Pour recevoir nos idées recettes :
  

Connexion

Me connecter
Visitez iTerroir Visitez iTerroir
 

Suivez-nous sur :

 
         

Inscrivez-vous à la newsletter

Les jardins du village

sarrasin et phesalys

Calendrier des saisons

Tout ce que vous devez savoir sur les périodes de consommation des aliments !

Recherchez un conseil jardin :

Thème :

 

Les caractéristiques

Famille :

Rosacées


Période de floraison :

Printemps


Couleurs des fleurs :

Blanc ou rose


Exposition :

Ensoleillée et à l’abri du vent


Type de sol :

Drainé, chaud, profond et sablonneux


Humidité du sol :

Importante


Type de végétation :

Vivace


Plantation :

Automne & printemps


Récolte :

Juin à octobre




Histoire

En provenance de Chine, la pêche est apparue pendant la Préhistoire vers 2 000 ans avant J.-C. Elle en était le symbole de fécondité, d’immortalité et leurs fleurs étaient présentes durant les mariages.
Les Japonais aujourd’hui ajoutent à ces symboles ceux de la fidélité et de la virginité.

Ce fruit sucré s’introduira ensuite en Perse, en Asie et en Égypte où elle fut le fruit d’Harpocrate, Dieu du silence. Alexandre Le Grand la découvre et l’emmena avec lui sur les chemins menant en Europe.

Puis au XVIIème siècle, sa culture fut au centre du jardin fruitier fabuleux de Versailles car Louis XIV l’adorait. Il put pleinement profiter de la pêche et de sa trentaine de variétés différentes.
Sa renommée s’accroît et c’est en 1892 que la « Pêche Melba » est crée par le cuisinier Escoffier. Celui-ci s’étant inspiré de la cantatrice australienne de l’époque, Nelly Melba.

De nos jours, les producteurs français de pêches sont concentrés dans le sud-est et dans l’ouest du pays.
Derrière la pomme, la pêche est le deuxième fruit le plus cultivé en France.


Culture

La culture du pêcher se réalise par multiplication.

Visez un pH du sol équivalent à 6,5. S’il est trop bas, ajoutez-lui de l’humus, du terreau, du compost et/ou du fumier. Il vous est aussi possible d’enrichir votre terre en engrais vert.

Dès le début du printemps, creusez des sillons en terre chaude, puis des trous d’une dizaine de centimètres de profondeur.
Déposez alors les graines et recouvrez d’une fine couche de terre avant d’arrosez.
Dans le cas où vous préférez semer un noyau, votre terre doit être aussi sableuse mais les chances de réussite se restreignent à 60%.
Terminez par un paillage des pieds.
Dans tous les cas, il faudra être patient au minimum 5 ans avant de déguster les fruits.

Saviez-vous que le pêcher peut donner des fruits durant une vingtaine d’années…

Astuce malin : Installez une canalisation souterraine entre les sillions des plants. De ce fait, vous éliminerez l’humidité stagnante.


Entretien et récolte

L’arrosage doit permettre de maintenir une terre toujours fraîche et principalement lors des périodes estivales.

Au printemps, faites un apport de fumier et/ou de compost. Tous les quinze jours, procédez à un traitement à la bouillie bordelaise.

Profitez des beaux jours pour taillez vos arbres en supprimant les rameaux ayant déjà fructifiés.

En automne, anticipez les maladies et effectuez un traitement contre la cloque du pêcher que vous renouvellerez une quinzaine de jours après.

Avant la floraison, éclaircissez le centre des plants et éliminez les branches mortes ainsi que celles qui se dirigent vers le bas.

À la récolte, les pêches se cueillent colorées, souples et à peau fine. Un agréable parfum doit s’en dégager. Maniez-les avec précaution car ce sont des fruits fragiles.

Ils se conservent parfaitement à température ambiante durant deux jours. Évitez de les réserver au froid car les pêches perdront toute leur saveur.


Maladies et nuisibles

Les ravageurs et insectes nuisibles à sa culture sont les pucerons et les acariens. Les thrips agresse les fleurs alors que les petites mineuses du pêcher préfèrent les jeunes plants et les fruits.

Adaptez vos insecticides aux maladies telles que l’oïdium, la galle ou encore le chancre.

À noter que la bouillie bordelaise est efficace contre la cloque du pêcher s’attaquant principalement sur les jeunes pousses vulnérables et les feuilles.
Il vous est possible également de suspendre quelques fils de cuivre juste au pied du tronc et des petites branches.

Tous droits réservés certiferme.com ¤ Mentions légales ¤ Conditions Générales d'Utilisation
Le Village certiferme fait partie de la communauté des villages intégrant le village www.fermadour.com
Ce site a été développé par Yieloo avec les technologies Intra'Know