Pour recevoir nos idées recettes :
  

Connexion

Me connecter
Visitez iTerroir Visitez iTerroir
 

Suivez-nous sur :

 
         

Inscrivez-vous à la newsletter

Les jardins du village

un jardin plein d'avenir

Calendrier des saisons

Tout ce que vous devez savoir sur les périodes de consommation des aliments !

Recherchez un conseil jardin :

Thème :

 

Les caractéristiques

Famille :

Rutacées


Période de floraison :

De mars à juillet


Couleurs des fleurs :

Blanc - rose


Exposition :

Soleil mais attention à la lumière directe - de préférence en pot pour être à l’intérieur en hiver et extérieur en été


Type de sol :

Drainé, non calcaire mais riche


Humidité du sol :

Normal mais attention aux excès d’eau


Type de végétation :

Vivace


Plantation :

Printemps, automne


Récolte :

Toute l’année selon les espèces




Histoire

L’origine du citron reste peu connue. Certains prétendent que ce fruit serait né d’un croisement entre le pamplemousse, le cédrat et la lime (citron vert).

Ses premières traces remontent il y a près de 3 000 ans lors de sa découverte dans les forêts de l’Himalaya puis il a été cultivé alors abondamment en Chine. Les Hébreux et Grecs l’utilisaient lors de pratiques religieuses à l’Antiquité et les Européens ne l’ont connu qu’au IVème siècle.

Les vertus médicinales de ce fruit étaient usitées par les Arabes dès le Xème siècle. On leur doit la culture à grande échelle en Espagne au Moyen-Âge.

Puis, grâce à sa richesse en vitamine C, il s’est avéré un véritable remède contre le scorbut (carence alimentaire) notamment lors des expéditions de Christophe Colomb vers l’Amérique.

Les médecins conseillaient sa consommation en cas de grippe, de piqûres de serpents et de prévention d’épidémies. Utilisé en rouge à lèvres naturel, ce fruit sait charmer les industriels grâce à ces propriétés variées. C’est au XVIIIème siècle que le citron est reconnu de tous.

Saviez-vous qu’aujourd’hui encore, ce fruit est l’emblème de la ville de Menton (près de Nice)… En effet, les Mentonnais sont les premiers producteurs de citron en France depuis 1930.


Culture

Les semis du citron s’effectuent dès le printemps. La distance minimale entre deux pieds doit être de 2 mètres.
Cette opération étant très longue et délicate, le plant de citronnier reste souvent coûteuse à l’achat.

Creusez un trou peu profond : l’idéal est qu’il n’ensevelisse pas le pot. Préparez votre sol en un mélange égal de terreau et de sable. Le pH se doit d’être neutre soit de 7. Si vous avez une terre calcaire, utilisez un porte-greffe. Après avoir arrosé généreusement en pluie vos plants, terminez par un engrais.

Installez un voile hivernage afin de conserver la chaleur ou du moins, de garder 4°C de plus. Toutefois, le citronnier ne demande une température que de 12°C car un climat trop chaud cause des endommagements.

Astuce malin : Lors de la plantation, veillez à respecter l’ordre arrosage / engrais ; Si vous faites l’inverse, vous risquerez de griller les racines !
Optez pour un arrosage à eau non calcaire et peu chlorée.


Entretien et récolte

La culture du citronnier en pots est possible pour éviter son gel mais cela n’est pas sans conséquence sur la taille des fruits (plus petits).
Par contre, ce n’est en aucun cas une plante d’intérieur. Il faut donc la sortir dès les beaux jours et ne pas la conserver à l’intérieur à une température supérieure à 20°C.

Le citronnier a besoin d’un apport régulier en engrais, soit tous les mois : vos plants se développeront plus vite et vous obtiendrez davantage de fruits.
Arrosez-les suffisamment pour avoir de beaux fruits tout en évitant l’eau stagnante sous peine de pourrissement (tous les deux à quatre jours en été et une fois par semaine en hiver mais de façon réduite) et à enlever les mauvaises herbes.

Chaque printemps et automne, apportez du fumier à vos plants pour l’assurance d’une bonne production en fruits.

En période hivernale, placez vos pots à l’abri du froid à une température basse (sous une serre ou une véranda par exemple) pour son entrée en repos végétatif.

Dès que les beaux jours reviennent, effectuez une taille en boule en commençant par nettoyer le centre de l’arbre et supprimer les bois morts. Cette opération est à renouveler tous les deux ans.


Maladies et nuisibles

Cet arbre fruitier redoute les pucerons, les limaces et les escargots.
Le développement des mouches de fruits (ou aleurodes) doit être combattu dès les premières apparitions avec un insecticide.
Les cochenilles et chenilles aspirent la sève et donc affaiblissent l’arbre. Un traitement à base d’huile blanche sera donc nécessaire.

Quant aux maladies, les champignons sont les plus courants : ils attaquent toutes les parties du plant. Utilisez l’oxychlorure de cuivre ou un produit à base de mancozèbe et de bénomyl.
Un sol excédant de calcaire provoque la venue de la chlorose ferrique. Nourrissez vos semis de fer avec un engrais riche en magnésie.

Tous droits réservés certiferme.com ¤ Mentions légales ¤ Conditions Générales d'Utilisation
Le Village certiferme fait partie de la communauté des villages intégrant le village www.fermadour.com
Ce site a été développé par Yieloo avec les technologies Intra'Know