Les blogs
du village
IWAYA un village endogène

IWAYA un village endogène

Iwaya un village partenaire !

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 199 963
Nombre de commentaires : 27
Nombre d'articles : 110
Dernière màj le 19/04/2018
Blog créé le 30/06/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Les Villageois de Iwaya sont bercés depuis la nuit des temps par ce tam tam naturel.


Les magnifiques cascades.


Prologement des cascades


La zone non turbulente du fleuve qui arrose le village



Les cours d'eau asséchés


Zone de pèche


Les pieds dans l'eau



Le vert en valeur.

 24/11/2013
C'est géniale de partager le vert à travers des images. 



La période du vert,

 23/11/2013
Tout bouge, tous en profitent, c'est la saison du vert.



Le vert équatorial.

 23/11/2013
Vue de la piste qui mène au village Iwaya, en pleine  forêt équatoriale.



Il reste encore des foyers d'oxygène à preserver.



Célébrer le vert.

 23/11/2013
La couleur verte est bien en phase avec le nouveau concept instauré par les villageois de Iwaya
"Nous ne preservons pas la nature, c'est la nature qui nous préserve".
 En cette période de pluie les villageois de Iwaya célèbrent le vert.
La nature pleine d'oxygène fait la joie des villageois, mais aussi des autres espèces qui en profifitent bien loin dans la grande  forêt tropicale.
En cette période de fin d'année, l'environnement du village vire au vert, c'est le moment de célébrer cette couleur qui est pour le villageois signe d'abondance.
On se rejouit de la récolte des champignons de la plaine, des fructueuses chasses et pêches et des vistes des citadins en manquent d'oxygène.
Les villageois de Iwaya sont si fiers de disposer encore de cette richesse ( la contemplation d'un environnement naturel).
L'objectif des articles de ce blog est de vous faire profiter de temps en temps des images du village lors de mes passages à la cité, pour rappel il n'y a pas de connection www  au village Iwaya.


Autre voisin.

 15/08/2013
Criquet inoffensif à l'âge adulte.
Les plus jeunes servent d'appat pour la  pêche à la ligne.  



Au mois d'août, ces voisins naturelles apparaissent au village.
Du marguoulla au criquet inofensif, le village s'anime de ces voisins que la nature nous imposent au cours du mois des vacances.


Tous paysages.

 16/07/2013
Y a pas que la foret à Iwaya.



De nos ancêtres à ce jour les arbres sont aussi des baromètres saisonniers.



Oxygène à gogo (bis)

 16/07/2013
Les villageois de Iwaya ont des ZHQE une sorte de station service pour faire le plein d'oxygène.



Oxygène à gogo

 16/07/2013
En plus de la liberté, les villageois de Iwaya s'offrent aussi le luxe de s'oxygéner à volonté.
Loin de la ville les villageois jouissent d'un environnement qui depuis la nuit des temps ne leur fait que du bien au point ou il ne le preserve pas, mais c'est au contraire l'environnement qui les preserve.

Ce nouveau concept étonnera plus de un, mais  les villageois de Iwaya ont bien compris que la nature n'est pas à preserver, il faut plutot savoir faire corps avec elle,  une sorte de transcendance pour mieux s'adapter à l'evolution de l'environnement.
 


Sejour au village

 14/12/2012
L'objectif est de partager avec les visiteurs de ce blog les  meilleurs moments de mes séjours au village.
Beaucoup des comtemporains veulent découvrir des endroits qui gardent encore leurs aspects naturels.
Les villageois de Iwaya en profitent encore bien des merveilles de la nature.
Pour faire simple grace aux  nouveaux moyens de communication, je profite à partager les images ramenées de Iwaya lors de mon dernier séjour.
La vie au village est presque un antidote contre les vices qui sévissent les citadains.
Au contact de la nature les villageois restent en permanence huminisés contre tous les maux de la cité.
Vivre (libre) dans cet environnement sans contrainte aucune aide à rester en forme.
Il n' y a pas plus heureux que nous autres jeunes villageois de  Iwaya de vivre en permanence dans ces lieux dont tout le monde  rêve de découvrir.


Oxygène ++

 01/12/2011
La nostalgie de l'air pur.
Après avoir passer des bons moments au village dans des environnements qui contibuaient aussi à la bonne santé, nous  ne devons plus  être surpris de l'état de dégradation avancé de la santé des citadins.
Les hommes ne pourront  plus jamais  profiter des espaces qui procurent autant d'oxygène,  à l'exemple de ce molusque .


Les rives naturelles

 29/11/2011
Ces rives ne sont mieux préservées que par la nature.
Quelque soit le remède à appliquer pour preserver l'environnement
les villageois ont bien compris que nul ne preserver l'environnement mieux que la nature elle même.
Pour les villageois d'Iwaya tant que l'appetit des multinationales et des industrielles pour les matières premières que regorgent les zones vièrges se fera grandissant ,  la problématique posée par  la preservation de l'environnement  imposée par les scientifiques devient un frein à leurs interêts mercantiles.


Navigation paisible

 29/11/2011
Le modeste yatch utilisé pour la navigation sur le fleuve embarque un mximum de 6 passagers


A Iwaya village endogène, les  villageois ne pratiquent que la pêche vivrière.  



Retour à la cité

 10/12/2010
Il y a un peu longtemps que ce blog n'a pas craché d'article,eh bien tout simplement parce que il n' y a pas de connection internet à Iwaya village endogène.
De retour à la cité pour quelques jours je vous donne des nouvelles fraiches.
Pas vraiment des mauvaises mais elles vous feront peut être rougir.
Au village nous ne savons pas grand chose de la biodiversité.
A la cité nous autres jeunes villageois sommes très surpris on nous casse les oreilles avec ces mots venus d'ailleurs.
Peut on parler de biodiversité lorsque l'accès à Iwaya se fait par une piste d'éléphant?
Ceux qui parle de biodiversité à la cité sont les mêmes qui reçoivent les pots de vins des multinationales et autorisent ces dernières à saccager les forets pour des besoins mercantiles.
Les forêts sont pourtant les seules sources de subsistances des villageois de Iwaya et d'autres contrées environnantes.
A en juger par l'image des batissent en tôles pour hebergement d'ouvriers de chantier industriel en pleine forêt équatoriale.


La cuison au paquet

 24/12/2009

L'une des méthodes de cuissons la plus usée au village.

La cuisson au paquet sur le feu de bois est pratiquée pour tous les aliments principalement le poisson et la viande, les légumes aussi.


Manger du frais

 24/12/2009

Vivre de pêche fait partie de l'univers du villageois d'Iwaya

Contrairement à la cité ou les aliments sont conservés des dizaine des jours dans des congélateurs, au village on consomme du frais.
Même les méthodes de cuissons permettent aux aliments de conserver toutes la saveur, l'apport calorifique y est assuré, contrairement à la mal bouffe tant décriée en ville.


Incroyable mais vrai

 22/10/2009

Le voisin naturel vu sous un autre angle.

C'est dommage que la communication avec ce voisin ne se limite qu'à la contemplation;
Comme quoi la cohabitation avec les animaux est un don, et les villageois d'Iwaya en dispose.




Voisin naturel

 22/10/2009

Faire contre mauvaise fortune bon coeur.

La viande de pangolin est très prisée par les habitants des grandes forêts équatoriales, mais les villageois d'Iwaya ont classé cet animal au rang des espaces en voit de dimunition.
Jouissant de ce statut , il  vient souvent se pavaner aux alentours du village en tant que voisin naturel.


La pêche de subsistance

Au village tout est tiré de la nauture, la pêche du poisson d'eau douce est rationnée, on ne prend que la quantité qu'il faut.
A Iwaya tout se fait sur mesure et les villageois en sont conscients.




ZHCE & PZ

 06/07/2009

Pour anticiper sur la preservation de la nature le villageois d'Iwaya bien qu'épargné et loin de tous les discours sur la polution s'est lancé dans le classement  de certaines zones de la fôret en Zone à Haut Coefficient Environnementale et à  pollution Zéro. Ces zones seront indentifiées par des panneaux en cours de construction.



Vaste zone tout de même, le vièrge bassin forestier d'Afric Central et les exotiques cours d'eaux.


Vue d'une ZHCE & PZ  d'un balcon non fumeur.




Le pouvoir de voler

 03/07/2009

Ils sont mignons à regarder en vol, mais lorsque leurs ailes ne battent pas ils sont encore plus sublimes.

Des spectacles extra à Iwaya. Les villageois ont toujours de la chance d'admirer des colonies de paipillons.  On devine aisément qu'ils se gavent d'une substance invisible qui se trouve dans la zone  bien investie.  Le decollage de ses papillons est un  vrai spactacle un vol unique. Bien que la patience soit une vertu à Iwaya, on n'attend jamais de voir l'explosionde cet arc en ciel. 

 

 




La nature n' a pas d'école, mais à Iwaya on sait qu'elle est une grande enseignante.




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :