Les blogs
du village
chez seve and co

chez seve and co

Deguemer mat! lieu de partage & d'échanges

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 482 101
Nombre de commentaires : 1 518
Nombre d'articles : 1 268
Dernière màj le 01/09/2015
Blog créé le 06/12/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Ravie de vous accueillir sur notre blog 100% femmes 0 complexe avec une pincée de créativité, un soupçon de fantaisie, quelques cuillère d'originalité...des recettes à partager au fil des jours & aux grés des saisons.
Nous pouvons aborder tous les sujets qui vous tiennent à coeur, posez toutes vos questions qui vous préoccupes; dialoguons ensemble partageons nos moment de vie en laissant vos coms, pour la plus grande joie de nos papilles & pupilles!
nous vous souhaitons bonne lecture...
au plaisir de vous lire, soyez ici chez nous comme chez vous.
a bientôt (^_^)
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

IL Le faut...

 01/09/2015

Il faut de la force pour exprimer son opinion.

Il faut du courage pour l’assumer jusqu’au bout.

Il faut de la force pour prendre une décision....

Il faut parfois du courage pour en accepter les conséquences.

Il faut de la force pour avancer.

Il faut du courage pour accepter de s’être trompée.

Il faut de la force pour affronter le danger.

Il faut du courage pour accepter ses limites.

Il faut de la force pour choisir.

Il faut du courage pour renoncer.

Il faut de la force pour accepter les épreuves.

Il faut du courage pour en rire.

Il faut de la force pour dénoncer.

Il faut du courage pour se taire.

Il faut de la force pour gagner sa vie.

Il faut du courage pour surmonter la misère.

Il faut de la force pour avancer.

Il faut du courage pour persévérer

Il faut de la force pur dire non.

Il faut du courage pour affirmer son opinion dans le calme.

Il faut de la force pour affronter le autres.

Il faut du courage pour s’affronter soi-même.

Il faut de la force pour réussir.

Il faut du courage pour se surpasser.

Il faut de la force pour calmer la peine d’un ami.

Il faut du courage pour endurer sa propre souffrance.

Il faut de la force pour subir l’injustice.

Il faut du courage pour la faire cesser.

Il faut de la force pour aimer.

Il faut de la force pour oublier...




Message important:

 30/08/2015


 Les images qui se trouvent sur ce blog circulent sur le Web et n'étaient pas identifiées à un auteur ou un propriétaire au moment où je les ai trouvées.

 

Cependant, si vous reconnaissez une photo ou une image qui vous appartient ou si la présence de votre création sur mon blog vous dérange,

 

 faites-le moi savoir par message privé et il me fera plaisir d'apporter les correctifs nécessaires.

 

 Merci!!!




Bounty maison

 29/08/2015


 Une vraie tuerie avec seulement 3 ingrédients

Ingrédients pour 30 bounty


 1 boîte de lait concentré sucré (environ 400 g)...
200 g de noix de coco
300 g de chocolat noir ou chocolat au lait pâtissier

 

 Mélangez dans un saladier le lait concentré et la noix de coco râpée.

Etalez ce mélange sur 2 cm d’épaisseur dans un moule carré (ou sur une plaque) recouvert de papier cuisson.

 Recouvrez d’un film alimentaire et placez au frigo une nuit.

 Le lendemain sortez du réfrigérateur et découpez en rectangle.

Façonnez les rectangles avec les doigts pour obtenir une jolie forme arrondie.

 Placez 30 min au congélateur pour durcir la pâte.

 Dans un bol faites fondre le chocolat au bain-marie ou au four à micro-onde en mélangeant toutes les 30 secondes.

Sortez les barres coco du congélateur. A l’aide d’une fourchette attrapez une barre coco, trempez-la dans le chocolat fondu. Recouvrez bien de chocolat, rattrapez la barre avec la fourchette, tapotez pour ôter l’excédent de chocolat et raclez la fourchette sur le rebord du bol. Posez délicatement sur une feuille de papier cuisson. Déposez la fourchette sur la barre chocolatée pour la marquer.

Recommencez pour toutes les barres coco.

 Placez les barres coco choco au frais jusqu’à ce que le chocolat soit durci.




Envie de régaler famille et amis avec du « cuisiner maison » ? C'est aujourd'hui à portée de tous, à condition d'être équipé en appareils électroménagers. Si vous êtes tenté, suivez les conseils suivants si si des amies et nous vous l'assuront : fabriquer soi-même prend du temps - et n'est pas toujours si économique que ça -, mais ...Au moins, on sait ce que l’on mange », ou bien  quel paisir  de lancer à ses invités : « C'est moi qui l'ai fait ! »

Une rentabilité qui se discute

Pour certaines d'entre nous « acheter ces appareils est une fausse bonne idée, car ils finissent rapidement au fond d’un placard. De plus, entre le coût d’achat de l’appareil, les ingrédients que l’on achète en petite quantité – donc plus chers -, que l’on oublie dans un coin et qui se périment, le temps de préparation, sans parler du résultat parfois aléatoire, on n’a rien à y gagner. » Mais l'une d'entres nous n'est pas du tout du même avis, et met en avant la qualité : « Au moins, on sait ce que l’on mange », estime-t-elle. Quant à un ami, il pense, lui, que « c’est certainement intéressant quand on a une famille nombreuse. »

 

Le plaisir de manger sain

Rentable ou pas, Estelle a cédé depuis longtemps à l’envie de s’équiper. Et ses appareils tournent à plein régime ! « Chez moi, la yaourtière et la machine à pain marchent deux fois par semaine, parfois trois pour le pain. Aucun doute, le résultat est meilleur en goût, et surtout je sais ce que je mets dedans ! », affirme-t-elle. Virginie est d’accord : « On y gagne en saveurs et au moins on sait ce que l’on utilise pour cuisiner ! Et elle sait de quoi elle parle… J’ai pas mal d’appareils qui me permettent de préparer des plats moi-même : machine à pain, sorbetière…, pour ne citer qu’eux ! »
Pour les adeptes des yaourts aux fruits frais, Estelle conseille volontiers la sorbetière, « à condition d’utiliser de très bons fruits. » Quant aux robots multifonctions, ils savent tout faire ou presque… Ce que confirme Lolo : « Mon robot sert à faire des gâteaux, des carottes râpées, à couper les pommes de terre… Et grâce à mon blinder, je réalise des mousses de fruits ou de légumes frais. »

 

Cours de cuisine

Vous avez donc décidé de vous équiper et de vous lancer. Pourquoi ne pas prendre maintenant des cours de cuisine pour réussir à coup sûr vos petits plats ? Des marques d’électroménager en organisent. Vous pouvez, par exemple, vous inscrire en ligne sur www.cooking-chef.fr  pour assister à une démonstration gratuite ou prendre un cours avec un chef. Même principe sur www.ecoledecuisinethermomix.fr  pour trouver le cours de cuisine le plus proche de chez vous sur le thème qui vous convient : par exemple,

« comment réussir son pain ? ».

S’il est vrai que réaliser ses glaces, son pain ou ses yaourts demande du temps, de l’énergie et de la patience, « le plaisir de le faire soi-même et de manger sain n’a pas de prix ! », je reconnais volontier.

 

C’est très facile, voici comment je fais un pain de base de 500g.

Ingrédients achetés en supermarché :
– 330 g de farine (éviter le 1ier prix), coût de 20 cts,
– 6 g de levure boulangère fraiche, coût de 6 cts,
– 220 g d’eau tiède,
– une bonne cuillère à café de sel fin,
Méthode :
– mettre la levure et le sel dans l’eau et mélanger (ça me prend 2 mn),
– verser dans la farine et mélanger (ça me prend 2 mn),
– mettre dans un plat pour four et lisser avec une cuillère à soupe mouillée la pâte,
– mettre dans le four avec un verre d’eau,
– laisser monter au moins 2 heures,
– mettre le four à 220°c pendant 40 mn préchauffage compris, coût de 17 cts,
– laisser le pain refroidir à l’envers sur une grille,
Vous avez un pain de 500 g fait maison pour 43 cts.

 




Qualifié, il y a peu encore, de « junk food » (malbouffe), le hamburger est aujourd'hui à la mode. Tendance même, au point que de nombreux restaurants, y compris gastronomiques, l'ont mis à leur carte.

 À la maison aussi, le burger n'est plus l'ennemi de votre assiette et se décline à l'infini (végétarien, au crabe, à l'agneau...). le chef Mie Depaingue et nous, vous livront ses quelques  recettes.

Saveurs marines

Pour celles et ceux qui n’aiment pas la viande, il existe heureusement des alternatives. préparer ainsi des burgers aux inspirations marines, à l’image de ce burger au saumon et crème fraîche :

 « Un vrai régal. C’est également délicieux avec des œufs de lump, de la crème légère et un peu d’aneth », assurement. Et pour un « crabe burger », suivez les indications du chef  :

 pour les steaks de crabe, mélangez 500 grammes de chair de crabe, une cuillère à soupe de mayonnaise, un œuf, une cuillère à soupe de moutarde, de la chapelure et un peu de ciboulette. Une fois vos steaks cuits, il suffit « d’assembler » les burgers en ajoutant sur les « buns » de la sauce tartare.
Réservée aux grandes occasions, le « homard burger » ravira vos convives. Pour cela, faites revenir une queue de homard à la poêle, que vous découperez ensuite en fins tronçons. En guise de sauce, le chef suggère « une mayonnaise à la crème fraîche et jus de citron ». Et pour remplacer la tomate et l’oignon, quelques lamelles de carottes, de concombre et de radis seront les bienvenues.

 

Le « made in France »

Typiquement américain, le burger ? Pas si sûr. Pour lui donner une touche frenchy, il vous suffira de remplacer le steak par une escalope de poulet panée revenue à la poêle, le traditionnel bacon par de la poitrine fumée également poêlée et le ketchup par une sauce blanche composée d’un yaourt nature, d’une cuillère à café de moutarde et de ciboulette. Ne pas oublier la feuille de salade et la rondelle de cornichon pour le croquant ! Vous pouvez aussi varier les plaisirs en troquant le steak de bœuf contre du veau ou de l’agneau haché, et en utilisant des fromages locaux – Beaufort, cantal, ou encore fourme d’Ambert – en lieu et place du traditionnel cheddar.

 

Exotique

Pour une touche plus méditerranéenne, la proposition du chef, véritable invitation au voyage, met l’eau à la bouche :

« Vous prenez de l’agneau (déjà cuit) haché, du houmous en guise de ketchup, du fromage frais, une pincée de coriandre, et vous voilà au pays des mille et une nuits ! » Tentant, non ?

 

Et vous, quelles recettes de burgers  maison nous conseillez-vous ?

 

il à contribué:  le chef Mie Depaingue.




L'été n'est pas fini, et ‪vous propose de profiter des derniers jours de vacances pour certains, avec des idées pour un barbecue réussi.

 

 Qui parmi vous va tenter ?

Spécial grillades et viande rouge
Pour découvrir de nouveaux plaisirs gustatifs, cette recette de marinade pour relever le goût des grillades signée Margot semble parfaite :

 « 1/6 de tasse de sauce soja, 1/4 de tasse d’huile d’olive, 1/6 de tasse de jus de citron frais, 1/8 de tasse de sauce Worcestershire, 1 cuillère à soupe de poudre d’ail, 1,5 cuillère à soupe de basilic séché, 1 cuillère à soupe de persil séché, 1/2 cuillère à thé de poivre blanc moulu, 1/8 cuillère à thé de sauce piquante, et 1/2 cuillère à thé d’ail haché. Passez ensuite le tout au mixeur pendant 30 secondes. Versez la préparation sur la viande, que vous laisserez mariner pendant deux heures au réfrigérateur. »


Autre préparation pour relever le goût des viandes rouges, un mélange d’huile d’olive et de vinaigre balsamique auquel on ajoute du romarin effeuillé, des feuilles de laurier, des gousses d’ail écrasées, de l’échalote ciselée, du sel et du poivre.

 

 Pour le poulet, Nikita opte pour une recette beaucoup plus simple :

 « Huile d’olive, jus de citron, ail et paprika. »

 

Saveurs d’ailleurs
Une marinade, c’est aussi l’occasion de donner à votre barbecue un petit air exotique. Alors direction l’Inde, avec cette recette parfaite pour le poulet tandoori :

 yaourt nature, huile d’olive, vinaigre et épices (garam masala, gingembre, ail, cumin, piment de Cayenne). Un mélange dont il faut enduire les morceaux de poulet la veille.

 Pour la volaille, toujours, une autre recette toute simple partagée par Margot :

 « Sauce soja, citron, ail haché et miel. »

 

Osez le sucré-salé
Les amateurs n’auront que l’embarras du choix. Comme, par exemple, ce mélange d’huile d’olive, de vinaigre balsamique, de miel liquide, de moutarde, d’un peu d’ail, de sel et de poivre.

« Particulièrement recommandé avec du porc »,

assure Nikita. Une variante possible avec une préparation miel, citron, thym et huile d’olive. Le poulet, lui, se marie parfaitement avec l’orange.

 La recette :

pressez un jus auquel vous ajouterez de l’huile d’olive, de la sauce soja, de l’ail, du cumin, de l’échalote hachée et du miel (ou du sirop d’érable).

 

Faites rimer poisson et citron
Et le poisson, direz-vous ? Il est souvent recommandé de l’accommoder avec des marinades à base de citron. Comme, par exemple, une préparation à base d’huile d’olive, de jus de citron et de ciboulette. On peut aussi y ajouter des fines herbes : thym, origan, romarin, basilic… A chacun ses goûts et ses inspirations. A noter que le temps d’imprégnation ne doit pas dépasser une heure, le citron ayant la fâcheuse tendance à cuire le poisson.

 

Et vous, avez-vous des recettes faciles de marinades ? Si oui, partagez-les avec nous !

 

Ils ont contribuées : Margot et Nikita




400g de penne

8 tranches de bacon

2 avocats

150g d'olives noires dénoyautées

10 tomates cerise du jardin

2 c à s de pesto

Faites cuire les penns dans l'eau bouillante salée suivant les recommandations du paquet et ceci pendant 10mns environ.

 

Pendant ce temps, faites griller les tranche de bacon .

Epluchez les avocats et coupez-les en dés.

Tranchez les olives et les tomtes en rondelles.

 

Egouttez les pennes, mélangez-les avec les olives et les tomates et faites sauter le tout 3 mns .

 

Versez dans un saladier, ajoutez les avocats, le bacon grillé, le pesto et mélangez délicatement.




crumble aux courgettes

 27/08/2015

3 échalotes

huile d'olive

3 courgttes

100g de beurre demi sel

60g de farine

40g de chapelure

70g de parmesan râpé

basilic

sel et poivre

Préchauffez le our à 180°(ther 6)

2mincez les échalottes et faitez-les revenir dans l huile d'olive.

Laissez la peaux des courgettes et coupez-les en cubes, ajoutez-les aux échalotes, faites-les dorer puis laissez-les cuire à feu doux 15mns

salez et poivrez.

 

Dans un bol, écrasez le beurre en pommade à l'aide d'une fourchettte. Ajoutez la farine, la chapelure, le parmesan râpé et du basilic ciselé, mélangez du bout des doigts afin d'obtenir un gros sablé.

Placez au frais 30mns.

 

Versez les légumes dans des verrines et émiettez le crumble aux dessus. Enfournez pour 20mmn

le crumble doit légerement dorer.




2 tranches de pain de campagne

1 botte de radis

200g de st moret

mélange de cinq baies

50 de germes de soja

fleur de sel

Faites griller vos tranches de pain dans le grille-pain,ôtez les croûtes et détaillez ces tranches en tout petits cubes.

Réservez.

 

Emincez es radis en tranches et réservez.

 

Mettez le st moret dans un bol et travaillez-le à l 'aide d'une fourchette pour le rendre crémeux, ajoutez 2 ou 3 tours de moulin cinq baies et mélangez bien.

 

Dans le fond de chaques verrine, disposez un peu de germes de soja puis quelques cubes de pain grillé et enfin des rondelles de radis.

Parsemez de fleur de sel, puis disposez 1 c à c de st moret.

Renouvelez cette opérations; germe de soja, puis radis et fleur de sel en terminant avec le st moret.

 

Parsemez du mélange cinq baies et dressez 2 rondelles de radis verticalement avec quelques germes de soja au milieu bien frais.

 

Vous pouvez utilisez le radis noir également,  pour cette recette .




2 pamplemousses

2 avocats

100g de coeur de palmier

200g de pousse d'épinard

16 tomates cerise du jardin

3 c à s d'huile d'olive

1 c à s de vinaigre balsamique

sel et poivre

Pelez les pamplemousse et les quartiers.

Coupez les avocats en dée.

Coupez les coeurs de  palmier en rondelles.

 

Dans un saladier, placezles quartiers de pamplemousses, les dés d'avocats, les rondelles de coeurs de palmier,les pousses d'épinards et les tomates cerise.

Préparez la vinaigrette avec l'huile d'olive, le vinaigre, du sel et du poivre.

Mélangez-la à la salade et manger aussitôt.




Muffins epinards bacon et fromage

Ingrédients
6 à 8 tranches de bacon, hachées
½ gros oignon, haché...
1½ fromage cheddar , chêvre, st agur crème ou,râpé
2 à 3 tasses d'épinards finement coupés
12 œufs pour un moule a 12 compartiments 


 

Préchauffer le four à 180° 
Battre ensemble les œufs.
Ajouter le fromage râpé et mélanger. Mettre de côté.
Dans une poêle, cuire l'oignon et le bacon à feu moyen pendant environ 10 minutes.
Ajouter les épinards et mélanger.
Cuire pendant environ 3 minutes ou jusqu'à ce que les épinards soient fanés.
Retirer du feu et laisser refroidir pendant cinq minutes.
Ajouter le mélange d'épinards au mélange d'oeufs et mélanger.
Verser le mélange d'œufs dans un moule à muffins en faisant attention de ne pas trop remplir les moules à muffins.
Faites cuire pendant 15 minutes.
Retirer du four et laisser refroidir pendant 5 minutes avant de retirer du moule à muffins.




 2 pâtes à pizza
 Des tomates
 Du boursin ou mozzarella...
 Du jambon fumé...ou des miettes de thon...emincé de dinde ou de poulet....

1 jaune d"oeuf pour (dorer votre pâte)

 Coupez vos tomates en rondelle et disposez-les sur une première pâte à pizza.
 

Salez et poivrez puis ajoutez un petit morceau de jambon fumé puis une bonne cuillère de boursin.

Vous pouvez alors saupoudrer avec des herbes.
 

Recouvrez avec la seconde pâte à pizza puis découpez vos bun's à l’aide d’un verre.
 

Soudez les bords

(si besoin vous pouvez utiliser un peu d’eau).
 

Dorez vos bun's avec du jaune d’oeuf.
 

Mettre au four jusqu’à ce que vos bun's soient légèrement dorés.


C’est prêt !

 

Sachez par ailleurs que les variantes sont suivant vos reste également .... vous pouvez congeler vos bun's.

 



un mot...

 21/08/2015
Un mot n’est peut-être qu’un seul mot,

Un mot habillé peut être si beau,

Un mot de trop qui peut sonner si faux,

Qui peut engendrer tant de maux, des mots,

Un mot peut être rempli de couleurs,

Un mot peut devenir une douleur,

Un mot est une base de bonheur,

Un mot peut créer des pleurs,

Un mot.. unique peut tout transformer,

Un mot peut tout briser, tout arrêter,

Un mot même mal dit peut libérer,

Un mot peut renfermer de l’amitié,

Un mot ne peut créer d’autres maux,

Un mot est comme un unique tableau,

Un mot, il faut l’écouter, il devient beau,

Un mot, un court instant peut être de trop...




4 per

4 courgettes

2 oignons

2 oeufs

60g de gruyère râpé

15 cl decrème liquide

4 c à s de lait

40 g de camembert

pignon (facultatif)

sel

poivre

1 c à s d'ail haché

huile d'olive

 

laver les courgettes et coupez- les en cubes

épluchez et détaillez les oignons en cubes

dans une poêle, faites revnir les oignions et les courgettes

 

laissez mijoter 5 mns à feux doux

 

préchauffez le four a 220°c( ther 7)

 

mélanger les oeufs, avec le lait, la crème,40g de gruyère râpé et l ail, puis salez et poivrez

 

huilez le fond de votre plat a four et déposez-y le mélange courgettes, oignonset pignons (facultatif)

versez le mélange oeuf, crème et soupoudrez de quelques morceau de camembert et au four pendant 20 à 25 mns

 




Kézaco l' AGRITETE

 20/08/2015

L'Agrifête, en bref !

L’Agrifête, comme son nom l’indique est une grande fête agricole départementale organisé tous les ans à la fin de l'été, par les Jeunes Agriculteurs du Finistère.

Une équipe d'une trentaine de personnes prend ainsi en charge l'organisation de la journée, l'agencement du site et la conception de l'animation autour d'un thème.

Avec cette manifestation, les jeunes agriculteurs souhaitent avant tout communiquer sur l'agriculture du département et de la région, et faire partager la passion de leur métier. Par ailleurs, traditionnellement, cette fête est basée sur le concours de Labour. La Finale Départementale de Labour, qui sert de présélection avant la Finale Régionale et la Finale Nationale, se déroule dans ce cadre.

Pour les jeunes agriculteurs, la fête de l'agriculture regroupe de multiples intérêts. Elle est en même temps une école de formation pour les organisateurs, un lieu d'exposition pour le milieu agricole et le siège d'une grande animation en milieu rural.

 

Lieu d'exposition et de découverte

 

  • Faire connaître les nouvelles techniques utilisées par les agriculteurs car les partenaires principaux du monde agricole sont présents lors de cette manifestation ;
  • Donner lieu à un moment privilégié de rencontre avec le grand public, pour faire connaître le monde agricole ;
  • Permettre à l'agriculture départementale d’être représentée non seulement par les organisations agricoles, mais également par les pôles végétaux et animaux, sur lesquels des démonstrations sont réalisées (matériel, techniques,…).

Lieu d'animation :

Le comité d'organisation prévoit des animations pour tous afin de toucher un large public :

  • Activités techniques pour les connaisseurs : concours de labour, expositions de matériels.

 

  • Activités ludiques pour petits et grands (activités motorisées, baptêmes en hélicoptère, démonstrations équestres, broyage

de bois, chapiteau exposants, exposition de matériel, visite de ferme, restauration rapide, etc …)

Moyen de formation :

 

La fête de l’agriculture est une excellente école pour les jeunes agriculteurs :

  • pour la prise de responsabilités,
  • pour les capacités d’organisation qu'elle exige : organiser une manifestation qui reçoit 15 000 personnes ; savoir gérer une équipe de 300 bénévoles.

 

L'équipe chargée de l'organisation y travaille pendant plusieurs mois.

 

programme et plan ici:

 

http://www.ja29.fr/agrifête/agrifête-2015/programme-et-plan/

 




<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :