Les blogs
du village
IWAYA un village endogène

IWAYA un village endogène

Iwaya un village partenaire !

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 199 768
Nombre de commentaires : 27
Nombre d'articles : 110
Dernière màj le 19/04/2018
Blog créé le 30/06/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

La sortie de l'auberge

 11/04/2017
Nombreux ceux qui se sont demandés si ce blog existait encore, vous avez raison,  nous  payons la fracture numérique tant décriée par les villageois et certaines  ONG, bref.  Revenu en ville j'ai pensé dans l'urgence à reactualiser mon blog.  Au village c'est la saison de l'arachide.



La période actuelle ne favorise pas les déplacements loin du village Iwaya.

Les travaux champêtres servent à fédérer les villageois, la presence des bras valides est impérative pour achever dans les délais l'oeuvre initiée depuis le début du mois de mai. 
Comme toujours, si ce blog n'est pas actif de manière régulière, c"est parce que au village, il n' y a pas de connection web.

De passage à la cité, je proifite rapidement à réactualiser  mon blog.

Le temps est compté pour moi car au village iwaya les tâches sont nombreuses chasse mais surtout pêche,  entretien du village et autres activités de subsistance.

Contrairement à la ville làbas le temps ce n'est pas de l'argent pour nous villageois de Iwaya "Le temps c'est la vie ".
Au village Iwaya on cultive la terre, on plante, on entretien les plantes et on attend les fruits (voir image).


 


Retour à la cité

 10/05/2014
De passage en ville je profite à réactiver mon blog.
Comme toujours juste en publiant  un  petit billet amical .
En prélude à la saison sêche, un passage à la cité s'impose, du coup je profite à revisiter mon blog, vue que les villageois de Iwaya subissent encore de plein fouet la fracture numérique.
 


Gare de debarquement

 11/11/2013
Retour au village. Après un bref séjour en ville.
Il est difficile aux villageois de Iwaya de démeurer  longtemps en ville.
A la fin des formalités de la rentrée scolaire des jeunes villageois à la Capitale, les adultes repartent au village pour la reprise des activités.
Ils débarquent à la gare (image) au terminus du trajet.


Usagers prioritaires

 17/07/2013
Communication parfaite entre les autres usagers et les villageois.



Les autres usagers.

 17/07/2013
Il n'est pas rare de rencontrer d'autres usagers sur les pistes.



La piste

 17/07/2013
Sur le même parcours  les pistes servent de itinéraires de delestage



la route du village

 17/07/2013
De cet endroit il reste 3 kms avant le village IWAYA.



Quiiter la ville

 10/07/2013
On ne peut que quitter la ville, pour aller passer des bonnes vancances au village.
Pour nous autres villageois, il y a une sorte de gène de rester longtemps sans s'y rendre.
La période de vacances est le moment propice de se rendre au village Iwaya.
Làbas au moins nous sommes loin du bruit et  des tracasseries imposées par la vie dans les cités.

;


Le jour se lève sur ce panorama de rêve.
Au cours du voyage aller, du séjour et au cours de retour du village je me lasse pas de la nature elle semble même me colle à la peau.


Le voyage se transforme encore une fois en découverte de la nature


Loin des grattes ciels et des supermarchés.



Arrivée au village Iwaya et préparatifs pour départ campement en forêt



Panorama sur la route du village iwaya


Gare de transit au lever du jour



Week end au village

 15/11/2011
Toujours pas de connection internet à Iwaya, il est donc impossible d'envoyer des messages et articles sur place pendant que j' y séjourne.
C'est bien une une fois à la cité que je mets toutes les images su rmon blog
La durée du voyage n'a pas changée, par contre le transporteur n'arrête pas de faire varier le prix du billet ( à la hausse bien sûr).
Un reconfort tout de même le sublime paysage que les passagers contemple en urne.
La longue traversée des savanes, des plaines, des cours d'eau, et du grand fleuve rendent agréables ce long voyage.

L'animation dans les voitures se fait en deux temps.
Dès l'embarquement une sorte d'agitation s'affiche sur tous les voyageurs qui restent éveillés la moitié de la nuit avant de se  plonger dans un someil
quelques heures plus tard, someil entre coupé du vacarme des passagers qui debarquent ou embarquent aux  gares intermédiares. 

C'est à l'aube, que l'animation reprend véritablement seuls les passagers qui ont trop levé le coude  continuent leurs grace matinée.


Baye baye la ville

 01/07/2011
Les mois de juillet et août sont reservés aux travaux champêtres.

Tous les villageois à l'exception de ceux déguisés en citadins pour des raisons professionelles s'activent afin d'avoir un nouveau champ.

Certains villageois vivant en ville ( la cité) profitent de cette période de vacances à s'évader au village.

Quelques uns participent  et peuvent de fois prendre en charge une partie des besoins imposés par les travaux du village.

Loin du bruit et de l'air pollué de la ville  les villageois et surtout les jeunes sont  fiers de revenir au village pour des vacances bien que de courte durée à comparer au temps qu'ils passent à la cité, ils profitent  donc ici sur place à faire le plein d'oxygène .




Malgré la distance et le temps à passer dans le train, la seule consolation est le but du voyage c à d passer un week end au village.
Pour adapter mes articles aux évènements du villages, il me faut absolument partir de la capital à mon bled et avoir des nouvelles fraîches.
Vue qu'il n'y a aucune connection entre le village et la cité.
Le week end passé était pour moi une occasion de choisir  les infos sublimes du village et de vous en faire profiter.


Surprise bis

 23/10/2009

Le tas est vendu à 0.15 E




Surprise de la cité

 23/10/2009
Découverte en ville.
Il arrive qu'on se rende en ville pour la vente de certains produits.
Mais ma surprise a été très grande de constaté que les citadins n'ont pas la même vision des fruits que nous autres villageois.
En cette période de récoltes de mangues les arbres fruitiers de la ville
sombrent sous le poids des fruits, les citadins n'ont font pas cas.
Seuls quelques enfants (certainement de familles démunis ) s'activent autour de l'arbre pour décrocher les fruits qu'ils revendent .
C'est ce que les villageois qualifient de surprise de la cité ( de la ville)  une fois revenue au village.



En route pour un week end à Iwaya en août, le panorama change. La nature se transforme,  l'admiration des paysages de saison sêche compensent la la longue durée du voyage en train. 

 

 




Plus de 15h dans le train pour aller passer mes week-end à Iwaya.

 

La lecture seule  ne suffit certainement pas à créer le plaisir le manque d'espace pour raconter toutes les merveilleuses aventures des voyages sont heureusement compenser par des images.




15 heures de train

 30/06/2009

De la capitale Libreville au village Iwaya il faut 15h de rails.

 

 

Les avantages que procurent ce long voyage ne se limitent pas à la contemplation des paysages, il faut le vivre pour ne plus s'en passer.  C'est  plus qu'une aventure se rendre à Iwaya

 




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :