Pour recevoir nos idées recettes :
  

Connexion

Me connecter
Visitez iTerroir Visitez iTerroir
 

Suivez-nous sur :

 
         

Inscrivez-vous à la newsletter

Les jardins du village

un jardin plein d'avenir

Calendrier des saisons

Tout ce que vous devez savoir sur les périodes de consommation des aliments !

Recherchez un conseil jardin :

Thème :

 

Les caractéristiques

Famille :

chénopodiacées


Exposition :

soleil


Type de sol :

fumé et riche en humus


Type de végétation :

bisannuelle


Plantation :

mars à juin


Récolte :

fin septembre début octobre




Histoire

Connu depuis l’Antiquité, j’appartiens à la famille des "chénopodiacées"comme les épinards et la bette. On me connaît pour mes vertus sucrières : Qui suis-je ? La betterave bien sur !.

C’est au 18ème siècle, qu’un prussien Andreas Sigismund Marggraf s’intéresse fortement à mes ressources naturelles et réussit pour la 1ère fois à extraire du sucre de ma chair. Ce fut les prémisses de la fabrication artisanale du sucre..Mais le tournant de ma carrière économique voit le jour avec les guerres napoléoniennes.

En 1806, les armées britanniques bloquent l'accès des ports français. Le transport des marchandises est bloqué et l’importation de certaines denrées est interdite et notamment le sucre de canne. Face au blocus et pour faire face à la pénurie de sucre de canne, Napoléon 1er sollicite ses chercheurs pour trouver une production de remplacement.

En 1812, un ingénieux banquier français Benjamin Delessert présente ses premiers pains de sucre de betterave à l'Empereur. En quelques années, de nombreuses usines de transformation se créent.

A la levée du blocus, le sucre de canne revient sur le marché, mais l’industrie betteravière a déjà bien inondé le marché. La concurrence est rude entre les industries de sucrières. A l’abolition de l’esclavage, les sucreries de canne accusent le choc et perdent en productivité. Moi petite betterave, je deviens alors une richesse incontournable pour l’industrie sucrière du pays, d’autant que plus mes nombreuses variétés vont permettent d’être présentes dans différents secteurs économiques.


Culture

Elle se cultive sur un terrain fumé et riche en humus et au soleil. La veille ou quelques heures avant le semis, faire tremper les graines dans de l’eau tiède. Cette astuce favorise la germination des graines de betteraves. Pour un semis sous châssis, envisagez cela en mars et en pleine terre d’avril à juin.

Les betteraves se plantent fin avril début mai. Faire des sillons espacés de 30 cm d’intervalles, peu profonds ( 2 cm) et semer une betterave tous les 10 cm. Déposez-les graines et recouvrez-les de terre fine, tassez, arrosez. Sa culture ne demande pas une surveillance intense. Quelques binages suffiront.


Entretien et récolte

Conserver les racines sans les feuilles en cave dans du sable ou de la sciure de hêtre. La congélation est également possible.

La récolte se fera fin septembre début octobre. En cours d'été pour les variétés à racines rondes, en fin d'été pour les variétés " longues ".


Maladies et nuisibles

La betterave résiste bien aux parasites et maladies. Les pucerons noirs déforment ses feuilles. Des taches de rouille peuvent parfois apparaître sur son feuillage.

Tous droits réservés certiferme.com ¤ Mentions légales ¤ Conditions Générales d'Utilisation
Le Village certiferme fait partie de la communauté des villages intégrant le village www.fermadour.com
Ce site a été développé par Yieloo avec les technologies Intra'Know