Les blogs
du village
Le bonheur est éphémère...
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 9 945 822
Nombre de commentaires : 10 041
Nombre d'articles : 2 728
Dernière màj le 16/07/2019
Blog créé le 09/12/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

ARGOUSIER

 28/02/2010

L'ARGOUSIER

NE PAS CONFONDRE AVEC  L'ARBOUSIER dont voici le lien pour retrouver l'article de Françoise "LA GUILLAUMETTE"

L'hiver n'en fini pas. Depuis quelques semaines je suis "raplapla" ! et sujette à des rhumes répétitifs... coups de froid, maux de tête, de gorge etc. bref rien de bien méchant, mais cela commence à bien faire ! Alors je me suis arrêtée chez le pharmacien, et celui-ci m'a proposé une petite bouteille en promotion de "jus d'argousier". Je vais essayer cette petite cure, vu toutes les qualités de ce produit exposées par mon pharmacien, (dont contre la fatigue, la grippe, un véritable remède anti-âge, protège l'organisme face au stress... et agit aussi contre les brûlures...)

A son retour du travail, quelle ne fut pas la surprise de mon homme en voyant cette petite bouteille, car il cherchait désespérément depuis des mois à me faire connaître le nom d'une plante qu'il avait l'habitude d'utiliser en extrême orient (Russie)... en fait, sous le nom "d'ananas de Sibérie" j'en profite d'ailleurs pour faire un petit Coucou à notre amie Tania ! toujours dans "les morozes" (les gelées) de la Sibérie dont voici le lien de son blog: http://tanjacommunicative.blogduvillage.com/
 Tu vois ici, nous pensons très souvent à toi ! si tu veux peut-être pourrais-tu nous donner des recettes de ces baies et des photos des arbustes si tu en as à proximité de ta datcha ! merci. Bisous.

Donc, je vous invite à découvrir cette plante, j'ai fait quelques recherches sur internet, afin d'en savoir plus, et de vous les faire partager;

Il paraît que dans l'argousier tout est bon (comme dans le cochon !)  et puis vu le prix et ses qualités, je vais voir si je peux en mettre dans mon jardin, car en plus, les épines repousseront peut-être les voleurs, je vais me renseigner en jardinerie


  Baies de l'argousier
 
 
 
 
L'ARGOUSIER
 
 
 

 

               

 

Cet arbuste épineux pousse un peu partout en Europe Occidentale, en Asie et en Amérique du Nord. Longtemps ignoré des hommes, il est désormais cultivé pour son aspect décoratif ou ses fruits.
S’il supporte des hivers rigoureux, il a besoin de beaucoup de lumière. Il recherche donc les grands espaces : dunes ou zones peu boisées en moyenne altitude. Il peut atteindre 6 à 8 mètres de haut, mais généralement, il mesure 2 à 4 mètres. Son port est étalé. Ses feuilles, lancéolées, sont vert sombre sur le dessus avec des reflets argentés dessous. Ses rameaux sont étalés et pourvus d’épines. Ses fleurs verdâtres éclosent au début du printemps. Les fruits sont des baies oranges qui s’agglutinent autour des branches.


 L'argousier ou L’ananas de Sibérie

Les vertus médicinales de l’argousier ont été reconnues, il y a une centaine d’années même si les argouses sont consommés depuis des siècles en Europe et en Asie. Les médecins tibétains l’utilisent pour soigner les affections cutanées, les troubles digestifs et circulatoires, les affections pulmonaires et les règles douloureuses. Les chercheurs soviétiques, lors de la conquête de l’espace dans les années 1950, se sont de très près intéressés à la plante : les argouses se trouvaient au menu des cosmonautes qui, par ailleurs, s’appliquaient une crème à base d’argousier pour se protéger contre les radiations cosmiques.


En Russie, l'argousier est surnommé "l’ananas de Sibérie" autant pour sa richesse en vitamines que pour le goût légèrement acidulé de ses baies. Aujourd'hui, c’est surtout en Amérique du Nord que se poursuivent les études sur les propriétés de ce fruit dont la concentration en vitamine C est 5 fois supérieure à celle du kiwi et 30 fois supérieure à celle de l’orange. Les fruits, de même que les feuilles et les graines, sont très riches en vitamines (C, E, A, F, K, P et du groupe B), en oligo-éléments (azote, phosphore, fer, manganèse, bore, calcium…), en acides gras saturés (acides palmitique et palmitoléique) et insaturés (acides linolénique et linoléique) et en acides aminés. Des récentes recherches ont montré l’utilité de la plante pour lutter contre les radiations, réduire l'agrégation plaquettaire, traiter les ulcères gastriques et ralentir les risques du cancer : toutefois ces travaux doivent être confirmés
 

 

L'argousier est surtout un arbuste d'ornement qui affectionne les talus, les bords de mer et la moyenne montagne. Pour avoir des fruits, il faut un pied mâle pour au moins un pied femelle. Les plantes femelles se reconnaissent à leurs petits bourgeons globuleux. Les argousiers se plantent dans tous les sols, à condition qu’ils soient très bien exposés au soleil… et loin des sentiers à cause de leurs épines. Il supporte des températures jusqu’à – 40 ° C et peut résister à des périodes de sécheresse. Il envoie ses racines profondément dans le sol, d’où son intérêt pour retenir des dunes ou freiner l’érosion d’un terrain. L’argousier se reproduit facilement par boutures ligneuses de novembre à février et par boutures de racines jusqu'en automne. Les meilleurs éléments sont prélevés sur des individus poussant sur des sols pauvres ou sablonneux. L'argile et l'humus peuvent être ajoutés quand la fructification commence, à partir de la troisième année. Il faut éviter la proximité des résineux.

Très rustiques, les argousiers sont peu sensibles aux maladies ou parasites. Le fruit orangé mûrit à la fin de l’été. Difficile à cueillir, il faut prévoir près d’une heure pour récolter environ 6 kg par plant. L’intérêt nutritif et médicinal de l’argousier encourage de plus en plus les arboriculteurs à se lancer dans sa culture d’autant qu’un verger bien mené (10 tonnes de fruits à l’hectare) possède une durée de vie (et de production) d’au moins 30 ans
 
.
 
En Europe et au Québec, on trouve des jus, des gelées, des liqueurs, des bonbons, des sirops, des comprimés, des shampoings, des pommades, des tisanes, des huiles, des cosmétiques (crèmes, masques, produits solaires) et même de la bière à l’argousier.

 

 

À ce jour, aucun effet indésirable n’a été constaté, que l’argousier soit utilisé seul ou avec un médicament, en interne comme en externe. Il n’y a pas non plus d’effet secondaire à craindre, quelles que soient les quantités consommées (hormis de possibles coliques si vous n’êtes pas raisonnable !). Toutefois, par prudence, les femmes enceintes doivent éviter les excès. Le jus — obtenu par pression à froid — se trouve souvent sous forme de flacon de 200 ml (environ 11 €) ou bien en ampoules. Il a un délicieux goût fruité légèrement acidulé. Il suffit d’en prendre 2 à 4 cuillérées à café par jour.
En règle générale, il suffit de suivre les préconisations du fabricant. Le jus, les bonbons, les huiles et les cosmétiques se trouvent surtout en magasins de produits naturels ou diététiques mais aussi dans quelques pharmacies et en vente par correspondance

Durant les Jeux Olympiques de Séoul, la boisson « officielle » des athlètes chinois, c’était le jus d’argousier. Il faut préciser qu’en Asie plus de 200 produits alimentaires ou médicinaux sont fabriqués à partir d’argousier.
 
Sources internet, et pharmacie

J'ai donc payé 8.90€ les 250ml en promo (certifié AB, agriculture biologique)  Produit des Hautes-Alpes.
(c'est pas donné même en promo ! mais je voulais savoir et goûter).
De plus j'ai appris par des amis russes  qu'ils en avaient trouvé en Alsace, lors d'une promenade ! et qu'ils avaient fait leur jus eux même... alors... je... !!!



 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :