Les blogs
du village
Les Gourmandises d'Amé

Les Gourmandises d'Amé

Amé Cuisine

Il suffit de couper une pomme de terre en 2 et de passer l'intérieur d'une moitié directement sur la brûlure, vous allez avoir très mal pendant 30 secondes et après ça disparaît d'un coup, et de plus cela évite les cloques et autres soufflettes. Pour ne pas avoir de cicatrice, je vous conseille la patience, il faut parfois plusieurs semaines, mais en mettant un emplâtre fait d'eau et d'argile verte ventilée chaque soir et en rinçant le matin, la cicatrice de la brulûre disparaîtra.

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

Bien que l'importance de ces deux minéraux soit assez connue, des carences sont fréquentes à tout âge.

Le calcium et ses fonctions
Le calcium est certes très important pour la dentition et l'ossature, mais il a d'autres effets, comme par ex.:
- une action antiallergique,
- une influence bénéfique en cas de troubles prémenstruels,
- il est indispensable au bon fonctionnement des muscles,
- il réduit les risques de calculs rénaux,
- il est essentiel à la coagulation sanguine.

Le magnésium et ses fonctions
On connaît l'efficacité du magnésium en cas de crampes musculaires, mais ce minéral fait bien plus:
- il lutte contre l'hypertension et d'autres affections cardiovasculaires,
- il agit positivement lors de migraine,
- il a une action antiallergique,
- il est important pour la qualité des os et des dents,
- il soulage les troubles prémens-truels.

Comment assurer l'équilibre du bilan calcium-magnésium?
- Limitez votre consommation de viande et d'alcool (les besoins en sels minéraux augmentent parallèlement à l'apport protéinique!).
- Faites régulièrement de l'exercice en plein air.
- Mangez 5 portions de fruits et de légumes par jour.
- Complétez votre alimentation quotidienne par des préparations à base de calcium et de magnésium. Cette recommandation est particulièrement valable dans les cas suivants:
– chez les enfants en phase de croissance,
– en cas de stress,
– lors de risque d'ostéoporose,
– pendant la grossesse et l'allaitement (attention, la teneur en calcium et en magnésium des préparations vitaminées conventionnelles est souvent insuffisante!),
– chez les sportifs.

Hugo Schurgast, pharmacien diplomé

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

Qu'elles soient saisonnières ou pas, qu'elles se manifestent au niveau respiratoire, digestif ou cutané, les allergies affaiblissent l'organisme et minent le moral.

Je souffre d'allergies. Y a-t-il des suppléments nutritionnels censés m'aider?
Oui, en effet. Certains nutriments jouent un rôle important dans la lutte contre les allergies, à la condition d'être pris en supplément à long terme et à des doses suffisamment élevées. Ce sont notamment la vitamine C (2 g), le calcium (500 mg) et le manganèse (15-30 mg).

Allergique aux pollens, je me suis sensibilisé également à la pomme et au céleri. Mon médecin m'a parlé d'une allergie croisée. Pouvez-vous me renseigner à ce sujet?
En effet, l'allergène du pollen de bouleau présente une forte analogie chimique avec celui de la pomme et l'allergène du pollen d'armoise, avec celui du céleri. Le «syndrome allergique croisé» associe en général une allergie pollinique et une allergie alimentaire. La première se traduit par rhinite et conjonctivite, tandis que la deuxième peut être responsable de manifestations bucco-pharyngées (enflure des lèvres, aphtes, démangeaisons, etc.), digestives (vomissements, diarrhées, etc.) et/ou généralisées (urticaire, difficultés respiratoires, hypotension, etc.). Les réactions allergiques au céleri (même cuit) figurent parmi les plus violentes et les plus redoutables. Ce légume étant un exhausteur de goût, il est ajouté à de nombreuses sauces et préparations culinaires. La meilleure mesure préventive consiste à éviter les potages instantanés et les assaisonnements en sachets.
D'autres exemples d'allergies croisées sont les syndromes latex-fruits (particulièrement les fruits exotiques), oiseau-oeuf et acariens-crustacés.

Mon fils présente un prurit buccal intense lorsqu'il mange certains fruits, alors que ceux-ci ne lui causent aucun problème s'ils sont consommés en compote ou en gâteau. Y a-t-il une raison?
Ce phénomène n'a rien d'étonnant. Les protéines qui constituent les allergènes (les facteurs susceptibles de déclencher les allergies) sont en général thermolabiles, c'est-à-dire détruites par la cuisson.

Rita Ducret-Costa, pharmacienne

 Cet article vous est proposé par Certi'Ferme

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :