Les blogs
du village
IWAYA un village endogène

IWAYA un village endogène

Iwaya un village partenaire !

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 189 219
Nombre de commentaires : 27
Nombre d'articles : 107
Dernière màj le 14/04/2017
Blog créé le 30/06/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Favoriser le partenariat entre tous les villages afin de créer des Universités villageoises.
<< 1 2 3 4 >>
Les questions de production alimentaires ne se posent pas pour le villageois de Iwaya, l'agriculture vivrière que pratiquent ces derniers donne des résultats exceptionnels.
Les surplus de productions sont vendus en ville. 
Chaque année les recoltes font la fiérté des villageois de Iwaya, et les surprises sont souvent grandes au regard des produits tels présentés sur ces images .
Sans faire des commentaires les  villageois de Iwaya ne consomment pas en totalité les fruits de leurs récoltes, les surplus sont  envoyés en ville pour être vendus en supplément des produits fournis par d'autres villages.    


Passage en ville.

 08/11/2014
A present, je suis en ville pour la rentrée après des bonnes vacances au village.
La saison des mangues et des champignons bat son plein au village.
Pour les villageois que nous sommes, les premières pluies sont une richesse. Tous se regénerent, c'est une saison d'abondance dont les villageois et villageoises se rejouissent, après des dures travaux champêtres.
Il vrai que le passage en ville est de courte durée,  on passe plus de temps au village. Le patrimoine ancestral merite d'être entretenu en permanence.
Les villageois ont  intérêt à oeuvrer  pour assurer la production des biens que leurs offrent la nature et qui servent de produits de subsistance en toutes saisons.




En lisant l'article du lien ci-dessous, on n'est vraiment motivé de reactiver son blog (si on en a un).
 
Dans les zones où la fracture numérique est évidente on ne manque point de temps et d'inspiration mais on est handicapé par la précarité de matériels informatiques.

Pour le cas du village Iwaya, les jeunes qui ont des blogs ne peuvent les activer que pendant leurs séjours à la cité.

Le village est handicapé par l'absence des structures  NTIC. 

Sur ce, pour les cas de ces jeunes villageois de Iwaya, on sait ce qui manque, mais pas le temps et l'inspiration. Affichez  le lien.
http://www.miss-seo-girl.com/avoir-blog-nest-pas-mince-affaire/


A présent au village Iwaya la saison est favorable  à la pèche (pèche de subsistance).

Les cours d'eau sèchent les villageoises  se livrent à la pèche aux barrages et les villageois s'y mettent eux aux filets, à l'épervier ou la canne à pèche.

Le poisson est un des aliments les plus consommés par les villageois de Iwaya
Les poissons capturés sont selectionés en fonction de la taille, les plus petits sont remis à l'eau  pour permettre la reproduction.

Au cours des parties de pèche tous les villageois ont le soucis de preserver certaines espèces de poissons.

Mais, il semble selon le constat fait par certains villageois que le non respect des IEE réalisées par les experts au compte des réalisations de certains grands travaux dans nos zones de subsistances, ne favorise pas la reproduction de certaines espèces de poissons (voir photo). 

Bien que impuissants les villageois se contentent de ces productions saisonnières pour assurer des lendemains meilleurs.

Les villageois de Iwaya ont l'avantage de consommer des produits frais et de vivre dans un environnement naturel, loin des turbulences imposées par la vie dite moderne des cités et génératrice des maux aux conséquences incalculables sur la santé.








La période actuelle ne favorise pas les déplacements loin du village Iwaya.

Les travaux champêtres servent à fédérer les villageois, la presence des bras valides est impérative pour achever dans les délais l'oeuvre initiée depuis le début du mois de mai. 
Comme toujours, si ce blog n'est pas actif de manière régulière, c"est parce que au village, il n' y a pas de connection web.

De passage à la cité, je proifite rapidement à réactualiser  mon blog.

Le temps est compté pour moi car au village iwaya les tâches sont nombreuses chasse mais surtout pêche,  entretien du village et autres activités de subsistance.

Contrairement à la ville làbas le temps ce n'est pas de l'argent pour nous villageois de Iwaya "Le temps c'est la vie ".
Au village Iwaya on cultive la terre, on plante, on entretien les plantes et on attend les fruits (voir image).


 


Retour à la cité

 10/05/2014
De passage en ville je profite à réactiver mon blog.
Comme toujours juste en publiant  un  petit billet amical .
En prélude à la saison sêche, un passage à la cité s'impose, du coup je profite à revisiter mon blog, vue que les villageois de Iwaya subissent encore de plein fouet la fracture numérique.
 


Draft de la convention

 19/01/2014
La redaction du  draft de la convention relative aux critères de  promotion du village Iwaya est achevée.
Le but du document est d'éclairer  des éventuels partenaires sur les besoins de promotion du village Iwaya.

>> Voir le PDF

Célébrer le vert.

 23/11/2013
La couleur verte est bien en phase avec le nouveau concept instauré par les villageois de Iwaya
"Nous ne preservons pas la nature, c'est la nature qui nous préserve".
 En cette période de pluie les villageois de Iwaya célèbrent le vert.
La nature pleine d'oxygène fait la joie des villageois, mais aussi des autres espèces qui en profifitent bien loin dans la grande  forêt tropicale.
En cette période de fin d'année, l'environnement du village vire au vert, c'est le moment de célébrer cette couleur qui est pour le villageois signe d'abondance.
On se rejouit de la récolte des champignons de la plaine, des fructueuses chasses et pêches et des vistes des citadins en manquent d'oxygène.
Les villageois de Iwaya sont si fiers de disposer encore de cette richesse ( la contemplation d'un environnement naturel).
L'objectif des articles de ce blog est de vous faire profiter de temps en temps des images du village lors de mes passages à la cité, pour rappel il n'y a pas de connection www  au village Iwaya.


Gare de debarquement

 11/11/2013
Retour au village. Après un bref séjour en ville.
Il est difficile aux villageois de Iwaya de démeurer  longtemps en ville.
A la fin des formalités de la rentrée scolaire des jeunes villageois à la Capitale, les adultes repartent au village pour la reprise des activités.
Ils débarquent à la gare (image) au terminus du trajet.


Les villageois d'Iwaya envisage de créer un comité diplomatique.

Une association dont le  rôle principal est de rechercher des villages partenaires
pour la promotion culturelle et touristique du village Iwaya.
Une reflexion est ménée depuis le mois d'octobre 2013 par un comité diplomatique sur la possibilité de promouvoir l'art et la culture de Iwaya.

Le comité entrera en négociation pour un eventuel partenariat avec un village voisin qui se mire au bord du fleuve, comme presenté sur la photo. 


Cette fois le plat de manioc est fait avec ses feuilles. 
Prêt à être consommé.
Plat derivé du manioc,  sous la version feuilles de manioc


Plats exotiques.

 15/08/2013
Tous les plats sont accompagnés par du manioc, cette fois sous la version tubercules.
Pour les villageois de Iwaya les tubercules de maniocs acompagnent  toujours des petits plats spéciaux.


Aliment de base

 15/08/2013
Au village Iwaya l'aliment de base est une énigme.
 
Le manioc est  bien connu dans la monde, encore plus par sa dérivée pricipale la farine de manioc.
Cet aliment est une énigme, car il est commestible de la racine à la feuille.
Les contemporains des villageois d'iWAYA savent bien de quoi je parle.
Le mainoc est l'aliment de base à Iwaya , 90% des plats sont accompagnés  de l'une de ces dérivées.


Pëndant les vacances les jeunes villageois de Iwaya découvrent les produits vivriers que offre la forêt.

La forét tant  vénérée par leurs ancêtres est  pour eux la seule richesse, la source de toute la production vivrière.
Tout se consomme sur mesure, et la forêt offre naturellement
 mais surtout gratuitement ces produits, à la grande joie des  vacanciers.
 


Au mois d'août, ces voisins naturelles apparaissent au village.
Du marguoulla au criquet inofensif, le village s'anime de ces voisins que la nature nous imposent au cours du mois des vacances.


<< 1 2 3 4 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :