Pour recevoir nos idées recettes :
  

Connexion

Me connecter
Visitez iTerroir Visitez iTerroir
 

Suivez-nous sur :

 
         

Inscrivez-vous à la newsletter

Les jardins du village

Le jardin des chats

Calendrier des saisons

Tout ce que vous devez savoir sur les périodes de consommation des aliments !

Recherchez un conseil jardin :

Thème :

 

Les caractéristiques

Famille :

Polygonacées


Couleurs des fleurs :

vert-rouge


Exposition :

Soleil ou mi-ombre


Type de sol :

acide, riche en humus


Type de végétation :

vivace


Plantation :

printemps


Récolte :

d’avril à novembre




Histoire

Le mot oseille dérive du latin « acidulus », « acide », qui caractérise la saveur de cette plante potagère, proche de l’épinard. Cette acidité lui vaut justement un grand succès au Moyen-âge où l’on recherchait - contrairement à aujourd’hui - les saveurs aigres et amères. Préparée en sauce, (ses feuilles sont faciles à broyer), elle accompagnait souvent le gibier. Mais, avant son utilisation culinaire, l’oseille était connue depuis l’Antiquité - notamment par les Egyptiens – pour soigner le foie, l’estomac et les reins. L’oxalate qu’elle contient était autrefois utilisé par les ménagères pour enlever les tâches de rouille ou nettoyer l’argenterie. A cause de ce « sel », l’oseille est d’ailleurs contre-indiquée aux personnes souffrant d’arthrite et de goutte.

De même, le pollen qu’elle produit en très grande quantité peut s’avérer allergisant. Hormis ces inconvénients, elle est, de par sa grande richesse en vitamines et sel minéraux, digestive, cicatrisante, diurétique et anti-oxydante.

S’il existe plus de deux-cents variétés différentes d’oseille, on peut citer parmi les plus répandues : L’oseille commune, également appelée « Large - ou Blonde - de Belleville », mais encore « Grande oseille », « Oseille des jardins », « Blonde de Lyon », « Blonde de Virieux », « Verte de Nonay »… La plus cultivée en France actuellement, elle est reconnaissable à ses feuilles larges en forme de flèche.

La Patience, ou « Oseille-épinard », la plus grande - ses feuilles rondes, que l’on prend parfois pour des mauvaises herbes - peuvent atteindre 1 mètre.

L’oseille ronde ou française, aux feuilles vert vif, rondes et lancéolées, en bouquets, une des plus savoureuses. L’oseille vierge sauvage, aux feuilles petites, qui ne monte pas en graines.


Culture

L’oseille, qui pousse à l’état sauvage dans les régions tempérées, est aussi connue pour être très résistante ; elle s’adapte à tous les terrains non calcaires et frais.

Semez plutôt de mars à juin, en pleine terre, assez clair, puis recouvrez d’1 cm de terre et tassez bien. Repiquez en espaçant les plants d’une quarantaine de centimètres lorsqu’ils ont atteint une dizaine de centimètres de hauteur.

L’oseille fait bon voisinage avec les plantes aromatiques et les épinards. Pour multiplier l’oseille vierge, qui ne produit pas de graines, on fait des divisions de touffes au printemps.


Entretien et récolte

Binez et sarclez régulièrement. Arrosez si nécessaire. Enlevez les feuilles quand elles apparaissent si vous voulez diminuer l’âcreté de l’oseille.

L’oseille pousse vite. On peut récolter ses feuilles toute l’année, au fur et à mesure des besoins, mais avant la floraison. Il faut les consommer aussitôt, car elles fanent vite.


Maladies et nuisibles

Le puceron, la chrysomèle et la mouche de l'oseille en sont ses principaux parasites.

Tous droits réservés certiferme.com ¤ Mentions légales ¤ Conditions Générales d'Utilisation
Le Village certiferme fait partie de la communauté des villages intégrant le village www.fermadour.com
Ce site a été développé par Yieloo avec les technologies Intra'Know