvados

Après les églises de Campagnolles et Fonternemont qui avaient fait l'objet d'un inventaire complet en mai dernier, c'était mercredi au tour de l'abbatiale de Saint-Sever d'être inventoriée. Présidée par Françoise Lévêque, l'association Patrimoine et art sacré dans le Calvados continue son minutieux travail d'inventaire des églises du département. À ce jour, plus de deux cents églises ont déjà été visitées.

Une vingtaine de personnes a passé au peigne fin tous les objets de l'église. « Contrairement aux idées reçues ce n'est pas dans les plus grands édifices religieux que l'on trouve le plus de choses. Ces bâtiments remarquables ont fait l'objet de beaucoup de travaux et de remaniements, de nombreux objets alors déménagés ne sont pas revenus. Pour l'abbatiale, c'est le cas du Chemin de Croix. Nous avons également répertorié très peu de vêtements sacerdotaux, c'est étonnant, commente Françoise Lévêque. Côté orfèvrerie, plusieurs pièces sont intéressantes, notamment un très beau calice offert par la famille Pélerin en 1973, celui-ci est en fait daté de 1773, son histoire serait donc à rebâtir. »

Les bénévoles ont apprécié les vitraux somptueux du XIII e siècle et XV e siècle et la qualité de l'ensemble architectural.



Visite guidée de l'abbatiale pour les élus - Saint-Sever-Calvados

Les membres du conseil municipal ainsi que les secrétaires de mairie ont pu récemment visiter l'église abbatiale, visite guidée par Yves Ledran qui connaît parfaitement l'histoire de l'édifice religieux séverin.

« Nous avons néanmoins du mal à connaître toute l'histoire car les plus anciens documents d'archive sur Saint-Sever et l'abbatiale ont disparu, notamment pendant la Guerre de 100 ans » a souligné Yves Ledran.

Édifiée en 1070, au XII e siècle l'église romane était reconstruite et remplacée par une église de style gothique. C'est en 1697 qu'un clocher a été construit à l'extrémité ouest de l'église paroissiale car à l'époque la commune comptait une église abbatiale, d'une part, et une église paroissiale, d'autre part.

En 1821, l'église abbatiale devenait paroissiale et l'ancienne église des fidèles était détruite, ce qui explique le fait surprenant que seul le clocher subsiste aujourd'hui.

Parmi les richesses de l'église abbatiale de Saint-Sever, Yves Ledran a mis en avant les vitraux du XIII e siècle, qui illustrent notamment la vie de Sever, et la tour lanterne qui s'inspire de celle de la cathédrale de Coutances



Visite guidée de l'abbatiale pour les élus - Saint-Sever-Calvados

Dans le cadre des Journées du patrimoine l'AVPPS (Association de valorisation du patrimoine en Pays Séverin) a proposé dans les celliers de l'Abbaye dimanche toute la journée une exposition des vestiges de poterie trouvés sur divers sites de Saint-Sever au cours des dernières décennies.

Le public, en trop petit nombre, a ainsi pu découvrir des fragments de poterie découverts lors des travaux de valorisation du site de la Motte castrale, notamment des restes de vases en argile blanche, pieds de lampe à huile...

Yves Ledran, l'un des initiateurs de ces fouilles était présent pour commenter l'historique de ces recherches. Également exposés des restes de poterie découverts lors de la construction du collège au lieu-dit le Pré Méssan. La visite guidée de l'abbatiale a par ailleurs regroupé une quinzaine de personnes.




je suis abonnée à un petit journal 'PAYS SEVERIN'
Association pour la valorisation du patrimoine en Pays Séverin
le point info se trouve 3 rte de Beslon 14380 Saint Sever
Tél 02.31.09.06.85 avpps@wanadoo.fr

LES ACTUALITES EN PAYS SEVERIN







Fondée en mai 1996, l'AVPPS (Association pour la valorisation du patrimoine en pays séverin) a travaillé en partenariat avec le Groupe ornithologique normand et l'association Respecter le Bocage, pour une sortie ornithologique sur Champ-du-Boult. Participation également au Festival de musique en l'abbatiale, à la Route du papier, au 65 e anniversaire de la Libération... Face à l'interrogation d'un membre concernant la mauvaise communication pour la Journée du patrimoine, le bureau a reconnu qu'« il s'agissait là d'un point faible de l'association. Nous devrons faire de nets progrès dans ce domaine ».

La plupart des animations seront reconduites en 2010, notamment le 3 e Festival de musique en l'abbatiale avec l'association « Musique en terre séverine et normande ». Egalement un projet de coédition d'un ouvrage « Renaissance de l'église de Landelles » avec Jean de La Fontaine.

Pour l'exercice écoulé, le bilan trésorier présente un déficit de 1 169




IDEE GENIALE

 06/10/2009
voici une idée géniale  qui devrait se faire aussi à LANDELLES
Faire comme 
Mr et Mme Claude Lefèvre  boulanger-patissier à Sept-Frères on fait faire des photos (en tirage limité)  avec des gens du village ,
les chasseurs, le bouilleur de cru




les chasseurs, le bouilleur de cru



CROIX & CALVAIRES

 03/06/2009

Dans  le calvados, nous avons beaucoup de CROIX & CALVAIRES,
A une époque des bénévoles ont recensé et restauré les calvaires, 
Beaucoup on était détruit par la guerre

Les croix, principalement érigées dans la première moitié du XIXème siècle, sont en fer forgé alors que dans la seconde moitié, elles sont en fonte

La plupart des croix et calvaires s’élèvent à des emplacements emblématiques.
Ainsi, on les retrouve 

- près des églises.
-  Il s’agit alors de croix hosannières devant lesquelles on chantait « l’hosanna » le dimanche des Rameaux ;

-  aux accès immédiats de la sauveté, du lieu d’asile ;
-  aux limites plus lointaines de la paroisse

-  à proximité d’une église champêtre ou d’une chapelle.
(Ils signalaient alors la présence d’un lieu sacré. Ils pouvaient aussi commémorer un ancien cimetière

 

- sur les hauteurs : ils permettaient de veiller et de protéger cultures et habitants

 

- - près des fontaines pour les sanctifier

- - sur le lieu d’un évènement important (accident, bataille,…)

Au Moyen âge, la vie était dure et les disputes aussi. Non seulement, les seigneurs étaient toujours en guerre entre eux, mais aussi des brigands peuplaient les forêts normandes , à proximité des chemins de commerce. L'Eglise essaya par plusieurs moyens de maintenir la paix et de protéger ses fidèles.  * La Trêve de Dieu" interdisait les bagarres du mercredi soir au lundi matin ; Il fut ordonné aussi d'attendre quarante jours avant de se venger ; il fut aussi interdit aux seigneurs de détrousser les voyageurs ... Puis il fut aussi décidé, afin de protéger les voyageurs ou les gens poursuivis par un ennemi,  que toute personne qui trouverait refuge auprès d'une croix serait tout aussi protégée que si elle avait trouvé asile dans une église. Les gens de l'époque étant très superticieux et ayant une peur atroce de l'enfer, ce "droit d'asile" était généralement respecté.  Les calvaires devenaient des lieux sacrés comme les églises et les chapelles. C'est pour cela que beaucoup de calvaires ont été érigés depuis le Moyen-âge le long des Grands Chemins. 
          les têtes de morts que l'on retrouve sculptées sur beaucoup de calvaires étaient destinées à faire fuir plus rapidement les bandits par peur d'un mauvais sort ou de la damnation "

 

 
















La CHAPELLE  NOTRE DAME  de CONSOLATION 
1905 en granit et dedans en Marbre















La Chapelle Saint-Ortaire 1855 - XIXe Siècle (sarcophage mérovingien, dit de saint Ortaire

 Il fut ermite au 6e siècle dans l'Orne, Ortaire à la vision de la mort de l’abbé de Landelles et se rend à ses funérailles. Il est choisi comme nouvel abbé. Il guérit les malades affectés par la goutte, maux de tête, paralysie, l'arthrite et les rhumatismes, il sauva même une femme lépreuse. Ces guérisons portèrent au loin la renommée des vertus et la sainteté de cet homme. 

Deux endroits de la Manche se prévalent d'être le lieu de naissance d'Ortaire dans les années 482, Poilley et Le Dézert.

À 12 ans il entre au monastère de Beaumesnil (près de St-Sever).

Ortaire nourrissait une grande dévotion pour la vierge Marie il lui construisit une chapelle « dans son monastère de Landelles " Il retirera dans la grotte de Malloué "à cent mille du monastère" selon les acta sanctorum du bréviaire de Coutances de 1745 . Il mourut dit-on à 98 ans le 15 avril vers 580.

 

Saint Ortaire est fêté le 15 avril et le 21 mai

 

"Selon la légende, ce lieu de pèlerinage très fréquenté naguère le mardi de Pâques doit sa réputation à l'ermite Saint-Ortaire qui évangélisa la région vers le 6ème siècle. Il menait une vie austère, et possédait la renommée d'accomplir des miracles

Les  fidèles qui se rendaient à la chapelle avaient l'habitude de déposer sur leur chemin des cailloux ou chatiaux pour retrouver leur route . Ils en mettaient également sur les arbres entourant le sanctuaire, à la hauteur de leur mal ou de la douleur à guérir.Lorsque le caillou tombait d'une façon naturelle, le malade était guéri. Sinon malheur à celui qui le faisait tomber, il héritait du mal...."




















L'Eglise, est entourée dans le cimetière de deux chapelles du  XIXe toutes les 3 sont en granites
-L'église Saint-Pierre du XVIIe Siècle - XVIIIe Siècle. Depuis 1992 monuments historiques

Elle comprend :
- un clocher construit en 1652,
- un autel et baldaquin de style Louis XVI,




Les Abbés successifs de Landelles et coupigny :

L'abbé LETEISSIER dans les années 1950
L'abbé LEROY dans les années 1960, puis je crois que celui ci est parti a Courson avec sa bonne Mme Emeri
L'abbé THOMAS L'abbé VILLAIN  
L'abbé LETEULLIER & L'abbé ROGER : dans les années 1988
L'abbé Jacques MORCEL : dans les années 1989 à maintenant







































l' événement a été publié dans l'édition Vire-Falaise du 20 novembre 1989 (Ouest-France - service Microfilm  Rennes   laurence.duval@ouest-france.fr )

l'édition Vire-Falaise du 20 novembre 1989  article de Monsieur Jean DELAFONTAINE

http://accel10.mettre-put-idata.over-blog.com/2/74/19/72//EGLISE-20-11-1989-001.jpg

http://accel10.mettre-put-idata.over-blog.com/2/74/19/72//EGLISE-20-11-1989.jpg



1989 - l’église a entièrement brûlé en 10 minutes un soir du 17 novembre alors que la chorale paroissiale préparait les chants de Noël  ‘problème de chauffage ‘. Les pompiers  (15 pompiers de la commune  pompiers de la commune de Landelles,  25 de Saint-Sever et 24 pompiers de Vire ) ont mis plusieurs heures à éteindre le feu .....

Le lendemain il ne restait plus que des murs calcinés c’était une vraie catastrophe, une désolation totale pour les habitants de ce village

** En 1820 l'Eglise avait déjà brulé ainsi qu'une partie du bourg !

* En 1957 Les paysans de la commune et des environs avaient donné des CHENES

Heureusement tout a été reconstruit et restauré à l’identique et le résultat est vraiment magnifique ..

Cette restauration nous la devons à une équipe de compagnon extraordinaire

Les ateliers Aubert-Labansat  les travaux effectués à l’époque sous la direction de l’Architecte Monsieur Jean-charles de SEZE



Ayant pris contact avec les Ateliers Aubert-labansat Madame Delphine Lebreuilly  m'autorise a parlé et a prendre les photos qui ont été faites lors des travaux de restauration, elle prend aussi contact avec Mr André Aubert gérant de l’entreprise à cette époque pour récupérer  différentes informations qu'elle me communiquera des que possible . Merci à Vous Madame Delphine LEBREUILLY



les Ateliers Aubert-labansat : une entreprise NORMANDE du patrimoine depuis 1890, ils créent et reproduisent à l'indique des mièces du Moyen d'âge Louis XIV  , Châteaux – Cathédrales – Eglises

les Ateliers Aubert-labansat : le  Vaudôme – route de Lessay 50200 Coutances

www.aubert-labansat.com



les Fermes chevrons



détail du centre


 Charpente


le Charpente



ORGUES

 J'ai pris aussi contact avec Messieurs Francois Cassigneul et David Cassan pour avoir leurs autorisations de mettre les photos sur les orgues de Landelles et Coupigny merci à  vous Messieurs      www.orgues-calvados

G.P.F.O  = Groupement Professionnel des Facteurs d'Orgues - Manufacture Bretonne http://gpfo.free.fr/entreprise.php?facteur=toussaint 

Aucune photo n'a été enregistrée.
Modifiez l'article pour charger une photo moins volumineuse.













La nef et le chœur sont couverts d'une charpente dont les poutres sont sculptées ou gravées. Des armoiries et des figures humaines y sont représentées et une inscription en caractères gothiques y figure, indiquant : « Mil CCCC septante... fut fait nouvel le bas de la nef de seans ». La charpente actuelle est une copie de l'originale, datée du XVe siècle , )





Vie pratique actuel (2009)
- (1) Boucherie
- (1) superette
- (1) restaurant
- (1) bar/ presse/ tabac
- (1) fleuriste/vêtement
- (1) la poste (ouverture : du mardi au vendredi de 9h15 à 12h30 et le samedi de 9h à 11h)
- (1) pharmacie BOURREL
- (1) médecin
- (1) vétérinaires
-       infirmières

Vie pratique dans les années 1960 je me souviens qu'il y avait

- 2 boucheries (Mme Vivier/ Goulot)(
- 1 Pâtisserie (Mr et Mme Legentil)
- 2 Boulangeries (Mr et Mme Bertrand )  (Mauger (mes parents)ex Boulangerie Riviere)
- 1 Abattoir (Mr James)
- la poste
- Marchand de farine (Mr Duchemin)
- 1 Cordonnier - petite superette- essence pour mobilette- ( Mr et Mme Fôrest)
- 1 Café de (Mme Marguerite Morin)
- 1 Café Epicerie de (Mr et Mme Ozanne)
- 1 Café Tabac chaussure de ( Mr et Mme Lenoble)
- 1 Charcuterie ( XXX)
- 1 Mercerie ( Mme ALEXANDRE)
- 1 Bijouterie de (Mr et Mme Lefranc)
- 1 Chapelière Paris Mode ( Mme XXX)
- 3 Couturières ( Mme Gegat - Mme Alexis ,  Mme XXX)
- 1 Coiffeur (Mr et Mme Gadeboit)
- 1 Vêtement (Mr et Mme XXX)
- 1 Magasin d'installateur électricien et de Radio (Mr et Mme Alexis)
- 1 Magasin de Légumes (Mr et Mme Jourdan)
- 1 entrepôt Magasin quincaillerie (Mr et Mme Lampériere)
- 1 Café (   Mr et Mme Dupont)
-  2 Médecins ( Mr Doussin ) ( xxxx)
- 1 Pharmacien ( XXX)
- 2 Garages (Mr et Mme Tardif), (Mr et Mme Boquet)
- 1 Vétérinaire (XXX)
- 1 Magasin de Peinture  Lebeurrier (merci a Me LEMASSON Thérèse née pigace )
 - 2 électriciens : dont Mr Alexis et Mr Pigace albert (pére de Thérèse merci a toi ).
- 1 Garage pour gros matériel agricole maréchal ferrant (Mr et Mme Leglinel)
- 1 garde champêtre je crois  (Mr Amédé Alexandre)
- 1 notaire ( je crois   Mr Delorme )
- le Maire
- 1 menuiserie (Mr et Mme Mezeret)  
- 1 Charpentier , il faisait aussi les cercueils  (Mr Debreuil)
- 1 école de Filles  (tenue Par Mme Jeanne , Mlle Olivier)
- 1 école de Garçons (tenue Par xxxx)

- Moulin de Coupigny sur la rivière de la Cune (ou les cultivateurs venaient apporter leurs blés)
je crois qu il y avait 1 ou 2 autres moulins ?




Lieux-dits, hameaux & autres lieux dans les Années 1946
-Beauhamel 5 foyers en 1946

-Besnerie 6 foyers en 1946

-Causserie 8 foyers en 1946

-Corbion 4 foyers en 1946

-Coupigny 6 foyers en 1946

-Corniere 20 foyers en 1946

-Domaine 9 foyers en 1946

-Enguehardiere 9 foyers en 1946

-Gosserie 9 foyers en 1946

-Guilberdiere 10 foyers en 1946

-Hairie de bas 3 foyers en 1946

-Hametiere 4 foyers en 1946

-Huberdiere 3 foyers en 1946

-La belliere 8 foyers en 1946

-La bergerie 4 foyers en 1946

-La besnardiere 3 foyers en 1946

-La ferme 7 foyers en 1946

-La grande chauviniere 4 foyers en 1946

-La haie 3 foyers en 1946

-La mazure 7 foyers en 1946

-La merrerie 2 foyers en 1946

-La petite chauviniere 10 foyers en 1946

-La plaine 5 foyers en 1946

-La potellerie 1 foyers en 1946

-La vesiniere 1 foyers en 1946

-Le bourg chantreuil 3 foyers en 1946

-Le moutier 2 foyers en 1946

-Le vaudinet 3 foyers en 1946

-Les fosses 2 foyers en 1946

-Les vallees 2 foyers en 1946

-Leziere 5 foyers en 1946

-Paillardiere 5 foyers en 1946

-Rigaudiere 8 foyers en 1946

-Tillaux 11 foyers en 1946




le LUTRIN

 03/06/2009

L'Ancien LUTRIN de landelles & Coupigny

je remercie sincèrement Monsieur Jean DELAFONTAINE pour cette Photo du LUTRIN




Patrimoine

 03/06/2009

L'église est entourée dans le cimetière de deux chapelles du  XIXe toutes les 3 sont en granites.

L'église Saint-Pierre du XVIIe Siècle - XVIIIe Siècle. Depuis 1992 monuments historiques

Elle comprend :

- un clocher construit en 1652

- un autel et baldaquin de style Louis XVI

- Console banquettes de choeur, grilles fer forgé elle représente clé croisée avec le glaive armoiries sur le socle avec chevron représentant trois léopards, autels latéraux chaire, fonts baptismaux et lutrin  XVe Siècle, je me  souviens que sur le Lutrin il y avait un aigle  


 -Vierge à l'Enfant en pierre XVe Siècle , manque le bras gauche

saint Jean-Baptiste en pierre XVe Siècle,  Jean-Baptiste tenant devant sa poitrine un disque sur lequel est l'agneau

statues de saint Pierre et de saint Paul en terre cuite XVIIIe Siècle

** Tableau une copie (d'après) *Restout 'Baptême du Christ' *

Chapelles

-La Chapelle Saint-Ortaire XIXe Siècle (Sarcophage mérovingien dit de Saint- Ortaire.)
- Chapelle Notre Dame 

- La chapelle Saint Martin d'Annebecq du XVe Siècle

Moulins
-Moulin à Eau pour la farine de blé (1664)

Maisons Bourgeoises
- Château de COUPIGNY
- Château de BOIS NANTIER
- Manoirs (ex Mr Delorme)

- Dans le Haut du Bourg de Landelles près de la Pharmacie et de la Mairie il y a - Le calvaire est du XVIII  Siècle

***la famille Restout est une dynastie normands qui a donné un grand nombre de peintres 

Eustache Restout, (1655-1743), architecte, graveur et peintre
Jacques Restout, (1650-1701), peintre
Jean Ier  Restout,(1666-1702), peintre
Marc Restout, (1616-1684), peintre
Thomas Restout (1671-1754) peintre

Jean II Restout, (1692-1768), peintre 
Jean-Bernard Restout , (1732-1797), peintre

*source  http://fr.wikipedia.org/wiki/Restout)

 




UN PEU D'HISTOIRE

 03/06/2009

La BARONNIE  de Landelles et l’abbaye de Saint-Sever seraient issues du démembrement de la baronnie de Saint-Sever par les comtes de Cestre.

* La Baronnie de Landelles outre la paroisse de Landelles avait ses extensions dans celles de Beaumesnil, Coupigny, Mesnil- caussois, Sept-Frères, Morigny, Coursons, Mombray, Saint-Sever, Tallevende et Saint-Martin-de-Tallevende

* Source http://fr.wikipedia.org/wiki/Landelles-et-Coupigny 

Le Tumulus de la Hogue à Fontenay-le-Marmion (Calvados). (Etude des Tumulus Néolithiques du Calvados et de l'Orne
Société Préhistorique Française 
Le bulletin des Antiquaires de Normandie (7e année 1866, T. IV, P.638) a publiéune notice anonyme sur un tumulus découvert à cond-sur-Noireau (arrondissement de Vire) cette dissertation n'offre rien à retenir.
Dans le même arrondissement, mais dans le canton de Saint-Sever, on a signalé aussi des tumulus inexplorés sur la commune de Landelles et coupigny , Village de la Quérulière (1) 
(1) F.Fédérique. - but Anti.Normandie, T. V, p.253. - L. Coutil - Dict. paléoethnologique du calvados , p69.- invent. mon. mégal. Calvados
 

Centre Historique des Archives Nationales conserve les dossiers des personnes décorées de la Légion d’Honneur,  consultable sur internet   http://www.culture.gouv.fr/documentation/leonore/pres.htm http://www.archivesnationales.culture.gouv.fr/chan

Pierre Amédée Asselin, né en 1871 à Annebecq,

Nicolas Charles Blin, né en 1763 à Sept-Frères

 

 

Philbert François d’Anjou de Boisnantier, né en 1751 à Landelles-et-Coupigny.

Julien Charles Geffroy, né en 1807 à Landelles-et-Coupigny


Pierre Postel, né en 1770 à Landelles-et-Coupigny

Gilles François Micop, né en 1774 à Landelles-et-Coupigny





J'ai la chance d'avoir un ouvrage d'un cinquantaine de page intitilé
 " 1939 - 1945 TEMOINAGES des LANDELLAIS de l'EPOGUE " édition du 4 août 1999 -
Ce livret sur le témoignage de la guerre 1939-1945 avec les gens de Landelles

Témoignage de Monsieur André Alexis 
Rédaction , photos de Monsieur Jean DELAFONTAINE -Photographe et correspondant de presse

Ce livret s'est déjà vendu à plusieurs exemplaires

cet ouvrage n'est pas très cher,
je suis sure que vous pouvez contacter les commerçants de Landelles où la mairie pour vous le commander.

l'ouvrage est désormais la municipalité de Creully qui le réédite à la demande, au château de Creully se trouve  un musée de la radio "Musée André Alexis" ( décédé en 2007) . C'est en grande partie lui qui a approvisionné ce musée. chaque année les radios amateurs du 14 dont il était adhérent se réunissent chaque 6 juin pour des contacts avec le monde entier.

En 1992, Messieurs Denis DERDOS et André ALEXIS ont exposé dans le Château de Creuilly du matériel radio civil et militaire datant de la seconde Guerre Mondiale. Vu le vif intérêt qu'en ont porté les nombreux visiteurs, Denis DERDOS eu l'idée de créer un Musée de la Radio, expliquant qu'une des tours du Château avait été utilisée comme premier studio de la B.B.C., dès le 6 Juin 1944. Studio d'où partirent les communiqués des correspondants de guerre du monde entier, concernant le front de Normandie. Inauguré le 20 Novembre 1994, le musée de la Radio, qui se situe dans l'une des salles du Château, comprend un centaine de pièces et de documents provenant de l'achat de la collection d'André ALEXIS.

Voici à quoi ressemble cette ouvrage de témoignages



LAMPERIERE  Henri : gendarme à Bretteville /Laize en 1943 , sa moto de service servit pour des missions de liaison avec les autres mouvements de Résistance.



Histoire du maquis de Saint-Clair
de Henri Lampérière,
éditions Corlet, 1990, 38 p.  imprimée à condé sur noireau , juillet 1982.
(disponible à la médiathèque du Mémorial de Caen)
Cette brochure a été écrite par un membre important du maquis et a été approuvée par les rescapés.


 monument a été érigée en granit de Saint-Sever en 1946   "Association du souvenir du Souvenir du maquis de St-Clair"

voici  les textes sur les Sources :
http://jacques-vico.fr/JEAN%20RENAUD-DANDICOLLE.htm
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean_Renaud-Dandicolle
Rendons HOMMAGES à tous ces HOMMES & FEMMES de la résistance du CALVADOS  " Mort pour la France "

Hommage à vous MESSIEURS André ALEXIS , Henri LAMPERIERE  Hommage aussi à mon oncle RENE BESNEHARD prisonnier de cette guerre



LANDELLES ET COUPIGNY  est située dans le Calvados (14) en basse-Normandie à 12 km de Vire et 80 km de Caen, drainé par deux rivières : la Cune et la Drôme (où de nombreux pécheurs viennent pécher à partir de l'ouverture en Mars, nous connaissons une trentaine de points de déversements comme la drôme, la dathée, la sienne, la sénène la brévogne et la cune).

Nos Landaillais et Landaillaise sont aux nombres de 837 habitants .

* La commune de landelles et coupigny résulte de la fusion, en 1785 de la paroisses de landelles et de Coupigny.
La commune d'Annebecq s'y est ajoutée en 1975
   
(*  source :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Landelles-et-Coupigny  )

**  Origine du nom Landelles  : du gaulois landa, " landes », avec le suffixe de présence -ella et de l'anthroponyme Cuppinius, suivi du suffixe latin -acus, « le domaine de». 

 



** Landelles-et-Coupigny est constituée de trois entités distinctes. Vers 1780, la petite paroisse de Coupigny est rattachée à celle de Landelles qui est longtemps restée la plus vaste paroisse implantée sur le territoire de l'actuel canton.

** Landelles-et-Coupigny est traversé par les routes de Vire à Saint-Lô (Manche) et du Bény-Bocage à Saint-Pois (Manche) . Le bourg se développe autour de ces axes de communication et concentre l'essentiel des activitésLes terres de la commune sont de bonne qualité et sont dévolues à l'agriculture. Au XIXe siècle, l'élevage apparaît dans le Bocage, complétant la culture des céréales. Malgré cela, la population diminue depuis le XIXe siècle. La tendance semble s'inverser dans les dernières années du XXe siècle  probablement en raison de la présence d'activités commerciales et d'une école et de la proximité de Vire.

** Source reçu de Monsieur Georges de Coupigny merci à vous




Citroën Type A Torpedo est le premier modèle d'automobile conçu par André Citroën  entre mai 1919 et juillet 1921.


Citroën Traction Avant entre les années 1934 et 1957






Renault 4CV, ( 1947),constructeur  français RENAULT,  conçue par Fernand Picard et Edmond Serre,


Renault Dauphine (1950)






Pentecôte

 02/06/2009

Hélas il ni a pas beaucoup de manifestations ........


à la PENTECOTE  - 3 jours de fête
- Fête foraines,
- Fête patronale et communale (Repas champetre, le soir feu d'artifice et bal)

- courses de vélo

-  une braderie - vide greniers - (voir les dates à la mairie)  

- depuis 2006 grâce à Monsieur Bourrel Guillaume (Pharmacie) il a créé un festival de voitures motos ancien(e)s  et de Bandes Dessinées.


- Kermesse de l'école

- il y avait aussi la journée du patrimoine - journée des Moulins en juin ( découvrir des sites de découvertes expo, dégustations)  


- le mercredi le MARCHE


Je pense qu'il faudrait vraiment faire quelque chose mais bon c'est une autre histoire   (arbre de Noêl, bourse de vêtement, bourse....fête du pain , fête du cidre




nos MAIRES

 02/06/2009
Les maires successifs de Landelles et coupigny
Monsieur DELORMES : dans les années 1950 maire adjoint LAMPERIERE  René
Monsieur Alfred ENGUEHARD : dans les années 1968
Monsieur  Bernard LEROY  : dans les années 1970
Monsieur  Henri  LAMPERIERE : dans les années 1988
Monsieur Remy Anfray  : 1989 / mars 2008
Madame Sophie Piquenot  : Mars 2008



La Mairie

 02/06/2009
La Mairie mais aussi l'école
Fin du XIX - Granit & brique






le bourg

 02/06/2009



rue

 02/06/2009



bas du bourg

 02/06/2009



rue de la poste

 02/06/2009



rue de la poste

 02/06/2009



la place

 02/06/2009



la place

 02/06/2009



la place

 02/06/2009



La place

 02/06/2009



La place

 02/06/2009



Landelles

 02/06/2009

Voici des Cartes que mes parents avaient gardé sur LANDELLES et COUPIGNY , Elles sont magnifiques
  Si vous aussi avez des cartes souvenirs
  Vous pouvez venir nous faire partager vos trésors,  Vous pouvez me les envoye
  elles seront exposés ;ici sur le BLOG 




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :