Les blogs
du village
IWAYA un village endogène

IWAYA un village endogène

Iwaya un village partenaire !

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 199 469
Nombre de commentaires : 27
Nombre d'articles : 110
Dernière màj le 19/04/2018
Blog créé le 30/06/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Une bonne oeuvre

 19/04/2018
Les hommes et l'oeuvre.


Les. cultures et vite évolué.


On récolte, ce que l'on sème.



Ces espaces sont reservés  à la culture du manioc, de la banane et des ignames.



Dans la philosophie  du villageois d'Iwaya, le realisme  aide  à faire des grandes oeuvres, une longue periode a été consentie  pour se consacrer à un objectif qui est maintenant operationnel à 85%. La creation d'une cooperative.
L'idée de créer une coopérative est désormais une réalité. La longue  période qui  a été consacrée, a permis la création d'une activité génératrice d'occpation pour les villageois. Les resultats n'ont pas tardé. Les images en sont la preuve.


La preuve que la terre ne refuse à personne, et les villageois de Iwaya l'ont bien compris.



Champignons à gogo.

 08/11/2014
Les bienfaits des premières pluies,pour les villageois de Iwaya la récolte des champignons est la première activité dès que la saison des pluies s'annonce.
(Champignons de la plaine). 


Champignons de la forêt.



Passage en ville.

 08/11/2014
A present, je suis en ville pour la rentrée après des bonnes vacances au village.
La saison des mangues et des champignons bat son plein au village.
Pour les villageois que nous sommes, les premières pluies sont une richesse. Tous se regénerent, c'est une saison d'abondance dont les villageois et villageoises se rejouissent, après des dures travaux champêtres.
Il vrai que le passage en ville est de courte durée,  on passe plus de temps au village. Le patrimoine ancestral merite d'être entretenu en permanence.
Les villageois ont  intérêt à oeuvrer  pour assurer la production des biens que leurs offrent la nature et qui servent de produits de subsistance en toutes saisons.




Tous les consommateurs s'accordent sur un point: le jus de ce fruit augmente votre capital affectif.

Depuis la nuit des temps on le désigne "Fruit de l'émotion" à ne pas confondre avec fruit de la passion. 



Les villageois d'Iwaya envisage de créer un comité diplomatique.

Une association dont le  rôle principal est de rechercher des villages partenaires
pour la promotion culturelle et touristique du village Iwaya.
Une reflexion est ménée depuis le mois d'octobre 2013 par un comité diplomatique sur la possibilité de promouvoir l'art et la culture de Iwaya.

Le comité entrera en négociation pour un eventuel partenariat avec un village voisin qui se mire au bord du fleuve, comme presenté sur la photo. 


Air pur,

 11/07/2013
Les villageois ont cet  air pur  partout.



Air pur,

 10/07/2013
Pour le stock d'oxygène les villageois de Iwaya ont dans leurs environnements  des zonnes spéciales.

Des zones classées " ZHQE" depuis  des années.



Air pur,

 10/07/2013
Les villageois de Iwaya ne font pas de la conservation de la nautre, c'est le seul endroit au monde où la nature fait la conservation des villageois.

C'est un vrai paradoxe pour les écologistes qui s'entêtent à comprendre les mécanismes de la nature et se mettent sur les toîts à proclamer par des grandes pub les moyens de préserver l'environnement.

Les terres ancestrales sur lesquelles ce village est né ont des vertus spéciales et les villageois savent faire corps avec la forêt, la plaine et l'eau, qui constituent le socle de la cohabitation naturelle.
Au nombre des maux de la ville, un seul semble ne pas trouver de solution " le bruit".
Pour ne citer que celui là, mais il y a ce dramatique problème d'environnement , c à d celui de l'air des villes.
Pour nous autres jeunes villageois, le discours sur la protection de l'environnement est un porte feuille pour les ONG, un jackpot pour Org Internat°.
Qui dit mieux ? En ville la pub sur la preservation de l'environnement n'est que du pipo, on aura plus jamais de l'air pur.
On aura plus jamais de l'air pur comme dans nos villages. et particulièrement comme à Iwaya.





Les merveilles du net

 02/06/2012
Je ne sais pas combien de temps il reste pour que les villageois d'Iwaya soient connectés à la fibre optique.
Pour faire simple, depuis le village où je passe plus de temps il est quasi impossible d'animer mon blog.

Au village Iwaya il n' y a pas d'internet.

Mais, dès que fais un petit  tour en ville, je m'efforce de reanimer mon blog.
La tradition veut que le village soit toujours en éveille, il faut donc équilibrer les séjours entre la cité et le village.

La  fameuse vie moderne ( image)  pousse beaucoup de jeunes  à abandonner le village.

Mais,  à Iwaya l'objectif de certains jeunes  est  de remettre en valeur  le village cet héritage ancestral en y consacrant plus de temps dans cet environnement  calme et paisible afin de perpétuer les rites et cultures légués par nos ancêtres.

En definitive  mon blog connait parfois des périodes d'ibernation ne soyez donc surpris, il n' y a pas encore d'internet dans mon village et c'est certainement pas pour demain..





B A 2012

 30/12/2011
Ce modeste calendrier est un souvenir du village iwaya pour le nouvel an .
Ce document est produit par l'équipe de l'UDA'I qui contribue à la promotion des activités du village.
Veuillez l'imprimer avec les compliments de tous les villageois qui vous souhaitent une très bonne anné 2012.

>> Voir le PDF

Retour du campement

 29/11/2011
Après avoir passer un bon séjour en pleine forêt  je reviens au village, et  une fois  en ville je reprend le train pour la capitale.
En réalité j'ai juste le week end pour venir passer ces belles heures au village.  Une fois la nostalgie de cet environnement assouvie, je rentre à la capitale  pour reprendre le train train quotidien , boulot taxi dodo.


Pendant le séjour au campement on profite à mettre des signes de présence humaine


En plus de la pêche, l'exploration de ces zones encore vièrges devient une occupation prioritaire pendant  ce séjour loin des aires pollués de la cité.



La suite du week end

 29/11/2011
Destination le campement, l'équipe technique fait les essais du yatch avant le décollage.


L'équipage opérationnel


Zone du campement




Au village Iwaya tous les produits consommés sont frais, de passage à la cité le villageois que je suis ne peut résister à la tention de déguster du maïs vendu à prix d'or dorés au feu du barcue sur la chaussée de la cité. 

Désolé ce blog n"est activé que lors de mes brefs passages à la  cité
Nostalgique des produits du village Iwaya il est difficile de résister à la tentation de s'offrir des produits du village vendus sur les trottoires de la cité par des commerçantes AOFIENNES.
Du maïs bien dorés sur  le barcue fait renaitre au villageois que je suis le gout de ces produits vendus à prix d'or à la cité.




Les nouveaux champs

 24/12/2009
Voici un des champs crus 2010

Le village est un système complexe, pour y vivre, il faut créer des activités adaptées à l'environnement et perpétuer un mode de vie.
Les produits vivriers ne tombent pas du ciel , ils sont le fruit  d'un travail très dur à l'exemple des travaux champètres.




Exposition suite

 06/07/2009

Dans des zones du village baptisées Zone à Haut  Coefficient Environnemental à Pollution Zéro (ZHCE et  à PZ ) les visiteurs de l'exposition villageoise sont bercées par le chant des cigales, et le bruit des cascades sur le fleuve. 

 




Exposition villageoise

 06/07/2009

Une exposition originale présentée  au bord du fleuve.

Depuis très longtemps l'idée d'exposer certains objets dont disposent les villageois fait des émules autour d'Iwaya. L'exposition se fait au bord du fleuve en pleine air, chaque villagois s'efforce d'expliquer à sa manière les mystères que détient son oeuvre d'art. Au nombre des oeuvres exposées " Le masque du bonheur" et  "La tête de couleuvre de la fertilité".

 

 




Il est  vraiment difficile de décrire le paradis .

Le paradis pour moi c'est Iwaya. Le viillage aux multiples donts divins. Donts qui ne peuvent être décrits,  mais méritent plutôt  d'être vus. 

 




Tant qu'on a pas vu on a du mal à croire.  Iwaya est béni par la nature, les villageois exploitent ces donts divins.

Tout à iwaya devrait se passer de commentaires mais l'opportunité qu'offre  internet fait en sorte que ces trésors soient au moins présentés virtuellement.

Ce qui rassure le plus est  la simplicité de traduction des informations qui décrivent les monuments divins du village.




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :