Pour recevoir nos idées recettes :
  

Connexion

Me connecter
Visitez iTerroir Visitez iTerroir
 

Suivez-nous sur :

 
         

Inscrivez-vous à la newsletter

Les jardins du village

Marine et Clémence jardinent

Calendrier des saisons

Tout ce que vous devez savoir sur les périodes de consommation des aliments !

Recherchez un conseil jardin :

Thème :

 

Les caractéristiques

Famille :

Portulacacées


Période de floraison :

Été


Couleurs des fleurs :

Jaune (parfois blanc ou rose)


Exposition :

Soleil


Type de sol :

Drainé, ordinaire mais sec


Humidité du sol :

Normal avec une préférence pour les sols secs


Type de végétation :

Annuel, vivace


Plantation :

Avril à fin de l’été


Récolte :

Mars à décembre




Histoire

Utilisé dans les cuisines d’Inde et de Perse depuis près de 2 000 ans, le pourpier est originaire des régions tropicales et subtropicales.
Les Romains le nommaient « Portulacca » et consommaient les feuilles de pourpier confit au vinaigre. Quant aux Égyptiens, ils employaient ce légume en tant que plante médicinale.

Il fut alors souvent confondu avec les mauvaises herbes même si en 1582, les Anglais découvrent le pourpier, le cultivent. Ils l’introduisent en Europe notamment grâce au jardinier de Louis XIV, Jean-Baptiste de la Quintinie qui en d’ailleurs fait l’éloge de ses bienfaits auprès du roi.
Il fut alors utilisé comme le cresson en sauce ou en velouté mais également en condiment avec de l’huile ou du vinaigre.

Cette plante a été depuis introuvable sur les marchés français, hormis ceux du pourtour méditerranéen. C’est d’ailleurs grâce à leurs recettes à base de pourpier que cette plante revient progressivement sur le devant de la scène.


Culture

La culture du pourpier est très simple à réaliser.

Commencez par vérifier que le terrain soit bien drainé. Rectifiez-le si nécessaire en mélangeant moitié de terre de jardin, moitié de sable. Vous pouvez lui ajouter éventuellement un peu de terreau.

Établissez des sillions peu profonds distancés les uns des autres de 25 centimètres.
Creusez des trous, déposez-y les graines de pourpier et tassez doucement. Arrosez généreusement.

À noter que les graines de pourpier s’achètent en graineterie.


Entretien et récolte

Cette plante supporte la sécheresse mais un arrosage régulier est primordial pour obtenir une plante à feuilles tendres et plus larges.
Sachez néanmoins doser les binages car un surplus d’humidité est néfaste au pourpier.

La récolte des tiges et des feuilles peut s’effectuer deux à trois fois sur le même semis.


Maladies et nuisibles

Ressemblant étrangement aux mauvaise herbes, le pourpier peut se trouver arracher volontairement ou non par l’homme.
Ses maladies les plus courants restent le rhizoctonia et le pythium.

Soyez vigilant à l’apparition d’araignées rouges.

Tous droits réservés certiferme.com ¤ Mentions légales ¤ Conditions Générales d'Utilisation
Le Village certiferme fait partie de la communauté des villages intégrant le village www.fermadour.com
Ce site a été développé par Yieloo avec les technologies Intra'Know