Les blogs
du village
IWAYA un village endogène

IWAYA un village endogène

Iwaya un village partenaire !

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 199 585
Nombre de commentaires : 27
Nombre d'articles : 110
Dernière màj le 19/04/2018
Blog créé le 30/06/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Favoriser le partenariat entre tous les villages afin de créer des Universités villageoises.
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 >>

Une bonne oeuvre

 19/04/2018
Les hommes et l'oeuvre.


Les. cultures et vite évolué.


On récolte, ce que l'on sème.



Ces espaces sont reservés  à la culture du manioc, de la banane et des ignames.



Dans la philosophie  du villageois d'Iwaya, le realisme  aide  à faire des grandes oeuvres, une longue periode a été consentie  pour se consacrer à un objectif qui est maintenant operationnel à 85%. La creation d'une cooperative.
L'idée de créer une coopérative est désormais une réalité. La longue  période qui  a été consacrée, a permis la création d'une activité génératrice d'occpation pour les villageois. Les resultats n'ont pas tardé. Les images en sont la preuve.



La sortie de l'auberge

 11/04/2017
Nombreux ceux qui se sont demandés si ce blog existait encore, vous avez raison,  nous  payons la fracture numérique tant décriée par les villageois et certaines  ONG, bref.  Revenu en ville j'ai pensé dans l'urgence à reactualiser mon blog.  Au village c'est la saison de l'arachide.



La preuve que la terre ne refuse à personne, et les villageois de Iwaya l'ont bien compris.



Les questions de production alimentaires ne se posent pas pour le villageois de Iwaya, l'agriculture vivrière que pratiquent ces derniers donne des résultats exceptionnels.
Les surplus de productions sont vendus en ville. 
Chaque année les recoltes font la fiérté des villageois de Iwaya, et les surprises sont souvent grandes au regard des produits tels présentés sur ces images .
Sans faire des commentaires les  villageois de Iwaya ne consomment pas en totalité les fruits de leurs récoltes, les surplus sont  envoyés en ville pour être vendus en supplément des produits fournis par d'autres villages.    


Champignons à gogo.

 08/11/2014
Les bienfaits des premières pluies,pour les villageois de Iwaya la récolte des champignons est la première activité dès que la saison des pluies s'annonce.
(Champignons de la plaine). 


Champignons de la forêt.



Passage en ville.

 08/11/2014
A present, je suis en ville pour la rentrée après des bonnes vacances au village.
La saison des mangues et des champignons bat son plein au village.
Pour les villageois que nous sommes, les premières pluies sont une richesse. Tous se regénerent, c'est une saison d'abondance dont les villageois et villageoises se rejouissent, après des dures travaux champêtres.
Il vrai que le passage en ville est de courte durée,  on passe plus de temps au village. Le patrimoine ancestral merite d'être entretenu en permanence.
Les villageois ont  intérêt à oeuvrer  pour assurer la production des biens que leurs offrent la nature et qui servent de produits de subsistance en toutes saisons.




Tous les consommateurs s'accordent sur un point: le jus de ce fruit augmente votre capital affectif.

Depuis la nuit des temps on le désigne "Fruit de l'émotion" à ne pas confondre avec fruit de la passion. 



En lisant l'article du lien ci-dessous, on n'est vraiment motivé de reactiver son blog (si on en a un).
 
Dans les zones où la fracture numérique est évidente on ne manque point de temps et d'inspiration mais on est handicapé par la précarité de matériels informatiques.

Pour le cas du village Iwaya, les jeunes qui ont des blogs ne peuvent les activer que pendant leurs séjours à la cité.

Le village est handicapé par l'absence des structures  NTIC. 

Sur ce, pour les cas de ces jeunes villageois de Iwaya, on sait ce qui manque, mais pas le temps et l'inspiration. Affichez  le lien.
http://www.miss-seo-girl.com/avoir-blog-nest-pas-mince-affaire/


Les Villageois de Iwaya sont bercés depuis la nuit des temps par ce tam tam naturel.


Les magnifiques cascades.


Prologement des cascades


La zone non turbulente du fleuve qui arrose le village



Les cours d'eau asséchés


Zone de pèche


Les pieds dans l'eau



A propos de la carpe, ce poisson est désigné par les villageois de Iwaya selon sa couleur ( dans le dialecte il existe la carpe PALALA et une autre de couleur sublime désignée PEHETE affichée en image)



Le silure spécialité de la pèche aux barrages, exclusivement pratiquée par les villageoises.



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :