Les blogs
du village
IWAYA un village endogène

IWAYA un village endogène

Iwaya un village partenaire !

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 189 260
Nombre de commentaires : 27
Nombre d'articles : 107
Dernière màj le 14/04/2017
Blog créé le 30/06/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
A propos de la carpe, ce poisson est désigné par les villageois de Iwaya selon sa couleur ( dans le dialecte il existe la carpe PALALA et une autre de couleur sublime désignée PEHETE affichée en image)



Le silure spécialité de la pèche aux barrages, exclusivement pratiquée par les villageoises.



Au village Iwaya on consomme, le mulet d'eau douce.



A présent au village Iwaya la saison est favorable  à la pèche (pèche de subsistance).

Les cours d'eau sèchent les villageoises  se livrent à la pèche aux barrages et les villageois s'y mettent eux aux filets, à l'épervier ou la canne à pèche.

Le poisson est un des aliments les plus consommés par les villageois de Iwaya
Les poissons capturés sont selectionés en fonction de la taille, les plus petits sont remis à l'eau  pour permettre la reproduction.

Au cours des parties de pèche tous les villageois ont le soucis de preserver certaines espèces de poissons.

Mais, il semble selon le constat fait par certains villageois que le non respect des IEE réalisées par les experts au compte des réalisations de certains grands travaux dans nos zones de subsistances, ne favorise pas la reproduction de certaines espèces de poissons (voir photo). 

Bien que impuissants les villageois se contentent de ces productions saisonnières pour assurer des lendemains meilleurs.

Les villageois de Iwaya ont l'avantage de consommer des produits frais et de vivre dans un environnement naturel, loin des turbulences imposées par la vie dite moderne des cités et génératrice des maux aux conséquences incalculables sur la santé.








Il passe au premier plan de l'alimentation des villageois de IWAYA.  



Et la banane?

 15/08/2013
Quelque soit le plat, le manioc est toujours présent.



Consommé depuis des générations le manioc restera toujours l'aliment de base à IWAYA.



Cette fois le plat de manioc est fait avec ses feuilles. 
Prêt à être consommé.
Plat derivé du manioc,  sous la version feuilles de manioc


Les feuilles sont pilées avant d'être préparées et consommées en suite.



Autre forme du manioc.

 15/08/2013
Au village, cette forme est très prisée par les adultes.
 



A Iwaya au plan alimentaire le  manioc est toujours en valeur.



Plats exotiques.

 15/08/2013
Tous les plats sont accompagnés par du manioc, cette fois sous la version tubercules.
Pour les villageois de Iwaya les tubercules de maniocs acompagnent  toujours des petits plats spéciaux.


De tous les temps le manioc restera l'aliment le plus consommé à IWAYA



Manioc en stock

 15/08/2013
En attente de livraison.



Encore un plat.

 15/08/2013
Jamais sans manioc.



Aliment de base

 15/08/2013
Incontournable accompagnateur des plats



Aliment de base

 15/08/2013
Au village Iwaya l'aliment de base est une énigme.
 
Le manioc est  bien connu dans la monde, encore plus par sa dérivée pricipale la farine de manioc.
Cet aliment est une énigme, car il est commestible de la racine à la feuille.
Les contemporains des villageois d'iWAYA savent bien de quoi je parle.
Le mainoc est l'aliment de base à Iwaya , 90% des plats sont accompagnés  de l'une de ces dérivées.


Fruit de la saison.

 15/08/2013
Ce fruit est un coupe faim, les villageois le dégustent pendant les dures parties de pêche ou de chasse, en pleine forêt  loin du village.




Pëndant les vacances les jeunes villageois de Iwaya découvrent les produits vivriers que offre la forêt.

La forét tant  vénérée par leurs ancêtres est  pour eux la seule richesse, la source de toute la production vivrière.
Tout se consomme sur mesure, et la forêt offre naturellement
 mais surtout gratuitement ces produits, à la grande joie des  vacanciers.
 


Cuire au feu de bois

 02/12/2011
Avec ses méthodes de cuissons Iwaya mérite bien d'être appelé Village endogène.
 Paquets de poissons et atangas sur le grill au feu de bois.
Encore une fois les ressortissants des zones exotiques saliveront au regard de cette image.



A Iwaya l'écorce de cet arbre est utilisé comme oignon (ail) dans la cuisson des aliments.
Pour les ressortissants des zones exotiques qui  connaissent bien la forêt tropicale,  la lecture et la vue de cette image devrait susciter en eux le parfum sublime de cet écorce.



Dans ce monde il est toujours bon d'avoir des amis et rester ouvert aux autres.
C'est en rendant visite à un frère que  j'ai rencontré ce scientifique qui a pour domaine d'activité la pêche des moules des huitres et les langoustes.
Ceux qui s'interessent à cette activité et qui souhaitent un partenariat avec ce scientifique peuvent le contacter via ce blog.


 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :