Les blogs
du village
florette
S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 904 470
Nombre de commentaires : 961
Nombre d'articles : 195
Dernière màj le 03/04/2015
Blog créé le 07/03/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS

L'église St-Gervais St-Protais à Gisors

 12/05/2010
L'église paroissiale Saint Gervais Saint Protais compte parmi les plus beaux exemples du patrimoine religieux normand.



L'édifice, aux ambitions de cathédrale, a été en grande partie reconstruit après un incendie qui le ravage en 1346 au cours de la guerre de Cent Ans.



Les travaux furent confiés à une famille d'architectes du Vexin : les Grappin, et financés par des confréries de charité et de marchands implantées à Gisors.



Ces travaux débutèrent en 1497 et s'achevèrent dans les dernières années du XVIe siècle. Ils furent réalisés dans le style du dernier gothique (dit flamboyant).



Toutefois les dernières années du chantier furent particulièrement novatrices avec l'introduction du style Renaissance en Normandie.







Ces reconstructions du XVIe siècle se greffent autour d'un chevet élevé au XIIIe siècle selon le modèle chartrain (élévation à trois niveaux : grandes arcades/triforium/fenêtres hautes).















Elles concernent l'ajout de chapelles rayonnantes autour d'un déambulatoire et la construction de la nef et de ses bas-côtés.







L'église devint colossale, avec 70 mètres de long et une nef de 24 mètres de haut.



En 1940, elle subit des bombardements massifs. Certains vitraux et des tableaux, mis à l'abri, ont pu être préservés. Les restaurations, massives, entamées depuis l'après-guerre se poursuivent de nos jours.







L'extraordinaire Arbre de Jessé sculpté en haut-relief représente l'arbre généalogique du Christ, il  été réalisé par un atelier de Beauvais de 1585 à 1593.







Un transi (cadavre décomposé) de la première moitié du XVIe siècle, souligne la période marquée par la guerre et les épidémies. Le message qui l'accompagne invite à la réflexion : "Qui que tu sois, tu seras terrassé par la mort, restes la, prends garde, pleure. J'étais ce que tu es, tu seras ce que je suis, fais maintenant ce que tu voudrais avoir fait quand tu te mourras".



Pilier des Dauphins et pilier de saint Michel (coquille et collier).



Financés par la Confrérie royale de saint Louis, ils sont un véritable manifeste en faveur de l'autorité royale.



La tribune d'orgue a été construire de 1578 à 1580. Elle sera détruite par les bombardements de 1940.



La manufacture Haerpfer-Ermann de Boulay construit l'orgue actuel en 1968 et le replace en tribune en 1982.






 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :