Pour recevoir nos idées recettes :
  

Connexion

Me connecter
Visitez iTerroir Visitez iTerroir
 

Suivez-nous sur :

 
         

Inscrivez-vous à la newsletter

Les jardins du village

sarrasin et phesalys

Calendrier des saisons

Tout ce que vous devez savoir sur les périodes de consommation des aliments !

Recherchez un conseil jardin :

Thème :

 

Les caractéristiques

Famille :

Solanacées


Période de floraison :

Été


Couleurs des fleurs :

Blanc - violet


Exposition :

Ensoleillée ou mi-ombragée


Type de sol :

Léger, profond et riche en éléments nutritifs


Humidité du sol :

Correcte


Type de végétation :

Vivace, annuel


Plantation :

Printemps


Récolte :

Juin à octobre selon les variétés




Histoire

Originaire des Andes Péruviennes près de 1 000 ans avant J.-C, la pomme de terre était nommée « papa » en quechua, la langue locale.
Ce légume a été introduit en Espagne dès le XVIème siècle au retour de la conquête du Nouveau-Monde et permit aux moines de Séville de nourrir les personnes malades.
Sa culture se répand ensuite dans toute l’Europe (Italie, Pologne, Russie et Allemagne). Ces populations la consomment alors que les Français ne l’utilisent à l’époque qu’en guise d’aliment pour le bétail.
La pomme de terre ne sera cultivée qu’en 1757 en France et plus précisément en Bretagne, par Louis René de Caradeuc de La Chalotais à Rennes qui l’expérimente dans une période de disette importante.
Néanmoins, elle rentre dans l’alimentation française de toutes les couches de la société grâce aux actions d’Antoine Parmentier, ancien captif suite aux combats avec la Prusse vers 1760. Il relate une consommation courante des pommes de terre par les prisonniers et vante ses qualités nutritives. Il en fera la promotion durant la majorité de sa vie permettant sa consommation à grande échelle pour pallier à la famine de l’époque. Le roi Louis XVI le remerciera donc en ses termes d’avoir trouvé « le pain des pauvres ».
De nos jours, le deuxième producteur de pommes de terre est la France, juste derrière l’Allemagne. On compte près de 4 000 espèces différentes tels que la Charlotte, l’Amandine, la Starlette ou encore la Roseval.


Culture

La pomme de terre est l’une des cultures les plus faciles à réaliser.
La plantation s’effectue sur un sol d’une température aux environs de 8 à 10°C minimum pour éviter les gelées et assurer un bon développement de la plante.

Commencez par sarcler le terrain et assurez-vous qu’il soit léger et riche en humus, fumier et/ou compost. Apportez un peu d’engrais si besoin.

Établissez des sillons distants de 70 centimètres les uns des autres, selon la variété.

Attention, ne plantez pas vos pommes de terre deux années de suite au même endroit pour leur garantir des éléments nutritifs nécessaires et éviter la propagation des maladies.

Creusez des trous profonds de 10 centimètres et ce, tous les 35 centimètres. Disposez alors les germes de pommes de terre vers le haut.

Rebouchez délicatement en formant une butte avec de la terre fine, tassez doucement puis, arrosez les pieds.

Astuce malin : Attention aux mauvais voisinages comme les betteraves, les tomates ou encore les courgettes.


Entretien et récolte

L’arrosage s’effectue régulièrement aux pieds des semis le matin ou le soir. Renforcez-le en période de sécheresse et réduisez-le en fin de végétation.

Optez pour un buttage des pieds dès lors que les feuilles atteignent une vingtaine de centimètres de haut. Cela permettra un bon développement des tubercules et évitera un excès d’eau Ne les buttez pas trop tard car l’effet « rendement intensif » s’inversera.

La récolte se déroulera environ deux à trois mois après la plantation.
Par temps sec, dégagez les tubercules de la terre avec une bêche ou même d’une fourchette. Attention, ne les abîmez pas… Elles doivent être bien fermes, sans germe ni tache verte.

Après cueillette, vous rangerez délicatement les pommes de terre dans un lieu frais, sec, aéré et à l’abri de la lumière. Choisissez des caissettes suffisamment profondes pour les entreposer.
Pour une meilleure conservation, déposez de l’anti-germe sur les tubercules.

Les pommes de terre se gardent dans le bac à légumes, en bas du réfrigérateur durant une semaine.


Maladies et nuisibles

Un surplus d’humidité entraînera certaines maladies comme le mildiou ou encore la pourriture bactérienne. Soyez alors économes en eau et pulvérisez si besoin les pieds avec de la bouillie bordelaise.

Les ravageurs les plus fréquents dans la culture de la pomme de terre sont les pucerons et les limaces.
Le doryphore quant à lui, pond des œufs jaunes sous le feuillage formant des larves de couleur rouge. Pour éviter qu’ils ne dévorent toutes les feuilles, appliquez un mélange de roténone et de bouillie bordelaise.

Tous droits réservés certiferme.com ¤ Mentions légales ¤ Conditions Générales d'Utilisation
Le Village certiferme fait partie de la communauté des villages intégrant le village www.fermadour.com
Ce site a été développé par Yieloo avec les technologies Intra'Know