Les blogs
du village
chez seve and co

chez seve and co

Deguemer mat! lieu de partage & d'échanges

S'inscrire à la newsletter du village

Statistiques
Nombre de visites : 1 250 695
Nombre de commentaires : 1 471
Nombre d'articles : 1 064
Dernière màj le 29/03/2015
Blog créé le 06/12/2009

S'inscrire à la newsletter du blog

S'inscrire au fil RSS
Bienvenue sur mon blog !
Ravie de vous accueillir sur notre blog 100% femmes 0 complexe avec une pincée de créativité,un soupçon de fantaisie,quelques cuillère d'originalité...des recettes à partager au fil des jours & aux grés des saisons
Nous pouvons aborder tous les sujets qui vous tiennent à coeur ,posez toutes vos questions qui vous préoccupes;dialoguons ensemble partageons nos moment de vie en laissant vos coms.pour la plus grande joie de nos papilles & pupilles!
nous vous souhaitons bonne lecture...
au plaisir de vous lire.soyez ici chez nous comme chez vous.
a bientôt
;)
<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

Il est important de se le remettre en mémoire d'urgence, il est sur nos marchés et grandes surfaces. 


Difficile à comprendre, car nous sommes les meilleurs en France, pour le principe de précaution ! 

Le panga est un nouveau poisson asiatique que nous trouvons chez CARREFOUR et PICARD, surtout sous forme de filets, à un prix relativement bas.
Au Vietnam, le panga est un poisson de culture industrielle intensive, plus exactement, il vient du delta du Mékong, et il est en train d'envahir le marché à cause de son prix.  
Voici ce qu’il y a à savoir sur le panga : 
Le Mékong est l'un des fleuves les plus contaminés de la planète.  
Les pangas sont infectés, à hauts niveaux, de venins et bactéries (arsenic, résidus industriels toxiques et dangereux, sous-produits du secteur industriel en pleine croissance), métaux contaminés, phénols poly chlorés (PCB) ou DDT et leurs (DDTs), chlorate; des composants relationnés (CHLs), hexachlorociloxane, isomères (HCHs) et hexa chlorobenzène (HCB).  
Ils sont alimentés avec des poissons morts, des restes d'os et avec une farine d'Amérique du Sud, le manioc et des résidus de soja et graines. Il est évident que ce type d'alimentation peu salubre n'a rien à voir avec l’alimentation d'un environnement naturel.  
Cela ressemble beaucoup à l’alimentation des vaches folles (vaches qui furent alimentées avec des vaches). Vous en rappelez-vous ? 
L’alimentation des pangas est complètement en dehors de toute règlementation judiciaire.  Le panga grandit 4 fois plus vite que dans la nature, à l'état normal.  De plus, les pangas sont injectés avec (PEE).
Quelques scientifiques ont découvert que si l’on injectait les femelles panga avec des hormones féminines dérivées d’urine déshydratée de femmes enceintes, la femelle panga produirait ses œufs plus rapidement et en grande quantité, ce qui n'arriverait pas dans un environnement naturel (une femelle panga arrive ainsi à produire 500.000 œufs en une seule fois).  
De fait, ce sont des poissons qui ont des hormones injectables (produites par une entreprise pharmaceutique chinoise pour accélérer le processus de croissance et de reproduction.  
En achetant du panga, nous collaborons avec des entreprises gigantesques sans aucun scrupule et spéculatrices, qui ne se préoccupent pas de la santé et du bien être des êtres humains.  
NOTE : Étant donné la prodigieuse quantité de pangas disponible, ils termineront également dans d'autres aliments : surimi ,( ces petits bâtonnets faits avec de la chair de poisson) poisson en boîte et probablement dans quelques aliments pour animaux (chiens et chats).   


François HARMEGNIES IFREMER

Centre de Brest Département REM

 (Ressources physiques et Écosystèmes de fond de Mer)

 Unité de Recherche -

 Géosciences Marines BP 70 29280 PLOUZANE

 Tel : 02 98 22 42 40




Le gratin de pâte, c'est le plat réconfortant par excellence et c'est pour cela que on l'adore. C'est aussi un plat que l'on peut tranquillement préparer la veille et enfourner le lendemain : pratique quand on rentre du travail, non ?

Pour le réussir, suivez le guide.

 Utiliser les pâtes appropriées

Le gratin de coquillettes est un grand classique mais il existe d'autres pâtes sont plus adaptées pour ce genre de recette. On évite par exemple les pâtes lisses sur lesquelles la sauce adhère mal et on préfère les pâtes rayées (penne, rigatoni) qui retiennent très bien la sauce.

 

  Ne faire pas trop cuire les pâtes

Si vous ne voulez pas vous retrouver avec un gratin de pâtes tout caoutchouteux, ne faites pas trop cuire les pâtes au préalable. Faites-les cuire moins que d'habitude, elles vont continuer à cuire dans la sauce, au four.

Faire deux sauces

Le gratin de pâtes à l’italienne présente généralement une couleur rouge et une blanche. S’il est toujours possible d’intercaler des petits morceaux de ricotta ou de mozzarella dans le plat à gratin, vous obtiendrez un résultat meilleur en préparant une béchamel (et rien ne vous empêche d’y ajouter du parmesan râpé, du gruyère ou n’importe quel autre fromage que vous aimez). Intercalez ensuite les pâte, une sauce tomate et la béchamel.

  Goûter chaque ingrédient à l’avance

Au moment d'assembler votre gratin, goûtez chacune des sauces pour voir si elles sont bien assaisonnées, chaque ingrédient et vérifiez que la texture des pâtes soit bien ferme (idéalement, elle devrait à peine al dente). N’oubliez pas aussi que des ingrédients comme le jambon ou le fromage, rajoutent une note salée à toute la recette.

  Maîtriser la cuisson

Pensez bien à préchauffer le four. Pour ce qui concerne la cuisson à proprement parler, mettez votre gratin au four pendant une vingtaine de minutes (à 200°C) et finissez éventuellement la cuisson sous le grill quelques minutes si votre gratin n'est pas assez doré.

  Laisser reposer avant de déguster

Tout comme la viande, le gratin de pâtes gagne à ne pas être dégusté immédiatement. Cela permet à la sauce de bien se fixer dans les rainures des pâtes et entre les différents ingrédients, gage d'un gratin moelleux. Cela évite aussi de se brûler la langue et donc de ne plus sentir les saveurs. 

    Notre recette de gratin de pâtes au jambon

Voici une recette de gratin de pâtes au jambon absolument inratable :

Dans un bol, mélangez des pâtes cuites al dente avec une béchamel. Dans un plat à gratin, alternez les pâtes à la béchamel avec du jambon et du fromage râpé. Parsemez la surface du gratin avec du fromage râpé et enfournez pour 20 à 30 minutes, à 200°C. Terminez éventuellement par quelques minutes sou le grill.




Dans l’imaginaire collectif, les pâtes sont ce qu’il y a de plus simple à faire. Il suffit de les verser dans une casserole remplie d’eau, de laisser cuire et de déguster, non ? Mais, pour déguster des pâtes dans les vraies règles de l’art, il y a plusieurs bonnes habitudes à adopter : elles impliquent notamment de tenir compte de la structure moléculaire de cet aliment. Les pâtes contiennent beaucoup d’amidon et il ne faut pas oublier cette caractéristique quand on les fait cuire.

   Choisir le bon type de pâtes

Se donner beaucoup de mal pour préparer une bonne sauce et tout gâcher en ne choisissant pas le bon type de pâtes, c’est quand même dommage, non ? Retenez donc que les pâtes rayées sont tout spécialement conçues pour bien absorber les sauces mais plus précisemment :

les pâtes longues et fines sont adaptées aux sauces assez liquides qui vont glisser sur les pâtes, les pennes striées ou les pâtes spirale sont parfaites pour les sauces tomate mijotées, plus épaisses et les pâtes courtes et peu creuses sont idéales pour les sauces avec des morceaux

 

.   Mettre suffisamment d’eau

 

Les pâtes sont un aliment qui a besoin de cuire dans un grand volume d’eau : seulement ainsi elles pourront bien libérer l’amidon qu’elles contiennent. Comptez donc 1 litre d'eau pour 100 g de pâtes si vous voulez être sûrs d’obtenir des pâtes al dente.
 

  Ne pas mettre d’huile dans l’eau des pâtes

Beaucoup de gens ajoutent un filet d’huile dans leur eau de cuisson pour éviter que les pâtes n’attachent. Cela ne sert à rien si vous suivez bien les règles d'or de notre article.

 

 Bien saler l’eau

On a longtemps débattu pour savoir quel était le meilleur moment pour saler l’eau : au moment de l’ébullition ou avant ? Les dernières recherches semblent montrer que, quoi qu’il en soit, cela n’a que très peu d’impact sur le temps de cuisson des pâtes. Ce qui compte vraiment, en revanche, c’est de mettre la quantité suffisante de sel. Comptez 1 cuillère à café (7g) de sel pour 100g de pâtes. C’est important pour que vos pâtes soient bonnes.
 Respecter les temps de cuisson
 
Si vous voulez obtenir des pâtes bien "al dente", surveillez régulièrement la cuisson en goutant à vos pâtes avant le temps de cuisson indiqué sur votre paquet. Evitez de les faire trop cuire car cela a des répercussions non seulement sur la texture des pâtes mais aussi sur l’index glycémique.  Faites attention aussi à bien faire cuire vos pâtes sans couvercle dans de l’eau bouillant à gros bouillons – sans quoi vos pâtes ne présenteront pas la bonne consistance.
 

  Utiliser une écumoire

C’est une habitude que nous avons presque tous : égoutter les pâtes dans une passoire. Il vaudrait cependant mieux utiliser une écumoire. Vous pourrez ainsi mettre les pâtes directement dans la poêle où vous aurez préparé votre sauce et utiliser un peu de cette eau de cuisson pour lier le tout : il suffira de laisser mijoter 1 minute (pas plus) avant de déguster. C’est comme ça que font les chefs dans les restaurants italiens.

 

   Ne pas rincer à l’eau froide

Vos invités viennent de vous appeler pour vous dire qu’ils auront du retard et vous n’avez rien trouvé de mieux pour stopper la cuisson que de rincer les pâtes sous un jet d’eau froide ? Dommage car cela va leur ôter tout leur amidon – ce qui empêchera votre sauce de bien adhérer. C’est pourquoi le seul cas où passer les pâtes sous l’eau froide peut se justifier est celui de la salade de pâtes – et encore : les plus intransigeants vous diront que cela nuit au goût et ils vous conseilleront donc (pour éviter qu’elles ne collent entre elles) de les déposer plutôt dans un récipient large et plat et d'ajouter de suite l'huile d'olive. 



Très créatif...

 27/03/2015

















Pour les muffins :

 

80g de chocolat noir

70g de beurre

40g de farine

90g de sucre

2 oeufs

 

Pour le coeur fondant au caramel :

 

100g de chocolat au carambar

2 c à s de crème fleurette

 

Coeur carambar :

Faites fondre le chocolat au bain-marie, ajoutez la crème et mélangez pour obtenir une pâte lisse.

Faites chauffer le four à 180°C ou Th.6.

 

Les muffins :

Mélangez les oeufs et le sucre jusqu'à blanchiment. Ajoutez la farine et continuez à mélanger. 

Faites fondre le chocolat au bain-marie, ajoutez le beurre. Mélangez et ajoutez-le à la préparation aux oeufs. 

Beurrez et farinez vos moules individuels, versez la pâte au 1/3 et disposez le coeur caramel au centre. Couvrez délicatement de pâte au 2/3 du moule. Faites cuire 15 minutes environ.

 

conseils:
On peut aussi changer le coeur en optant pour du chocolat au lait, du chocolat blanc selon ses envies. Pour réussir à obtenir un coeur vraiment coulant réalisez des glaçons avec la pâte chocolat carambar que vous insérerez au dernier moment au coeur des muffins.



500 g de spaghetti
250 g de lardons
6 oeufs
parmesan
sel et poivre
Faire cuire les pâtes dans une grande casserole d'eau salée, le temps indiqué sur le paquet.

Pendant ce temps, casser les oeufs dans un récipient, ajouter le parmesan râpé, et battre le tout; saler et poivrer.

Faire cuire les lardons.

Une fois les pâtes cuites, les égoutter, mais pas trop (toujours garder un peu d'eau pour les pâtes en sauce).

Ajouter les lardons, avec leur jus de cuisson, porter à feu très doux et y ajouter la préparation (oeuf, parmesan) en remuant sans arrêt.

Eteindre le feu avant que la préparation devienne trop sèche !

Servir chaud, avec un peu de parmesan râpé en plus.


 plaques de lasagnes
6 blancs de poireaux
2 darnes ou filets de saumon
3 tranches de saumon fumé
béchamel
gruyère rapé
 beurre
sel et poivre
Emincer les blancs de poireaux et les faire revenir longtemps dans du beurre jusqu'à ce qu'il roussissent.

Pendant ce temps, passer les darnes de saumon au micro-ondes moins d'une minute de sorte à pouvoir l'émietter facilemment.

Beurrer un plat et y poser successivement une plaque de lasagne puis par dessus tout le saumon fumé et à nouveau une plaque de lasagne.

Arrêter la cuisson des poireaux et les disposer sur la dernière couche de lasagne et recouvrir de lasagne.

Recouvrir la couche de lasagne par le saumon émietté, le napper de béchamel et d'une dernière plaque de lasagnes.

Sur la dernière couche de lasagne, verser le restant de béchamel, parsemer de gruyère râpé et cuire 30 mn à four moyen / chaud (thermostat 6/7).


carte bleu

 24/03/2015

 

Pour info :

une collègue de travail  s’est fait pirater sa carte bancaire sans contact dans les transports en commun de Nantes, résultats des course 3000€ d’achats sur internet. Moi qui était munis de ce genre de carte je viens de me la faire remplacer gratuitement.

Mais le banquier m’a dit que la prochaine ce sera une sans contact et que je n’aurais pas le choix.

CARTE BLEUE en mode Wifi imposée au client sans l'avertir!!..ou comment on peut se faire piquer ses n° DE CARTE BLEUE...


Pensez-y lorsqu'elle sera renouvelée !!!

 

On nous prend pour qui ?


Á REGARDER ABSOLUMENT JUSQU’AU BOUT
…ET QUE L'ON CE LE DISE !

http://www.youtube.com/watch_popup?v=W1Vtm4B6u60


   




C'est en avril 1915, que les premières petites boîtes jaunes et bleues sortent de la conserverie de légumes créée en 1907 par Jean Hénaff à Pouldreuzic, petit bourg de 2.000 âmes au bout du Finistère.

L'agriculteur et conseiller municipal mettait déjà des petits pois et des haricots verts en conserve. C'est pour occuper ses salariés pendant la période creuse qu'il se lance dans le pâté pur porc, préparé avec les meilleurs morceaux du cochon, filets et jambons inclus.

Et la recette secrète - porc, sel, poivre et épices - fait ses preuves: aujourd'hui, 35 millions de boîtes sont produites chaque année. «La recette n'a pas changé depuis 100 ans», assure fièrement Loïc Hénaff, arrière petit-fils de Jean Hénaff, à la tête depuis 2010 de l'entreprise qui emploie 227 personnes.

"J'ai toujours aimé ce pâté", assure Nathalie Beauvais, membre du Club des amoureux du pâté Hénaff, créé en 2006 et qui rassemble quelque 10.000 amateurs parmi lesquels l'écrivain Erik Orsenna, l'ex-miss France Laury Thilleman, les navigateurs Roland Jourdain et Bernard Stamm ou encore l'artiste Yann Kersalé.

"C'est un pâté qui ne se défait pas à la cuisson", poursuit Nathalie Beauvais, chef de cuisine lorientaise, auteur de plusieurs ouvrages de recettes, mettant en avant également la "traçabilité du produit" et "les valeurs qui sont derrière". "Quand je cuisine un produit je veux savoir comment il a été fait, d'où il vient..."

- "Le pâté du mataf" -

 

Et ça tombe bien, car chez Hénaff "on aime maîtriser la fabrication et la commercialisation" des produits, affirme Loïc Hénaff lors d'une visite de l'usine, qui débute par l'abattoir, l'un des plus petits de France, et se termine par les hangars de stockage, où le pâté est affiné pendant six semaines. Objectif de l'affinage: "développer le goût et la texture" du pâté, selon le dirigeant de 43 ans, qui se fournit auprès d'une centaine d'élevages situés dans un rayon de 150 km.

"Notre objectif premier c'est la fidélité des consommateurs", fait valoir son père Jean-Jacques Hénaff, 77 ans, président du conseil d'administration de la société qu'il a dirigée pendant près de 40 ans. "Le pâté Hénaff c'est un produit emblématique, parce qu'il est différent», avance-t-il à propos de ce produit (40% du chiffre d'affaires de l'entreprise en 2014) qui participe au rayonnement de la marque (saucisses fraîches, pâtés en boîtes et en bocaux, viandes et plats cuisinés, saucisson sec, épicerie fine...) dans une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis.

Dans un contexte morose, l'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 49,4 millions d'euros en 2014, en hausse de 8,7% par rapport à 2013.

La PME, qui ne produit plus de conserves de légumes depuis les années 1970, peut aussi se vanter de fournir régulièrement depuis 1920 l'armée française et notamment la Marine - "le pâté Hénaff, le pâté du mataf" (matelot) -, mais aussi d'avoir mis en boîte en 2014 quelque 2.000 plats destinés aux astronautes de la Station spatiale internationale.

Et pour rendre hommage à ce pâté, quoi de mieux, outre des "garden pâtés" organisées jusqu'à New York, qu'un musée? La maison du pâté Hénaff, située tout près de la conserverie, dans l'ancienne ferme de Jean Hénaff, a été inaugurée en 2007, lors du centenaire de la société.

A partir d'archives familiales, lettres, photos, films, objets de collection, témoignages, le musée retrace les aventures du pâté et explique comment son destin est étroitement mêlé à l'histoire de la région, notamment à la Première Guerre mondiale, qui fait actuellement l'objet d'une exposition.

 

Les petites recettes du Pâté Hénaff ...de Nathalie Beauvais   à son domicile...

cliquez sur le lien.

https://www.youtube.com/watch?v=lu8P4l6_qfE




Je crois que les jeunes d'aujourd'hui ignorent ce qu'est un tablier...


Les mères et grand-mères portaient un tablier par-dessus leurs vêtements pour les protéger car elles avaient peu de robes de rechange.

En fait, il était beaucoup plus facile de laver un tablier habituellement en coton qu'une robe, une blouse ou une jupe, faites d'autres tissus.

Le principal usage du tablier de grand-mère

était donc de protéger la robe, mais en plus de cela  :

- Il servait de gant pour retirer un plat brûlant du fourneau, bien avant l'invention des "mitaines à fourneau".

- Il était merveilleux pour essuyer les larmes des enfants et, à certaines occasions, pour nettoyer les frimousses sales.

- Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les œufs, les poussins à réanimer, et parfois les œufs à moitié éclos, que maman déposait dans un fourneau tiède afin de faciliter leur éclosion.

- Quand il y avait de la visite, le tablier servait d'abri aux enfants timides. d'où l'expression : "Se cacher dans les jupons de sa mère".

- Par temps frais, maman le relevait pour s'y emmitoufler les bras et les épaules, par temps chaud, alors qu'elle cuisinait devant le poêle à bois, 
- elle y épongeait la sueur de son front.

- Ce bon vieux tablier faisait aussi office de soufflet, alors qu'elle l'agitait au-dessus du feu de bois pour le ranimer.

- C'est lui qui servait à transbahuter pommes de terre et bois sec jusque dans la cuisine

- Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes ; après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux.

- En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes tombées de l'arbre.

- Quand des visiteurs arrivaient à l'improviste, c'était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la poussière.

- À l'heure du repas, grand-mère allait sur le perron agiter son tablier, c'était signe que le dîner était prêt, et les hommes aux champs savaient qu'ils devaient passer à table.

- Grand-mère l'utilisait aussi pour sortir la tarte aux pommes du four et la poser sur le rebord de la fenêtre, afin qu'elle refroidisse ; de nos jours sa petite-fille l'y pose aussi, mais pour la décongeler... Autres temps, autres mœurs!

Il faudra de bien longues années, avant que quelqu'un invente un vêtement, qui puisse rivaliser avec ce bon vieux tablier utile à tant de choses.

On deviendrait bien fou aujourd'hui

rien que de songer à la quantité de microbes

qui pouvaient s'accumuler sur le tablier

en une seule journée !

En réalité,

la seule chose que les enfants de l'époque

aient attrapée au contact du tablier

de maman ou de grand-maman,

c'est de l'amour !!

En souvenir de nos grands-mères, pour ceux qui savent ainsi qu'à ceux qui pourront apprécier... l'histoire du "tablier de grand-mère"




larmes d'une femmes

 16/03/2015

 Un petit garçon demande à sa mère

" Pourquoi pleures-tu? "

"Parce que je suis une femme " lui répond-elle.

"Je ne comprends pas " dit-il.

Sa mère l'étreint et lui dit " Et jamais tu ne réussiras. "

Plus tard le petit garçon demanda à son père :
"Pourquoi maman pleure-t-elle sans raison ? "

"Toutes les femmes pleurent sans raison " fut tout ce que son père put lui dire.

Le petit garçon grandit et devint un homme, toujours se demandant pourquoi les femmes pleurent aussi facilement.

Finalement il appela Dieu; quand Dieu répondit au téléphone, il demanda "Seigneur, pourquoi les femmes pleurent aussi facilement ? "

Dieu répondit:

" Quand j'ai fait la femme, elle devait être spéciale. J'ai fait ses épaules assez fortes pour porter le poids du monde; mais quand même assez douces pour être confortables ".

"Je lui ai donné une force intérieure pour endurer les naissances et le rejet qui vient souvent de ses enfants. "
 
"Je lui ai donné la force pour lui permettre de continuer quand tout le monde abandonne et prendre soin de sa famille en dépit de la maladie et de la fatigue, sans se plaindre. "
 
"Je lui ai donné la sensibilité pour aimer ses enfants dans n'importe quelle circonstance quand ces derniers l'ont blessée très durement. "
 
"Je lui ai donné la force de supporter son mari dans ses défauts et je l'ai faite d'une de ses côtes pour protéger son coeur. "
 
"Je lui ai donné la sagesse de savoir qu'un bon époux ne blesse jamais sa femme, mais que quelques fois il teste sa force et sa détermination à demeurer à ses côtés sans faiblir. "
 
"Et finalement je lui ai donné une larme à verser. Cela est exclusivement à son usage personnel quand elle le juge bon. "
 
"Tu vois : La beauté d'une femme n'est pas dans les vêtements qu'elle porte, ni dans le visage qu'elle montre, ou dans la façon de se peigner les cheveux. "

 "La beauté d'une femme doit être dans ses yeux, parce que c'est la porte d'entrée de son coeur - la place où l'amour réside. "

Toutes les femmes sont belles.




indice 1:en image

 

indice 2:les anglais l'appellent ,

" Egg plant" arbre à œufs !

5 petites aubergines blanches,

1 boite de thon au naturel

1 petit oignon

1 cuil. à soupe de farine,

un peu de lait,

1 cuil. à soupe de crème,

1 petit morceau de fromage (emmental ou comté),

1 oeuf,

1 cuil. à café de moutarde,

huile d'olive, •sel, •poivre et noix de muscade ...

 

Préparation

Couper l'oignon et le faire cuire dans de l'huile d'olive. Couper les aubergines en 2 et les passer 7 minutes au micro-ondes. Prélever la chaire des aubergines en préservant la peau car les aubergines vont nous servir de réceptacles pour le soufflé. Mettre la chaire d'aubergine coupée en dés à cuire avec les oignons et réserver. Séparer le blanc du jaune. Mettre le four à préchauffer à 200°C. Dans une casserole mettre une noix de beurre et la farine, remuer et verser le lait et le jus du thon, mélanger pour obtenir une béchamel moyennement épaisse. Mélanger le mélange chaire d'aubergine-oignons et la béchamel, ajoutée le thon, la moutarde, la crème et le fromage râpé. Rectifier l'assaisonnement avec sel, poivre et muscade. Ajouter le jaune d'œuf et battre les blancs en neige. Mélanger doucement le blanc monté en neige avec la préparation aux aubergines et en farcir les aubergines.. Passer au four environ 20 minutes (jusqu'à ce que la préparation soit gratinée) et servir aussitôt avec une bonne salade verte.




Pâte brisée :

250 g de farine

125 g de beurre

1 jaune d'œuf

eau

Ratatouille :

1 courgette

1 aubergine

1/2 poivron rouge

1/2 poivron vert

1/2 poivron jaune

2 tomates

Finition :

1 jaune d'œuf (dorure)

sel fin

poivre

piment d'Espelette

Pour réaliser cette recette de chausson farci à la ratatouille

 

Abaisser la pâte brisée au rouleau à pâtisserie sur une épaisseur de 2 à 3 mm.

 

A l'aide d'un moule à chausson de votre choix (nous utilisons le diamètre 12,4 cm), découper des ronds de pâte avec la base du moule à chausson qui vous sert de découpoir.

Disposer un rond de pâte sur l'autre face du moule à chausson.

Passer la dorure ( composé de jaune d'oeuf et d'eau) au pinceau sur le pour tour de la pâte.

Disposer au centre une petite cuillère à soupe de ratatouille . je vous  conseille d'utiliser une ratatouille sèche, c'est à dire une ratatouille qui ait bien réduit durant la cuisson, sans trop de jus ET également  de tailler les légumes de votre ratatouille en petits cubes.

Replier le moule à chausson...

...et presser fortement pour souder les bords.

Disposer les chaussons sur une plaque légèrement graissée.

Dorer la surface des chaussons au pinceau.

Enfourner à four préchauffé (180°C)...

...pendant 20 à 25 minutes, jusqu'à ce que les chaussons soient bien colorés.

 

Retirer du four...

...et laisser tiédir légèrement avant de les servir...

 accompagnés les d'une petite salade de mâche.

 

 




Transformer le coca cola en glace pilé, c'est possible.

Il faut placer la bouteille quelques heures à une temperature entre -5°et -8° C.

Le coca cola serat encore liquide,mais si vous ouvrer la bouteille,le gaz s'échappe, et tout le contenu gèle en quelques secondes.

voir lien ci-dessous!

 

le coca décapant,

c'est probablement une l'utilisation à laquelle le soda n'était pas destiné.

Et pourtant l'acide du coca cola peut dissoudre le tartre dans vos toilette .Il est également capable de décaper les métaux rouillés.

Il faut ensuite plonger les matériaux dérouillés dans l'eau savonneuse, pour enlever le sucre.

 



>> http://https://www.youtube.com/watch?v=5T68TvdoSbI

A défaut de connaitre la recette mystérieuse de coca cola on tente des expériences avec .

 

Le nouveau lait survitaminé par l'enseigne au Etat- Unis, ici l'idée est beaucoup plus basique il d'agit de mélanger du lait avec du coca cola .

Au debut rien d'esxtraordinaire le coca devient plus clair.Le vrai résultat viens 6 heures après. Le soda devient transparent comme de l'eau ( un peu jaunit tout de même) ; et au fond de la bouteille, on observe un dépot maronasse un peux granuleux. Pourquoi ce résultat? Le gras du lait va coaguler avec l'acide phophorique du coca cola et le gras va entrainer les colorants vers le  fond et les séparer du liquide. pas franchement appétissent !

voir lien ci-dessous !

 

Le geyser de coca

l'expérience la plus connue ( et vu sur you tube) est celle qui associe le Mentos dans le coca.

 

le gaz dissous dans le coca va s'introduir dans les micro-aspérités de la surface du Mentos (des aspérités si petites qu'elles ne sont visibles qu'au microscope), donc , le gaz s'introduit dans ces petites bulles. Celles- ci se développent à toutes vitesse, ce bousculent les -unes aux autres et remontent en grand nombre entrainant le liquide.Et ça forme un geyser.

L'effet est garanti avec n'importe quel soda, sauf avec le coca,le geyser est bien plus impressionnant. Comment ça se fait ? La pression d'embouteillage est plus importante dans le coca, environ 6 bars, alors qu'il est de 4 bars dans les autres sodas.

source ;Pierre Aldebert (ancien Directeur au CNRS)



>> https://www.youtube.com/watch?v=lmyaA2QBxmg

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 >>

 

J'invite un ami à créer son blog
 
Votre prénom :
Prénom de votre ami :
E-mail de votre ami :
 
Message :