Les blogs
du village
chez seve and co

chez seve and co

Deguemer mat! lieu de partage & d'échanges

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 096 792
Nombre de commentaires : 1 389
Nombre d'articles : 993
Dernière màj le 23/11/2014
Blog créé le 06/12/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Ravie de vous accueillir sur notre blog 100% femmes 0 complexe avec une pincée de créativité,un soupçon de fantaisie,quelques cuillère d'originalité...des recettes à partager au fil des jours & aux grés des saisons
Nous pouvons aborder tous les sujets qui vous tiennent à coeur ,posez toutes vos questions qui vous préoccupes;dialoguons ensemble partageons nos moment de vie en laissant vos coms.pour la plus grande joie de nos papilles & pupilles!
nous vous souhaitons bonne lecture...
au plaisir de vous lire.soyez ici chez nous comme chez vous.
a bientôt
;)
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

Parfois

 23/11/2014

Il arrive que l'on ne peure pas,

ce n'est pas parce qu'on n'est pas triste,

mais tout simplement, parce qu'on à été forte trop longtemps.

Et qu'aujourd'hui on est fatigué de ce battre.




Re Naître

 23/11/2014

Re naître de me cendres,

pour exaler tous les farfums de ma vie.

 

Re naître de mon corps "détruit"

pour magnifier la beautée de ce temps divin.

 

Re naître de mon enfance torturé,

pour faire rire mon coeur d'enfants.

 

Re naître de mes vies enchaînées,

pour savourer la grandeur de la vie.

 

Re naître de mes vies ttrainées dans la boue,

pour faire éclore une magnifique fleur sacrée remplie de nacre.

 

Re naître de ma solitude de mon isolement,

pour faire vivre mon sens du partage.

 

Re naître de mes abandons,

pour faire naître ma complétude.

 

Re naître de mes ombres

,pour faire jaillir la lumière.

 

Re naître de mon déracinement

 pour m'enraciner tel un arre puissant qui s'élance vers le ciel.

 

Re naître de mon inconscience,

pour faire naîte mon unité et ma force.

 

Re naître de ma volence,de ma haine,de mes déchirements,

pour faire vibrer l'amour.

 

Re naître de ma mort,

pour faire surgir du fond de mes entrailles la puissnce de la vie

                                                                                                      p!tt




humano phobie

 23/11/2014

 Psychanalyse : Selon Sigmund Freud, « Condamner l’homosexualité comme un crime est une véritable injustice et un acte cruel. »

Entre sa théorie de la libido et ses études sur la sexualité infantile, Sigmund Freud avait acquis, dès 1920 et ses Trois essais sur la théorie sexuelle, une solide réputation en matière de diagnostic. Et recevait régulièrement des patients atteints de névroses et autres troubles psychiques, qu'il était alors possible de mettre en relation avec un refoulement de pulsions. En 1935, une mère inquiète demande son aide, pour « traiter » l'homosexualité de son fils...

Toujours prompt à repérer les formes de lapsus, peut-être encore plus facilement à l'écrit, le psychanalyste commence par détourner la demande de diagnostic de la mère :

« Je crois comprendre dans votre lettre que votre fils est homosexuel. Je suis très surpris que vous n’utilisiez pas ce terme vous-même dans la description que vous me faites de lui. Puis-je vous demander pourquoi vous évitez de l’employer ? »

Fournissant tout de même une réponse à la mère inquiète, Freud souligne que la perception sociale de l'homosexualité n'en fait « assurément pas un avantage », mais précise d'emblée qu'elle n'est « pas une honte, un vice ou une tare, elle ne peut pas être considérée comme une maladie, nous la considérons comme une variation sexuelle, due à une certaine orientation du développement sexuel ».

Freud lui cite ensuite quelques exemples d'autorité en matière de sexualité, comme Platon ou Léonard de Vinci, histoire de faire comprendre à la mère que l'homosexualité n'est pas synonyme de dysfonctionnement interne, avant d'ajouter : « Condamner l'homosexualité comme un crime est une véritable injustice et un acte cruel. »

Il fait ensuite référence aux écrits de Havelock Ellis, scientifique anglais qui fut l'un des premiers à étudier l'homosexualité sans la considérer a priori comme un crime ou une déviance. S'il pâtit d'une réputation sulfureuse pour avoir alors considéré des cas de relations sexuelles entre des hommes et de jeunes garçons, le fait d'avoir osé transgresser les préjugés en pleine période puritaine lui valut la reconnaissance de ses pairs.

Freud termine sa lettre en ouvrant sa porte à la mère : si son fils est malheureux ou présente les symptômes d'une maladie psychique, une analyse pourra l'aider, mais sans « guérir » son homosexualité, qui n'est pas de son ressort. Il lui assure tout de même que, dans certains cas, « nous pouvons développer les germes des tendances hétérosexuelles, qui sont présents, d'une certaine manière, chez tous les homosexuels ». D'après le psychanalyste, chaque sexe est attiré à la fois par son semblable et son opposé, mais l'assertion révèle tout de même qu'une certaine volonté de modeler la sexualité n'était pas absente de son discours libéral.

La lettre dans son intégralité :

« Chère madame,

Je crois comprendre dans votre lettre que votre fils est homosexuel. Je suis très surpris que vous n’utilisiez pas ce terme vous-même dans la description que vous me faites de lui. Puis-je vous demander pourquoi vous évitez de l’employer ?

L’homosexualité n’est certainement pas un avantage mais elle n’est pas honteuse, perverse ou dégradante ; elle ne peut être classifiée comme une maladie, nous la considérons comme une variation de la fonction sexuelle, produite par un arrêt spécifique dans le développement sexuel.

Bien des individus fort respectables à des époques anciennes et modernes étaient homosexuels, et l’on retrouve parmi eux certains des plus grands hommes de notre temps. (Platon, Michel-Ange, Léonard de Vinci, etc.).

Il est extrêmement injuste, mais aussi cruel, de persécuter les homosexuels comme des criminels. Si vous ne me croyez pas, lisez le livre de Havelock Ellis.

En me demandant mon aide, j’imagine que vous me demandez si je peux supprimer l’homosexualité et la remplacer par une hétérosexualité, plus normale. La réponse est que, d’une manière générale, nous ne pouvons rien promettre. Dans certains cas, nous parvenons à développer les germes atrophiés des tendances hétérosexuelles qui existent chez tous les homosexuels, mais, dans la majorité des cas, cela n’est plus possible. Cela est lié à l’âge et au caractère de l’individu. Le résultat du traitement est impossible à prévoir.

Ce que l’analyse peut faire pour votre fils s’apparente à autre chose. S’il est malheureux, névrosé, déchiré par des conflits intérieurs, et introverti dans sa vie sociale, l’analyse peut lui apporter l’harmonie, la paix de l’esprit, une efficacité pleine et entière, quel que soit son état : qu’il reste homosexuel ou qu’il soit transformé.

Si vous en décidez ainsi, il pourrait suivre une analyse avec moi, mais je doute que vous acceptiez, et il lui faudra venir à Vienne. Je n’ai pas l’intention de quitter cet endroit. Toutefois, n’oubliez pas de me répondre.

Bien cordialement et avec mes meilleurs sentiments,

Freud

PS : Je n’ai eu aucun mal à lire votre écriture. J’espère que vous ne rencontrerez pas non plus de difficulté face à ma propre écriture et à mon anglais. »











4 feuilles de brick
4 poireaux
1 oignon
1 cuillère à soupe rase d'huile d'olive
150g de lardons de volaille fumés
2 œufs
20cl de crème fraîche liquide à 15% de MG
sel, poivre, noix de muscade râpée

 


Préchauffer le four Th.6 180°C.
Laver soigneusement les poireaux à grande eau , retirer une partie du vert et les émincer, avec les oignons.
Faire chauffer l'huile (attention, celle-ci ne doit pas « fumer ») dans une grande poêle ou dans une sauteuse puis faire dorer les légumes. Remuer, baisser le feu puis laisser cuire 10min à couvert jusqu'à ce qu'ils soient fondants. Ajouter de l'eau si nécessaire.
Dans un moule à tarte chemisé de papier sulfurisé, disposer les feuilles de brick les unes par dessus les autres.
Dans un saladier battre les œufs, ajouter la crème liquide puis les lardons. Poivrer mais ne pas trop saler car les lardons le sont déjà.
Ajouter de la noix de muscade à votre convenance.
Disposer les poireaux sur les feuilles de brick, napper de l'appareil oeufs-crème et enfourner à mi-hauteur pour 30min, en surveillant.




200 g crus de blé précuit
2 escalopes de poulet
1 poivron vert
1 poivron rouge
3 tomates
4 petits oignons blancs frais
Quelques brins de ciboulette
3 cuillères à soupe d’huile
1 cuillère à café de moutarde
1 cuillère à soupe de vinaigre
Poivre

 


Faire cuire le blé selon le mode d’emploi noté sur l’emballage.
Faire cuire les escalopes de poulet dans une poêle anti-adhésive, les laisser refroidir, puis les couper en dés.
Laver et couper en lanières les poivrons et les tomates.
Mettre dans un saladier le blé refroidi, les morceaux de poulet et les légumes.
Mélanger et transvaser dans un récipient hermétique.
Faire une sauce vinaigrette à part dans un petit bocal avec la moutarde, le poivre, la ciboulette ciselée, les oignons émincés, l’huile et le vinaigre.




le rocher de st guénolé








la mer & sa tempête



 

Selon le nombre de pomme de terre que vous voulez faire, vous aurez besoin:
-pomme de terre
-fromage râpé...
-beurre
-lardons/ou jambon râpé
-œuf
-ciboulette
-Sel et poivre

1. Faites cuire vos pommes de terre 45 minutes au four dans du papier d'aluminium, une fois cuite venir enlevez le dessus de la pomme de terre dans le sens de la lardeur (comme un chapeau), puis creusez les (afin de les garnir).
2. Badigeonnez l’intérieur de beurre.
3. Ajoutez du fromage râpé selon votre goût, choisissez le fromage que vous voulez, mettez des lardons finement coupés ou du râpé de jambon
4. venir déposer sur le dessus un œuf délicatement, assaisonner avec le sel, le poivre et la ciboulette.
5. mettre au four pour 15 à 20 minutes a 180°
6. A déguster avec une salade de chicons avec du vinaigre de noix,
:et avec le reste de la pomme de terre, une purée tout simplement

bon appétit avec nôtre ch'tite recette




le temps passe vite

 13/11/2014

ça fait cliché mais oui « le temps passe vite ».

 

A peine eu le temps de lui changer la couche que la grande a 10 ans et demi.(tout est dans le Et Demi).

 

Mon bébé, ma toute petite est presque une ado (encore 2,3 ans pour la qualifier tel quel mais presque c’est déjà un peu).

 

Voilà comment je m’en rends compte.

1/ Bah elle chausse du 37 !

2/ elle fait une tête de moins que moins.

3/ elle s’intéresse à l’actu, la politique et veut en parler avec nous.

4/ elle rougit lorsqu’elle voit un couple dévêtu à la une d’un magazine dans la rue.

5/ elle est devenue pudique.

6/ elle veut du gel pour se coiffer et du déo pour le style.

7/ elle dit à chaque fin de phrase « enfin voilà quoi ».

8/ elle a une idée précise sur tout.

9/ elle est bordélique.

10/ elle trouve que les garçons c’est nul.

11/ Parfois elle dit « ça me saoule ».

12/ elle trouve qu’un enfant de 7 ans est vraiment « jeune ».

13/ elle sait exactement comment on fait les bébés.

14/ elle me pique mes jupes.

15/ elle croit voir du duvet au niveaux de ses aisselles (mais en fait pas du tout !!)

16/ elle dit que les dessins animés c’est plus pour elle.

17/ elle parle de la guerre de 14-18 avec ses copines à l’école (mais aussi de la reality tv , faut pas déconner)

18/ elle peut diner avec des adultes sans s’ennuyer.

19/ elle n’a plus sommeil le soir à 20h30.

20/ elle sait exactement ce qu’il faut dire pour énerver ses parents.

21/ elle a le droit d’aller à la boulangerie toute seule.

22/ elle apprécie la vraie bonne musique.

 

Au secours ma fille est grande !

 







Riz

300g de crevettes

Huile d'olive

Ail

Sel et poivre

Huile d'olive

Sauce soja

Vinaigre balsamique

Curry

Muscade

Décortiquer les crevettes rose.

 

Dans une assiette creuse mettre l'huile d'olive et l'ail, saler, poivrer puis incorporer les crevettes laisser mariner.

 

Faite cuire votre le riz. pour la sauce, dans un bol mélanger 3 cuillères à soupe d'huile d'olive, 1 cuillères à soupe de sauce soja, 1 cuillères à soupe de vinaigre, 1 cuillères à soupe de curry et 1 cuillères à café de muscade .

 

Ensuite faite revenir les crevettes 3 min de chaque cotés Servez votre riz dans de grands bols ajouter la sauce avec une cuillère a soupe, mettre les crevettes par dessus puis ajouter le jus de cuisson.

 

Astuce pour émoustiller ajouter une petite rondelle de fruit (banane)et pour les amateur de piquant ajouter quelque goûtes de tabasco.

 

Régalez-vous! .




 8 c à soupe de sucre

 8 c à soupe d’huiles

 8 c à soupe de lait

 6 c à soupe de farine

 3 œufs

 2 c à soupe de cacao

1/2 sachet de Levure

 1 cuillère à café de vanille

Glaçage :

 1 boite de chocolat à croquer

 Beurre

- Mélanger les œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse

 

- Ajouter l’huile, le cacao, la vanille, le lai et la farine avec levure

 

- Remplir les caissettes à moitié et laisser cuir.

 

Faire fondre le chocolat au bain- marie et ajouter le beurre et 2 c à soupe de lait et plongé les madeleines dedans.




Le curcuma, l’épice qui empêche le fluorure de détruire votre cerveau. Le fluorure se trouve partout aujourd’hui, des antibiotiques à l’eau potable, dans la pâte dentifrice, de sorte que l’exposition est inévitable. Raison de plus pour que les dernières découvertes à propos de la curcumine du curcuma, vous informe comment cette épice pourrait éviter au fluorure d’endommager votre cerveau!

La neurotoxicité du fluorure a été l’ objet d’un débat académique depuis des décennies, et maintenant une question de plus en plus passionné soulevée par le grand public, en demande d’information. pour rappel, les «théories du complot » lors de sa première utilisation dans l’eau potable en Russie et camps de concentrations nazis, une sorte de lobotomie chimique subit en captivité, avec pour effet de réduire la capacité cognitive abaissant ainsi la résistance et le raisonnement des gens, augmente la calcification de la glande pinéale, augmentation de la sénilité précoce et Alzheimer.   

 

Les USA ne sont pas à l’abri car de plus en plus de régions se trouvent fortement fluorées, l’Etat verserait cette substance toxique partout dans les eaux potables municipales.

 

Maintenant, une nouvelle étude publiée dans le Journal de pharmacognosie, intitulé « La curcumine atténue la neurotoxicité induite par le fluorure, une évidence révélée in vivo », l’expérimentation en labo prouve que le fluorure est en fait une substance qui endommage gravement le cerveau, et que par ailleurs, la curcumine du curcuma (3 curcuminoïdes) révèle que l’agent de protection naturel agît contre les différents effets sur la santé du fluorure.

 

L’ étude a été menée par des chercheurs du Département de Zoologie, Faculté des Sciences de l’Université ML Sukhadia à Udaipur, en Inde, ils ont passé la dernière décennie à étudier les mécanismes par lesquels le fluorure induit des changements neurodégénératifs graves dans le cerveau des mammifères, en particulier dans les cellules de l’hippocampe et le cortex cérébral.  

 

L’étude commence par une description du contexte historique de toxicité significative et généralisée liée au fluorure : 

 

 » Fluor ( F ) est probablement le premier ion inorganique qui ait attiré l’attention du monde scientifique pour ses effets toxiques et la toxicité F maintenant détectée dans l’eau potable est bien reconnu comme un problème mondial. Les Rapports des effets sur la santé de l’exposition au fluorure comprend également divers types de cancer, effets néfastes sur la reproduction, augmentation des maladies cardiovasculaires et neurologiques . » 

 

L’étude a porté sur la neurotoxicité induite par le fluorure, l’identification excitotoxicité (stimulation du neurone à l’article de la mort) et le stress oxydatif comme les deux principaux moteurs de la neurodégénérescence. Il a été observé que les sujets atteints d’asfluorosis, marbrure de l’émail des dents provoquée par l’exposition excessive au fluorure au cours du développement de la dent, sont également des changements neurodégénératifs associés à une forme de stress oxydant connu comme la peroxydation des lipides (rancissement). L’excès de peroxydation lipidique dans le cerveau peut conduire à une diminution de la teneur totale en phospholipides dans cerveau. 

 

En raison de ces mécanismes bien connus de la neurotoxicité et la neurodégénérescence associée au fluorure, les chercheurs ont identifié le polyphénol primaire dans l’épice curcuma – le principal des trois curcuminoĂŻdes, la curcumine connu comme agent idéal au pouvoir anti oxydant et neuroprotecteur le plus puissant connu à ce jour. Des recherches antérieures sur la curcumine indique qu’elle agit comme antioxydant de 3 façons différentes en les protégeant contre :

 

1 ) Oxygène (oxydant)2 ) Radicaux hyrodxyl3 ) Dommages des radicaux libres superoxydes. 

 

En outre, la curcumine semble augmenter la production de glutathion endogène dans le cerveau, un important système de défense antioxydant. 

 

Afin d’évaluer les effets neurotoxiques du fluorure et de démontrer le rôle protecteur de la curcumine, les chercheurs ont réparti au hasard des souris en quatre groupes sur 30 jours :

 

Contrôle ( sans fluor )Fluorure ( 120 ppm ) dosé en fluorure dans de l’eau potable et de l’eau distillée sans restriction.Fluorure ( 120 ppm/30 mg / kg de poids corporel ) + curcumine : dose orale de curcumine dissous dans l’huile d’olive avec le fluor dans l’eau potableLa curcumine (30 mg / kg de poids corporel )Afin de déterminer l’effet du traitement , les chercheurs ont mesuré la teneur en malondialdéhyde (MDA) dans le cerveau des souris traitées. MDA est un marqueur bien connu du stress oxydatif = dommages cellulaires.

 

Comme prévu , le groupe ayant pris le fluorure ( F ) seul, le traitement a montré des niveaux significativement plus élevés de MDA traités.Au contraire, Le groupe (F) + curcumine a montré taux très bas en MDA, démontrant l’activité neuroprotectrice de la curcumine contre la neurotoxicité du fluorure associé.

 

L’étude a conclu :

 

«Notre étude démontre donc que la dose quotidienne unique de 120 ppm de fluorure présente une augmentation très significative de la LPO [peroxydation lipidique , c'est à dire le rancissement cerveau par dégradation des lipides], ainsi que des changements neurodégénératifs dans les corps cellulaires des neurones des régions de l’hippocampe.

 

Par contre, la curcumine prise en supplémentation réduit de manière significative l’effet toxique du Fluorure l’amenant proche de la normale en augmentant ses défenses antioxydantes par la propriété des curcuminoïdes du curcuma, ceci fournit la preuve du rôle thérapeutique contre le stress oxydatif médié par la neurodégénérescence.

 

«C’est loin d’être la première étude à démontrer les importantes propriétés de la curcumine pour l’amélioration cognitive du cerveau. Du point de vue de la recherche primaire , il y a plus de deux cents études publiée et revues par les pairs dans ce domaine de recherche, indiquant que la curcumine est un agent neuroprotecteur.Dans notre propre base de données informative sur la curcumine plus de 115 articles prouvent cette affirmation : la curcumine du curcuma protège le cerveau.

 

Considérant les nombreuses « insultes chimiques », à savoir les médicaments chimiques auxquels nous sommes confrontés tous les jours dans notre monde post-industriel, le curcuma peut très bien être le plus grand remède du monde, avec plus de 600 applications de santé fondées sur des preuves scientifiques.

 

La curcumine atténue la neurotoxicité induite par le fluorure, une évidence révélée in vivo », l’expérimentation en labo prouve que le fluorure est en fait une substance qui endommage gravement le cerveau, et que par ailleurs, la curcumine du curcuma (3 curcuminoïdes) révèle que l’agent de protection naturel agît contre les différents effets sur la santé du fluorure.La curcumine atténue la neurotoxicité induite par le fluorure, une évidence révélée in vivo », l’expérimentation en labo prouve que le fluorure est en fait une substance qui endommage gravement le cerveau, et que par ailleurs, la curcumine du curcuma (3 curcuminoïdes) révèle que l’agent de protection naturel agît contre les différents effets sur la santé du fluorure.

 source 
Jacqueline Ibañ




l'enfant pense souvent à la blessure d'abandon lors d'un deuil, d'une rupture, d'un départ.

On oublie un peu trop souvent cependant l'abandon plus surnois qui se fait en présence.

Le travail qui accapare, les soucis qui perturbent, l'envie de se retrouver en couple, le stress de la journée, et les enfants en pâtissent. Qu'ils aient 6 mois, 2 ans, 10 ou 16 ans, attention à eux. Ils n'ont pas demandé à être là. Ce dont ils ont besoin n'est pas d'être couvé, mais d'une attention juste, d'échanges, de compréhension et d'Amour.

On parle souvent de nos blessures "de grands", on sait combien ça peut faire mal, alors sans se mettre la pression, parce qu'être parent est un des  rôles le plus difficile à assumer, car souvent dans la recherche d'une perfection qui ne peut exister,tâchons de leur apporter l'essentiel.

Il est humain lors de périodes "de crise" d'avoir besoin d'aide. N'hésitez pas, en cas de difficultés, à vous faire épauler, que ce soit par un professionnel, des amis, de la famille.

Tachez d'être le plus clair possible avec votre enfant. Ce qu'on ne leur dit pas, ils le ressentent. Ils comprennent lorsqu'on leur explique.

Si vous sentez que vous n'être pas "en forme" physique ou psychologique pour être présent auprès de vos enfants comme il se doit, n'hésitez pas à vous faire accompagner vous-même, et à prendre du temps pour vous. Il ne s'agit pas d'être 24 h /24 auprès de vos enfants, mais de vous montrer disponible et de leur donner un temps de qualité. Ne culpabilisez donc pas à allez à votre cours de danse ou à faire une partie de foot ou un restaurant entre amoureux sans eux. Vous rentrerez heureux, et de vous sentir comme ça, ils seront en confiance.

Instaurez également le respect dans votre relation, et attention à la projection des peurs et des désidératas. Ils ont besoin de faire oeufs choix, leurs propres expériences, mais aussi et surtout d'encouragements. Encore une fois, c'est plus grâce à des " j'ai confiance en toi, fais ce que tu aimes " que des "fais attention, tu vas tomber, tu n'y arriveras jamais" qu'ils avanceront avec sérénité dans leur vie d'adulte.




Lâcher prise,
ce n’est pas se montrer indifférent mais simplement admettre que l’on ne peut agir à la place de quelqu’un d’autre ; 

ce n’est pas couper les liens mais prendre conscience que l’on ne peut contrôler autrui ; 
ce n’est pas être passif, mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un événement ; c’est reconnaître son impuissance,
c’est-à-dire que le résultat final n’est pas entre nos mains ; ce n’est pas blâmer ou vouloir changer autrui, mais donner le meilleur de soi-même ; 

ce n’est pas prendre soin des autres mais se sentir concerné par eux ; ce n’est pas assister mais encourager ; 
ce n’est pas juger, mais accorder à autrui le droit d’être humain ; ce n’est pas s’occuper de tout ce qui arrive, mais laisser les autres gérer leur propre destin ;
ce n’est pas materner les autres, mais leur permettre d’affronter la réalité ; ce n’est pas rejeter, c’est au contraire accepter ; ce n’est pas harceler, sermonner ou gronder mais tenter de déceler ses propres faiblesses et de s’en défaire ; ce n’est pas adapter les choses à ses propres désirs, mais prendre chaque jour comme il vient et l’apprécier ; 
ce n’est pas critiquer ou corriger autrui, mais s’efforcer de devenir ce que l’on rêve de devenir ;
ce n’est pas regretter le passé, mais vivre et 
grandir pour l’avenir ; c’est craindre moins et aimer davantage...



<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :