Pour recevoir nos idées recettes :
  

Connexion

Me connecter
Visitez iTerroir Visitez iTerroir
 

Suivez-nous sur :

 
         

Inscrivez-vous à la newsletter

Les jardins du village

Marine et Clémence jardinent

Calendrier des saisons

Tout ce que vous devez savoir sur les périodes de consommation des aliments !

Recherchez un conseil jardin :

Thème :

 

Les caractéristiques

Famille :

Lamiacées (Labiées)


Couleurs des fleurs :

bleu-violet


Exposition :

soleil


Type de sol :

arides, légers et perméables


Type de végétation :

vivace


Plantation :

printemps


Récolte :

toute saison




Histoire

Le romarin fait partie de ces plantes qui de par leurs multiples propriétés inspiraient le respect aux Anciens. Associé aux rites entourant la naissance, le mariage ou la mort, la fonction première du romarin était sacrée.

Ses vertus médicinales étaient déjà (et sont toujours) largement exploitées, ainsi que ses vertus aromatiques, pour la cuisine, mais aussi pour la parfumerie.

Les Grecs l’utilisaient pour améliorer la mémoire et la concentration, et de récentes recherches scientifiques tendent d’ailleurs à accréditer ces effets bénéfiques sur l’intellect. Enfin, les abeilles savent depuis toujours que ses fleurs font un merveilleux miel. Le romarin semble avoir de tout temps inspiré les hommes, qui l’ont appelé « rosée de mer » (son nom latin est rosmarinus), « encensier », « herbe aux couronnes », « Rose-Marine », « rose des marins », ou « Rose de Marie ». Cette arbuste, par ailleurs très décoratif, nous vient bien sûr du pourtour méditerranéen, où il pousse spontanément, notamment dans la garrigue.


Culture

Si le romarin se plaît par-dessus tout dans le maquis et les rocailles du sud de la France, il peut aussi pousser en pleine terre en dehors de ces régions, à condition que les hivers soient doux et pas trop pluvieux. Tout comme l’estragon et le thym, le romarin n’aime pas les sols humides.

En janvier-février, on peut semer les graines sous abri et repiquer les plants quand ils atteignent 5 centimètres de haut (la pousse est assez lente).

Il faut alors planter dans une terre non argileuse, en plein soleil, idéalement le long d’un mur exposé plein sud. Préparer un compost spécial plantes aromatiques, ou un mélange « spécial cactus » (contenant pour moitié du sable), ou encore du terreau par-dessus une couche de gravillons.

Dans les régions humides, on peut le cultiver en pot, de 30 cm de diamètre minimum, que l’on installe à l’intérieur en hiver, près de la fenêtre et à une température d’au moins 19°.

On peut aussi faire des bouturages en août-septembre : piquer des boutures de 15 cm de long environ dans des pots emplis de terreau ; replanter au printemps suivant.


Entretien et récolte

Ne jamais arroser en pleine terre. En pot, l’arroser très peu mais suffisamment pour ne pas que le terreau se déssèche.

Ne jamais arroser en pleine terre. En pot, l’arroser très peu mais suffisamment pour ne pas que le terreau se déssèche.


Maladies et nuisibles

Le romarin est connu comme anti-nuisible. Le planter près des choux, des carottes ou de la sauge.

Tous droits réservés certiferme.com ¤ Mentions légales ¤ Conditions Générales d'Utilisation
Le Village certiferme fait partie de la communauté des villages intégrant le village www.fermadour.com
Ce site a été développé par Yieloo avec les technologies Intra'Know