Les blogs
du village
florette
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 040 439
Nombre de commentaires : 961
Nombre d'articles : 195
Dernière màj le 03/04/2015
Blog créé le 07/03/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Le château de Chantilly - Le parc et ses jardins

 22/05/2010
Dessiné à la fin du XVIIème siècle par André Le Notre pour le Grand Condé, il est le seul jardin créé par le jardinier de Versailles dont l'axe ne passe pas par le château, mais par une statue, celle du Connétable Anne de Montmorency.



Le Nôtre a tracé une grande perspective allant de la grille d'honneur jusqu'à la statue du Connétable et se prolongeant par - delà les jardins à la française et le Grand Canal jusqu'en forêt. Le Grand Canal de Chantilly (2,5 km) dépasse de beaucoup celui de Versailles



 Il s'agit en fait de la Nonette, un modeste affluent de l'Oise canalisé par Le Nôtre. Le parterre au nord du château, restauré en 2009, comprend de vastes miroirs d'eau reflétant le ciel et soulignés de jets d'eau ; de tous les jardins de Le Nôtre, Chantilly est sans doute celui qui comprend la plus grande étendue d'eau.







L'ile d'amour
Au cour du jardin anglais du XIXème siècle, l'Ile d'Amour reprend le nom et le site d'un lieu de fêtes où les princes de Condé recevaient leurs invités à Chantilly l'été.


Cette bande de pelouse bordée de fontaines et de buis, aménagée pour le duc d'Aumale au XIXème siècle, se termine par une gloriette de treillage où se trouve la statue d'Eros, d'où son nom.






Le temple de Vénus est une folie élevée au début du XIXème siècle par l'architecte Victor Dubois au cour du Jardin anglais qu'il aménagea à partir de 1817 dans une partie du parc de Chantilly qui avait été transformé après les ventes révolutionnaires. Dressé au bord d'une romantique pièce d'eau où nagent des cygnes, il s'inspire des temples grecs ou romains et abrite en son centre une copie d'une célèbre statue antique représentant Vénus, déesse de l'Amour et de la Beauté.
Le temple de Vénus vient d'être entièrement restauré.




Le Hameau
Construit en 1774 par l'architecte Jean-François Leroy pour le prince Louis-Joseph de Bourbon-Condé, le Hameau est antérieur au Hameau de la reine Marie-Antoinette à Trianon, qu'il inspira. Il se compose de cinq maisonnettes d'aspect rustique, dont l'extérieur modeste tranchait avec le décor intérieur luxueux ou étonnant, selon le cas.





Un lieu magique dont s'est inspirée Marie-Antoinette pour son Hameau. Vous pourrez y retrouver le calme du parc en appréciant une crème déjà si célèbre, celle de Chantilly .


La maison de Sylvie



Cette charmante petite maison du XVIIème siècle entretient le souvenir de la duchesse de Montmorency, baptisée sous le nom de Sylvie par le poète Theophile de Viau.









La fontaine de Sylvie







La chapelle St Jean





Adossé à la forêt, ce grand bâtiment en longueur a été élevé en 1769 par l'architecte Jean-François Leroy, pour accueillir les nombreux invités des princes de Condé. Au XVIIIème siècle, Chantilly était en effet un lieu de fêtes et de chasses où se rendaient volontiers ambassadeurs et têtes couronnées, et le château n'était pas assez grand pour loger tous les hôtes.
 
Il porte aujourd'hui le nom d'Enghien, en l'honneur du dernier descendant des Bourbon-Condé, né à Chantilly en 1772, qui y fut logé avec ses nourrices dans sa petite enfance. Le château d'Enghien abrite aujourd'hui les appartements des membres de l'Institut de France qui veillent sur la destinée de Chantilly, parmi lesquels l'historien et ancien ministre Alain Decaux, de l'Académie française, l'architecte Christian Langlois, de l'Académie des Beaux-arts, ou encore l'ancien "patron des patrons" Yvon Gattaz, membre de l'Académie des Sciences morales et politiques.





Le Connétable Anne de Montmorency (1493-1567), compagnon d'armes de François I er à Marignan, joue un rôle politique éminent sous François I er et Henri II, qui viennent souvent à Chantilly.

Il fait rénover le château médiéval par l'architecte Pierre Chambiges. Vers 1560, il confie à Jean Bullant, déjà architecte de son château d'Ecouen, la construction de la Capitainerie ou Petit Château, partie la plus ancienne de Chantilly.



Promenade dans le parc

























Les grandes écuries ont été construites par l'architecte Jean Aubert à la demande de Louis-Henri de Bourbon, septième prince de Condé. La légende raconte qu'il pensait se réincarner en cheval et voulait, par conséquent, des écuries dignes de son rang. Il laissa à la France l'un des chefs-d’œuvre architecturaux du XVIIIe siècle.


Les écuries accueillaient à cette époque 240 chevaux et 500 chiens répartis en différentes meutes pour les chasses quotidiennes qui avaient lieu tout au long de l'année. Louis-Henri, si fier de cette architecture, organisait de somptueux dîners sous le dôme monumental de 28 mètres de hauteur. Louis XV, le futur tsar Paul Ier et Frédéric II de Prusse y soupèrent, accompagnés par les sonneries des trompes de chasse.



La Révolution française sonne le glas de cette époque princière mais les grandes écuries sont miraculeusement sauvées grâce à l'armée qui les occupe. Seules deux statues seront détruites pour utiliser leur plomb dans les baïonnettes : la statue et sa fontaine dans la Cour des chenils ainsi que la Renommée qui surplombait le dôme. Une copie de celle-ci fut reposée deux siècles plus tard en 1989 par Yves Bienaimé qui, par une opération de mécénat, offrit cette statue à l'Institut de France.


A la fin du XIXe siècle, le dernier propriétaire des grandes écuries, le duc d'Aumale, cinquième fils du roi Louis-Philippe, lègue son domaine (château, hippodrome, écuries, forêt, musée Condé..) en 1886 à l'Institut de France à la condition que tout soit maintenu en l'état.



Le saviez vous ? Les films célèbres tournés à Chantilly

Le jour le plus long, (1962)

James Bond, Dangereusement vôtre, (1984)

Jefferson à Paris, (1994)

Beaumarchais, Edouard Molinaro (1995)

Ridicules Patrice Leconte (1995)

Vatel, Rolland Joffé Version US (2000)

Comment j'ai tué mon père, Anne Fontaine (2001)

Vidocq, Pitof ( 2001)

Le jeune Casanova avec Thierry Lhermitte, série pour la télévision (sortie 2002 coproduction européenne pour France 2 ). 

Marie-Antoinette, Sophia Coppola (2006)

Jeanne Poisson Marquise de Pompadour, téléfilm de Robin Davis (2006)

Mais aussi : Palais Royal de Valérie Lemercier (2005),.

 

Marie-Antoinette, Sophia Coppola (2006)


Jeanne Poisson Marquise de Pompadour, téléfilm de Robin Davis (2006)


Mais aussi : Palais Royal de Valérie Lemercier (2005),.

 
J'espère que vous aurez passé un bon moment au château de Chantilly. Merci et à bientôt pour une nouvelle sortie.




 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :