Les blogs
du village
florette
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 918 603
Nombre de commentaires : 961
Nombre d'articles : 195
Dernière màj le 03/04/2015
Blog créé le 07/03/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

Le Château de Chantilly

 21/05/2010

Le château de Chantilly se dresse au cœur d'un vaste domaine de 7 800 hectares de terres situées au sein de l'une des plus grandes forêts des environs de Paris, le massif des Trois Forêts (Chantilly, Halatte, Ermenonville).

Ce domaine a été constitué depuis le Moyen Âge par les propriétaires de Chantilly.

























Le château de Chantilly comprend l'un des plus beaux musées de peintures anciennes après le Louvre et une très riche bibliothèque de livres rares et précieux.


Le château de Chantilly avec le musée Condé c'est :

  • 1 000 peintures
  • 2 500 dessins
  • 2 500 gravures
  • 30 000 livres dont 12 000 imprimés anciens
  • 1500 manuscrits





  • Cette salle et la salle des Gardes, datent du XIXème siècle. Elles ont été construites par Honoré Daumet pour relier le Grand et le Petit Château, séparés jusque-là par une douve qu'enjambait un pont couvert.


    A la Révolution, le château fut vidé de ses collections (meubles, tableaux), mais l'antichambre offre quelques témoignages du décor de Chantilly au XVIIIe siècle, tels que les deux tableaux de Jean-Baptiste Oudry ou le meuble minéralogique de Haupt.






    Les boiseries de la pièce ont été exécutées sous la direction de Jean Aubert vers 1720 pour le duc de Bourbon (1692-1740), ministre du roi Louis XV et constructeur des Grandes Ecuries.


    La grande commode en marqueterie de Riesener, avec des bronzes dorés et ciselés de Hervieu, est une commande du roi Louis XVI pour sa chambre à Versailles.




    Cette pièce d'angle fait partie de l'appartement du prince de Condé, décoré vers 1720. Les boiseries blanc et or, ornées de motifs relatifs à la chasse, sont caractéristiques du début du XVIIIe siècle. Le mobilier de Jean-Baptiste Sené (XVIIIe siècle), recouvert de tapisseries de Beauvais, a appartenu au comte de Provence, frère du roi Louis XVI.



    Le mobilier de Jean-Baptiste Sené (XVIIIe siècle), recouvert de tapisseries de Beauvais, a appartenu au comte de Provence, frère du roi Louis XVI.


    Grande Singerie :

    Charmant boudoir daté de 1737, autrefois attribué à Watteau, entièrement décoré de peintures murales de Christophe Huet, la Grande Singerie représente un décor surabondant de singes et de magots chinois, à la mode du temps.



    Les salons ornés de décors de singes et de chinois sont fréquents dans les hôtels particuliers ou châteaux du XVIII ème siècle.


    Ce type de décor peint directement sur les boiseries prend son essor sous la Régence, dès le début du règne de Louis XV, faisant suite aux décors peints par Claude Audran à Marly dès 1708-1709 pour Louis XIV.


    Le programme iconographique de la Grande Singerie est complexe. Il semble que le peintre ait travaillé après l'achèvement des boiseries, qui sont typiques de la période rocaille.


    Composée de six grands panneaux, de trois portes à double vantail et d'un plafond, la Grande Singerie est formée d'allégories des Sciences et des Arts, notamment de la Guerre, de la Chasse, de la Peinture, de la Sculpture, de la Géométrie, de la Chimie, et d'autres sujets où les Chinois sont accompagnés de singes.


    Sur les panneaux placés du côté des fenêtres, les humains servent les singes, alors de l'autre côté c'est l'inverse. On peut aussi voir dans ce décor une représentation des Cinq Sens ou encore des Quatre Parties du Monde,


    iconographie dont la clef est donnée par les quatre médaillons en camaïeu de gris placés de chaque côté des glaces qui figurent un crocodile, un éléphant, un cheval et un lion. Le plafond évoque la chasse, occupation favorite des seigneurs de Chantilly.




    La Galerie des Actions de M. le Prince (galerie des batailles)

    Le Grand Condé avait commandé au peintre Sauveur Le Conte, élève de Van der Meulen et spécialiste de peinture militaire, une série de onze toiles représentant ses principales actions militaires et avait donné des indications précises pour leur exécution. Il mourut en 1686 alors que le travail, qui dura de 1686 à 1692, était à peine commencé.







    Le Salon de musique

     Souvenirs du jeune duc d'Enghien et mobilier de Jacob provenant du Salon des Jeux de Saint-Cloud.



    On accède aux petits appartements en empruntant l'escalier d'honneur


    Rampe de fer, par les frères Moreau Atlantes en bronze par Chapu
    Plafond, L'Espérance, par Diogène Maillard (1892)




    Galeries de Peintures :

    La collection de peintures fait du château de Chantilly le second musée français de peintures anciennes (avant 1850) après le musée du Louvre.







     

    J'invite un ami à créer son blog
     
    Votre prénom :
    Prénom de votre ami :
    E-mail de votre ami :
     
    Message :