Les blogs
du village
IWAYA un village endogène

IWAYA un village endogène

Iwaya un village partenaire !

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 189 459
Nombre de commentaires : 27
Nombre d'articles : 107
Dernière màj le 14/04/2017
Blog créé le 30/06/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Favoriser le partenariat entre tous les villages afin de créer des Universités villageoises.
<< 1 2 3 4 >>

Les fleurs d'Iwaya

 13/08/2013
La nature grande cultivatrice

Dans mon village,  côté jardin, les fleurs sont dans la nature elles ne  se cultivent pas. Elles ne sont désignés que dans mon dialecte, les noms scientifiques ne sont pas bien connus.

 




Oxygène à gogo

 16/07/2013
En plus de la liberté, les villageois de Iwaya s'offrent aussi le luxe de s'oxygéner à volonté.
Loin de la ville les villageois jouissent d'un environnement qui depuis la nuit des temps ne leur fait que du bien au point ou il ne le preserve pas, mais c'est au contraire l'environnement qui les preserve.

Ce nouveau concept étonnera plus de un, mais  les villageois de Iwaya ont bien compris que la nature n'est pas à preserver, il faut plutot savoir faire corps avec elle,  une sorte de transcendance pour mieux s'adapter à l'evolution de l'environnement.
 


Air pur,

 10/07/2013
Les villageois de Iwaya ne font pas de la conservation de la nautre, c'est le seul endroit au monde où la nature fait la conservation des villageois.

C'est un vrai paradoxe pour les écologistes qui s'entêtent à comprendre les mécanismes de la nature et se mettent sur les toîts à proclamer par des grandes pub les moyens de préserver l'environnement.

Les terres ancestrales sur lesquelles ce village est né ont des vertus spéciales et les villageois savent faire corps avec la forêt, la plaine et l'eau, qui constituent le socle de la cohabitation naturelle.
Au nombre des maux de la ville, un seul semble ne pas trouver de solution " le bruit".
Pour ne citer que celui là, mais il y a ce dramatique problème d'environnement , c à d celui de l'air des villes.
Pour nous autres jeunes villageois, le discours sur la protection de l'environnement est un porte feuille pour les ONG, un jackpot pour Org Internat°.
Qui dit mieux ? En ville la pub sur la preservation de l'environnement n'est que du pipo, on aura plus jamais de l'air pur.
On aura plus jamais de l'air pur comme dans nos villages. et particulièrement comme à Iwaya.





Quiiter la ville

 10/07/2013
On ne peut que quitter la ville, pour aller passer des bonnes vancances au village.
Pour nous autres villageois, il y a une sorte de gène de rester longtemps sans s'y rendre.
La période de vacances est le moment propice de se rendre au village Iwaya.
Làbas au moins nous sommes loin du bruit et  des tracasseries imposées par la vie dans les cités.

;


Sejour au village

 14/12/2012
L'objectif est de partager avec les visiteurs de ce blog les  meilleurs moments de mes séjours au village.
Beaucoup des comtemporains veulent découvrir des endroits qui gardent encore leurs aspects naturels.
Les villageois de Iwaya en profitent encore bien des merveilles de la nature.
Pour faire simple grace aux  nouveaux moyens de communication, je profite à partager les images ramenées de Iwaya lors de mon dernier séjour.
La vie au village est presque un antidote contre les vices qui sévissent les citadains.
Au contact de la nature les villageois restent en permanence huminisés contre tous les maux de la cité.
Vivre (libre) dans cet environnement sans contrainte aucune aide à rester en forme.
Il n' y a pas plus heureux que nous autres jeunes villageois de  Iwaya de vivre en permanence dans ces lieux dont tout le monde  rêve de découvrir.


Les merveilles du net

 02/06/2012
Je ne sais pas combien de temps il reste pour que les villageois d'Iwaya soient connectés à la fibre optique.
Pour faire simple, depuis le village où je passe plus de temps il est quasi impossible d'animer mon blog.

Au village Iwaya il n' y a pas d'internet.

Mais, dès que fais un petit  tour en ville, je m'efforce de reanimer mon blog.
La tradition veut que le village soit toujours en éveille, il faut donc équilibrer les séjours entre la cité et le village.

La  fameuse vie moderne ( image)  pousse beaucoup de jeunes  à abandonner le village.

Mais,  à Iwaya l'objectif de certains jeunes  est  de remettre en valeur  le village cet héritage ancestral en y consacrant plus de temps dans cet environnement  calme et paisible afin de perpétuer les rites et cultures légués par nos ancêtres.

En definitive  mon blog connait parfois des périodes d'ibernation ne soyez donc surpris, il n' y a pas encore d'internet dans mon village et c'est certainement pas pour demain..





B A 2012

 30/12/2011
Ce modeste calendrier est un souvenir du village iwaya pour le nouvel an .
Ce document est produit par l'équipe de l'UDA'I qui contribue à la promotion des activités du village.
Veuillez l'imprimer avec les compliments de tous les villageois qui vous souhaitent une très bonne anné 2012.

>> Voir le PDF

Des plantes, des arbres, les  habitants d'Iwaya village endogène n'ont que ça comme produits pour se soigner .
Depuis des siècles,  ces produits sont transformés en decoction ou en infusion pour traiter les maladies qui surgissent dans le village.
L'initiation  des jeunes villageois à l'étude  et  aux recherches des vertus therapeutiques de ces produits continue.
En réalité on ne manque de rien au village, mais il faut être  un as, car la vie au village contrairement à ce que pensent les citadins, n'est pas chose facile entre la chasse, la  pêche, les travaux champêtres le villageois doit aussi combattre certaines maladies.

Pour lutter contre les maladies les villageois se servent des plantes, des écorses  et même de certains animaux.

Des produits destinés au traitement de chaque maladie avaient déjà été  découverts et recensés par les ancêtres d'Iwaya, aujourd'hui la postérité ne fait que perpétuer ces connaissances en harmonie avec la nature.
L'harmonie avec son environnement étant le premier soin pour un villageois et la forêt le premier laboratoire.
Forêt dans laquelle il tire ses ressources de subsistance.





Oxygène ++

 01/12/2011
La nostalgie de l'air pur.
Après avoir passer des bons moments au village dans des environnements qui contibuaient aussi à la bonne santé, nous  ne devons plus  être surpris de l'état de dégradation avancé de la santé des citadins.
Les hommes ne pourront  plus jamais  profiter des espaces qui procurent autant d'oxygène,  à l'exemple de ce molusque .


Retour du campement

 29/11/2011
Après avoir passer un bon séjour en pleine forêt  je reviens au village, et  une fois  en ville je reprend le train pour la capitale.
En réalité j'ai juste le week end pour venir passer ces belles heures au village.  Une fois la nostalgie de cet environnement assouvie, je rentre à la capitale  pour reprendre le train train quotidien , boulot taxi dodo.


Les rives naturelles

 29/11/2011
Ces rives ne sont mieux préservées que par la nature.
Quelque soit le remède à appliquer pour preserver l'environnement
les villageois ont bien compris que nul ne preserver l'environnement mieux que la nature elle même.
Pour les villageois d'Iwaya tant que l'appetit des multinationales et des industrielles pour les matières premières que regorgent les zones vièrges se fera grandissant ,  la problématique posée par  la preservation de l'environnement  imposée par les scientifiques devient un frein à leurs interêts mercantiles.


Week end au village

 15/11/2011
Toujours pas de connection internet à Iwaya, il est donc impossible d'envoyer des messages et articles sur place pendant que j' y séjourne.
C'est bien une une fois à la cité que je mets toutes les images su rmon blog
La durée du voyage n'a pas changée, par contre le transporteur n'arrête pas de faire varier le prix du billet ( à la hausse bien sûr).
Un reconfort tout de même le sublime paysage que les passagers contemple en urne.
La longue traversée des savanes, des plaines, des cours d'eau, et du grand fleuve rendent agréables ce long voyage.

L'animation dans les voitures se fait en deux temps.
Dès l'embarquement une sorte d'agitation s'affiche sur tous les voyageurs qui restent éveillés la moitié de la nuit avant de se  plonger dans un someil
quelques heures plus tard, someil entre coupé du vacarme des passagers qui debarquent ou embarquent aux  gares intermédiares. 

C'est à l'aube, que l'animation reprend véritablement seuls les passagers qui ont trop levé le coude  continuent leurs grace matinée.


Dans ce monde il est toujours bon d'avoir des amis et rester ouvert aux autres.
C'est en rendant visite à un frère que  j'ai rencontré ce scientifique qui a pour domaine d'activité la pêche des moules des huitres et les langoustes.
Ceux qui s'interessent à cette activité et qui souhaitent un partenariat avec ce scientifique peuvent le contacter via ce blog.


Depuis un moment, il n'était plus possible de naviguer en toute sécurité sur le fleuve à cause du vieillissement de la pirogue  fabriquer il y a 3 ans.

Le projet de fabrication d'une nouvelle pirogue a été initié en juillet 2010.

C'est un travail difficile, qui necessite non seulement beaucoup d'effort physique, mais aussi comme dans tout investissement un budget .

La fabrication de ce nouveau produit  exige la participation de tous les villageois d'Iwaya, peu importe la contribution.
Ainsi 1 an plus tard le projet a bien été réalisé, pour le bonheur de tout le village.

Il est désormais possible de  traverser et naviguer en toute sécurité sur le grand fleuve du village.







Baye baye la ville

 01/07/2011
Les mois de juillet et août sont reservés aux travaux champêtres.

Tous les villageois à l'exception de ceux déguisés en citadins pour des raisons professionelles s'activent afin d'avoir un nouveau champ.

Certains villageois vivant en ville ( la cité) profitent de cette période de vacances à s'évader au village.

Quelques uns participent  et peuvent de fois prendre en charge une partie des besoins imposés par les travaux du village.

Loin du bruit et de l'air pollué de la ville  les villageois et surtout les jeunes sont  fiers de revenir au village pour des vacances bien que de courte durée à comparer au temps qu'ils passent à la cité, ils profitent  donc ici sur place à faire le plein d'oxygène .




<< 1 2 3 4 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :